dimanche 17 juin 2018

Exercices pour bien méditer sur Ganesha



« Une autre chose, c’est qu’au niveau physique, vous devriez essayer de faire un ou deux exercices pour être capables de vous asseoir à plat sur la Mère Terre, parce que cela vous aidera.  
Donc, avant de faire la méditation pour Shri Ganesha, vous devez toujours faire ces exercices, pour décontracter les muscles afin d’entrer plus largement en contact avec la Terre Mère.
Cela vous aidera.
Donc pour aujourd'hui, Jecrois que J'ai suffisamment parlé.
Grands rires.
Shri Mataji: Maintenant, voyez, Je vais vous dire: voyez, le sari rouge aujourd'hui pour la préparation de Ganesha, comment c’est arrivé automatiquement!
Vous voyez comment le puja de Ganesha s’est (fait) automatiquement!
Et cela vient d'Angleterre?
Sahaja Yogi: Oui Mère
Shri Mataji: D'accord. Et quel est l'autre qui l'a - c'est aussi une combinaison. En fait, c'est la combinaison du rouge et du bleu ou-
Sahaja Yogi: Inaudible.
Shri Mataji: Oui, quelque chose comme ça. C'est la combinaison des deux côtés de Shri Ganesha.
Maintenant, vous voyez, ils essayaient de trouver un sari. Comment ils l'ont obtenu! Et comment ils ont obtenu des saris pour chaque chakra, c’est vraiment la meilleure partie. Spontanément! C'est tellement spontané, vous savez. Les saris, ils les ont trouvé du jour au lendemain. Pour chaque sari, nous avons économisé au moins trois, le quatre fois moins que le prix. Trois, quatre fois moins!  
Je veux dire que c'est (l' oeuvre de) Ritambara Pragnya, sans aucun doute. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha Puja, Tivoli, 11/09/1983

Les deux couleurs correspondent à Shri Ganesha car le bleu représente le canal gauche dont il est à la base et le rouge correspond à sa couleur préférée dont il enduit son corps ou celle des fleurs qu’on lui offre.
Il faut avoir une large assise sur le sol, assouplir ses adducteurs pour pouvoir entrer en contact avec le sol. Ces quelques exercices physiques dont Shri Mataji parle vont vous assouplir et vous aideront à nettoyer le chakra de Shri Ganesha car le chakra du Mooladhara est surtout constitué par l’élément "terre". Après cela, vous serez assis bien à plat et votre chakra sera directement en contact avec le sol. Le texte de cet extrait se trouve ici
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 15 juin 2018

Les pièges du Swadisthan


« Nous avons tellement de problèmes, de nos jours, d'une nature très différente: les gens sont hyperactifs et l'hyperactivité les éloigne de la réalité et ils deviennent des sortes d'esclaves de l'hyperactivité. Ceci est créé par le deuxième centre, qui est, vous le voyez, en jaune, c’est la bile. Ce centre est- par exemple, Je vais au moins vous parler d'un centre aujourd'hui- ce centre s’appelle le Swadisthan et il s'occupe du côté physique et pourvoit aux besoins du plexus aortique (abdominal). Et ce centre a un travail très important à faire, c’est convertir la graisse pour le remplacement des cellules grises de notre cerveau.

C'est un travail très important pour les gens qui sont futuristes, qui planifient tout le temps, qui pensent trop. En conséquence, toutes les autres fonctions de ce centre sont négligées, et ces autres fonctions sont qu'il doit pourvoir à votre foie. Or, le foie a un travail. Il doit transformer la chaleur, ou le poison de votre corps, en chaleur dans la circulation sanguine, afin qu'elle soit expulsée. Mais quand ce centre est occupé à faire quelque chose d'autre d’important, ce travail n’est pas fait ou parfois très négligé.
En conséquence on développe un mauvais système de foie. Ce foie crée de la chaleur, ne rejette plus la chaleur du corps et vous en retirez tellement de complications, comme l'asthme et autres. Aujourd'hui, nous avons eu une malade qui est venue et elle a eu le même problème. Et elle a dit: "On m’a dit que j'avais des virus, ceci, cela toutes sortes de diagnostics", m'a-t-elle dit.
J'ai dit: "Rien de cela, vous avez juste un problème de foie. Et essayez simplement d’améliorer votre foie, vous irez bien."
Au bout de dix minutes, elle a dit: "Je me sens bien."
J'ai dit: "Voilà. Vous avez un problème de foie. "
Donc il y a ce virus-ci, ce virus-là, il y a toutes sortes de façons de parler pour montrer que c'est absolument incurable.

Puis, de là, vous allez à un autre travail très important, c’est celui du pancréas qui s'occupe ou répond au besoin de devoir dissoudre votre sucre. Mais quand ce pancréas est en pagaille, parce que ce centre (le Swadisthan) ne s'en occupe pas, alors vous développez une horrible maladie appelée diabète et ce diabète n'arrive qu'aux personnes qui réfléchissent trop, qui planifient trop, surtout aux bureaucrates et peut-être aux politiciens. Rires. Je ne sais pas.

Mais, par exemple, en Inde, les agriculteurs prennent du sucre et si vous leur donnez du thé, il doit y avoir tellement de sucre que la cuillère devra y rester plantée à angle droit, vous voyez. Rires. Autrement, ils penseront: "Ce n'est pas du thé, c'est horrible!" Et malgré tout cela, ils ne contractent jamais le diabète. Mais un bureaucrate qui est trop planificateur, ou un politicien, ou quelqu'un comme ça qui pense trop, le contracte même avec une seule cuillère. Peut-être qu’avec une demie il aura du diabète. Donc, cela est dû au fait que ce pauvre centre doit travailler pour toutes ces personnes qui "sur utilisent" leur cerveau, et les autres organes comme le pancréas sont négligés.

Alors le troisième est encore plus important, plus dangereux, c'est la rate. La rate, c’est elle, dira-t-on, qui conserve le rythme de la vie. Comme vous avez vu (avec les musiciens), le travail rythmique conserve le rythme de la vie. Or, si nous ne permettons pas à ce travail rythmique d’agir selon un bon rythme et que nous devenons très agités, alors ce centre doit de créer des globules rouges pour régler les cas d’urgence.
Supposons que vous ayez pris votre repas et que vous vouliez soudain vous mettre à courir, alors vous aurez mal ici, et vous ne saurez pas pourquoi vous avez mal. Parce que, à ce moment-là, votre rate entre en action d'une manière frénétique et produit plus de globules rouges, et avec cela, il lui faut travailler dur: vous avez mal.
Ainsi, quand vous menez une vie aussi trépidante, subissant tout le temps des chocs, comme par exemple, lire tôt le matin les journaux: un choc est suffisant. Ensuite, vous devez prendre votre petit-déjeuner, vous n’en avez pas le temps, vous êtes occupés, vous courez au travail et sur le chemin vous découvrez qu'il y a des embouteillages. Ensuite, vous arrivez, votre patron crie après vous pour le retard- toutes sortes de choses liées au temps, vous voyez. Tout cela joue sur votre rate et la pauvre rate ne comprend pas quelle sorte de personnalité est celle-là, elle est si agitée! Dieu sait qu’il faut des globules rouges dans le sang ici et là, et comme ça, elle est si agitée, il n'y a pas de rythme. Donc la rate devient folle, dira-t-on. Ensuite elle devient vulnérable »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Brisbane, Australie, 03/08/1990
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 14 juin 2018

Développer votre intuition féminine

« Quand une femme, qui est une Sahaja Yogini, développe ses qualités particulières- parce qu'elle est très intuitive, la femme est très intuitive- elle arrive toujours à la bonne conclusion en peu de temps. Si c’est une femme - mais si elle est à moitié un homme et peu féminine, alors Je ne sais pas quel genre de chose elle est.
Ainsi, une femme devrait essayer d'être une femme. Elle est si puissante, aussi puissante que cette Terre Mère qui peut supporter toutes sortes de choses et elle peut donner le meilleur d’elle-même. Elle sait se sacrifier, être extrêmement généreuse, patiente, aimante, sans rancune.

Quand les hommes développent des qualités féminines, ils deviennent alors des saints. Mais aimer les qualités féminines, ce n’est pas courir après les femmes. Il ne s’agit pas de ce genre d’absurdité. Ils doivent être des "viras" (braves, éminents), ils doivent être chevaleresques, ils doivent être courageux. Ils doivent être courageux, mais en même temps, ils doivent développer la compassion, le pardon.
Mais Je pense que c'est l’inverse qui se produit beaucoup en Allemagne et Je vois, aussi parmi les Sahaja Yogis occidentaux que c’est très courant: les femmes développent un ego terrible.

En Inde, les femmes travaillent, elles font tout. Nous avons eu de grandes oratrices depuis longtemps, très connues. Mais elles n'ont pas l'ego. Ma mère a reçu les honneurs à une époque où il n'y avait que deux ou trois femmes ayant un tel diplôme, mais Je ne l'ai jamais vue faire preuve d’ego.
Mes propres filles, l'une d'elle a fait de l'architecture, et aussi de la décoration intérieure, elle ne travaille pas maintenant parce que son mari réussit bien, mais elle fait des maisons pour les autres, elle dessine pour les autres, elle aide les autres gratuitement. Et elle a de tels amis! Alors, quel est l’accomplissement féminin? D'avoir plus de gens autour de soi. La puissance humaine. Elle a plus d'êtres humains autour d'elle.
Et quelle est la capacité masculine? Ils ont toutes les factures de la maison à payer, ils doivent payer l'assurance! Rires les réparations de la voiture. Laissez-les faire le sale travail! Shri Mataji rit aux éclats
Les femmes reçoivent les lettres d'amour des enfants, du mari, de tout le monde, on les aime, on s’en occupe. Maintenant, parce qu'elles sont devenues masculines, elles n'ont plus tous ces avantages. Par exemple, autrefois si vous preniez un bus, on laissait un siège aux dames. Maintenant, personne ne le fait.
Un jour, une dame voyageait, une vieille dame, et il y avait un jeune homme assis. J'ai dit: "Pourquoi ne lui permettez-vous pas de s'asseoir?" Il a dit: "Pourquoi le ferais-je? Elle porte un pantalon, je porte aussi un pantalon." Cette vieille dame portait un pantalon. Alors il a dit: "Pourquoi devrais-je lui donner mon siège, elle porte un pantalon, je porte un pantalon, quel est la différence?" Rires
Donc on perd tous nos avantages et privilèges en devenant des hommes. Et qu'est-ce qu'on gagne? Que gagnons-nous? En fait, au contraire, Je trouve qu'aujourd'hui, les femmes sont beaucoup plus esclaves des hommes qu'avant. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Kartikeya Puja, Munich, Allemagne, 13/07/1986

En Allemagne, ce sont les femmes qui deviennent masculines et non les hommes féminins.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 13 juin 2018

Comment se débarrasser du Vishuddi gauche?


« J'ai lu une très belle histoire à propos d'un roi qui était un moine, vous voyez et il a du devenir roi. Il ne voulait pas devenir un roi parce qu'il disait: Je suis une personne sainte, je ne veux pas. C’était un saint, mais il avait été créé, il a été forcé de devenir un roi parce qu'il n'y avait personne d’autre. Tout le monde était très heureux car il avait donné à chacun la permission de faire ce qu'il voulait.
Mais toutes les nobles de l’endroit, voyez-vous, tous ceux qui tenaient les tribunaux et le reste, étaient devenus très puissants parce qu'il était très doux et aimable. Et ils exploitaient tout simplement les villageois et les pauvres, les fermiers, et ils leur prenaient tous leurs biens, les pillaient, torturaient, dérangeaient, et faisaient toutes sortes de choses monstrueuses à ses sujets.

