samedi 19 janvier 2019

Les critiques des Français

« Donc, Je dois vous demander s'il vous plaît, d'essayer de comprendre que si votre leader a quelque chose à vous dire, vous devez l'écouter et vous devez régler le problème.
Or, une fois, il est arrivé en Suisse, qu'une jeune Anglaise mariée à un Suisse - elle était très négative, absolument- a commencé à dire du mal d'Arnaud. Et ils ont formé une grande majorité. Ils ont tous signé une lettre de plaintes contre Arnaud et me l'ont envoyée. Et puis leur leader m'a téléphonée. Alors, ils ont dit: "Mère, s'il vous plaît, demandez à Arnaud de démissionner, sinon nous allons tous démissionner." Ils m'ont menacée.
J'ai dit: "Vous feriez mieux de tous démissionner. Je vais garder Arnaud." Et ils ont été choqués! J'ai dit: "Et si J'ai demandé à Arnaud d'être le leader, c'est sûrement que J'ai vu quelque chose chez cette personne." Et les choses ont changé.
C’est le premier point. Parce que, lorsque Je dis quelque chose à Patrick, il dit: "Mère, je vais essayer, mais je ne sais pas." Il n’est pas vraiment sûr que vous allez l’écouter. J'ai pu le voir très clairement. Vous aimez beaucoup d’autres – les autres leaders. Il ne parle pas comme ça. Et Je suis vraiment désolée. Et, comme vous le savez, Je joue des tours. Hier, J'ai usé de mon astuce sur lui.
Quand il m'a dit que certaines dames se querellent et qu'il leur a donné la possibilité de faire pour moi un beau dessus de lit comme vous dites, par cette créativité, elles sont devenues très amicales, alors J'ai dit ouvertement que c'était mon astuce.
Et J’ai dit que c’était une astuce du leader que de chercher à savoir s’il va être critiqué. Et Je savais qu'il était critiqué. Je n’ai pas aimé qu'il me raconte cela. Il est là pour me parler de vous. Il doit me faire un rapport. Mais si vous avez foi en mon amour, vous ne devriez douter de rien.

Nous sommes ici pour nous juger nous-mêmes et non pas pour juger les autres. Je sais que les Français sont très individualistes, mais toutes les individualités doivent maintenant entrer dans (l'Être Collectif). Vous devez tous devenir une partie intégrante du Virata. Le microcosme doit devenir le macrocosme. Pour cela, vous devez abandonner vos petites personnalités limitées. Vous devez devenir très larges, vastes, mais ce que vous devez abandonner, c’est votre ego.
C'est la chose stupide qui vous couvre complètement la tête de ce côté-ci et qui ne vous permet pas de grandir. Donc, si vous combattez votre ego, cela vous épuisera. Par exemple, votre ego est ici et vous êtes là, ainsi quand la lumière tombe sur vous, vous vous battez avec votre propre image ou votre propre ombre. Ensuite, vous êtes épuisés puis vous dites: "Mère, je me suis battu avec mon ego, mais l'ego n’est pas parti". C'est une illusion. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conversation avec les Français, Le Raincy, Paris, 17/08/1987


Si une personne crée ou révèle un problème par son attitude, on doit agir à un niveau plus subtil, à un nivau vibratoire face à ce problème. Le fait d'écrire une lettre ne résout rien mais entraîne un autre type de négativité dans le collectif car c'est une réaction de l'ego contre un autre ego. 

Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 16 janvier 2019

L'ego nous joue des tours

« Disons que vous alliez à l'université: vous avez quelque chose à apprendre de votre professeur, et dès que vous le voyez, vous commencez à critiquer son costume ou son nez. Même les enfants comprennent la blague! Rires. Donc, ce n'est pas un signe d'intelligence, d'intelligence pure. C’est le signe de votre ego, et l’ego rend stupide.
Il y a une histoire sympa à ce sujet dans le Ramayana, écrite par Valmiki. C'est Narada qui un jour est entré dans l'ego, et il a commencé à dire: "Pourquoi est-ce que je m'occuperai de quiconque? Je suis un célibataire endurci. Je ne me suis jamais marié. Même Shiva a du se marier, imaginez. Je ne me suis jamais marié. Je suis un si grand Brahmachari (célibataire)." Et, alors qu’il marchait sur la route, il a rencontré deux personnes qui étaient envoyées par Shri Krishna pour se moquer de lui. Et Vishnou l'avait envoyé pour se moquer de cet homme, de son ego. Alors, ces deux personnes sont arrivées et ont commencé à lui dire: "Vous êtes un si bel homme. Vous êtes si formidable, plus grand que Shiva, plus grand que n'importe quel dieu." Il devint ainsi un plus grand imbécile. Rires.
Son ego, voyez-vous, a gonflé comme ceci est 'est mis à flotter dans les airs.
Shri Mataji rit.
C’est comme du plastique. Vous ne pouvez pas voir la réalité. Vous avez la grosse tête: "Ah, je suis si important." Et ce n'est pas la réalité.
Or, ce quidam croyait qu'il était le plus bel homme à la ronde. Puis ils ont dit: "Nous sommes venus vous dire qu'il y a une belle femme, c'est une princesse et son "swyamvara" (mariage) va bientôt se faire et vous êtes l'homme le plus approprié, car elle a dit qu'elle épousera le plus beau et le plus intelligent des hommes, et vous êtes l'homme le plus intelligent et le plus beau."
"Où est le mariage?" A-t-il dit.
"À Maya Nagari." "Maya Nagari" signifie en fait "ville d'illusion". Rires.
Alors ils l'ont emmené là-bas, et il a vu une grande tente, et tous les arrangements faits, la musique se faisait entendre et tout tout le reste. Et puis ils (les prétendants) se sont tous assis en ligne, vous voyez, en attendant que la princesse entre. Quand la princesse est venue avec sa guirlande, elle a fait le tour, et qu'elle était, Je veux dire, très timide. Et quand elle s'est retrouvée face à Narada, elle a juste ri, elle Shri Mataji rit.elle a éclaté de rire, vous voyez. Non seulement elle a gloussé, mais elle a ri. Et puis elle est passée au suivant.
Alors, il leur a demandé: "Quel est le problème?" Ils ont répondu: "Nous ne savons pas. Elle pourrait revenir. Attendons. Elle a dû être très heureuse de voir un si bel homme." Mais elle n'est jamais revenue.
Alors ils sont allés au - ils sont sortis et il a dit: "Maintenant, laissez-moi aller me reposer un moment." Puis il a voulu se laver le visage dans le lac. Quand il a regardé dans l'eau, il a été surpris de voir qu'il ressemblait à un singe! Alors il s'est mis très en colère contre ces deux personnes, et il a dit: "Pourquoi vous êtes-vous moqués de moi comme ça?" Ils ont dit: "Monsieur, nous ne nous sommes pas moqué de vous. C’est votre ego qui a fait quelqu’un de stupide. Vous étiez là à critiquer tout le monde, disant: "Il est laid, il était inutile, il n'est bon à rien." Alors que c'est vous qui ressemblez à un singe. Et vous avez été si stupide. Même quand nous vous avons dit qu'il s'agissait de "Maya Nagari", vous n'avez pas pensé que "Maya Nagari" n'est qu'une illusion. Donc, vous avez vécu dans l'illusion sur vous-même et il n'y avait pas de princesse. Il n'y avait rien de la sorte. Ce n'est que votre illusion qui a créé toutes ces choses."
Voilà donc ce qu'est l'ego. Et cet ego ne peut vous donner qu'illusion et stupidité.

Il faut donc clairement comprendre que vous devez être prêts à vous regarder en face. Vous êtes des gens- si vous êtes vraiment des Français et si vous aimez vraiment votre pays et vos compatriotes, vous devez devenir quelque chose de spécial. Si vous devez sauver ceux qui se noient, il vous faut savoir nager. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conversation avec les Français, Le Raincy, Paris, 17/08/1987

Cette histoire a plusieurs variantes. Dans le Ramayana, Narada était le meilleur Yogi au ciel et il était très aimé des Dieux. Il avait énormément de qualités avec sans doute un peu d'ego. Or, Vishnou devait s'incarner de nouveau sur terre et personne n'arrivait à le convaincre de le faire. Alors deux Ganas ont été envoyé par Shiva pour tourmenter Narada et faire gonfler son ego. 

Mais ensuite, Narada est tombé amoureux de la princesse et a beaucoup souffert d'être rejeté par elle. Alors quand les deux Ganas lui ont tout révélé, il a dit qu'il jetait un sort à Shri Vishnou pour le punir de l'avoir fait souffrir, disant qu'il devrait s'incarner sur terre et qu'il perdrait sa femme bien aimée. Vishnou s'est incarné en tant que Rama et Narada s'est incarné en tant que Ravana. A la fin, Ravana périt par l'épée de Rama et il est dit que quiconque meurt de l'épée de Dieu se retrouve très proche de lui. Finalement, le rakshasa Ravana s'est retrouvé encore plus proche de Dieu. Peur-être qu'il devait passer par cette maya pour perdre son ego. En tous les cas, les rakshasas sont des personnalités bien plus complexes que l'imagerie des démons en occident.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 15 janvier 2019

Sankranti, la fête de la douceur


« Ainsi, vous devriez pouvoir aider autrui sans rien attendre en retour et avec une joie totale. Vous pourrez ressentir beaucoup de joie quand vous aurez le sentiment de ne rien faire mais d'être simplement un instrument de Dieu et que vous vivez dans ce monde, dans ce pays et que vous leur donnerez quelque chose de spécial. C'est un quelque chose de si important, c'est une si grande compréhension.
Si vous décidez de tous vous y mettre avec ce genre de sentiments, vous pourrez faire quelque chose pour les autres et les autres verront ce qu'est Sahaja Yoga.
Or, certains pensent que Sahaja Yoga consiste à ce que tout le monde médite ensemble et puis c’est tout. Même s'il y a un problème dans le pays, les Sahaja Yogis ne feraient que méditer.
Un homme est venu me voir et m'a dit: "Ma femme ne fait pas la cuisine." J'ai demandé: "Pourquoi?" Il a répondu: "Elle ne fait que méditer." Alors J'ai dit: "C'est vrai? Mais qui lui a dit de faire ça?"
D'abord elle devrait faire la cuisine. Pour la méditation, cinq minutes suffisent. Je vous ai donné le pouvoir et l'énergie de bien cuisiner, alors il faut avoir la certitude que vous êtes capables de travailler.
Je vous ai donné les pouvoirs, vous pouvez les assimiler. Si vous ne faites que méditer tous les jours, cela ne suffit pas. Vous devez voir quel bien-être vous donnez aux autres. Mais au lieu de cela, vous pensez toujours à votre propre bien-être et venez me demander de soigner votre fils, votre père, votre mère, ou d'avoir un bon travail. Et vous voulez que Je vienne aussi chez vous pour manger, faire ceci, faire cela. Vous essayez de cette façon de m'imposer votre volonté, mais à votre sujet, que pourriez-vous faire? Vous devez toujours vous rappeler qu'il y a quelque chose à faire. "Je vais montrer à Shri Mataji de quoi je suis capable de faire quelque chose de spécial." Nous devrions en décider une fois pour toutes.
J'ai une image devant les yeux, lorsque Shri Dnyaneshwara a dit: "Bolte piyu shanche sagar." (Les mots ou les dictons sont comme des océans de nectar) Où est-elle cette image? Je veux la voir.
Ainsi, en ce jour propice, Je vous donne à tous mes bénédictions de douceur pour que vous aidiez tout le monde et de veilliez au bien-être des autres, veilliez à traiter tout le monde avec amour et à parler avec douceur et amour. 
Applaudissements

M. Dhumal: Tout le monde devrait mettre ses mains comme ça pour faire une promesse à Shri Mataji. "Shri Mataji, nous resterons liés par la promesse de vos bénédictions, de vos paroles d’aujourd’hui et de votre amour." Gardez les mains ouverte une minute et faites la promesse à Shri Mataji.