Mais ensuite quelqu’un lui en a parlé. Alors, il s’est dit: "Maintenant, je suis assis ici en tant que roi et bien que je sois un saint, j'ai un devoir à accomplir." Donc, il a monté un très beau complot, vous voyez, a pris de très bonnes personnes, une poignée de gens qui étaient très, très proches de lui, des hommes sur lesquels il pouvait compter, et il a appelé tous ces nobles à la cour en leur disant de ne pas emporter d'armes. Et ensuite il coupa le cou de tout le monde – de tout le monde. C’était un saint même s’il avait coupé le cou de tout le monde, parce que ces gens étaient horribles, les punir était son travail, et il l'a fait sans se sentir coupable, sans développer de problèmes de Vishuddi de gauche.
Donc, tout ce qui doit être fait doit être fait, il n'y a rien à regretter, vous ne devez pas être désolé du tout, mais, quoi que vous ressentiez alors si ce n'est pas exprimé, ce sentiment correctement, alors vous devez sentez-le dans votre cœur afin qu'il agisse et fonctionne - c'est, bien sûr, pour Vishuddi gauche.
Mais il y a une chose que nous devons nous demander, c’est comment se débarrasser de notre problème de Vishuddi gauche? Et quand vous commencez à vous poser cette question "pourquoi j’ai un blocage au Vishuddi gauche?" C’est l'excédent de votre ego comme Je vous l’ai dit. Alors essayez d’examiner ce que vous avez fait, essayez de voir ce que vous avez dit, pourquoi vous l’avez fait. Et puis affrontez-le, et la prochaine fois ne le refaites pas. Alors vous n'aurez pas ce sentiment de culpabilité, parce que la culpabilité n'est rien d’autre qu’un stockage d’erreurs. C’est comme d’aller voir un prêtre et dire "je suis désolé d’avoir fait ceci et cela", puis refaire la même chose. Cela revient au même parce qu’alors, vous ne vous corrigez pas.
Shri Mataji [à quelqu'un]: Ouvrez les fenêtres, ce sera mieux, celle-ci, il fait assez chaud pour vous. Je vous remercie. Je suis aussi Anglaise pour devoir dire merci !
Rires
Donc cela revient à une chose: comprendre quelles sont les erreurs que vous avez commises, celles pour lesquelles votre ego veut que vous vous sentiez mal, et à ne pas les stocker mais à y faire face et ne plus jamais les refaire.
Déterminez-vous seulement à dire: "Je ne le ferai plus." C'est tout. Vous avez juste à dire: "Je ne le ferai plus" pour quoi que ce soit. Faites-y face et dites: "Je ne le ferai plus." C’est la meilleure façon de gérer son problème de Vishuddhi gauche...

"Nous sommes Anglais, nous sommes Indiens, nous sommes ceci" – cela n’existe pas, nous sommes tous des êtres universels. Et une fois que l’on accepte cela, tout à coup, on plonge dans l'état de Conscience Collective, dans l'état du Virata. Une fois que Virata s'ouvre, le Vishuddhi gauche, c’est fini. Si vous faites partie intégrante du Virata, comment pouvez-vous faire des erreurs? Comment pouvez-vous vous sentir coupable? Parce que c'est le Virata qui prend le relais. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Vishnumaya puja. Shudy Camps, Angleterre, 20/08/1988
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 12 juin 2018

La perfection, c'est la joie intérieure


« Je pense que Sahaja Yoga en est toujours au berceau. Si vous allez voir ailleurs, pour commencer, on vous demandera de jeûner pendant 5 jours, de faire le tour du Siddhi Vinayaka pendant 7 jours, de payer le prêtre d'un temple pour tant d'argent et beaucoup d'autres tâches de ce type. Sinon, on vous demandera de donner de l'argent à un gourou, ou de rester la tête en bas pendant 8 jours, de faire ceci, cela - des actes stupides.
Mais Sahaja Yoga, c'est tout le contraire de cela. Il vous donne d'abord l'Absolu. C'est un devenir pas un état. Comprenez-vous? Voilà ce qu'est la fondation de Sahaja Yoga. Alors maintenant, il faut voir ce que vous faites, voir ce qu'il advient de vous.Voilà où doit être votre attention.

Tout le reste est pris en charge. Tout adviendra si vous "devenez". Le monde autour de vous tel que vous le connaissez, y a-t-il quelque chose au delà? ...Alors quand vous irez bien, le monde autour de vous se portera bien aussi. C'est un désordre total parce que vous n'allez pas bien. "Ne pas aller bien" signifie ici que votre vision n'est pas correcte. Si quelqu'un dit que tout autour devrait être parfait, comment espérez-vous que cela se produise? D'où devrait provenir la perfection, des autres ou de vous-même?
C'est une question simple, du bon sens comme vous dites. Le bon sens signifie la pondération. Vous dites que le monde entier devrait être parfait, comment est-ce possible? C'est très subjectif, les gens autour de vous auront une idée différente de la perfection qui ne correspondra pas à la vôtre. Vous affirmez quelque chose de compliqué.
Au lieu de cela, vous devriez dire: "C'est moi qui devrait devenir parfait. Demandez-vous: "Suis-je devenu parfait?" Cela ne signifie pas de vous sentir mal à propos de vous-mêmes en pensant à vos erreurs.
"Je ne suis pas encore parfait. Alors laissez-moi le devenir." Cela veut dire: "Est-ce que j'ai expérimenté la joie?" Une fois que vous trouvez cette source de joie en vous - et vous êtes pleinement capable de trouver cette source parce que vous êtes venus à Sahaja Yoga- une fois que vous l'aurez trouvée, vous découvrirez la joie en toutes choses.

Je ne comprends pas pourquoi il faudrait se sentir si triste. Tout le scénario change, il y a un changement cosmique. C'est comme si vous étiez les ampoules qui projettent de la lumière sur une scène: la scène sera éclairée selon la couleur du verre de l'ampoule. Si vous changez de couleur, vous changez les couleurs de la scène. Les gens devraient changer.
Ainsi, "sat-chitt-ananda" est une forme de Dieu. "Ananda" c'est l'expérience et "sat" la connaissance. Et ce qui en fait l'expérience, c'est votre chitta. Donc, ce n'est que lorsque ces trois sont intégrés que vous pouvez dire que votre Réalisation est devenue totale. L'intégration devrait se produire, une intégration totale.
Mais ensuite, vous ne devriez pas demander: "Que dois-je faire pour Sahaja Yoga? Comment dois-je me comporter?" Je ne veux pas établir de règles. Vous seul devez décider selon les vibrations que vous ressentez. Vous avez la liberté totale de les prendre. Vous devriez voir par les vibrations ce qui est juste, ce qui ne l'est pas.
Nous savons déjà cela à propos des choses élémentaires. Mais en fait, c'est par les vibrations que vous apprenez à connaître la vérité intérieure et extérieure. Et si vous commencez à suivre ce que les vibrations disent, vous finirez par devenir la source de la joie. Ainsi, l'établissement de l'atma qui est à l'intérieur se manifestera à l'extérieur et rayonnera à travers vous. Et les gens autour de vous sauront que vous êtes quelqu'un de spécial. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours en marathi, lieu inconnu, 18/12/1977

Le Siddhi Vinayaka est un temple basé sur un swayambhu de Shri Ganesha à Mumbai, anciennement Bombey, au Maharasytra en Inde.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 11 juin 2018

Ayez l'attention sur la joie intérieure


« Il y a une telle joie, ne voyez-vous pas? Vous êtes tous ensemble, des gens saints réunis. Vous n'avez aucune idée de la façon dont les saints vivaient autrefois, tout le monde était seul, isolé. Tukaram était seul et il y avait des centaines de gens pour le déranger. Dyaneshwar a souffert de la même manière. Ils n’ont laissé en paix aucun d’eux. Les gens les ont trouvés et ont détruit leur vie. Maintenant vous êtes tellement nombreux! Pourtant, vous vous disputez entre vous.
Prenez plaisir l’un à l'autre, profitez des vibrations de l'autre, voyez la joie que c'est. Chacun meilleur que l’autre, comme un collier de perles qui possède beaucoup de belles perles. Il faut de remplir le collier de ces perles …. mais il y a de la friction entre les perles, elles se sont érodées et ont ensuite disparu. Alors que faire?
Pour expérimenter l'état de joie, il suffit de se poser un peu. La source de la joie a besoin d’un esprit calme. Alors, quand de telles pensées "sales" (tristes) commencent à entrer dans notre mental - et Je me référerai à ces pensées négatives comme à des pensées sales parce que tout ce qui ne nourrit pas votre joie est sale - alors demandez-leur pourquoi elles viennent en vous. Pourquoi laissez-vous entrer de telles pensées sales? Vous êtes des Sahaja Yogis. C'est vous qui êtes ce lot inestimable que J'ai découvert dans ce Kali Yuga. Vous vous êtes élevés à un tel niveau. Et vous allez vous morfondre maintenant?
"Je ne vais pas renier ma joie ni passer à côté": voilà l’attitude à avoir. Vous devez garder cet élément de joie en vous tout le temps. Il est comme les rayons de lumière venant d’une "diva" (lampe à huile sur l'autel). Les rayons révèlent la vérité. Grâce à eux, vous saurez ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Mais de tout cela, ce qui brûle, l'huile, c’est l'amour, l'amour du Tout-Puissant. Il a brûlé jour et nuit. Tout cela mis ensemble, la mèche, l'huile, la lumière, tout cela c’est l’amour.
Si vous éprouvez de l'amour pour quelqu'un, que ce soit pour un homme, une femme, un enfant, pour qui que ce soit, vous en arrivez à tout savoir sur eux. Vous en arrivez à connaître toute la vérité à leur sujet. Vous éprouvez de la joie dans cet amour, et toute votre attention est entraînée vers cette personne.
Mais c'est de l'amour pour Dieu dont nous parlons. Il n'y a qu'une seule différence qui sépare les deux mais c'est une très grande différence. C'est dans l'amour pour Dieu que vous rencontrez votre atma. L'autre type d'amour a deux nuances: la joie et le chagrin. Dans l'amour de Dieu, seule la joie existe, il n'y a pas deux aspects. Donc quand vous aimez quelqu'un, vous ne pensez pas à la façon dont vous l’aimez, vous l’aimez simplement. C'est ainsi que votre amour pour Dieu devrait être: du fond du cœur. Aucune pensée n’est impliquée. Quand les pensées entrent en jeu, tout revêt un éclat artificiel.
Mais quand cela vient du fond du cœur, vous expérimentez quelque chose de si beau qu'aucun mot ne peut le décrire. Ce travail que vous faites est la bénédiction de cet atma. Ce mental, cet ego et super-ego, l'atma est bien au-delà de tous…Mais sans la Réalisation, tous ces concepts n'ont aucun sens. La Réalisation doit se produire. Sans elle, il n'y a aucun intérêt à quoi que ce soit, les gens ne font que perdre leur temps à discuter de telles choses.

Alors tournez votre attention un peu vers la joie. Maintenant, nous devons être capables de trouver cette joie intérieure. Et, à chaque fois que vous commencez à avoir des pensées négatives, vous devriez leur dire: "Non". On doit abandonner ces mauvaises habitudes. C'est en vous que les vagues de joie s’élèvent. Mais le problème, c’est que votre attention n’est pas sur cela.

Il y a cette jeune femme à Londres. Environ huit jours avant de venir à mon programme, elle a commencé à se sentir extrêmement joyeuse et elle ne comprenait pas pourquoi, d'autant qu'elle était vraiment triste car son mari la maltraitait. Et elle a semblé joyeuse tout au long du programme. Et plus tard, elle est venue me dire comment elle se sentait. Elle avait compris pourquoi elle éprouvait cette joie, elle avait trouvé la source de cette joie. Et elle a dit que dès qu'elle avait avancé ses mains vers moi, les vibrations avaient augmenté encore davantage. Elle a reçu sa Réalisation très facilement et cela s'était passé 8 jours avant, automatiquement. Je n'ai même jamais eu à poser ma main sur elle. Elle a dit qu'elle avait vu ma photo. Elle savait que cela se passerait à ce programme, qu'elle arriverait à savoir comment elle avait trouvé cette joie. Elle doit avoir été une grande âme, cherchant dans ses vies passées.
Donc, au lieu de penser à votre mère, votre sœur, votre père, votre frère, etc ... vous devriez commencer à penser à vous-même, penser à devoir atteindre cette joie. Vous devriez abandonner ces vieilles façons de penser. Ce que vous faites dehors, combien vous bougez vos mains, il n'y a pas de grandeur dans toutes ces choses. La grandeur réside dans ce que vous devenez, à quel point vous évoluez. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours en marathi, lieu inconnu, 18/12/1977

Tukaram et Dnyaneshwar étaient tous deux des Saints du Maharashtra en Inde.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 10 juin 2018

Quel pouvoir soutient l'attention?


« Sahaja Yogi: ... Dès que je me mets à parler aux gens de Sahaja Yoga, je commence à sentir un énorme flux de vibrations venir de ma tête.
Shri Mataji: Oui, instantanément. Les vibrations vont commencer à s’écouler à travers vous dès ce moment. C'est un pouvoir énorme qui se répand partout et qui est actif tout le temps. Et il fait un si beau travail, il suffit de commencer à le mettre en mouvement.

Alors maintenant, votre chitta devient la vérité. C'est la première étape de Sahaja Yoga. Mais la joie doit encore venir. Comment cette étape vient-elle? Quand nous commençons à la rechercher. Nous ne recherchons pas la joie, nous recherchons la mélancolie. Par exemple, vous essayez de trouver ce qui ne va pas en vous, ce qui est bloqué. "Il n'y a rien de mal chez moi. Je vais parfaitement bien": essayez simplement de ressentir cela et de voir par vous-même. Votre moteur est déjà allumé. Alors, n'avez-vous pas besoin d’appuyer un peu sur l'accélérateur? Comment la voiture va-t-elle avancer sinon?
La joie se répand partout d’un bout à l’autre de votre attention. Mais vous ne pouvez pas l'expérimenter parce que votre attention n'est pas calme, elle bouge tout le temps. Vous dites: "Maintenant, nous avons ces blocages ici, nous sommes bloqués là." Comment est-ce possible? Impossible.
Sahaja Yogi: Le "shoebeating" est un très bon moyen.
Shri Mataji: Si vous pensez que ces blocages viennent de quelqu’un, shoebeattez son nom et le vôtre, et cela marchera. Oui, le shoebeatting.
Mais, finalement, vous vous rendrez compte que le shoebeating est aussi un tour qui est joué pour votre mental. Vous atteindrez une étape où aucune négativité ne vous bloquera. Au lieu de cela, ce sont les autres qui prendront de vous. Comme Je le fais. Shri Mataji rit.

Mais vous me quittez et continuez de fuir, de temps à autre. Dans ce cas, comment allez-vous avoir de la joie? Si vous continuez tout le temps de penser à ces choses négatives, comme: "Maintenant j'ai ce 'badha', ce 'badha' (négativité)", alors à coup sûr, vous les aurez.

Le truc, c’est qu’après Sahaja, votre cerveau devrait devenir très léger. Si vous prenez conscience que Dieu est présent en vous et qu'Il répand sa lumière sur vous, si vous pensez simplement à la façon dont cette lumière pourrait être, voilà, votre cerveau tout entier sera rempli de cette lumière.
Regardez les jeunes enfants par exemple. Ils sont tout le temps joyeux. Comment cela se fait-il? Parce qu'ils n'ont pas d'attachement aux choses. Ils joueront et une fois qu'ils auront fini, ils viendront chercher de l'eau. Après avoir bu, ils voudront faire autre chose.
Mais les adultes sont ainsi: "C'est mon frère, c'est mon père - guérissez-les." "D'accord." Puis: "Voici mon grand-père, guérissez-le." C’est fait! Maintenant: "Voici mon arrière-grand-père ..." Et la liste continue! Pourquoi avez-vous pris toutes ces choses sur vous au lieu de penser à votre joie? "Penser" ici signifie: "Mère nous a donné cet aspect de la joie, laissez-moi au moins voir ce que c'est." Mais il semble que vous ayez décidé de guérir tout le monde autour de vous.
Si vous connaissez quelqu'un qui ne va pas bien, vous m'appellerez pour me dire que Je dois les voir, que Je dois les guérir.
A tous ces gens, si vous voyez quelqu'un autour de vous qui a des problèmes, dites-leur de prendre ma photo et de méditer dessus. Si votre foi est véritable, cela fonctionnera. Vous n’avez rien d'autre à faire. Dites-leur simplement que vous m’en avez parlé. Cela fonctionnera même en pensant à moi et en mettant votre attention sur le problème. Mais quel est le besoin de m'appeler? Nous vous écoutons même lorsque nous ne sommes pas physiquement présents. Mais il doit y avoir de la foi, n'est-ce pas? Si vous possédez cette foi: "Je crois en ma Mère et quand je lui demande de résoudre des problèmes, elle le fait." Nous ferons tout ce que vous direz. Mais tout dépend de votre foi.
Je vous ai dit que tout irait bien. Nous vous avons pris sous nos ailes. Votre parole ne sera pas fausse. Demandez-moi simplement et voyez par vous-mêmes. Allez parler aux personnes qui ont suivi ce chemin : aucune d'entre elles ne m'appelle jamais au téléphone. Pourquoi auriez-vous besoin de téléphones? Vous en avez un au fond du coeur. Le seul besoin: demander; puis c'est fait. Mais encore une fois, il faut avoir la foi.
La foi ne s’est pas encore développée jusqu’à cette mesure. Ceux qui ont cette foi sont dans la joie tout le temps. Un ravissement de vibrations s’écoule de ces mains tout le temps; ces mains ont fait du bien à tant de gens. Dieu seul le sait. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours traduit du marathi, lieu inconnu, 18/12/1977

L’attention serait comme le volant qui contrôle la direction d’une voiture, la foi comme le carburant. Il faut que le volant soit ferme pour que les roues avancent dans le même sens. Mais il faut du carburant pour que la voiture avance. Une attention éclairée reste ferme si la personne ne perd pas son énergie à laisser son regard errer ici ou là ou à se perdre dans le doute. La foie permet d’harmoniser la volonté et l’action, elle coupe le flux des pensées négatives qui bloquent la personne.
C'est la suprémacie du coeur sur le mental.
Photo: Maya Plisetskaya
zap.aeiou.pt
Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 9 juin 2018

Votre chitta deviendra la vérité et la vériré sera votre chitta



« D'une certaine façon, Je ne comprends pas la politique, c'est-à-dire la politique des êtres humains. Mais en fait si. Et puis encore une fois, non! C'est-à-dire, c’est la connaissance de l'atma qui est absolue et c'est ce que Je comprends. Mais la connaissance de ce qui est illusoire, Je n'y prête pas attention et Je ne veux pas non plus vous en parler. Cette connaissance qui est illusoire, celle qui a été appelée avidya (fausse connaissance) par le saint Surdas, Je n’y prête pas attention et vous ne devriez pas non plus.
Alors maintenant vous avez acquis une nouvelle vision, la lumière de l'atma, par laquelle vous obtenez l'expérience de la vérité, vous comprenez la vérité et vous vous y tenez. La vérité circule entre vos mains. Donc cette chitta est une forme de Dieu.
Je suis assise ici, et vous venez me dire quelque chose: Je le porte simplement à mon attention et le travail se fait. Telle est la puissance de cette attention éclairée. Vous avez seulement besoin de l'accompagner d’un petit désir divin pour que cela fonctionne. C'est ce qu'on appelle une chitta divine. Mais vous devez encore développer la vôtre. Mais votre attention est suffisamment assez forte si vous portez votre attention sur moi et si vous me demandez de faire le travail, ce sera fait. Mais pour que cela arrive, vous devriez me porter dans votre cœur. Ce n'est pas le cas. 

Les gens s'attendent à ceci: "Nous avons tant parlé à Mère, mais Elle ne nous a pas aidés." Alors, ils veulent exercer leurs droits sur moi. Mais ils devraient d'abord faire leur introspection et voir à quel point ils ont exercé ces droits sur eux-mêmes? C’est comme si vous alliez à une course hippique et que vous me demandiez de faire gagner votre cheval! Soyez assurés que votre cheval ne gagnera jamais, vous perdrez beaucoup de temps. Pareil pour le jeu: si vous jouez en mon nom, vous perdrez beaucoup. N’invoquez jamais mon nom pour faire de telles choses! Ainsi, la vérité, qui est une forme du Tout-puissant, est présente dans votre atma. Elle réside en vous.
Une fois que vous en arrivez à connaître ce Dieu, une fois que la vérité se manifeste en vous et que vous le sentez s’écouler de vos mains, vous en arrivez à comprendre votre véritable Soi. Vous apprenez aussi à connaître les autres à travers cette vérité. Non seulement cela, mais vous aussi en arrivez à connaître le monde entier. Donc vous voyez, la vérité et l’attention sont maintenant unies, il n'y a pas de différence entre les deux. Votre chitta, c’est la vérité et la vérité c’est la chitta parce que si vous posez n'importe quelle question, votre chitta a la réponse. Elles se mettent à différer quand vous commencez à penser sans raison.

Chaque fois que vous êtes confrontés à une question, vous avez besoin de demander si c'est la vérité ou pas. Mais vous devez poser les bonnes questions.

Par exemple, prenez l’exemple de Londres. Ils ne cessent de me dire: "On n’arrive pas à trouver d’endroit pour l'ashram. Nous avons beaucoup essayé. On a rencontré telle et telle personne, mais les choses n’avancent pas." Est-ce ainsi? Qu'est-ce qui est si spécial chez vous, pourquoi quelqu'un voudrait-il vous rencontrer? "Parce que nous sommes des Sahaja Yogis" disent-ils. Et alors? Vous avez la conscience vibratoire, n'est-ce pas? "Oui", disent-ils. Alors l'avez-vous utilisée? "Non, mais nous y sommes allés et avons essayé de rencontrer des gens importants comme le maire etc ..." Pourquoi? En quoi le maire est-il relié à moi? 
Avez-vous demandé au Tout-puissant? Avez-vous pris les vibrations? Avez-vous donné des vibrations au problème? Utilisez tous ces outils et voyez comment ça se passe. Et finalement, ils ont trouvé un endroit.