Shri Mataji (en anglais): Il dit que vous devriez mettre vos mains comme ceci pour dire que nous sommes liés par les paroles de notre Mère. Et nous allons essayer de faire du bien aux autres et nous serons très doux les uns envers les autres.
M. Dhumal: En ce jour propice de sankranti, tout le monde devrait faire une promesse à Shri Mataji, du fond du coeur.

Shri Mataji (en anglais): Je leur ai dit que nous devrions être collectifs non seulement entre les Sahaja Yogis, mais aussi avec les autres. Nous devrions voir ce qui nous entoure, ce qui ne va pas, où, comment nous pouvons aider.
Nous avons de nombreuses obligations sociales que nous devons remplir. Vous avez maintenant atteint le stade où vous pouvez le faire sans créer d’organisation sociale collectant de l’argent, faisant des soldes et autres, ce genre d'absurdité. Mais vous pouvez voir autour de vous qui sont les nécessiteux, qui vous pourriez aider. Et c'est comme cela que vous pouvez vraiment donner une forme très positive à Sahaja Yoga. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sankranti Puja, partie traduite du marathi, Rahuri, Inde 14/01/1987
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 14 janvier 2019

Makar Sankranti, une paix explosive


« Shri Mataji: Je suis désolée, Je n’ai pas pu vous parler en anglais et J’ai parlé un bon moment. Ce jour spécial est celui de Sankranta. "San", vous connaissez. "San" signifie bon, sacré et "krant", le - Shri Mataji parle en marathi. Quand Je parle marathi, J'en oublie l'anglais.
Sahaja Yogis: Révolution.
Shri Mataji: Révolution. Une révolution sacrée. Sacrée.
Et c’est ce dont Je leur parle. Ce qu'est-ce la révolution sacrée, c'est que votre propre dharma est établi maintenant grâce à Sahaja Yoga, vous savez ce qu'est votre dharma. Parce que si vous ne faites pas vos propres dharmas, vous serez perdus, vos vibrations seront perdues. Vous saurez immédiatement que dans votre recherche, vous avez perdu quelque chose.
Vous en serez affectés et vous devrez vous corriger. Ce n’est pas si difficile.

Mais pour en faire un "sankranta" – une révolution sacrée-, vous devez adopter une nouvelle religion, une nouvelle démarche. Tout d'abord, votre propre démarche doit être éclairée, puis vous devez établir de nouveaux pas pour aller de l'avant. Et ces nouveaux pas sont différents pour les Occidentaux et pour les Orientaux. Je viens juste de leur parler du style oriental, puis Je vous parlerai plus tard du style occidental.
Nous devons avoir de nouveaux idéaux, de nouveaux styles, car nous sommes des gens courageux, nous sommes des gens vaillants. Nous devons mener la guerre de l'amour au moyen de l'amour et c’est quelque chose de très délicat.

Quand le Soleil se déplace de gauche à droite, cela signifie que votre désir devient votre action.
Aujourd'hui, c'est le jour où ils vous donnent une douceur à manger pour dire que vous devez parler avec douceur, ce qui est très important pour les Occidentaux. Car lorsque vous êtes actifs et organisez, cela vous échauffe, il y a une tension et vous développez un tempérament qui est sec, sans émotion. Vous savez, le cœur pique une crise de colère.

À ce moment-là, on recommande de prendre une douceur, ce bonbon donne de la chaleur car maintenant le soleil se déplace vers l'autre côté. Cette fois aussi, pour donner un équilibre, ils disent: "Parlez avec beaucoup de douceur. Utilisez des mots doux, utilisez de la douceur." Mettez de la douceur dans votre langage, ce qui est très important, vous le comprenez bien. Et c’est l'une des religions que l'on doit accepter: nous n’utiliserons pas de mots durs entre nous, puis pas non plus envers les autres.
Tout d'abord, entre nous. Il y a beaucoup de gens qui seront gentils avec les autres parce qu'ils auront peur de se faire disputer mais ils seront désagréables avec leurs propres amis Sahaja Yogis. Parce que c’est un événement universel, c’est l’ensemble qui fonctionne universellement. Même si vous organisez, vous organisez pour le tout. Ceux qui organisent n'ont aucune raison d'être durs et ceux qui ne s'organisent pas n'ont aucune raison d'être lents. Nous devons avancer avec la même allure, avec le même entendement.

Il y a une histoire en marathi qui est une très bonne histoire selon laquelle un -[Shri Mataji parle en marathi] – un chasseur d’oiseaux avait mis beaucoup de tentations, du bon grain pour certains oiseaux, des pigeons. Et les pigeons n’ont pas vu le filet, le piège, et ils sont tous descendus sur le sol pour les manger. Et il y avait un filet là-bas. Leurs pieds se sont emmêlés dans le filet. Alors, une solution a été trouvée: "Si nous nous envolons tous à la même allure, nous emmènerons tout le filet et il ne pourra plus nous capturer." Ainsi, quelqu'un a dit: "Très bien, dès que je dis 'oui', commençons tous à la même allure. Si quelqu'un augmente son allure, il retombera au sol."

C'est de la même manière que Sahaja Yoga doit être géré; et c’est pourquoi, afin de garder l'allure, restez en paix, aimants et affectueux. La paix est le chemin par lequel nous allons y arriver. C'est une paix explosive. En donnant des contrastes, vous apportez une équilibre: une paix explosive.
Vous avez lu, au sujet de la Déesse, les différents aspects de la Déesse. Toujours: "Ati saumya, Ati Rudra" Devi Suktam du Devi Mahatmya; "Aussi doux comme la Lune, aussi terrible que les Rudras" pour donner les deux contrastes qui remettent de l'équilibre, qui remettent au centre.
C’est ainsi que vous devez comprendre que Sahaja Yoga est une révolution tout à fait unique. Je leur ai dit, que politiquement et aussi socialement, dans tous les domaines, comment nous allons améliorer chaque pays, par conséquent le monde entier, l'univers entier. Plus tard, Je vous traduirai l'ensemble.

Alors, aujourd’hui est un jour spécial, un très grand jour, demandons à ce que, lorsque vous faites cette puja, demandons à ce qu'une nouvelle religion intérieure nous soit consacrée, qu’elle soit nourrie en nous et que nous essayons de l'absorber.

Elle vous imprégnera mais vous devez l'accepter et vous devez savoir que c’est un grand combat. Et c’est un type de combat très différent fait de paix et d’amour.
C’est pourquoi il est dit: "Parlez avec douceur. Soyez doux avec les autres." Ne soyez pas sarcastiques, aucune chance, ni durs, mais soyez doux, d'une douceur qui est authentique, pas superficielle et de façade, ni formelle, mais d'une douceur authentique.
Que Dieu vous bénisse tous. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Makar Sankranti Puja, partie en anglais, Pune, Inde, 01/01 /1981
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

dimanche 13 janvier 2019

Comment sont les héros aujourd'hui?


« Le christianisme, c'est une autre chose absurde qu'ils enseignent, à savoir qu'il y a le Père et le Fils et le Saint-Esprit mais il n'y a pas de Mère. Comment pouvez-vous avoir un fils et un père sans la mère, n'est-ce pas? C'est absurde, mais toutes les personnes intelligentes l'acceptent et en débattent sérieusement. Et le "Saint-Esprit est un mystère. Ne parlez pas du Saint-Esprit, c’est un mystère, parce que dire que la mère a un rôle à jouer, c’est trop pour eux. Car selon la religion chrétienne, ils n’ont sois-disant aucune place pour que les femmes deviennent prêtre ou quoi que ce soit d'autre.

Mon père était un grand érudit qui maîtrisait quatorze langues et il a traduit le Coran en hindi. Et il était très érudit, Je dois dire, c’est lui qui m’a parlé de l’être humain et de comment les permutations et combinaisons fonctionnent. Et Je lui ai demandé: "Mais pourquoi ce Martin Luther, qui était une âme Réalisée, a écarté ainsi la position de la Mère?" Il a dit qu'à cette époque - vous voyez, nous appelons cela "samayachara", "qui dépend de l'époque" - les musulmans étaient très puissants. Et il a dit que s'il avait parlé de la mère, il aurait été durement attaqué. Alors il a donné un cours où il a dit: "C'est elle, là, qui a donné naissance à l'enfant" et tout ça. Mais il ne l'a pas appelée une chose primordiale ou une puissance primordiale.
Mais il faut dévoiler la vérité.
Donc, récemment, vous avez vu que les femmes sont devenues très conscientes d’elles-mêmes. Bien sûr, elles sont totalement dans l’erreur, totalement, car elles pensent que si elles deviennent comme des hommes, elles résoudront les problèmes. Ce n’est pas le cas. C’est un mouvement de pendule. Vous voyez, vous allez de la femme à l’homme, de l’homme à la femme en un mouvement de pendule. Ce que vous devez faire, c’est vous élever suivant un mouvement de spirale, sinon il n’y a pas d’évolution.