Donc la seule chose que vous devez utiliser à partir de maintenant ce sont vos vibrations, rien d'autre - pas même votre intellect, parce que ce cerveau est limité. Vous devez vivre uniquement selon les vibrations. Dites à vos chakras ce qui est nécessaire, faites des bandhans. Encore une fois, pas pour de courses de chevaux! Si vous voulez demander quelque chose, demandez quelque chose qui siérait à un roi. Pourquoi agir comme un mendiant? Qui ferait d’un mendiant un roi? Alors agissez en conséquence: et quand vous demandez quelque chose, c’est pareil, tout se règlera de lui-même, n'est-ce pas? N'est-ce pas évident?...
Les choses dont Je vous parle sont toutes très simples. Si votre attention est tout le temps fixée sur vos vibrations, elle finira par devenir la vérité même - et la vérité deviendra l’attention. Vous serez surpris, vous ferez l'expérience de miracles à chaque étape de votre chemin. Vous direz: "Je ne comprends pas comment c'est arrivé". Je vous dis: "Votre chitta devrait devenir la vérité". C'est tout. Et acceptez tout ce qui se présente à vous. Vous ne devriez pas prendre de résolutions. Par exemple, vous ne devriez pas trop être ainsi: "Je dois aller là-bas aujourd'hui. Je dois faire cela." Vous ne devriez pas planifier trop rigoureusement. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours traduit du marathi, lieu inconnu, 18/12/1977

Surdas était un poète hindou aveugle du 16ème siècle et un chanteur, qui était connu pour ses bhadjans dédiés à de Shri Krishna.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

vendredi 8 juin 2018

Le rapport atma/chitta


« Maintenant, ce qui se passe au moment de la Réalisation, c’est que la Kundalini qui nourrit la chitta, devient éclairée. Ou on peut dire qu'elle agit comme un aimant: la Kundalini absorbe la chitta. Donc, toute cette attention partout déployée, tout cela est amené dans la Kundalini. Et puis elle commence son voyage vers l'emplacement de l'atma où Sadashiva réside, au-dessus du Sahasrara. En fait, le cœur est le foyer de Shiva, c'est ce qu'on appelle le pitha (son siège). Mais il est présent au Sahasrara, c'est son "sthaan"(position), son bureau. Comme un gouverneur qui a un domicile et ensuite un bureau. Et dès que la Kundalini arrive et touche les pieds de Shiva, vous savez en votre for intérieur que la Kundalini a atteint le Sahasrara.
Or, la Kundalini se remplit de la lumière de l'atma, la lumière de l'Esprit est projetée sur elle. Et à ce moment-là, la chitta d'un être humain reçoit la lumière de l'Esprit. Cela signifie que la lumière de l'Esprit entre dans votre système nerveux central. A ce moment-là, votre conscience prend une nouvelle dimension. Et ce qui se passe dans cette dimension - le premier aspect qu'elle obtient c’est la vérité, c'est-à-dire que vous obtenez l'expérience. Cette expérience est la seule vérité, tout le reste est faux. Vous avez peut-être lu les anciennes écritures (Bible, Gita, Coran) mais cette expérience est ce qui vous fait réaliser que tout ce qu’elles ont dit était vrai.
Alors, pour savoir ce que vous avez lu auparavant était vrai, le pouvoir de discriminer le vrai du faux se manifeste maintenant dans votre chitta. Comprenez-vous cela? Peut-être pas. Tant que vous n’aviez pas la Réalisation, vous ne saviez pas vraiment ce qui votre chitta acceptait comme étant la vérité….

Si vous devez dire à une personne non Réalisée qu'elle est bloquée, elle se mettrait probablement à vous frapper. Seul un Yogi a la sagesse de voir cette négativité et de demander à Mère de l'enlever. Au contraire, un non-Yogi s'identifiera à cette négativité. Donc, si les chakras des Yogis sont bloqués, ils ne se sentent pas mal à l’aise car ils savent que tout ce que Mère dit est vrai et tout ce qu'ils veulent, c'est se débarrasser de cette négativité. Donc, personne ne se sent mal à ce sujet maintenant.
Bien que les Yogis se sont sentis mal au début - si quelqu'un disait que le chakra d'une personne était bloqué, cette personne le niait et de blâmait l'autre en disant que c'était elle qui était réellement blouée! Shri Mataji rit.
C'était la situation à un moment donné dans le passé. Cela ne va pas aussi mal en ce moment. Ça va de mieux en mieux.
Maintenant, vous comprenez tous que c'est quelque chose dans votre attention qui est bloqué, cela n’a rien à voir avec votre Esprit. Ce quelque chose de souillé dans votre attention, c’est ce qui est bloqué et qui doit disparaître.
Ainsi, la description de l'atma c’est qu’il est l'incarnation de la vérité. Ce qui signifie qu'il vous dit ce qui est vrai. Il ne vous mentira jamais. Une fois que la lumière de la vérité commence à briller, posez n’importe quelle question, demandez, posez des questions à mon sujet.

Beaucoup de gens ont dit du mal de moi, m’ont appelée une menteuse. Cela ne m'a jamais affectée. Je me suis rendue compte qu'il était inutile de leur expliquer: ces personnes sont aveugles. Pourquoi se mettre en colère contre quelqu'un qui ne peut voir? Ils vont trébucher sur un fossé et y tomber.
Mais au moins, Je peux leur dire: "Restez tranquilles un moment, laissez-moi stabiliser vos yeux." Maintenant, une fois que leurs yeux redeviennent stables, ils commencent à voir ce qui se passe, qui est Mataji, ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Une fois qu’ils voient, ils obtiennent l'expérience et tout finit bien. Mais si quelqu’un n’a même pas les yeux pour voir, alors à quoi bon discuter?
Donc, Je ne cesse de vous dire: "Ne discutez pas, ne vous disputez avec personne. Cela ne fonctionnera jamais à coups d’arguments." Et la raison, c’est que vous ne connaîtrez pas la vérité par rien d’autre que par votre atma. La vérité absolue, à propos de n'importe quoi, peut être saisie par l’atma. Donc, pour n'importe quoi, que ce soit la science, la politique, tout dans ce monde peut être compris à travers le cœur, à travers l’atma. Vous ne pouvez pas l'obtenir d'ailleurs. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours traduit du marathi, lieu inconnu, 18/12/1977

Au début de Sahaja Yoga, Shri Mataji rencontrait souvent des personnes qui ne pouvaient stabiliser leur regard: elles étaient incapables de fixer leur attention sur quelque chose, avaient des yeux cavaleurs aussi. La base, pour stabiliser l’attention, c’est de savoir où va votre regard et d’essayer de le contrôler, c'est-à-dire de ne pas le laisser suivre inconsciemment n’importe quelle attraction mais d’être conscient de là où vos yeux se portent. Qu'en est-il aujourd'hui avec les écrans omniprésents dès la tendre enfance? 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 7 juin 2018

La pondération est le premier pas sur le chemin de l'atma


« Pour définir Dieu, ils utilisent le terme de "sat-chitt-ananda" (sat étant la vérité, chitta, l’attention, ananda la joie). Et si l'Esprit est le reflet de Dieu, il devrait aussi être "sat-chitt-ananda". Maintenant, regardons la "chitta". Qu'est-ce que c'est? Où est-ce? Que se passe-t-il exactement quand on dit que la chitta se porte à un endroit? Donc, cette soi-disant attention est partout. Vous pouvez dire que: "D’accord, mon attention va se porter sur Londres". Elle se portera là-bas. Et vous pouvez dire: "Qu’elle aille au ciel" et donc elle ira. Disons que vous pensiez à votre fille: votre attention ira vers elle. Donc, d'une certaine manière, vous mettez votre attention sur ce sujet.
Si vous pensez simplement, par exemple, à ce que fait votre fille en ce moment, alors votre attention se portera sur votre fille. Donc l'attention s’étale, c'est comme avec l’océan. Vous pouvez prendre votre bateau et naviguer vers la côte que vous voulez. De même, les vagues de votre chitta vous emmèneront où vous voulez, il n'y a aucune restriction. Mais cette chitta ne peut pas s’intérioriser, aller à l'intérieur des êtres humains, elle se développe vers l'extérieur.
On peut penser à des choses extérieures mais on ne peut pas agir ainsi pour penser à qui nous sommes, à ce que nous sommes, car la chitta et l'atma (l'Esprit) sont divisés. Les deux ont été séparés l’un de l’autre à l'état humain. Et par conséquent, on ne peut pas atteindre l’atma au moyen de cette Chitta. C'est pour comme une voiture: le carburant peut se répandre partout, mais s’il ne pénètre dans le carburateur, il n’y a pas d’allumage.
De même, cette chitta des humains qui s’est répandue vers l'extérieur doit être intériorisée. Comment y parvenir? Cette chitta qui s’étale comme l'océan, nous savons comment l'utiliser, où la poser, mais comment l'amener à l'atma?
Cela a été une grande question pour l'humanité, dès le début. Ce n’est pas en y pensant que vous pouvez y arriver tout comme vous ne pouvez pas apporter de l'essence au carburateur rien qu’en y pensant. Ainsi, l'être humain n'est pas capable d'accomplir cette tâche de lui-même, la seule chose qu'il peut faire, c’est de garder son attention détachée.
Par exemple, quelqu’un de 'tamo-guni' (sur le canal gauche) ou de 'rajo-guni' (sur le canal droit), a une attention trop préoccupée pour atteindre Dieu. Il est trop préoccupé par le monde extérieur. Et puis il y a des gens qui sont 'satva-guni' (sur le canal central). Ces gens respectent le dharma mais cela ne signifie pas qu'ils sont très religieux ou ritualistes, mais ce sont des gens qui sont au centre, modérés, qui ont une attitude logique, sans parti pris…

Donc, dans tous ces cas, l'attention est totalement préoccupée. Aucune n’est libre de se poser sur autre chose. L'attention se répand dans tout votre corps par le système nerveux central. Et elle existe à l'intérieur de chaque cellule. Donc, si vous êtes physiquement blessé, la cellule informera le système nerveux et votre chitta se portera alors sur cette partie du corps. Mais vous ne pouvez pas poser l’attention sur ce qui se passe à l'intérieur de la cellule. Donc, vous ne savez pas vraiment ce qui se passe dans le corps avant que quelque chose ne commence à vous faire mal. Donc, tous ces gens qui vont à l’extrême des choses, n'écouteront pas si Je leur demande de porter leur attention au centre. Ainsi les gens qui sont au centre, dont le mental est pondéré sont ceux qui s’adaptent le mieux à Sahaja Yoga.
Les gens qui ont bien réussi n’y arriveront pas car le succès leur est monté à la tête et les a perdu. Ils ont tellement d'ego qu'ils ne voient pas la façon dont cet ego les corrompt, ils continuent d’aller et venir au gré de leurs caprices. Donc, les gens individualistes auront du mal à entreprendre Sahaja Yoga. La raison en est que leur attention n'est pas équilibrée.

Pour commencer, il nous faut amener l’attention à l’équilibre. Comment savoir si c'est le cas?
Vos deux mains devraient avoir des vibrations égales. D'abord, obtenez l'équilibre. Rien n’ira mieux sans cela.
Même si vous avez beaucoup de pouvoir mais qu'un de vos canal est déformé, comment pourrais-Je ouvrir votre Sahasrara? C'est de la simple logique.

D'abord, mettez de l'équilibre dans votre vie. Or, certaines personnes seront très strictes avec elles-mêmes pour se lever à 4 heures du matin précisément. Elles réveilleront en force tout le monde pour les pujas, bhajans, etc… Ce n'est pas bien. Vous devriez être sahaj (naturel) à ce sujet. Je vais vous réveiller, détendez-vous à ce sujet. Vous devriez être comme les oiseaux qui se réveillent le matin en gazouillant joyeusement.
Donc, vous trouverez des gens égoïstes qui disent fièrement: "C'est comme ça que je fais les choses, c'est ma façon de faire, votre façon ne marche pas pour moi, etc… " Et ils n'en ont même pas honte. De telles personnes ne sont pas bonnes pour Sahaja Yoga, leur chitta est incapable de s’adapter à Sahaja Yoga. Donc, votre attention devrait toujours être à l’équilibre. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours traduit du marathi, lieu inconnu, 18/12/1977

L’équilibre, selon Sahaja Yoga, c’est d’avoir autant de vibrations dans les deux mains. La pondération est synonyme de l’expression "être au centre". 

Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 5 juin 2018

L'ouverture du Sahasrara




Vidéo basée sur trois extraits de discours de Shri Mataji

Deuxième texte: « Le Sahasrara, c’est la bénédiction des cieux, devrais-Je dire. Cela a si bien fonctionné! Il est très difficile de rompre le Sahasrara, et quand Je l'ai vraiment ouvert, Je ne savais pas que ce serait un tel succès. D'abord, J’ai cru que c'était encore prématuré car il y a toujours beaucoup de rakshasas vendant leurs marchandises dans les rues; et il y a beaucoup de fanatiques qui se définissent par les soi-disant religions qu'ils suivent, pas la vraie religion de l’atma.
Mais, progressivement, cela a pris racines.
Maintenant, faites que cette vérité prenne racine en vous à travers votre Sahasrara. Et une fois que cette vérité deviendra totalement la lumière qui vous guidera, la lumière qui vous nourrira, la lumière qui vous éclairera et vous donnera une personnalité de lumière, alors seulement vous saurez que votre Saharanpur est complètement illuminé par votre Esprit.
Votre visage devrait être tel que les gens comprennent qu'il existe une personnalité de lumière qui se tient devant vous. C'est ainsi que l'on doit entretenir son Sahasrara. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Sahasrara Chakra, New Delhi, Inde 04/02/1983

Troisième texte: « S'il vous plaît, fermez les yeux.
En fait, la Kundalini s'est élevée assez haut. Je la sens. Mais elle doit traverser le dernier point qui est le septième centre appelé Sahasrara pour percer à travers le trou – que l’on appelle le Brahma, c'est-à-dire le Brahmarandhra, là où vous obtenez votre baptême, le vrai baptême, son actualisation. S'il vous plaît, fermez les yeux.
N'ouvrez tout simplement pas les yeux. C'est une partie très importante du Sahaja Yoga que de ne pas ouvrir les yeux. Parce que, si vous ouvrez les yeux, alors la Kundalini ne passera pas au-dessus du chakra de l'Agnya qui est le sixième centre…
Mettez la main droite sur le cœur. N’ouvrez pas les yeux, s'il vous plaît, mais mettez votre main droite sur le cœur. Puis posez une question - pour ceux qui n'ont pas encore pleinement établi leur Réalisation - posez une question: "Mère, suis-je l'Esprit?". Et les Sahaja Yogis doivent dire: "Mère, je suis l'Esprit." Du fond du coeur. Vous n'avez pas besoin de le dire à haute voix. Trois fois…
Des sons proviennent du microphone...
Mettez votre main gauche au-dessus de la tête. Est-ce que vous sentez quelque chose? Un peu ... sans toucher, garder la main plus haut, plus haut, encore plus haut, sur ce qu’on appelle le taloo, là où l’os de la fontanelle était souple quand vous étiez un jeune enfant…
Rapprochez-la de la tête et voyez si vous sentez la brise fraîche s’en échapper…
Que Dieu vous bénisse. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Caxton Hall, Londres, 22/03/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 4 juin 2018

Sahaja Yoga se développera à travers les artistes


« Les Slovaques sont aussi de très grands génies. Hier, nous avons vu leur pièce de théâtre et aujourd'hui encore nous en avons vu une - Je suis absolument émerveillée. Est-ce Sahaja Yoga qui les a rendus si bons en art? La créativité était si grande et leur jeu, leur dramaturgie, était si belle! Hier tout comme aujourd'hui. Je veux dire, ce sont de tels dramaturges, Je ne le savais pas! Je veux dire, comment ont-ils pu être aussi confiants de leur jeu et du reste? C’est vraiment remarquable.
Quand J'étais jeune, Je jouais aussi dans des pièces et Je recevais la plupart du temps le premier prix. Peut-être que - Shri Mataji rit- Je me déguisais en quelque chose d'autre, mais, voyez-vous, l'art, l'art de la comédie était si magnifique, même avec eux. J’ai été surprise de voir comment ils ont pu jouer librement et si bien.
Encore une fois, dirais-Je, si cela vient de Sahaja Yoga, continuez ainsi, continuez avec Sahaja Yoga. Et Je suis sûre que cette créativité, les bénédictions de Sarasvati seront sur vous; et nous aurons même des pièces de théâtre encore plus importantes et de plus grandes– devrait-on dire - des expositions quelque part, peut-être que plus tard nous pourrons en avoir en Inde, ou en Amérique, n'importe où.

Tout cela, Je le vois devant moi. Et vous serez des artistes très connus, vous tous; même les Slovaques ont un grand talent, Je dois le dire. Un si grand talent! Ce talent est un don spécial de Dieu, c’est certain. Mais pour le combiner, pour l'exprimer, pour le faire réussir d’une manière aussi collective, c'est quelque chose de très différent et de très beau, et cela m'a vraiment donné confiance en vous autres, qu'un jour, à travers vous, Sahaja Yoga se développera partout dans le monde, et les gens commenceront à connaître cet orchestre Sahaj et les artistes Sahaj. C'est vraiment fantastique, très important, et Je vous bénis du fond du cœur pour cela.

Ensuite, nous avons eu d'autres programmes, comme la danse Kathak, et Je suis aussi ébahie qu’une Allemande puisse danser aussi bien le Kathak. Ce n'est pas facile, c'est très difficile. Et le sens rythmique, et toute l'expression et tout - elle l’a fait avec tant de délicatesse. J’en ai été surprise. Je n'ai jamais pensé que des Allemandes pouvaient être aussi délicates, mais vraiment, elles sont si délicates et expriment si joliment toutes les délicatesses d’une dame dans leur danse, c'est ...pour tout- Je ne veux pas prendre votre temps pour les décrire tous, mais l'un après l'autre, chaque programme a été fantastique.

Et la façon dont vous évoquez ces grands musiciens est une chose vraiment estimable. Parce que le monde les a oubliés. Ils veulent de la musique pop, de la musique bas de gamme, de la musique facile. Mais une fois que vous commencerez à les établir, les vibrations vont couler et les gens se rendront compte à quel point cette musique, qui a été perdue, était formidable.

Donc, cette tendance actuelle du monde entier à devenir bas de gamme et à devenir quelque chose de très, très superficiel, sera freinée par votre propre dévouement et vos propres expressions, qui vont tout à fait envoyer des vibrations au public, et ils apprécieront vraiment beaucoup. Parce que vous êtes maintenant des personnes divines, votre interprétation est donc très différente de celle des autres, du moins c’est ce que J'ai ressenti. J'ai senti, cela m'a donné une telle joie, une telle joie que Je n'ai jamais reçue de tous les autres opéras que J'ai vus, et d'une manière ou d'une autre, Je n’avais pas pu comprendre la façon dont ils étaient confus. J’ai eu l’impression qu’ils n’étaient pas aussi bien organisés que vous l’êtes.
Donc, voici mes bénédictions encore et encore, pour vous tous. Et la façon dont ce programme a été organisé par ces pays, Je suis très reconnaissante envers leurs leaders, et envers tous ceux qui ont fait un très bon travail. Tant de gens sont aussi venus d'autres pays ici. Et ils devraient tous en tirer une leçon, et essayer de développer ce style: combiner de la musique et révéler leurs grands, très grands artistes, pour qu'ils aient leur propre unité. J'essaie d'avoir un de nos spectacles indiens ici– on dira de style "opéra"- mais c'est très difficile d'avoir autant de gens! Shri Mataji rit.
Mais vous devriez vraiment apprécier. Voyons si Je peux gérer, un jour, un groupe de personnes qui viendra vous donner une sorte d'opéra, comme ce que vous avez.
Merci beaucoup. »
Shri Mataji Nirmala Devi, veille du puja du Sahasrara, Cabela, Italie, 18/05/1999
Publié par dictionnaire sahaja yoga

dimanche 3 juin 2018

108 raisons de faire Sahaja Yoga


Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 2 juin 2018

La musique sera la gloire de Sahaja Yoga

A la fin du programme de musique et de la Flûte enchantée, Shri Mataji prend le micro

« Parfois, les mots ne parviennent pas à exprimer l’énorme sentiment de gratitude que J’ai pour vous tous d’avoir monté cet effort collectif et une si belle œuvre concentrée comme une véritable œuvre d'art.
J'avais vu la "Flûte enchantée" il y a longtemps, quand J'étais à Berlin, et cette fois-là, bien sûr, Je ne comprenais pas l’allemand, mais J’avais été absolument emportée par le rythme, la musique, l’accord et tout. Alors, en fait, la façon dont vous avez mis en vie cette très, très belle œuvre- Je me sens tellement reconnaissante envers vous qui êtes tous des Sahaja Yogis. Et que des Sahaja Yogis interprètent ce genre de pièce artistique magnifique et admirable, Je ne sais pas qui remercier, vraiment.
Parce que maintenant, Je peux voir notre futur, nous irons partout dans le monde, emportant cette musique. Et peut-être pas celui-ci, peut-être un autre, mais vous formez tous un groupe si formidable que vous pouvez vraiment surpasser tous les autres qui donnent tous ces opéras partout.
En fait, Je dirais qu'à Londres, il est très facile d'avoir cette salle qui est surtout utilisée pour les opéras, le Royal Albert Hall. Nous pouvons donc la réserver pour vous et nous ferons tout.
Je veux dire que Je n’aurais jamais pu imaginer que vous étiez de tels maîtres. Je ne devrais pas dire des professionnels, mais vraiment des maîtres. Et la façon dont vous vous êtes tous concentrés! L’aspect principal du jeu collectif c'est qu'il y ait une concentration totale.
Je voulais juste vous tester, alors J'ai dit "interprétez aussi Binati Suniye". Mais malgré cela, vous êtes revenus à votre niveau normal et vous avez tout si bien fait, même après cela. Je ne sais pas comment vous féliciter, vous et tous ceux qui se sont impliqués, ont travaillé ensemble, avec une telle unisson et une telle clarté.
Je dois dire, Je dirais que c'était encore mieux que celui que J'avais vu, beaucoup mieux. Vous voyez, parce que Je ne pouvais même pas comprendre la langue, à part ça, c'était – J’ai eu le sentiment qu’ils étaient un peu confus comparativement, alors que vous étiez directs, vous pouviez absolument voir ce que vous faisiez, et ce que vous jouiez et ce que vous donniez.

Maintenant, Je vois votre futur, l'avenir de Sahaja Yoga. La gloire de Sahaja Yoga s'étendra à travers vous. Mais quand nous aurons le programme, nous aurons toutes les tenues formelles et tout le solennel, et Je suis sûre - Je vous bénis de mon cœur - que nous aurons l'intégralité de cette pièce particulière de Mozart. Intégrale. Et nous le ferons très bien, Je le sais, et les gens sauront que ce que Sahaja Yoga peut faire à la collectivité, grâce auquel vous pouvez l'atteindre - parce que cette collectivité ne peut avoir aucune autre forme de performance. Cela doit vous concerner tous, les musiciens, les chanteurs, puis les dialogues et tout doit être à l'unisson.
Au Maharastra, en marathi, nous avons des dramaturgies de ce genre, que l'on peut appeler des opéras, mais à part cela, il y a beaucoup de dialogues – qu’on peut appeler des dialogues qui ne sont ni dans le ton ni dans la musique. Aussi, ils parlent et vous racontent des choses entre les deux (sets). Mais ils sont aussi très agréables et ils pensent à avoir un opéra au Maharastra. Mais maintenant, quand ils vous verront, Je pense qu'ils abandonneront l'idée. Ils ne peuvent pas faire aussi bien, J'en suis sûre. Shri Mataji rit.
En tous cas, l'Autriche est un lieu, c’est, Je pense l'origine, c'est la distribution, c'est le ciel complet de la musique classique occidentale, aucun doute à ce sujet. Et vous tous y avez vraiment vos racines. La façon dont vous avez joué et la façon dont vous avez chanté est très remarquable, cela a touché mon cœur. Je voudrais que vous ayez le programme complet de soixante-quinze minutes, mais le problème c’est que, supposons qu’il n’y ait qu’un jour pour cela, alors tout va bien. Non, telles que les choses sont, nous n'avons que deux jours et cela ne peut pas être pleinement exprimé. Mais nous organiserons un programme, nous allons certainement organiser un programme à, disons, Albert Hall, Je pense que la salle est facile à obtenir. Nous l'obtenons à chaque fois, et nous l’aurons encore pour cette fois. Et Je suis sûre qu'ils seront très impressionnés. Parce qu'ils ne savent pas quelle musique vous avez dans votre pays et à quel point les gens peuvent chanter si bien.
C'est quelque chose de très rare, vous ne comprenez pas. Je le sens parce que Je dois dire que Je ne suis pas tellement habituée aux opéras, et quel que soient les opéras que J'ai vus, ceci est mille fois meilleur!
Donc, Je suis vraiment ébahie de votre réussite. Je ne sais pas si c'est Sahaja Yoga qui vous a aidé, mais ce chant collectif est la plus grande chose. Collectif, en accord avec tous les autres musiciens, c'est vraiment très, très bien et cette unisson, cette unité, si c'est à travers Sahaja Yoga, J'en suis très heureuse.

Nous sommes tous très satisfaits et Je peux voir votre avenir - ce sera un grand avenir pour vous tous. Nous ne devrions pas tant nous inquiéter de la façon dont nous le ferons et comment cela fonctionnera – cela se fera, cela fonctionnera. Votre désir est beaucoup plus fort que le désir de n'importe quel autre artiste. Alors, ayez simplement le désir, tout ira bien et nous leur montrerons comment Sahaja Yoga peut créer une si belle musique.
Alors, merci beaucoup, et merci à tous les autres pour la façon dont vous nous avez divertis avec cette belle musique et avec de si formidables espoirs d'entendre l'expression future de votre art.
Que Dieu vous bénisse.
Applaudissements. »
Shri Mataji Nirmala Devi, veille du puja du Sahasrara, Cabela, Italie, 18/05/1999
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 31 mai 2018

Méditation guidée par Shri Mataji


« Donc aujourd'hui, c’est le jour où nous devons faire notre introspection. Alors, devons-nous entrer en méditation, nous tous? S'il vous plaît, fermez les yeux. Fermez tous les yeux. Maintenant, nous allons tous faire la méditation que nous faisons dans les salles où nous avons des programmes publics.
Alors, d’abord, mettez la main sur le cœur - nous allons travailler sur le côté gauche- et la main gauche vers moi.
Alors, tout d’abord, vous placez la main sur le cœur.
Shiva réside dans le cœur. Il est l'Esprit. Alors, vous devez remercier votre Esprit d’avoir apporté la lumière à votre attention, parce que vous êtes un saint et la lumière qui est entrée dans votre cœur doit illuminer le monde entier.
Alors, s'il vous plaît, priez maintenant du fond du cœur:
"Que la lumière de mon amour du Divin s’étende au monde entier."
En toute sincérité et avec la compréhension que vous êtes connectés au Divin, et que tout ce que vous désirez se produira, en ayant une totale confiance en vous-mêmes.

Maintenant, mettez la main droite sur la partie supérieure gauche de l'abdomen, sur la partie supérieure de votre estomac sur le côté gauche. Là se trouve le centre de votre dharma. Là il faut prier:
"Puisse Vishva Nirmala Dharma se répandre dans le monde entier.
Puissent les gens voir la lumière de vie dharmique, de notre droiture.
Puissent-ils la voir et accepter Vishva Nirmala Dharma grâce auquel ils reçoivent l'illumination, une vie bénéfique et supérieure, et le désir d’évoluer."

Maintenant, mettez la main droite sur la partie inférieure gauche de l'abdomen, sur le côté gauche. Appuyez un peu, c'est le centre de la connaissance pure. Ici, vous devez dire, en tant que Sahaja Yogis:
"Notre Mère nous a donné une vue complète de comment le Divin fonctionne. Elle nous a donné tous les mantras, et toute la pure connaissance que nous pouvions supporter et comprendre.
Puisse- je être entièrement nourri de cette connaissance; chacun de nous."
J’ai constaté que si le mari est un leader, son épouse ne connaît pas un mot de Sahaja Yoga. Si c’est l’épouse qui connaît Sahaja Yoga, c’est le mari qui n’y connaît rien.
"Puisse-je être compétent et expert dans cette connaissance afin de pouvoir donner la Réalisation aux gens, leur faire comprendre ce qu'est la loi divine, ce qu'est la Kundalini, et ce que sont les chakras. Puisse mon attention être plus portée sur Sahaja Yoga que sur toutes ces choses ordinaires."

Maintenant, mettez la main droite sur la partie supérieure de votre abdomen. Fermez les yeux. Maintenant, ici sur le côté gauche, appuyez un peu. Maintenant, ici, dites:
"Mère m'a donné l'Esprit. J'ai mon propre gourou qui est l'Esprit. Je suis le maître de moi-même. Puisse-t-il n'y avoir aucune dépravation mais de la dignité dans mon caractère.
Puisse-t-il y avoir de la générosité dans mon comportement.
Puisse-t-il y avoir de la compassion et de l'amour pour les autres Sahaja Yogis.
Puisse-je être sans fanfaronnade mais avoir une connaissance profonde de l'amour de Dieu et de ses actions, afin que lorsque les gens viennent me voir, je puisse leur parler de Sahaja Yoga et leur donner cette grande connaissance avec humilité et amour."

Maintenant, amenez la main droite sur le cœur.
Ici, vous devez remercier Dieu d’avoir ressenti l'océan de joie et d’avoir ressenti l'océan de pardon et la capacité de pardonner, comme celle de notre Mère, que nous avons vue être si formidable.
"Puisse mon cœur se dilater et englober tout l'univers. Et mon amour faire retentir le nom de Dieu." Le cœur, à chaque instant, devrait exprimer la beauté de l'amour de Dieu.

Maintenant, mettez la main droite sur le Vishuddhi, c'est-à-dire le Vishuddhi gauche, entre le cou et l'épaule, à la jointure.
"Je ne m’adonnerai pas au mensonge de la culpabilité car je sais que c'est faux. Je n'échapperai pas à mes fautes mais les affronterai et les éradiquerai. Je ne vais pas essayer de trouver des défauts chez autrui, mais, grâce à ma propre connaissance de Sahaja Yoga, faites que j’enlève leurs défauts."
Nous avons tant de façons d’enlever discrètement les défauts des autres.
"Puisse ma collectivité devenir si grande que tout Sahaja Yoga soit ma propre famille, mes propres enfants, ma maison, mon tout.
Puisse-je ressentir complètement, intrinsèquement, en moi-même, que je suis une partie du tout, parce que nous avons tous une Mère.
Et puisse mon intérêt se porter sur le monde entier, pour en connaître les problèmes et savoir comment je peux, par le pouvoir de mon pur désir, les résoudre.
Puisse-je ressentir les problèmes du monde dans mon cœur, et  spontanément, tous les supprimer à la base, à partir de la base d’où ils sont générés.
Puisse-je aller aux principes de tous ces problèmes et essayer de les enlever par mes pouvoirs sahaj, par mes pouvoirs saints. "

Maintenant mettez votre main droite sur tout le front.
Maintenant, ici, vous devez dire avant tout:
"Je dois pardonner à tous ceux qui ne sont pas venus à Sahaja Yoga, à ceux qui sont à la périphérie, à ceux qui vont et viennent, qui entrent et ressortent. Mais, avant tout, je dois pardonner à tous les Sahaja Yogis, car ils sont tous meilleurs que moi. C’est moi qui essaie de trouver des défauts chez eux alors que c’est moi qui régresse et je dois leur pardonner car je dois savoir que je dois encore aller plus loin. J’ai encore à beaucoup progresser, je dois m'améliorer. "
Cette humilité doit pénétrer en nous. Vous devez alors dire ici:
"Puisse l'humilité de mon cœur, dans son sens véritable, pas hypocrite, améliorer le sentiment de pardon, afin que je me plie à la réalité, à Dieu, et à Sahaja Yoga."

Maintenant, vous devez mettre votre main sur l’arrière de la tête et pencher la tête. Et vous devez dire ici:
"O Mère, si nous vous avons fait du mal jusqu'ici, et si de mauvaises pensées nous sont venues en tête, et si nous vous avons montré de la médiocrité, quelle que soit la manière dont nous vous avons dérangée et mise à l'épreuve, s’il vous plaît, pardonnez-nous."
Vous devez demander pardon. Par votre intelligence, vous devriez savoir ce que Je suis. Je n'ai pas besoin de vous répéter les choses encore et encore.

Maintenant, au Sahasrara, vous devez me remercier. Mettez la main au Sahasrara, tournez-la sept fois et remerciez-moi sept fois.
"Mère, merci beaucoup pour la Réalisation."
Et "Mère, merci beaucoup de nous faire comprendre à quel point nous sommes importants.
Et merci beaucoup pour avoir apporté toutes les bénédictions du Divin.
Et merci beaucoup de nous avoir élevés, encore bien plus haut que là où nous étions.
Et merci beaucoup de nous soutenir et de nous aider à nous améliorer et à nous corriger.
Et merci beaucoup Mère d’être, en fin de compte, venue sur cette terre, de vous être incarnée et d’avoir travaillé si dur pour nous, pour nous tous."
Appuyez et tournez fort.

Shri Mataji s’adresse aux enfants:
Haliutra, Haliutra, Haliutra… descend. Descend. Assied toi avec eux.

Maintenant, frottez vos mains.
Les têtes sont toutes vraiment chaudes.
Alors, maintenant, faisons un joli bandhan autour de nous.
Pour le bandhan de Mère, on met le côté gauche vers le droit.
UN.
Gentiment, en comprenant ce que vous êtes, ce que sont vos auras.
Maintenant encore. Le deuxième. Maintenant le troisième. Maintenant le quatrième. Maintenant le cinquième. Maintenant le sixième. Et maintenant le septième.
Maintenant, levez votre Kundalini.
Levez votre Kundalini, lentement, très lentement.
Levez-la, la première fois, vous devez le faire très lentement.
Maintenant, penchez la tête vers l'arrière, et faites un nœud.
Un noeud.
Le deuxième. Faisons-le très lentement en sachant ce que vous êtes, vous êtes un saint.
Faites-le, correctement, correctement, faites-le correctement, pas à la hâte. Allez jusqu’à la tête, penchez la tête vers l’arrière et là, faites-lui deux nœuds. Un et deux.
Maintenant, faisons l'autre. Encore. Au troisième, on doit faire trois nœuds.
Faites-les très lentement, très lentement. Maintenant, faites-les correctement.
Maintenant penchez la tête vers l’arrière, maintenant faites-lui un troisième noeud, trois fois.
Maintenant, sentez vos vibrations.
Sentez vos vibrations comme ceci.
Tous les enfants, sentez vos vibrations comme ceci, mettez vos mains devant.
D'accord? Bien.
Magnifique! Je reçois des vibrations de votre part!
Que Dieu vous bénisse!
Merci beaucoup. »
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire à Shudy Camps, premier jour, Cambridge, Angleterre, 18/06/1988
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mercredi 30 mai 2018