L’évolution, c'est un mouvement en spirale. Et il n'est pas marqué ici comment la Kundalini se meut, mais peut-être que plus tard, Je pourrai vous décrire en détails comment le mouvement de la Kundalini se produit, et comment le mouvement en spirale de la conscience s’est jusqu’ici réalisé. De même, il doit y avoir un mouvement en spirale pour que dans votre processus évolutionnaire, vous alliez au-delà de la partie masculine ou féminine. Il est donc erroné de dire que "nous dominons les hommes". Et quand Je dis cela, beaucoup de femmes quittent la salle et sont très, très en colère contre moi de parler ainsi mais c’est un fait.
Mais la femme est la Mère. Je pense qu'elle est, d’une certaine façon, supérieure à l’homme. Elle est la mère, elle doit nourrir, elle est là pour la nourriture. Donc la nouvelle conscience doit être celle de la subsistance, de la compassion et de l’amour.
Par exemple, autrefois, Napoléon était pour nous un héros antique. Et maintenant, si vous appelez un Français Napoléon, il vous donnera un coup, il ne le supportera pas. Parce que, selon lui, c'était quelqu'un de très égoïste.
Alors, qui est un héros aujourd'hui? Quelqu'un comme le Mahatma Gandhi, quelqu'un qui est la manifestation des qualités féminines, des qualités de compassion, d'amour et d'alimentation que donne cette Terre Mère.
Or, il est très intéressant de voir que cette Kundalini s'appelle Kumbha en sanscrit, ce qui signifie le Verseau.
Nous l'appelons le Verseau, c'est un des signes, qui est identique à Kumbha en sanscrit. C'est donc l'âge du Verseau, c'est l'âge de la Kundalini. Deuxièmement, c’est l’âge de la Kundalini qui va nourrir, qui sera en nous une Mère, qui évoluera, qui vous donnera la complétude, et qui vous connectera à votre Esprit et qui finalement, vous donnera l’illumination par laquelle vous deviendrez collectivement conscients. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours donné devant la Société C.G. Jung, New York, 16/09/1983
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 11 janvier 2019

Shri Nirmala chalisa





NIRMAL NISCHAL MARM HO
SAHAJ SARAL HO KARM
ANTAR MANN SABKE RAHE
VISHWA NIRMALA DHARM
CHARAN SHARAN MEIN AAYKAR
HOYA SAKAL KALYAN
ADISHAKTI MA NIRMALA
DI JOH YAH VARDAN
musique

ADISHAKTI SAHASTRAR SWAMINI
VISHWA NIRMALA DHARM DAYINI
CHAITANYAT KI CHAKRA SHRINKHALA
KOTI KOTI JAI MATA NIRMALA

SAHAJ ROOP SE JAGAT UBHARA
BHAVSAGAR SE PAAR UTARA
JAG JANANI JAG PALAN HAARI
PRALAY KAAL MEIN NASHAN HAARI

MAHALAKSHMI TU MAHASARASWATI
MAHAKAALI MA ADISHAKTI
TU HI ANTIM AAS HUMARI
AAN PADE JAB VIPDA HAARI

PAITHI SAB MADH MOH SOK MEIN
BHAY SABHA TAB TEEN LOK MEIN
SUR JAN MUNI JAN SAT JAN SAARE
SHISH NAVAKAR HAATH PASARE


KARKE POOJAN BHAV BHAKTI SE
TEENI BINATI ADISHAKTI SE
KALJUG MEIN SATJUG KO LAVO
KALKI BAN DHARTI PUR JAAGO

musique
KAUNE LIYA PRASAD KE
GHAR UTSAV AVIRAM
JAG JANANI JAG MEIN SWAYAM
RAKHA NIRMALA NAAM
musique

MAYA SE MANN CHITA NIKALO
SRISHTI KO MAA TUMHI SAMBHALO
BHARAT MADHYA NAGAR CHINDHWADA
DHARTI PUR AVTAR KE KAARA

PAANCH MAYI KO SHUBH DIN AAYO
NARGOL MEIN DHYAAN LAGAYO
BRAHMARANDRA BHEDAN TAB KEENA
NIRMAL GYAN JAGAT KO DEENA

INGLA PINGLA GUTH SULJHAYI
KUNDALINI MAA UPAR AAYI
MANAV MEIN CHAITANYA JAGAYO
HAATHON MEIN KAMPAN KARVAYO

MOOLADHAR GANESH BITHAYE
HANUMAT BHAIRAV DAAYE BAAYE
GOODH GYAN KO SAHAJ BANAYO
JOH MOHE MUJHSE MILVAYO

CHUN CHUN SAARE MANAV TAARE
GIN GIN SAARE DAANAV MAARE
SWET KAMAL MEIN MAAT BIRAJE
JANE SAHASTRA PANKHUDI SAAJE


musique
VISHWA NIRMALA DHARM HAI
SAB DHARMO KA SAAR
SHREE MATAJI HAI SWAYAM
ADISHAKTI SAAKAR
musique

UNNAT BAAL BINDIYA CHAMKE
KOMAL SHAAMAL KUNTAL DAMKE
ALKO PALKO JYOTI CHALKE
MUKH MANDAL SE ABHA CHALKE

GAURVAN PATI SOBHIT KAAYA
CHARANAN MEIN HAI SWARG SAMAYA
DARAS MATRA SE BADHA BHAGE
NAAM LET SE ATMA JAAGE

SAHAJ MAGAN MANN DHYAN LAGAVE
NIT PRATI CHIT IT UTNA JAAVE
CHADHA KUNDALINI BANDHAN PAAVE
TAALU KE UPAR CHIT LAAGE

KAREIN SHAMA NIKALE HUM SHAM SE
SAKSHATKAR HOYA SWAYAM SE
KASHT MEETE CHAT KATE KALESHA
NIRVICHAR SO RAHE HAMESHA

SUKH SANTOSH BADHAV KHYATI
PAVE NIRANAND BHALI BHAKTI
LAGI LAGAN DHYAN DHARAN MEIN
KAREIN SAMARPAN CHARAN SHARAN MEIN

musique
JAN JAN KI HO JAGRIT
PREM BAHE PURJOR
BEETI KAALI RAAT AAB
HUI SAHAJ KI BHOR
musique

PARAM SHIVAM KI SHAKTI NYAARI
AADI GURUO KI MAHATARI
DHARM KARM KO SAHAJ SAHECHA
KRISHNA ALI YESHU KO BHEJA

FATIMA MARIAM VISHNUMAYA
RADHA SITA TERI CHAYA
GEETA GYANESHWARI KURAN
BIBLE MEIN TERA GUN GAAN

CANAJOHIRIE AUR CABELLA
GANAPATIPULE SAHAJ KA MELA
DHARTI PUR TEERATH AATI PAVAN
PUNYA JAHA KA AONE BHAVAN

SUR GAN MUNI JAN JAHAN BIRAJE
PARAM PUJYA PATI PANKAJ SAAJE
KASHI JERU SALAM KARBALA
TERI JAY HO MAAT NIRMALA

NIRMAL MANN HI CHITA LAGAVAT
PARAM SHIVAM KRIPA SO PAAVAT
NIRMAL CHALISA JOH GAAVE
NIRMAL DHAAM SAHAJ SO PAAVE

musique
NIRMAL DHAAMHI O AAYKE
JAPE NIRMALA NAAM
KASHT MITE SANKAT KATE
HAATE KALESH TAMAM
DHYAAN YOG MEIN BAITHKAR
RAKHE CHIT SAHASTRAR
JAI SHREE MATAJI KAHEIN
SAKAL SAHAJ PARIVAAR
JAI SHREE MATAJI KAHEIN
SAKAL SAHAJ PARIVAAR
SAKAL SAHAJ PARIVAAR
SAKAL SAHAJ PARIVAAR !


Le CD du Shri Nirmala chalisa a été présenté à Shri Mataji Diwali au puja de 2004 à Los Angleles. La musique est composée par Shri Rajiv Ratna Parashar, de la collectivité de Californie aux États-Unis. Il est interprété par le groupe Sahaj Sangeet, dont Varsha Jhalani ets l'interprète principale.
Les paroles de ce Nirmala chalisa ont été écrites par L Patel à la manière du Hanuman chalisa.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 9 janvier 2019

Ganesha est la couleur de la Kundalini


« Les gens qui sont trop possessifs avec leurs affaires, leurs biens et leurs enfants doivent également comprendre que Shri Ganesha nous donne la sagesse de voir que ce n’est pas à nous. Alors, qu'est-ce que le carbone? Ce n'est que du bois brûlé, du bois brûlé, c'est-à-dire, tout fini par être brûlé. La sagesse que vous obtenez, c'est que tout ce que vous voyez comme étant le vôtre n'est pas à vous. Tout ce que vous possédez, vous devez le laisser ici et vous en aller. Vous ne pouvez même pas prendre ce papier avec vous. Shri Mataji montre un petit morceau de papier. Alors, pourquoi sommes-nous attachés? Utilisons donc ces choses selon leur propre fin: exprimer notre joie.
Maintenant, Je vais vous donner un très bel exemple. Voyez maintenant comment fonctionne Ritambara Pragnya. Vous voyez, ce collier que vous voyez ici a été fait en Italie par une âme Réalisée. Puis, ce collier- Je ne sais pas comment - est arrivé en Inde. Or, les Australiens voulaient me donner un "mangalsutra" de diamant comme celui-ci, comme celui que J'ai….

Alors J'ai regardé autour de moi et J'ai trouvé un très joli "mangalsutra" en or fabriqué à partir de corail car l'Australie, c'est la terre de Ganesha. Et J’ai senti beaucoup de vibrations venant de ce magasin, alors J'y suis rentrée par l’arrière parce qu’ils ont dit: "C’est très bon marché". Alors, J'ai dit: "D'accord." Et là, il y avait le collier et ces boucles d'oreilles là-bas, donc nous avons acheté tout cela, plus le mangalsutra, plus une autre pièce que J'ai en corail ... Oui, de l'Australie, ceci a été envoyé par vos frères, cette chose qu'ils ont achetée, qui a été fabriquée en Italie, le jour de Shri Ganesha. Pouvez-vous avoir plus de combinaisons?
Rires; applaudissements.
Vos frères et sœurs depuis le lieu de Ganesha, voyez-vous, les Ganas l'ont envoyé ici aux Dévas pour la célébration. Vous êtes les Dévas et ils sont les Ganas. Rires.
Et ce sont dix, Shri Mataji montre le collier dix, onze et douze Shri Mataji montre les boucles d'oreilles. Donc, cela représente le cœur, le dharma, dix, et tous mis ensemble, c'est le cœur.
Toute l'Europe et en additionnant ces deux, cela fait douze, c'est le cœur: l'Angleterre. Tous sont représentés ici.

Vous devriez être capables de lire à travers le beau travail de Ritambara Pragnya qui est très subtil. Et puis vous commencerez à apprécier les toutes petites choses que Ritambara Pragnya interprète pour vous rendre très heureux et vous donner ce qu'un Artiste a dû faire il y a longtemps, dont le désir était de réaliser.
Maintenant, c'est aussi, devrions-nous dire, le travail de Shri Ganesha. Il réside en tant qu'Omkara dans la Ritambara Pragnya. Il réside dans les forces électromagnétiques en tant que vibrations dans la matière, dans chaque atome. Il réside dans chaque vague de nos émotions qui nous donne de la joie. Et il réside en tant que belle décoration de la Kundalini car elle possède le rouge et le doré, comme mon sari. Il réside ainsi en tant que couleur de la Kundalini. 
Mais au Sahasrara, il devient la joie; au Mooladhara, (il réside) en tant que parfum, et chaque souvenir en tête devrait vous donner un parfum, car il est le Seigneur de la mémoire.

C'est ainsi qu'il gère tout si magnifiquement. C'est une personne si innocente qui joue avec sa beauté pour nous rendre heureux. Nos enfants devraient aussi nous rendre très heureux si nous les avons élevés correctement. Mais si nous avons toujours été préoccupés par la luxure et la cupidité, les enfants ne peuvent pas être de bons enfants. Ils ne peuvent pas représenter comme il se doit le tattva de Ganesha.

Alors aujourd'hui est un grand jour car nous établissons Shri Ganesha en Italie. Nous l'avons fait en Suisse et maintenant en Italie. Cela devrait vous donner le pouvoir de l'innocence, le pouvoir de la pureté, le pouvoir de la sagesse. Cela devrait vous donner un cœur plein d'enjouement de joie et cette qualité spéciale de tourner tout en une chose parfumée. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha puja, Rome, Italie, 19/05/1985

Le corail est la pierre associée au chakra du Mooladhara. 
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

mardi 8 janvier 2019

Une sexualité mature

« Donc, lorsque vous attrapez les pieds de Shri Ganesha qui sont de toutes petites choses douces, sachez que vous devriez être vous-mêmes un petit peu plus léger, sinon, si vous avez tous ces problèmes en vous, il n'aimera pas cela et il pourrait juste encore vous rejeter.  
Shri Mataji rit.

Et sachez que votre attention devrait être purifiée par l’attention que vous portez à Shri Ganesha. Seules les personnes qui sont de ce type se réjouissent vraiment de la sexualité. Si elles ne sont pas ainsi, elle ne le peuvent pas car il y a tellement de perversions dans leur tête que Je ne sais pas ce qu'elles sont prêtes à faire. Et c'est pourquoi, ensuite, elle s'élèvent au-dessus de cela, c'est pourquoi après un certain temps, elles en ont assez. Et elles mûrissent correctement selon leur âge. Sinon vous verrez des gens âgés de quatre-vingts ans serrer en main leur manche, voyez-vous, regardant toujours les jeunes filles. C'est quelque chose que Je ne peux pas comprendre.
Shri Mataji rit. Et ils ont l'air si stupides, ils ont l'air si stupides, tout le monde se moque d'eux et les jeunes se moquent d'eux. Mais soudain, ils ont l’impression d'être devenus des héros ou autre à un âge si avancé -

Par exemple, un jour, ils ont montré un film de très, très vieux acteurs et actrices octogénaires ou plus, venant faire une shake danse lors d'une fête.
Guido: Faire?
Shri Mataji: Pour faire une shake danse, danser lors d'une fête. Et depuis la limousine, ils ont commencé puisqu'ils sont descendus en tremblant.
Rires.
Et quand ils sont venus et ont essayé de montrer qu'ils étaient très amoureux et tout ça, ils avaient l'air si stupides que ceux qui les regardaient riaient et en roulaient de rire. C'est si ridiculement clownesque, mais ils ont dit: "Nous sommes honnêtes." Shri Mataji rit.
Mais même si vous faites ces choses ouvertement, secrètement ou de quelque manière que ce soit, c'est stupide! Et c’est comme ainsi que lorsque vous n’avez pas la maturité de votre âge, vous n'êtes pas respectés par vos enfants, par ceux qui sont plus jeunes, c’est comme ça, vous êtes stupides parce que vous n’êtes pas assez matures.

Maintenant, quand les fruits sont à l'étape de la fleur, à ce moment-là, la fécondation a lieu. À l'étape du fruit, ils se développent en tant que fruits et non plus comme des fleurs.
Guido: Des fleurs?
Shri Mataji: Des fleurs?
Guido: Oui
Shri Mataji: Les fleurs deviennent des fruits.
Guido: Deviennent?
Shri Mataji: Oui, au moment de la floraison, il y a fertilisation, mais pas au moment du fruit, vous voyez? Les fruits doivent pousser.
Guido: Ferti-?
Shri Mataji: La fertilisation c'est là où -
Guido: Ah, la fertilisation.
Guido traduit.
Shri Mataji: Oui.
Voilà pourquoi cette maturité est très importante à atteindre et ce n’est possible que si vous attrapez vraiment les pieds de Shri Ganesha. Donc, vous restez innocents même à un âge avancé. Avec toute cette compréhension, Shri Ganesha nous donne la sagesse par laquelle nous mûrissons... Maintenant, les gens qui se livrent à la luxure doivent veiller à mûrir au niveau de leur entendement. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha puja, Rome, Italie, 19/05/1985
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

dimanche 6 janvier 2019

Khalil Gibran sur l'amitié

« Sur l'amitié:
Et un jeune a demandé: "Parlez-nous de l'amitié".
Et il a répondu en disant:
Ton ami est la réponse à tes besoins.
Il est le champ que tu sèmes avec amour et que tu moissonnes avec gratitude.
Et il est pour toi la table et le coin du feu.
Car tu viens à lui affamé et tu le recherches pour la paix.

Quand ton ami parle à cœur ouvert, tu ne crains pas le "non" dans ton propre cœur et tu ne refuses pas non plus le "oui".
Et quand il est silencieux, ton cœur ne cesse pas d'écouter le sien;
Car dans l'amitié, même sans mot, toutes les pensées, tous les désirs, toutes les attentes naissent et se partagent avec une joie non réclamée.
Quand tu es séparé de ton ami, tu n'es pas affligé;
Car ce que tu aimes le plus en lui peut sembler plus évident encore en son absence, comme la montagne vue de la plaine semble plus nette au grimpeur.
Et qu'il n'y ait d'autre but à l'amitié que celui d'approfondir l'esprit.
Car l’amour qui recherche autre chose que la révélation de son propre mystère, n'est pas de l'amour mais un filet qui se détend et n'attrape que futilité.

Et que le meilleur de toi soit pour ton ami.
S'il doit connaître le reflux de tes vagues, qu'il connaisse aussi son flot.
Car quel est cet ami avec qui tu ne cherches qu'à tuer le temps?
Recherche toujours un ami pour vivre du bon temps.
Car c’est lui qui va combler tes besoins mais pas ton vide.
Et dans la douceur de l'amitié, qu'il y ait rire et partage de plaisirs.
Car c'est dans la rosée des petites choses, que le cœur retrouve sa jeunesse et se rafraîchit. »
Khalil Gibran, 1883 – 1931, Le prophète (Knopf, 1923). 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 5 janvier 2019

Une sexualité saine est spontanée

« Maintenant, la première chose que nous devons savoir concerne la sexualité. En Occident, le sexe est devenu une obsession pour les gens, comme s'il s'agissait d'une religion. Et s'ils ne peuvent pas être sexuellement actifs ou s'ils n'ont aucune activité sexuelle, ils pensent qu'ils ne servent à rien, qu'ils ne sont bons à rien. Tout l’atmosphère est construite comme ça par vos médias, votre télévision. Toutes sortes de choses vous sont mises en tête pour que vous vous sentiez inférieurs si vous n’avez pas de vie sexuelle. Et lorsque nous nous attachons au genre d’idée stupide que notre vie n’est destinée qu'au plaisir sexuel, nous commençons à descendre au lieu d'aller vers le haut.

Shri Mataji: Qu'est-ce que c'est?
Guido: Un lézard.
Shri Mataji: Je ne les aime pas beaucoup Shri Mataji rit. Très bien, cela ne fait rien. C'est un type de lézard très différent de l'indien. Plus beau.
Guido: Plus petit. Rires.
Ah, c'est là.
Shri Mataji: Ah, elle est verte. Vous n'en avez pas de vert.
Très bien, bon.

Il est très facile de descendre, tomber c'est ce qu’il y a de plus facile. Et quand l'idée de sexe est tout le temps à l'esprit, notre attention en est tellement emplie, que même avec nos yeux, avec nos pensées, avec notre mental, notre tête, on n'y a rien d'autre que cette grossièreté en tête.

Donc, pour les jeunes, quand ils se marient, la meilleure chose à faire c'est qu'ils prennent conscience que le sexe n’est pas si important. Et ils devraient commencer à comprendre que ce n’est pas un péché, mais que ce n’est pas tout non plus.
Ensuite, les femmes doivent savoir qu'elles sont sur cette terre pour créer un lieu propice à la naissance des âmes Réalisées. Et au nom de Ganesha, elles devraient avoir des enfants innocents. Mais lorsque ces âmes Réalisées naissent en Occident, elles ne gardent pas leur forme pure car les parents sont dans une forme bizarre. Et, bien que le Ganesha ait fait du mieux possible pour amener les meilleurs enfants dans le ventre des mères Réalisées, ils sont vraiment absolument atteints. Et on commence à les blesser par notre mauvais comportement, par nos idées fausses. Ainsi, lorsque vous êtes enceintes, vous devriez lire le stotra (hymne) de Ganesha, faire le puja de Ganesha et essayer de rester pures en ce qui concerne le sexe.
De plus, nous commençons à penser à quelque chose de si spontané! Qu'y a-t-il à penser? Un Indien ne comprendrait tout simplement pas cela. Ils ne comprendraient pas, dans les villages, pourquoi penser au sexe, c'est tellement spontané. C'est comme penser à aller aux toilettes. C'est une quête sans joie, des idées imaginaires. Donc, il faut être très, très alerte sur le fait que nous sommes maintenant des saints, que nous sommes des Yogis et que nous n'allons pas gaspiller notre énergie dans ce genre de quête sans joie.
Shri Mataji: Qu'est-ce que c'est?
C'est quoi?
Guido: C'est un scarabée, scarabée.
Shri Mataji: Ah. On ne peut pas avoir peur des scarabées. Rires. Très bien.