Occupez-vous des problèmes du monde



« Il est dit en sanscrit au sujet d’un saint: "udara charitanam tu vasudhaiva ku Tumbakam" - "pour une personne à la nature généreuse", c'est-à-dire une personne qui est une sainte, "le monde entier est sa propre famille". Vous préoccupez-vous toujours seulement de votre propre famille? Alors vous n'êtes pas encore conscient de votre sainteté. Et un saint ne s'inquiète pas seulement de sa propre femme, de son propre enfant, de sa propre maison, il s'inquiète du monde entier.
Or, en tant que Sahaja Yogis, vous êtes des entités puissantes, vous êtes des gens très puissants. Il y a des problèmes dans le monde entier, vous le savez très bien. Il n'est pas nécessaire pour vous d’être de grands intellectuels, ni des gens qui sont des sortes de politiciens, ou quelque chose du genre, mais vous devez être à l’affût des problèmes qui troublent ce monde. Vous devez l’être. Vous ne pouvez pas vivre dans votre propre monde, pensant que vous êtes un saint: "Maintenant, je suis en nirananda!", ce n'est pas possible. Vous ne pouvez pas seulement être en niraranda! Rires
Vous devez savoir- Shri Mataji rit- qu’il vous faut vivre dans ce monde, et que vous devez connaître tous les problèmes de ce monde! Et réfléchir à ces problèmes pas seulement à vos problèmes personnels: "Mère comment vais-je pouvoir faire ceci et comment vais-je pouvoir faire cela?" Mais vous devez vous soucier du monde entier. Vous devez réfléchir à ce qui se passe dans le monde et quels sont les problèmes. C’est votre responsabilité.
Non seulement y réfléchir, mais vous devez prier. Dans vos prières vous devez dire: "Mère, résolvez ce problème." Collectivement, individuellement, vous devez extraire votre attention de vous-même, de votre petite vie, pour la poser sur une plus vaste chose- alors vous êtes un saint. Et vous devez penser qu’il est de votre devoir de convoquer l'aide du Divin, pour que tous ces problèmes soient résolus. C'est le travail pour lequel vous êtes sélectionné.
Vos requêtes vont maintenant réussir, car comme vous le savez Je suis sans désir, c’est à vous de désirer. Quel que soit votre désir, il fonctionnera, la protection, l’affection, la compassion de votre Mère est avec vous. Mais vous devez vous occuper de ce monde et montrer le souci que vous en avez, ne pas vivre à l’intérieur de zones très limitées et avec des manières très limitées.
Par exemple, les Britanniques pensent, les Britanniques sont là, très bien, "les problèmes des Britanniques sont nos problèmes". Non, vos problèmes s'étendent à tous les endroits où il y a Sahaja Yoga, et vous devez vous soucier de tous maintenant.
Maintenant il y a, disons, des problèmes en Australie. Et il y a quelqu'un qui est très gênant. Donc, vous devez veiller à shoebeater cette personne et remettre les choses en ordre. Votre leader doit vous parler de la personne à shoebeater. Et faites que cela fonctionne, que ce soit en Australie, en Amérique, que ce soit en Inde, partout où vous voyez qu'il y a un problème concernant Sahaja Yoga, qu'il y a une atteinte à Sahaja Yoga, vous tous devriez y poser l’attention et résoudre le problème.
Ensuite, il y a des problèmes généraux, comme vous pouvez le voir, par exemple, nous voyons que l'Amérique est en train de devenir stupide, ou quoi qu’on puisse dire, vous devez donc poser votre attention sur l'Amérique.
Vous devez étendre votre attention sur l'extérieur, pas vers l’intérieur, en étant juste inquiet pour vous-même ou pour votre famille, pour votre maison ou pour vos enfants. Dès que vous déploierez votre attention sur l'extérieur, vos problèmes ménagers seront résolus, dans les plus petits détails. Vous devez poser votre attention sur l'extérieur.
Or, de nos jours, il y a les écrans. D’abord, nous avions dit de ne pas regarder la télévision - car il n'était pas utile de regarder la télévision pour un Sahaja Yogi. Quand ils regardaient la télévision, cela ne faisait que les bloquer. Mais maintenant, il y a des choses importantes qui se produisent que vous pouvez voir par vous-même, vous pouvez scruter les problèmes du monde, et voir par vous-même où vous devez poser votre attention. Vous devriez prendre conscience de votre personnalité, ce n'est pas une personnalité qui peut se cantonner à un tout petit monde. Votre personnalité en tant que telle devrait s'impliquer dans tous les problèmes de l'univers, dans tous les problèmes qui existent. Et vous serez étonnés de constater que tout peut réussir d’une façon très collective. Et à ce stade, quand vous y êtes, vous pouvez voir les choses par vous-mêmes maintenant.

Tous les Sahaja Yogis ont des vibrations au-dessus de leur tête. Voulez-vous jeter un coup d’œil? Vous tous, regardez ! Vous tous, à Ganapatipule. »
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire à Shudy Camps, premier jour, Cambridge, Angleterre, 18/06/1988

Voici le sloka original en entier qui se trouve dans le Mahopanishad au chapitre 6, shloka 71:
"ayam bandhur-ayam neti ganana laghu-chetasam
udara-charitanam tu vasudhaiva ku Tumbakam"
"Ceci est le mien et cela m’est étranger" - voilà le calcul d’un esprit étroit
Pour les cœurs magnanimes cependant, la terre entière n'est qu'une seule famille".
Publié par dictionnaire sahaja yoga

mardi 29 mai 2018

L'huile du coeur

« Aujourd'hui, nous nous sommes réunis ici pour célébrer le "Diwali" ou "Dipawali". En fait, ce n’est qu’après avoir débuté Sahaja Yoga que le véritable Diwali prend forme. Nous avons eu de nombreuses et belles lampes ainsi que beaucoup d'huile à brûler. Mais il n'y avait aucune étincelle pour éclaire la mèche, dipa, ou baati en hindi, qui est comme votre Kundalini.

Donc, la Kundalini doit rencontrer l'étincelle. Les lampes étaient toutes belles mais inutiles, sans but. Et c'est la grande bénédiction de l'époque actuelle, que tant de lumières soient éclairées et que nous puissions (souhaiter) le Dipawali des coeurs humains. Lorsque vous devenez la lumière, vous ne vous inquiétez pas de la lampe, de son apparence, de la façon dont elle doit être faite. Tout est déjà fait. Il faut simplement se soucier de la flamme et de l’huile, car c'est l'huile qui brûle et qui donne la lumière.

En sanscrit, qui est la langue des Dieux, on appelle l'huile "snigdh", ce qui veut dire "doux", et l'amitié se dit "sneha". Et les poètes d'autres langues (indiennes) ont utilisé ce mot de manière différente et ont appelé cet amour "neha". Ils ont chanté les louanges de cet amour fraternel. Chaque poète, chaque saint a utilisé ce mot dans sa belle poésie. Qu'ils soient seuls ou en groupe, dans leur yoga, dans l'union.
C'est cet amour fraternel qui donne la lumière. Si huile n'est pas propre, si elle est contaminée, cela fait de la fumée. Mais si elle est pure, alors elle donne une lumière brillante, sans fumée. Mais quand cette huile est parfumée, alors la lumière donne du parfum.

L'huile est faite de diverses choses, celle qui vient de la Terre Mère (pétrole) ne peut pas être utilisée car elle est très matérialiste et donne du carbone. L'essence, le kérosène polluent l'atmosphère. Puis celle qui vient des animaux, dont certains sont très vénérés en Inde, ont un type très particulier de snigdha, ou on peut dire de ghee ou d’huile, donne une lumière qui est très apaisante et paisible. Donc quand la matière évolue vers l'état d’animal, l’huile évolue également. Mais quand cette huile est frottée sur les pieds d'un saint, elle acquiert un parfum. De la même manière, si cette huile est mise en contact avec des fleurs, elle donne du parfum. Ainsi les pieds d'un saint sont comme les fleurs sur l'arbre. Et quand la fleur tombe sur le sol, sur la Terre Mère, elle est si responsable, elle est si sensible qu'elle ne lui fait pas de mal, elle tombe avec une grande vénération comme si elle rendait un grand hommage à la Terre Mère.

De même, un saint doit être doux, doux comme la manière dont la lumière de la Lune tombe sur la Terre. C’est une lumière qui ne brûle pas, ne donne aucune brûlure. Cette gentillesses, on doit développer.
C'est de cette huile que vient l'amour qui se trouve dans votre cœur, qui oint tout, qui supprime les frictions et apaise. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali Puja, Rome, Italie, 17/11/1985
Publié par dictionnaire sahaja yoga

lundi 28 mai 2018

Bouddha Purnima


« Vous devez comprendre comment Il a d’abord senti que l’on devait rechercher quelque chose dépassant la vie. Il ne pouvait pas comprendre comment ces souffrances étaient advenues, ni le pourquoi de cette misère. Il abandonna donc sa famille, sa vie de luxe, il abandonna tout, et il s’en alla à la recherche de la Vérité, comme beaucoup parmi vous l’ont fait.
Il s’est perdu aussi, devrais-Je dire, car Il avait lu tous les Upanishads (textes sacrés), et tous les livres possibles pour savoir ce qu’était la Vérité. Mais Il ne découvrit rien.
Il fut en tous points un "sanyasi" (ascète), dans le sens où il abandonna tout, tout ce qui concerne la nourriture et les divertissements. Finalement, l’Adi Shakti lui donna la Réalisation, car Il était si sincère, Il était l’élu parmi les élus destinés à prendre une place particulière dans le Virata (l'être cosmique). Il devait réussir cela.

Bien sûr, Je n’ai pas besoin de vous parler de sa vie antérieure, peut-être en ai-Je déjà parlé dans mes conférences précédentes, de ce qu’était sa vie antérieure et comment Il a obtenu son Illumination. Mais, ce que nous devons comprendre de sa vie, c’est qu’Il a découvert que le manque était la cause de tous les mythes. Mais Il ne savait pas ce qu’était le véritable manque, quel était le pur besoin, quel était le pur désir, et c’est pourquoi Il n’a pas pu expliquer aux gens qu’ils devaient obtenir l'éveil par l’intermédiaire de leur Kundalini. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Bouddha Puja, U.K., 31/05/1992

Le Bouddha Purnima 2018 était le dimanche 27 mai. Il fête les trois grands événements de sa vie: sa naissance, son éveil et son Nirvana.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

samedi 26 mai 2018

Où est Bouddha?



« Shri Mataji: Avez-vous pratiqué intensément le yoga?
Chercheur: Pardon?
Shri Mataji: Avez-vous fait beaucoup de yoga?
Chercheur: Raisonnablement… Je pratique un bouddhisme basé sur le –
Shri Mataji: Or c’est du bouddhisme aussi! Je vais maintenant vous parler de buddhi (connaissance) d’accord? Que font les bouddhistes? C’est vrai tout le monde, pour les chrétiens, les hindous, tout le monde. C’est juste parce que vous avez posé des questions sur le Bouddhisme que Je dois vous le dire. Où se trouve Bouddha en nous, le savent-ils? Où est Bouddha?
Chercheur: Je suis désolé de dire…
Shri Mataji: Bouddha est placé en nous sur un point.
Chercheur: Heu, oui…
Shri Mataji: Et que contrôle-t-il en nous? Nous devons avoir la connaissance des bases. A moins de posséder la connaissance des racines, comment connaîtrez-vous l'arbre? Vous ne pouvez pas traiter l'arbre au niveau de ses feuilles ou de ses branches, vous devez aller à la racine. Alors d'abord, trouvez les racines en vous.
Le bouddhisme est si superficiel de nos jours, que J’en suis extrêmement surprise. Et Bouddha doit penser: "Oh mon Dieu, d'où cela vient-il?"
Il a dit: " Buddham, Sharanam, Gachami." Qu'est-ce qu’un "Bouddha"? C’est une âme illuminée. "Buddham" signifie celui qui est illuminé. "Sangham Sharanam gachami" se réfère à l'être collectif. "Sangham" signifie l'être collectif. "Dhamam Sharanam gachami." "Dhamam" c’est l'équilibre intérieur. Combien de bouddhistes savent cela?
Ils ne savent même pas où le Bouddha siège sur leurs têtes. Et ce que Je découvre chez la plupart des bouddhistes, c’est que le centre de Bouddha est chez eux abîmé. Bouddha en est parti une bonne fois pour toute.
Il contrôle notre ego, et il est établi ici sur la tête, sur le côté gauche.
Nous pouvons le prouver par la Kundalini. Supposons que quelqu'un suive le bouddhisme, immédiatement les gens sauront que vous êtes un bouddhiste parce qu'ils sentiront un blocage ici [à l’ego]. Et puis, il y a certaines méthodes pour L’éveiller. Si vous L’éveillez, votre Kundalini s'élèvera, sinon elle ne s’élèvera pas, d’accord? Donc, vous devez avoir la connaissance des racines. Nous ne devrions pas dépendre uniquement du bouddhisme ou de tout autre "isme".
Chercheur: Je sais oui, je suis d’accord.
Shri Mataji: Voilà ce que J’en dis.
Chercheur: C'est juste à propos de ce que vous avez dit au début, je veux dire, je suis d'accord avec ça.
Shri Mataji: Oui, voyez-vous, nous devons avoir une connaissance complète et intégrée des racines qui nourrissent, n'est-ce pas?
Chercheur: Est-ce que vous préconisez un système ou une pratique pour se rapprocher de ces racines?
Shri Mataji: Non, non, non, non, il n'y a pas de système à ce sujet. Il n'existe aucun système aucune pratique, aucun cours. En fait, c’est spontané. Je parle de votre évolution. Votre évolution vient d’une force vivante du Dieu vivant. Vous ne pouvez pas avoir un cours là-dessus, n’est-ce pas? Comment faites-vous pousser une graine?
Vous la mettez simplement dans la Terre Mère, elle germera d’elle-même, c’est inné. De même, c’est intégré, en vous, et cela germe, c'est tout. Il n'y a pas de cours. Peut-être que vous ne l’aurez pas aujourd'hui, vous l'aurez demain, certaines graines germent plus vite. Chercheur: Je vois la tradition bouddhiste comme le faisant évoluer une vision yogique. Shri Mataji: Non, non, non, vous vous trompez lourdement sur le bouddhisme. Le problème, avec les Occidentaux, c’est qu’ils en ont tellement assez du christianisme qu'ils pensent que le bouddhisme va résoudre le problème. Mais ils sont comme n'importe quelle autre église chrétienne, croyez-moi.
Tous ces lamas devraient être pendus à l'arbre le plus proche, Je vous le dis. Rires
Ils sont horribles, horribles. Vous devriez voir leurs vibrations. Vous savez ce Dalaï Lama, quand ils étaient assis à côté de moi- J'ai été invitée chez le Premier ministre, Je ne pouvais pas le supporter. Et le Premier ministre Lal Bahadur Shastri lui-même, qui était une âme Réalisée, pouvait le sentir et il a dit: "Il fait très chaud?" J'ai dit: "Oui." Il a parlé en hindi: "C’est un homme extrêmement chaud. D'accord, allez vous asseoir de l'autre côté". Il a fait asseoir le ministre des Affaires étrangères à côté de moi.
Vous ne comprendrez pas, maintenant, tout juste maintenant, vous ne comprenez pas. Même un petit enfant qui est une âme Réalisée comprendra, mais vous ne comprendrez pas parce que vous n’êtes pas encore Réalisé, voilà le sujet. La différence c’est que vous comprenez mentalement. J'ai une petite-fille qui était à peine âgée de cinq ans quand ma fille et mon gendre sont allés à Ladakh; c'est une histoire intéressante. Et il y avait un lama assis, vous voyez comme ça, et tout le monde lui touchait les pieds. Ce petit enfant, qui est une âme Réalisée, elle ne pouvait plus le supporter. Quand son père est allé lui toucher les pieds, elle s'est juste redressée, les mains sur les hanches et a dit: "Qu'est-ce que tu veux dire en te rasant la tête et en portant ce gros truc ? Vous pensez être une âme Réalisée? Pourquoi faites-vous toucher vos pieds à tout le monde?" Elle s’est juste redressée. Et mon gendre s’est senti très embarrassé et il a dit: "Ce n'est même pas une âme Réalisée pourquoi touchez-vous ses pieds?"
Vous ne comprendrez pas, même un petit enfant comprendra, vous ne comprendrez pas. Une âme Réalisée, c’est quelqu’un qui peut ressentir (la différence).
Voilà ce que Bouddha a dit, voilà ce qui traditionnel. Il a dit: "Tout d'abord, recherchez votre Soi." Bouddha n'a pas parlé de Dieu. Pourquoi? Parce qu'il pensait que si vous parliez de Dieu, une autre religion débuterait. Il a juste dit, comme moi: "Tout d'abord, recherchez votre Soi. Obtenez votre Réalisation du Soi." Il n’y a rien d'autre à chercher ; mais ayez votre Réalisation.
Chercheur: Oh, oui, je veux dire…
Shri Mataji: Très bien, c'est tout. Alors,  mieux vaut l'avoir, mieux vaut l'avoir. Vous voyez, avoir du bouddhisme - il n'y a aucun "ism" au sujet de Bouddha- ces gens sont mentaux, l’avoir cela signifie obtenir la Réalisation.
Quelle tradition suivent-ils? Porter cette bague comme ceci, comme cela, ces gens sont malades, horribles.
Est-ce que c'est ce que Bouddha a fait? Il a recherché la Réalisation. Il n'a pas fait toutes ces choses absurdes. Ces lamas, et ils frappent même les gens et font toutes sortes de choses, ces gens horribles et cruels.
Dieu merci, ils ne sont plus à Lhassa. Vous devriez voir les Tibétains, maintenant ils s’accrochent à nous comme des parasites en Inde et nous avons discuté d’eux au Parlement. Vous voyez, ils ont l'air très attirants parce que vous en avez assez du christianisme, c'est pourquoi. Ne croyez en aucun de ces prêtres, qu'ils soient hindous, chrétiens ou musulmans, ils tous sont pareils. Il n'y a pas de différence. Tout d’abord, devenez une âme Réalisée. Vous devez être le Bouddha, d'accord? C'est ce que Je dis en tant que mère.
Et puis ils ont commencé un autre business autour de Shambhala, voyez-vous. C'est encore une nouvelle chose. Ils emmènent tout le monde dans le désert de Gobi pour obtenir leur samadhi: il suffirait de marcher dans ce désert de Gobi, même sur 1 kilomètre 600, pour obtenir un samadhi de façon permanente.
Rires.
Vous ne pouvez pas même obtenir un verre d'eau pour boire, mon enfant. Quelles sont les choses qu'ils prêchent? Vous ne savez pas, ce ne sont que des bêtises. En Espagne, certains Espagnols ont commencé cette absurdité. Ils recrutent des personnes pour aller au désert de Gobi. Je veux dire, que va-t-il leur arriver?
Pensez à ce désert de Gobi, c’est l'un des pires déserts du monde. Pouvez-vous imaginer ? En allant dans un désert, comment allez-vous atteindre Dieu? Vous devez le rechercher en vous-même. Il est à l'intérieur, d’accord? …
Coupe dans la vidéo.


Y a-t-il une autre question maintenant?
Mettez l’attention sur cela, c'est important.
Et une autre chose, quand vous les suivez, vous ne leur posez jamais de questions. J'ai connu une dame venant d'un lama, elle venait de Norvège, elle était horrible, absolument horrible. Ses vibrations étaient- comment s'appelait-elle, Gavin?
Gavin: Pia.
Shri Mataji: Mia.
Gavin: Pia.
Sahaja Yogi: Pia.
Shri Mataji: Pia. Pia. Elle est venue chez moi, j'ai dit: "Baba! Comment lever sa Kundalini ? Baba, elle est redoutable." Et elle avait une très haute opinion d’elle-même et argumentait, argumentait avec moi tout le temps, et tout ça.
J'ai dit: "Comment en êtes-vous venue" - Je veux dire, elle était allée avec ce lama. J'ai dit: "Que se passait-il?" Elle a répondu: "Rien, il nous a écrit qu’il ne pouvait pas vivre dans une maison ordinaire, qu’il lui fallait un sol en marbre. Alors tout d’abord, nous nous sommes tous affamés, en l'espace d'un an, nous avons récolté de l'argent, fait faire un sol en marbre pour le type. Puis il est venu, s’est assis sur la septième marche, et la première année, nous avons du aller nous incliner devant lui juste comme ça."
Mille et une fois, pouvez-vous imaginer ça, tous les jours! Et "J'ai suivi ce cours." Mais J'ai dit: "N'avez-vous pas argumenté avec lui?"
Elle a dit: "Non."
Alors J'ai dit: "Pourquoi argumentez-vous avec moi?" Bien sûr, J'aime bien que vous argumentiez parce que cela montre que vous êtes libre d'argumenter, que Je ne vous ai pas mesmérisée. Mais, vous devez voir le sens.
Comment acceptons-nous Bouddha ? Voyons, voir. Avez-vous vu Bouddha?
L'avez-vous rencontré? Avez-vous rencontré un quelconque bouddhiste disant qu'il peut donner la Réalisation?
Mais alors pourquoi nous faisons-nous les avocats du Bouddha que nous n'avons jamais vu, qui est parti? Nous ne savons rien de Lui. Pourquoi? Car moi Je vis. Lui non. Quand il vivait, il y avait des gens qui lui posaient des questions sur d’autres personnes. Alors mieux vivre être au présent et obtenir votre Réalisation. D'accord? Voilà ce qu’il en est. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Sahaja Yogis, Hampstead, Angleterre, 12/05/1983
Publié par dictionnaire sahaja yoga

jeudi 24 mai 2018

Bismillah Khan, une âme Réalisée



Discours en Hindi
« Gourou Gobind Singji est également venu à Nanded pour quitter sa forme physique. À ce moment-là, les saints n'étaient jamais en désaccord car tous les saints comprennent que la vérité est une, toutes les sortes de saints. Vous savez que Amir Khusro a écrit de très beaux poèmes sur la vérité. Ce sont les gens qui se battent. Ce combat continuera jusqu'à ce que nous comprenions la vérité.
Voilà tous nos gens qui ont fait tellement de travail divin. Sahaja Yoga est le fruit de leur travail acharné. En cela, il n'est pas question d'hindous, de musulmans ou de chrétiens. En Angleterre, nous avons aussi un grand poète du nom de William Blake. Partout dans chaque pays, de grands saints se sont incarnés, et leurs pensées et leurs moyens étaient tous comparables. Il n'y avait pas de différence du tout. La différence que nous trouvons vient de l’erreur de notre vision.

Alors maintenant, la communauté sikh tout entière doit aussi s’approfondir par Sahaja Yoga et établir l’esprit sahaj. C'est ce qu'il a dit - applaudissements en arrière-plan.
Et J'ai remarqué que les sikhs et les musulmans obtiennent très facilement leur Réalisation du Soi, mais au minimum, ils devraient venir (aux centres). Ils ne viennent pas. Ils devraient venir. Appelez les gentiment à venir à Sahaja Yoga.
Ils devraient recevoir ce qui est mérité: d'immenses bénédictions pour tout le monde.
Avez-vous ressenti la brise fraîche entre vos mains? C'est la Param Chaitanya.
Tout le monde a senti la brise fraîche.
Vous pouvez sentir la brise fraîche au-dessus de votre tête aussi. C'est la brise fraîche.
Sentez-la sur vos têtes.
Il n'est pas nécessaire d'enlever vos turbans. Vous la sentirez à travers les turbans.
Maintenant, mettez votre main droite vers moi et ressentez la main gauche.
Maintenant, prenez, cela, sentez encore.

Discours en marathi
Le maestro de shehnai, M. Bismillah Khan, est également une âme Réalisée. Une fois il est venu nous voir en Suisse. Là-bas, quand il a rencontré les Yogis, il a dit: "Mère, tous ces Sahaja Yogis sont si purs nirmal khalis." Alors J'ai répondu: "Oui, ce sont des âmes pures."
Puis il a demandé: "Que font-ils alors?"
"Demandez-leur ce qu'ils font là. J'ai déjà créé le Khalistan."
Applaudissements
Vous devriez être intérieurement purs. C'est une chose très spéciale à faire.
Bénédictions infinies à vous tous, en particulier au Pendjab où J’ai fait mes études. J'ai commencé mes études là-bas. J'ai une compassion particulière pour le Punjab, une compassion très spéciale. Par la grâce de Dieu, tout va mieux. Les choses reviennent sur la bonne voie. Vivez joyeusement ! Pleins de bénédictions infinies pour vous. Vivez ensemble avec beaucoup de confort. Dieu a créé ce monde juste pour vous. Il n'y a aucun besoin de lutter contre un quelconque problème. Je vous bénis tous énormément. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, traduit de l'hindi et du marathi, New Delhi, Inde, 23/03/1993

Le mouvement Khalistan est un mouvement séparatiste sikh, qui cherche à créer un pays séparé appelé Khalistan dans la région du Pendjab pour servir de patrie aux sikhs. En punjabi, le terme "Khalistan" veut dire "La terre des purs". 

En fait, Shri Mataji parle du pays intérieur, de la terre des purs qui est en nous, non pas d'une nation.

Ustad Bismillah Khan interprète au shehnai le raga Shyam kalyan, bon pour le chakra du Mooladhara.
Publié par dictionnaire sahaja yoga