Maintenant, quand nous comprenons que nos vies sont si importantes pour l’émancipation de l’humanité, pour donner aux autres la lumière, pour sauver le monde entier du désastre, c’est un poids et nous nous en rendons compte. Comment pouvons-nous gaspiller notre énergie, notre attention pour une chose aussi spontanée? En particulier chez les personnes âgées, Je veux dire, il n’est plus nécessaire de penser à cela, oubliez ça, vous êtes très heureux d'aller bien. Maintenant, consacrez simplement votre temps à quelque chose d'important.
En fait, rien ne me manque, quoi que ce soit. La joie spirituelle est tellement plus grande et c'est tellement éternel que nous ne devrions pas rechercher tout cela. Au contraire, chaque fois qu'une telle pensée nous vient, nous devrions la sublimer. Vous verrez, une fois que vous commencez à faire cela, votre sensibilité, votre perception de la joie sera multipliée par mille. Et graduellement, vous dépasserez cela parce que c'est un plaisir temporaire- c'est pourquoi les gens courent après. Si c'était quelque chose de nature éternelle, on n'y reviendrait pas.
Mais c'est dans la nature humaine, c'est naturel donc cela a été sanctifié et on peut l'avoir tant qu'on est jeune. Mais alors, peu à peu, vous devez rendre votre pure existence si purifiée que ces pensées ne devraient plus du tout vous venir en tête. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha puja, Rome, Italie, 19/05/1985

Il ne faut pas mentaliser la sexualité sinon on perd son côté spontané et innocent. La sexualité est naturelle mais la société réduit tout à l'idée de séduction sexualisée. Ce sont ces idées qui tuent une sexualité saine.
Le scarabée est le symbole de la résurrection dans l'Egypte ancienne.
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

jeudi 3 janvier 2019

Ganesha est le Soleil

« C'est un grand jour pour moi de venir en Italie pour célébrer le puja de Ganesha. La nature que nous voyons autour vient uniquement de la bénédiction de Ganesha car c'est lui qui prie la Terre Mère d'accorder aux êtres humains ses bénédictions.
C'est lui qui déplace tous les éléments de la nature et les déplace pour créer la vie. Ce sont tous des glucides comme vous dites. Maintenant, les glucides sont du carbone et de l'hydrogène. Le carbone provient de Shri Ganesha et l'hydrogène de Mahakali (par la Lune). Et c’est ainsi que cet univers a été créé de façon magnifique tout autour de nous.

Or, ces glucides ont besoin d’oxygène qui nous est donné par le Soleil, par le côté droit. Ainsi, vous savez que la nuit, les arbres émettent de l'hydrogène et le jour, ils génèrent de l'oxygène. Cela vient des tours de Shri Ganesha qui est assis entre les deux.
Or, c'est lui qui devient le soleil. Il monte de son siège profond au-dessous de la Kundalini. Il s'élève le long du côté gauche de Mahakali, monte et s'installe dans le Surya (soleil), dans l'Agnya. Ainsi, Mahakali, qui est l'Énergie primordiale, est absolument transcendée par lui.
En tant qu'enfant de Mahakali, il lui est absolument dévoué. Et c'est de cette façon qu'il est le maître du pouvoir de Mahakali, le seigneur de ce pouvoir. Cela signifie qu'il est le Seigneur du subconscient. Il est le Seigneur de tous les "jadas" (de l'inanimé).
Guido: Tous les?
Shri Mataji: "Jada", c'est-à-dire, vous pouvez dire les morts - pas les morts. "Jada" est celui qui- c'est la matière - la matière et les morts. Vous devez comprendre le mot "jada". C'est très important, "jadas" signifie tout ce qui est matière qui ne bouge pas, qui est sans vie.
Ainsi, il peut transcender ce grand pouvoir et devenir le seigneur de ce pouvoir au moyen d'un tout petit peu de sagesse: or, cette petite petite sagesse, c'est l'obédience. Et il faut comprendre l'obédience de la façon appropriée.
L'obédience est, signifie "ne rien abandonner", car chaque fois que vous essayez d'abandonner ou de prendre quelque chose, vous utilisez l'ego. Mais s'en remettre, c'est abandonner l'ego en lui-même. Donc, toutes les idées d'abandonner ou de prendre quelque chose disparaissent.
Gardez les yeux ouverts, car vous voyez, Je parle du subconscient et Je ne veux pas que vous gardiez les yeux fermés, c'est le signe que vous entrez dans le subconscient. Cela doit être enregistré par votre conscient.
Maintenant, quand nous nous en remettons, nous devons voir comment Ritambara Pragnya, qui est le pouvoir de Mahalaskshmi, l'essence de Mahalaskshmi, vous aide. Comme par exemple, des situations que nous devrions accepter. Disons que ce matin, c'était Amavasya (la nouvelle lune), c'est le jour où, si vous vénérez Shri Ganesha, c'est très profond. Donc, Je voulais arriver à la fin d'Amavasya pour commencer le puja. Alors, c’est pour cela que l’eau était tarie, elle ne coulait pas. Je ne pouvais pas prendre mon bain. Parce que si J'avais dit que nous aurions un puja à l'heure du déjeuner, beaucoup auraient pensé: "Oh mon Dieu, maintenant, pas de déjeuner."
Rires.
Mais c’était le bon moment pour commencer le puja, il n’y avait donc pas d’eau et J'ai du attendre pour avoir de l’eau. Et c'est une chose simple comme celle-ci qui est arrivée, mais elle est arrivée au bon moment.
Maintenant, quand vous commencez à accepter une situation, alors vous réalisez que toutes les situations sont créées par nulle autre que Ritambara Pragnya elle-même. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha puja, Rome, Italie, 19/05/1981 


Pourquoi Shri Mataji dit que Ganesha est le Soleil alors que par ailleurs Hanuman se déplace sur le canal solaire? En fait, il ne s'agit pas du même stade de la création. Au chapitre 10 du Livre de l'Adi Shakti, on voir que le premier stade de la création est celui d'Utpatti ou Génèse qui est la phase abstraite de la création. Puis c'est au stade suivant de Vaikuntha, que l'Adi Shakti créé les autres divinités majeures.
« Le canal de Mahalakshmi (Sushumna Nadi) a son origine dans le centre du Cerveau Primordial et il veille sur tous les chakras. Dans le Vide du Virata, c’est au stade de Bhavasagara que les Incarnations ont commencé leur apparition sur cette terre. Lors de la phase de Vaikuntha, Elles étaient apparues pour la première fois en descendant de la Tête de l’Être Primordial.
Dans la phase de création d'Utpatti, lorsque l’Adi Shakti prend la forme de Valaya, Elle devient le Bindu et l’Ardha Bindu, puis pénètre le Cerveau en forme de triangle (Trikuta) du Virata. Dans le centre du cerveau, au niveau de l’Agnya Chakra, Elle se divise en ses trois Puissances qui sont Mahalakshmi, Mahasarasvati et Mahakali. Ainsi, quand Elle descend de la Tête de l’Être Primordial au stade de Vaikuntha, c’est d'abord Mahalakshmi qui descend, puis Mahakali et enfin Mahasarasvati.
Comme je l'ai dit par ailleurs, ces trois Puissances Maternelles créent les Divinités des six Chakras. C’est plus tard que ces Divinités s'installent sur leurs chakras respectifs. Ganesha, Dieu le Fils, qui s’incarne ultérieurement dans sa forme humaine en tant que Jésus-Christ, a été la première Divinité créée au stade d’Utpatti. Par conséquent, Il est le premier Dieu et Il est prééminent. Toutes les autres Divinités ont été créées à l'étape suivante de Vaikuntha. Leur ascension s'est produite après le stade de Kshirsagara mais Elles se sont incarnées sur terre au stade de Bhavasagara (le monde que l'on connaît).»
Pour en savoir plus:


Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

mercredi 2 janvier 2019

Ce que vous aimez, vous l'absorbez


« Nous devons enterrer cette chose inutile qu'on appelle jalousie et cela peut être quelque chose de très grave. Cela peut arriver très sérieusement aux gens. J'ai vu des gens qui sont devenus jaloux, puis qui s'en sont pris à quelqu'un d'autre, puis qui s'en sont pris à Sahaja Yoga, puis à moi. Et cette jalousie, il ne faudrait pas la laisser se tapir en vous. Vous voyez, certaines personnes sont plus sympathiques, parfois plus proches de Sahaja Yoga, parfois. Elles sont plus efficaces. Parfois, elles sont plus utiles. Parfois, il faut qu'elles soient là. Parfois, ce sont elles qui ont le plus besoin de moi. Certaines d'entre elles sont perdues. Certaines sont vraiment possédées et mal loties. Alors parfois, c’est pourquoi Je m'en occupe davantage. C’est mon choix. Je ne peux pas dire pourquoi. Je ne peux pas le justifier. Peut-être qu'une personne est très bien, Je m'en occupe. Peut-être qu’une personne est très mauvaise, c’est pourquoi J'en prends soin.
Donc, on ne devrait jamais ressentir de jalousie l'un envers l'autre. Vous devez juste voir la perspective que votre mère doit travailler pour vous tous et doit vous améliorer, vous soigner, faire quelque chose. Ce que nous devons enterrer c'est la jalousie qui habite en nous. Nous enterrons quelque chose et autre chose en ressort qui est très bien, et qu'est-ce qui ressort de cette jalousie? C'est que nous devons nous améliorer pour que la jalousie qui en ressorte vive en nous ainsi: "Oh, suis-je jaloux d'une personne? Alors, qu'est-ce qu'il y a de bien chez elle? Voyons voir. "

Maintenant, ce n'est pas externe. Sahaja n'est pas extérieur. Si une personne est extérieurement comme ça, extérieurement, ce n’est pas intérieurement. Si Je corrige quelqu'un, Je corrige cette personne à cause de ses vibrations qui ne vont pas bien. Vous voyez, une telle personne peut être aussi extrêmement gentille quand on lui parle, d'un style très agréable. Elle pourrait être extrêmement dure, pourrait être n'importe comment, mais les vibrations de cette personne doivent être bien. Je n'ai rien à attendre de vous sauf que vos vibrations soient corrigées.

Alors n'ayez pas une fausse conception de vous-même; comme certaines personnes qui sont très dynamiques et pensent pouvoir faire ce qu’elles veulent. Certaines personnes pensent qu’elles sont très en retrait, alors elles pensent pouvoir faire ce qu’elles veulent - tout cela est faux. Tout d'abord, vous ne devriez pas frapper la collectivité.
Vous venez de Bramham Gardens? Non? Il n'est pas venu.

Pour une mère, si des enfants sont délaissés, son cœur est avec eux, tout le temps elle pense qu’ils sont anbandonnés là, qu'ils devraient être ici. Voilà l’essentiel, voyez-vous. Ce n'est pas pour une seule personne, comme penser à son propre fils ou à sa propre femme, penser à son propre mari, ce n’est pas le problème. Vous êtes tous mes plus chers, mes plus chers, mais Je n’appartiens à personne. Je suis désespérante! Il faut laisser tomber! Je n'appartiens à personne. Personne ne peut me posséder. Je ne peux pas me posséder moi-même alors comment pourriez-vous me posséder? Je suis au-delà de la possession. Ensuite, s’il en est ainsi, il ne devrait y avoir aucune jalousie, il n’est pas question de jalousie ni de se sentir en aucune façon jaloux l’un de l’autre.
Il ne devrait y avoir que la beauté de se réjouir les uns des autres: une personne a une grande qualité, appréciez cette qualité chez elle, vous l’absorberez. Avec Sahaja Yoga, ce que vous aimez, vous l'absorbez, le savez-vous?
Tout ce que vous appréciez, vous l'absorberez – tout simplement.
Vous devriez être capables de vous réjouir (des qualités des autres).
Cependant, si vous aimez créer des désaccords chez les gens, créer des problèmes chez les gens, vous recevrez cela vous-même! Si vous prenez du plasir à dire des choses sévères aux autres, vous absorberez cela, dans le sens où vous en aurez davantage, parce que tout ce que vous voudrez, vous l’aurez.

Le Christ a dit: "Si vous voulez de l’or, vous en aurez." Beaucoup de gens qui sont venus à Sahaja Yoga sont partis à la recherche d’argent, de promotions, de ceci et cela, ils les ont eu. "Vous aurez de l'or."
"Mais ceux qui me sont chers mangeront avec moi. Ils s'asseoiront à ma table." C'est ce que vous devriez demander. C’est pourquoi nous sommes ici, non pas pour avoir plus d’or, pour avoir plus d’argent, pour plus de ceci, pour plus de cela, mais pour que être une partie intégrante de ses compagnons. »
Shri Mataji Nirmala Devi, réveillon du Nouvel an, Chelsham road, Londres, 31/12/1981
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 31 décembre 2018

Le royaume de Dieu est au-delà du Sahasrara

« Aujourd’hui nous célébrons l’ouverture du chakra du Sahasrara. En ce jour, Je dois dire que c'est un grand événement qui s'est produit pour l’humanité toute entière. C'était un tel accomplissement dont Je n’avais jamais vraiment pris conscience auparavant: maintenant, Je peux voir que sans la Réalisation du soi, il m’aurait été impossible de m’adresser aux gens.
Quand cela s'est produit, Je me suis demandée comment J'allais en parler aux gens, parce que personne ne comprendrait. Et ce serait une grave erreur de ma part de dire quelque chose à propos du Sahasrara. Car, même à propos de Sahasrara, rien, nulle part, n'avait été décrit dans les Écritures. Je dirais que c’était une description absolument ambiguë d'après laquelle les gens n’auraient même pas pu penser qu’il existait un royaume au-delà du Sahasrara. Et il faut entrer dans ce domaine là où se trouve la réalité.
À ce moment-là, ce que Je voyais autour de moi n'était qu’obscurité, et tant qu’il n’y avait pas beaucoup de lumières, les gens ne réaliseraient jamais l’importance de l’illumination.
C'est une erreur humaine aussi, de toujours, si quelqu'un réalise quelque chose, mettre cette personne sur un pied d'estale. Par exemple, pour le Christ - d'accord, c'était le Christ - nous ne sommes pas le Christ. Le Prophète Mohammed, c'était le Prophète- nous ne sommes pas comme lui. Rama était Rama, Krishna était Krishna. Nous ne sommes pas comme eux. Comment peut-on espérer que les êtres humains se comportent comme eux?

Alors, ils sont absolument éloignés, les personnalités divines sont loin, vraiment très loin des personnalités humaines. C’était juste de l'adoration, dirais-Je, de la foi.
Mais quand ils ont dit: "Nous avons essayé de les suivre", ils ne le pouvaient pas. Ils ne pouvaient pas les suivre, parce que Je crois que le mouvement humain est parallèle à celui du Divin et que ces lignes ne se rencontrent pas, saud si vous leur donnez la Réalisation du Soi.
Le niveau humain évolue sur un autre plan et il doit s'élever sur un plan supérieur pour comprendre que ce qu'ils savent n'est pas la réalité.

Je ne dirais pas ce qui est nécessaire pour cela, car selon ma propre expérience, toutes sortes de gens sont venus à Sahaja Yoga. Il y a des personnes passant pour être très mauvaises, cruelles et d'autres très licencieuses, ceci, cela, puis d'autres encore qui étaient des tricheurs. Et on a dit: "Mère, ces gens sont horribles."
Mais J'ai vu que c'est comme si chaque être humain avait le même caractère en ce qui concerne l'Esprit. En dehors, ils peuvent sembler différents, leur façon de parler peut être différente, leurs styles peuvent être différents, leur goût pour les choses peut être différent, mais à l'intérieur, ils sont tous très beaux. Et Je l'ai découvert chez l'un après l'autre.
Vous ne savez pas à quel point cela m'a donné de la joie! Non seulement de la joie, mais aussi des encouragements, un soutien et de la patience. Et puis maintenant, vous voyez à quel point Sahaja Yoga s'est développé. La chose la plus importante qui se soit produite aujourd'hui et dont Je prends conscience et qui me rend très heureuse, c'est que les Sahaja Yogis se sentent très responsables de Sahaja Yoga. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sahasrara puja, Cabella, Italie 05/05/1996

« Et quand les Pharisiens lui demandèrent: "Quand viendra le royaume de Dieu?" Il leur répondit en disant: "Le royaume de Dieu ne vient pas de l’observation: ils ne diront pas non plus: "le voici, le voilà!" Car le royaume de Dieu est en vous."»
La Bible, Nouveau testament, Luc 17:21
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 30 décembre 2018

Ayez de la douceur en parlant


« C'est agréable de vous voir tous ici, de vous rencontrer tous. Nous avons eu beaucoup de succès avec ces programmes et beaucoup de gens sont venus. Je suis sûre qu'ils reviendront.
Certains sont tels qu'ils peuvent ne pas avoir de lumière, avoir un état d'esprit particulier ou peut-être quelque chose de cet ordre. Parce qu'une dame est venue me dire: "Pourquoi dites-vous que Hitler était le disciple du dalaï-lama?" Mais c'est écrit dans les journaux, c'est écrit, il n'y a rien de nouveau dans ce que Je dis. Et quoi que Je dise, c'est la vérité. Je ne dis jamais de mensonges.
Et j'ai parlé de Gautamala aussi c'est un fait. Peut-être que c'est un piège américain, Je ne sais pas ce que c'est, mais ils font tous ces choses là-bas.
Nous devons nous préoccuper du monde entier, n'est-ce pas? Mais pour les Sahaja Yogis, il est important, c'est la première chose, que lorsque les autres viennent à nos réunions ou à nos suivis, nous montrions un maximum de paix intérieure. Et nous devrions être extrêmement doux en leur parlant. Vous devriez être très, très gentils, extrêmement gentil, beaucoup plus gentils que les gens normalement. Et ils devraient sentir: "Ce sont des gens très agréables et des gens très amicaux." Et pas des gens arrogants qui se croient supérieurs. Et il ne devrait pas y avoir de frivolité à ce sujet. Nous devons être très dignes et très simples...

Peut-être qu'un jour nous achèterons cette maison ainsi que l'autre pour nos ashrams. Cela peut marcher très vite, vous voyez, cela dépend. Bien sûr, ils ont décidé que chaque année, tout le monde devrait essayer de faire un don de cent livres pour faire un ashram. Jusqu'à présent, J'ai pu donner mon argent pour différents ashrams, partout où c'était possible. Mais une fois que Je vais repartir en Inde, Je devrai peut-être le vendre après un certain temps. Nous devons donc être prêts à avoir nos propres ashrams. Et nous tous, si nous payons cent livres par an, économisons autant, nous pouvons tous avoir partout de très beaux ashrams. Et vous pourrez tous rendre visite à vos amis, y rester et rencontrer tout les gens qui y passent.
Mais la première responsabilité, c'est d’avoir notre école en Inde, pour que nos enfants puissent y étudier dans un style approprié. Bien sûr, nous ne pouvons pas y avoir de très, très jeunes enfants. Ils doivent avoir au moins neuf ans ou dix ans. Et une autre idée m'est venue à l’esprit: si Je vous apprends à cuisiner pendant un mois, vous pourrez tous devenir de bons cuisiniers et nous pourrons aussi gérer nos restaurants.
Shri Mataji rit.
Et alors les gens qui mangeront cette cuisine auront de meilleurs Nabhis et, voyez-vous, viendront à Sahaja Yoga. Shri Mataji rit.
Vous devriez aussi me donner des idées comme celle-là et nous commencerons à les mettre en pratique. Mais nous ne pouvons pas faire des affaires avec les centres de Sahaja Yoga. Mais certains Sahaja Yogis peuvent se mettre ensemble pour gérer une entreprise, c'est possible. Mais comme vous le savez, Je ne veux pas gagner d’argent, pas plus que vous ne vouliez gagner de l’argent avec Sahaja Yoga. Mais vous pouvez gérer votre propre entreprise et le faire par vous-même.
Certains ont aussi dit: "A Paris, personne ne viendra dans un restaurant où il n'y a pas d'alcool." Shri Mataji rit.
Alors, nous pouvons avoir des "plats à emporter", juste leur donner des "plats à emporter" avec des "plats à emporter", ils ne s'attendront pas à ce que vous leur donniez de l'alcool.
Je vous souhaite donc une très bonne année et un très joyeux Noël. Vous devez faire de nouveaux vœux pour le Nouvel An et essayer d'avoir plus de gens pour Sahaja Yoga.
Que Dieu vous bénisse tous. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours sur le mariage, Le Raincy, Paris, 04/11/1987
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

vendredi 28 décembre 2018

Saint Étienne ou Saint Stephan



Le récit des Actes des Apôtres, cinquième livre du Nouveau Testament, est la seconde partie de l’œuvre que Luc a crée pour Théophile selon la tradition chrétienne et les chercheurs modernes, la première partie est constituée par l'Évangile selon Luc.
Étienne est le premier martyre chrétien, c'est à dire qu'il a été lapidé sous les ordres de Paul de Tarses, appelé Saint Paul. Étienne s'appelle Stephen dans beaucoup d'autres langues car son nom vient du nom grec Στέφανος, Stephanos.
Voici quelques petits extraits des textes de Shri Mataji le concernant qui montrent son importance. Ils sont tirés de programmes publiques où Shri Mataji essaye de faire comprendre aux personnes présentes que la vision catholique est surtout la création de Paul, lui qui n'était pas un disciple du Christ.

« Or, ce monsieur Paul, quand Je l'ai vu dans la Bible, J'ai été surprise: "Que fait ce monsieur ici?" Il était lui-même un Juif qui a torturé des chrétiens, il s'est assuré qu'Étienne fut torturé. Puis, soudain, il est devenu supra-conscient, suite à une sorte d'épilepsie qui lui a permis de voir une lumière et il est devenu l'organisateur du christianisme, lui qui n'avait jamais rencontré le Christ. C'était un intellectuel, il a intellectualisé le Christ et s'est lui-même établi dans la Bible. » Programme publique, Vienne, 1984

« Mais d'une manière ou d'une autre dans le christianisme - Je pense que c'était Paul qui était à l'origine un officier romain tyrannique, qui a même tué un disciple du Christ, Étienne. C'est lui qui a totalement changé l'image du christianisme. Il n'a jamais connu le Christ, il était épileptique et avait au tempérament explosif. Et il a même combattu Matthieu car il ne pouvait accepter l'Immaculée Conception du Christ. » Programme publique, jour 2, San Diego, 1990

"L'un d'entre eux était monsieur Paul qui était là. Il n'était pas le disciple du Christ. Il simplement tué beaucoup de chrétiens. Il a aussi tué un disciple du Christ, Étienne. Comment se fait-il qu'il était là? Et Khalil Gibran a aussi dit la même chose. J'ai demandé mon père: "Pourquoi ce monsieur Paul était là?" Parce que mon père était lui-même une grande âme Réalisée. Il m'a dit que c'était un squatter! Vous voyez, c'était un bureaucrate - et Je connais très bien la bureaucratie - et quand il a vu une si belle aire de lancement pour lui-même, il a voulu sauter sur cette aire. Et il voulait utiliser quelqu'un de très faible - et il a trouvé Pierre. Pierre était le disciple le plus faible du Christ. " Programme publique, Amsterdam, 1992

« Maintenant, Je ne comprends pas non plus pourquoi Paul est dans la Bible. Paul n'a rien à voir avec le Christ. Il était épileptique. C'est lui qui a tué Étienne. C'est lui qui a tué tant de chrétiens. Il a juste fait une expérience supra-consciente d'une croix et c'est tout. C'est un organisateur. » Interview à la radio, Vienne, 1988

« Khalil Gibran a déclaré:"Je ne sais pas ce que fait ce Paul-là dans la Bible; que fait-il?" Il a écrit un chapitre complet sur ce Paul. Moi-même, J'ai été surprise- Je suis moi-même née dans une famille chrétienne- de voir ce monsieur Paul dans la Bible d'une façon aussi prédominante. Ce n'était pas un disciple du Christ. Il avait tué Étienne, un formidable disciple du Christ, et c'était un homme épileptique. Nous avons prouvé avec Sahaja Yoga, que l'épilepsie se développe chez ceux qui sont possédés. Mais il était très intelligent, car ce qu'il a très bien fait, a été de sélectionner le pire disciple du Christ. Le Christ avait dit à Pierre que Satan prendrait le dessus sur lui, ce qui signifie- supposons que parmi les Sahaja Yogis, il y ait un qui soit le pire, allez-vous lui donner la clé de l'église? » Programme publique, Paris 1992

Khalil Gibran, Jésus fils de l'homme, Naaman des Gadarenes, un ami d'Étienne à la mort d'Étienne:
«Et j'ai remarqué qu'il y avait un homme qui se tenait à côté et qui regardait avec plaisir la lapidation d’Étienne. Il s'appelait Saul de Tarse et c'est lui qui avait livré Étienne aux prêtres, aux Romains et à la foule, pour le lapider. Saul était chauve et de petite taille. Ses épaules étaient tordues, ses traits mal assortis et je ne l'aimais pas davantage. On m'a dit qu'il prêchait maintenant Jésus depuis les maisons. C'est difficile à croire. Je n’aime toujours pas cet homme de Tarse, même si on m’a dit qu’après la mort d'Étienne, il avait été dompté et conquis sur le chemin de Damas. Mais sa tête est trop grosse pour que son cœur soit celui d'un véritable disciple.» http://christianmystics.com/sonofman/naman.html
Étienne apparaît au chapitre 6 des Actes des Apôtres où il est présenté comme un Juif hellénistique qui a reconnu Jésus comme le Messie et qui a été choisi avec six autres "hommes de bonne réputation, emplis de Saint-Esprit et de sagesse" pour devenir les premiers diacres chargés d'assister les apôtres au profit de la communauté (chapitre 6, 1-7). Étienne a fait des miracles (chapitre 6, 8). Il a donné des conférences très inspirées. (chapitre 7, 2-53). Il a été tué par les ordres de Paul et a été lapidé. (chapitre 7, 58)

Livre des Actes des Apôtres, chapitre 6, 1-7
« En ces jours-là, comme le nombre des disciples augmentait, les frères de langue grecque récriminèrent contre ceux de langue hébraïque, parce que les veuves de leur groupe étaient désavantagées dans le service quotidien.
Les Douze convoquèrent alors l’ensemble des disciples et leur dirent: "Il n’est pas bon que nous délaissions la parole de Dieu pour servir aux tables.
Cherchez plutôt, frères, sept d’entre vous, des hommes qui soient estimés de tous, remplis d’Esprit Saint et de sagesse, et nous les établirons dans cette charge.
En ce qui nous concerne, nous resterons assidus à la prière et au service de la Parole."
Ces propos plurent à tout le monde, et l’on choisit : Étienne, homme rempli de foi et d’Esprit Saint, Philippe, Procore, Nicanor, Timon, Parménas et Nicolas, un converti au judaïsme, originaire d’Antioche.
On les présenta aux Apôtres, et après avoir prié, ils leur imposèrent les mains.
La parole de Dieu était féconde, le nombre des disciples se multipliait fortement à Jérusalem, et une grande foule de prêtres juifs parvenaient à l’obéissance de la foi. »

Livre des Actes des Apôtres, chapitre 6, 8
« Étienne, rempli de la Grâce et de la Puissance de Dieu, accomplissait parmi le peuple des miracles et des signes éclatants. »

Livre des Actes des Apôtres, chapitre 6, 9-15

« Puis certaines gens de la synagogue dite des Affranchis, ainsi que des Cyrénéens et des Alexandrins, et aussi des gens originaires de Cilicie et de la province d’Asie. Ils se mirent à discuter avec Étienne, mais sans pouvoir résister à la sagesse et à l’Esprit qui le faisaient parler.
Alors ils soudoyèrent des hommes pour qu’ils disent: "Nous l’avons entendu prononcer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu."
Ils ameutèrent le peuple, les anciens et les scribes, et, s’étant saisis d’Étienne à l’improviste, ils l’amenèrent devant le Conseil suprême.
Ils produisirent de faux témoins, qui disaient: "Cet individu ne cesse de proférer des paroles contre le Lieu saint et contre la Loi.
Nous l’avons entendu affirmer que ce Jésus, le Nazaréen, détruirait le Lieu saint et changerait les coutumes que Moïse nous a transmises."
Tous ceux qui siégeaient au Conseil suprême avaient les yeux fixés sur Étienne, et ils virent que son visage brillait comme celui d’un ange. »
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 26 décembre 2018

L'amour serein des fiançailles


« Beaucoup de gens sont surpris quand nous disons que nous ne devrions pas avoir une vie de sexe avant le mariage. Je vous dis que les gens qui mènent une vie comme celle-là, d’une manière ou d’une autre, après le mariage, J’ai vu qu'ils s’effondraient. Donc, il n'y a rien de très sain. C'est pourquoi vos mariages échouent ici. À moins que vous ne donniez un caractère sacré à votre mariage, cela ne pourra jamais réussir. Il n'y a pas de but dans ces cas-là.
Donc, selon Sahaja Yoga, ce que nous proposons c'est que vous vous fianciez afin que votre attention ne soit pas détournée. Maintenant, dans cet état, vous pouvez également développer un genre d'amour très serein et attendre que votre femme vienne et vous saurez quoi lui donner, comment être avec elle, vous aurez le temps d'y réfléchir. Et ce n'est que pendant les fiançailles que vous pouvez découvrir votre femme, vous pouvez la corriger ou elle peut vous corriger; quoi qu'il en soit, c'est mieux de le découvrir lors des fiançailles. Et peu à peu, vous serez surpris de voir que votre attention sera bien meilleure.
Mais J'ai vu des mariages où les gens ne se voient pas, ne se connaissent pas et tout à coup, spontanément, lors d'un tour, ils se rencontrent et le mariage est décidé et ils apprécient cela. De tels mariages sont exceptionnellement bons, en quelque sorte. Dans ces mariages, il y a une sorte de curiosité, une sorte de joie soudaine. Bien sûr, il y a aussi la possibilité que cela échoue car nous avons beaucoup de personnalités compliquées. Shri Mataji rit.

Et il y a des problèmes, mais nous pouvons les surmonter progressivement si vous comprenez la valeur d'un mariage sahaj. Et pour vous réjouir de votre joie, vous devez devenir une personne plus subtile. Comme on dit en sanscrit, "sukshma".
Autrement, si vous êtes inquiets pour des choses triviales absurdes et inutiles, vous ne pourrez pas profiter du sukshma. Et puis, à quoi ça sert de venir à Sahaja Yoga? Si vous ne pouvez pas en profiter, mieux vaut ne pas pratiquer Sahaja Yoga. Je veux dire, nous ne voulons pas tant ici la quantité que la qualité, n'est-ce pas?

Donc, ne pensez pas trop au mariage et à l'épouse et ceci et cela, ce n'est pas si important. En fait, votre femme ne peut pas vous donner de la joie, c'est vous, c'est par votre Esprit. Elle ne peut pas non plus tirer de la joie de son mari, c'est par son Esprit. Et si vous vous disputez pour de petites choses et des choses absurdes, vous vous rendrez malheureux l'un l'autre. Mais si vous appréciez tous les deux Sahaja Yoga, alors vous vous apprécierez davantage. Donc, il faut comprendre les choses selon la bonne perspective et voir par nous-mêmes que nous pratiquons Sahaja Yoga pour avoir la joie. 

Supposons que votre langue n'ait pas de papilles gustatives, comment peut-elle apprécier? Donc, vous devez développer cela. Et cela n'a rien à voir avec votre femme et votre vie de couple et toutes ces idées absurdes. Bien sûr, pour les Sahaja Yogis, le mariage est sacré et ils devraient se marier et avoir de très bons maris et leurs épouses devraient être bien, c'est ce, bien sûr, à quoi on s'attend. Mais vous ne venez pas à Sahaja Yoga uniquement pour vous marier, pas pour vous marier et pour vous affirmer en tant que personne mariée, vous venez à Sahaja Yoga pour avoir la joie!
Et si vous ne pouvez pas avoir la joie, mieux vaut ne pas faire Sahaja Yoga. À quoi servent les personnes qui ne peuvent pas écouter de la musique? Voilà donc ce qu'il faut savoir: penser et analyser et trop de travail mental ne vous fera rien tirer de Sahaja Yoga. Nous sommes venus ici pour faire Sahaja Yoga, c'est à dire pour avoir la joie, pour développer cette capacité à avoir la joie et pour donner de la joie aux autres aussi. C'est si simple! Donc, nous ne devrions pas trop cogiter et vous compliquer les choses. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours sur le mariage, Le Raincy, Paris, 04/11/1987
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

lundi 24 décembre 2018

Chants de Noël



Chants de Noël en présence de Shri Mataji, Pune, Inde, 24/12/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 23 décembre 2018

La rivière Vaitarna


« Shri Mataji: Ici, c'est la route qui fait environ dix mètres de large, qui ressemble à une petite ligne ici.
Vous pourrez tous le voir plus tard. Or, cette route vient sur cette colline qui se trouve au sommet. Et à partir de là, vous voyez cette si grande vallée, vous ne pouvez pas la traverser à pied, elle est trop grande. De ce côté s'écoule un ruisseau et une rivière s'écoule de ce côté-là. Et cette rivière va à la rencontre de Vaitarna. Et le nom de la rivière, Vaitarna, est toujours utilisé dans les "shastras", dans les Écritures, en tant que Bhavasagara.
Sahaja Yogini, en français: ce qui signifie l'océan.
Shri Mataji: De l'illusion.
Ainsi, "vai" signifie le Bhavasagara. "Tarana" traverser.
La Sahaja Yogini ne comprend pas.
Shri Mataji: "Vai" signifie Bhavasagara, "vai".
Sahaja Yogini: Oui.
Shri Mataji: "Vai".
Sahaja Yogini: "Vai".
Shri Mataji: "Vai". Et "tarana" signifie ce qui vous permet de traverser. "Vai - tarana".
Je veux dire que vous remarquerez que, en Inde, tout a un nom et un symbole derrière ce nom. Et cela a un sens, cela a toujours un sens. Maintenant, vous pouvez voir cela par vous-même, pour les enfants.
Shri Mataji: Regardez ce sourire.
Shri Mataji rit.
(Les yogis font passer la photo du dessin.)

Mais il y a plus d'arbres que cela, beaucoup plus. Cet artiste ne les a pas montrés parce qu'il a dit vouloir donner une vue aérienne, il n'a donc pas voulu montrer autant d'arbres. Mais l'artiste n'a pas vu l'endroit, il l'a fait suivant son inspiration.
Sahaja Yogini, en français: L'artiste n'a pas vu l'endroit.
Shri Mataji: Non!
J'ai juste fait un croquis et le lui ai montré. Puis, il a juste fait cela.
C'est un Sahaja Yogi.
Rires. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Entretien informel, appartement de Kingsley et Ruth Flint, Strasbourg, 09/10/1985.

Au Mahasrashtra, la rivière Vaitarana, si sacrée et inscrite dans l'histoire et la mythologie de l'Inde, est devenue l'un des fleuves les plus pollués de l'Inde . Elle passe à Nashik. Tanasa est son affluent de la rive gauche et Pinjal, Dehraja, Surya sont ses affluents de la rive droite. En amont, Vaitarna est encore propre mais en aval, ses eaux sont polluées en raison de déchets industriels et municipaux non traités.
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

samedi 22 décembre 2018

Les traditions développent le discernement


« Shri Mataji: nous ne devrions pas persuader d’autres personnes, mais nous devrions apprendre d’elles, c'est très important. C'est comme pour un avion, voyez-vous, qui est d'abord fixé au sol, puis qui s'élève. Si toutes les vis sont desserrées et que l'avion décolle, Shri Mataji rit , que va-t-il arriver à l'avion? Donc, il faut d'abord que toutes ces vis soient serrées.
Encore une fois, le discernement se situe entre le laisser-aller et la tradition.

En outre, les traditions peuvent être détériorées, gâchées par le temps. Alors, il vous faudrait les ramener à leur position naturelle. Par exemple, en Inde, il y avait une coutume - dans tous les pays, il y avait cette coutume- comme les garçons héritaient de la propriété du père, les filles recevaient une partie de la propriété car, après tout, les filles se rendaient dans une autre famille et avaient un droit égal sur la propriété. On appelait cela la dote.
Et par exemple, la fille d'un roi ne serait pas envoyée sans un éléphant dans la famille de quelqu'un d'autre, n'est-ce pas? Parce qu'elle doit conserver un éléphant.
Mais maintenant, les traditions se sont détériorées car elles ont pourri, vous voyez, vous pouvez dire, elles ont mûri, comme vous dites du fromage, Shri Mataji rit 
Le fongus s'est développé.
Ainsi, en conséquence, aujourd'hui, les gens ont commencé à demander: "Vous devez donner tant". En Inde, maintenant, la règle veut que la jeune fille obtienne la moitié de la propriété du père. Il doit donner la moitié de la propriété. Elle peut toujours la réclamer par la loi. Mais malgré cela, maintenant, ils exigent maintenant une dote. Donc, une bonne tradition a été gangrenée.

Nous devons donc purifier, aller au principe symbolique de cette tradition, puis nous en imprégner.

Je vais maintenant finir toutes les autres choses par un petit shloka que vous comprendrez par des choses très simples. On dit: "Bakaha svetaha. Hamsah shvetah, bakah shvetah. Kah bhedah hamsa bakayo."
Le cygne est blanc. Le cygne est un cygne divin, c'est l'hamsa. Le cygne divin est blanc et la grue est également blanche. La grue, "bakah" c'est la grue toute blanche. Quelle est la différence entre les deux? Comment pouvez-vous faire la différence entre les deux? Parce qu'ils sont tous les deux blancs. Alors, que dit-on? "Nira kshira viveketu." Quand il s’agit de faire la distinction entre l’eau et le lait, on peut discerner le cygne de la grue. Parce que le cygne boira seulement le lait et laissera l'eau.
La partie subtile de cela est que: "Kakah krishna pikah krishna, ko bheda pika kaka yoho?" (Le corbeau est noir, le coucou est noir, quelle différence? Dans les subhashitani, les proverbes.) Vous voyez, le corbeau est noir et le coucou est également noir, quelle est la différence entre les deux? On dit: "Vasanta samaye praptey, kakah kakah pikah pikaha!" Quand le printemps arrive, "vasanta samaye", alors vous savez que le corbeau reste le corbeau et que le coucou reste le coucou. Parce que le coucou commence à chanter- lorsque ce discernement vous apprend quand aimer, quand chanter, quand dire des choses, si vous êtes le coucou. Mais si vous êtes le corbeau, vous ferez tout le temps: "Croa, croa, croa" Rires.
Vous n'avez aucun sens des proportions. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conversation avec les Yogis, Le Raincy, France, 07/05/1984
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

vendredi 21 décembre 2018

Rétablissez les traditions symboliques


« Shri Mataji: Encore une fois, le discernement: que rejeter, que garder.
Les traditions sont - beaucoup de traditions sont très bonnes, elles sont symboliques et il faut comprendre le symbolisme de ces traditions. Et si vous comprenez le symbolisme, vous feriez mieux de les faire.
Par exemple, Je vais vous donner mon propre exemple: Je suis née au sein d'une famille chrétienne. Donc, normalement, vous êtes censé vous percer le nez, mais les chrétiens ne le font pas. Bien que mon père, ma mère, tous deux savaient que J'étais telle et telle personne, ils ont dit: "Il faut lui percer le nez". Mais tous les membres de la famille, vous voyez, toutes les personnes de ma famille ont dit: "Non, parce que nous sommes chrétiens, nous ne pouvons pas nous percer le nez." Et ils ne l'ont pas percé. Mais c'est très symbolique et Je dois le porter, Je dois le percer. Alors peut-être que l'année prochaine Je devrais le faire percer, parce que si Je ne le fais pas, J'aurai des problèmes de nez. Je le sais. Il y a un pouvoir "siddhi", pour lequel Je dois porter un anneau de nez ou un bijou de nez.

Ainsi, de nombreuses traditions qui sont symboliques doivent être comprises selon leur propre spiritualité. Par exemple les Anglais ont une tradition, ils avaient une tradition, plus maintenant, à chaque fois qu'ils rendaient visite à quelqu'un, ils apportaient du charbon. Parce qu'à cette époque, les gens chauffaient leur maison au charbon. Et si, supposons que vous restiez avec eux et que vous utilisiez du charbon, il était préférable de laisser du charbon pour qu’il soit utilisé, exprimant ainsi la chaleur.
Mais aujourd'hui, si vous voyez un Anglais, il ne prendra jamais rien pour (offrir).... Vous leur donnez n'importe quelle quantité de cadeaux, ils ne vous en retournent jamais. C'est tellement commun. Si vous les invitez à dix dîners, ils se peut qu'ils vous invitent à un dîner. C'est une expérience commune à tous les Anglais, partout dans le monde. Comparés aux Indiens, ils sont tous très avares, malgré le fait qu'ils soient beaucoup plus riches.

La première fois que les Sahaja Yogis se sont rendus en Inde, tout était absolument gratuit, ils n'ont rien payé et pendant des années ils n'ont rien payé. Et quand ils sont rentrés, ils n'ont jamais écrit une seule lettre de remerciement à qui que ce soit. Ils ont vécu là-bas gratuitement. Et en Inde, les gens se sont inquiétés car ils pensaient qu'ils étaient tous tombés malades, vous savez. Et ils envoyaient des télégrammes: "J'espère qu'ils vont bien là-bas." J'ai dit: "Ils vont parfaitement bien quel est le problème?"
Et ensuite, ils m'ont téléphoné et m'ont demandé au téléphone: "Qu'est-ce qui ne va pas chez tous ces gens, est-ce qu'ils vont bien?"
Et Je leur ai demandé: "Quel est le problème? Ils n'ont pas envoyé de lettre?" Ils ont dit: "Rien!..."
Je veux dire, ces gens ont même emprunté de l'argent et tout et Je leur ai demandé: "Pourquoi n'avez-vous pas écrit". Ils ont dit: "On sait, on sait", ont-ils dit, "on sait, on sait, on aurait dû le faire, mais nous ne l'avons pas fait." Terminé. Je veux dire, imaginez! J'ai vu moi-mêmes de telles choses! Bien sûr, ils n'ont jamais rendu l'argent, pas question de le rendre, mais au moins qu'ils envoient une lettre de remerciement.

Et le truc, c'est que nous avons abandonné toutes les bonnes traditions dans tous les domaines. Cela me choque parfois parce que, dans mon enfance, J'ai connu des personnes qui étaient étrangères, des personnes qui avaient de grandes valeurs et un sens de la gratitude et tout, et quand Je vois maintenant les gens autour de moi, oui, ils n’ont aucun sens de la gratitude.
Mais maintenant, les Sahaja Yogis vont rétablir les traditions que nous avons oubliées et qui sont très importantes. Ce sont des choses normales que nous devrions faire. Même les chiens et les animaux ont de la gratitude. Si nous n'avons pas de gratitude, nous sommes pires que les animaux, n'est-ce pas?

Nous devons donc rétablir ces traditions et ces grandes choses qui sont si importantes pour être de bons êtres humains, pour être des êtres vertueux et justes. Ainsi, les traditions qui ont des valeurs symboliques doivent être rétablies dans toute la communauté et la société et il devrait y avoir des rapports à ce sujet entre différentes communautés et sociétés afin que les gens apprennent de bonnes traditions. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conversation avec les Yogis, Le Raincy, France, 07/05/1984
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga