mercredi 30 mai 2018

Occupez-vous des problèmes du monde



« Il est dit en sanscrit au sujet d’un saint: "udara charitanam tu vasudhaiva ku Tumbakam" - "pour une personne à la nature généreuse", c'est-à-dire une personne qui est une sainte, "le monde entier est sa propre famille". Vous préoccupez-vous toujours seulement de votre propre famille? Alors vous n'êtes pas encore conscient de votre sainteté. Et un saint ne s'inquiète pas seulement de sa propre femme, de son propre enfant, de sa propre maison, il s'inquiète du monde entier.
Or, en tant que Sahaja Yogis, vous êtes des entités puissantes, vous êtes des gens très puissants. Il y a des problèmes dans le monde entier, vous le savez très bien. Il n'est pas nécessaire pour vous d’être de grands intellectuels, ni des gens qui sont des sortes de politiciens, ou quelque chose du genre, mais vous devez être à l’affût des problèmes qui troublent ce monde. Vous devez l’être. Vous ne pouvez pas vivre dans votre propre monde, pensant que vous êtes un saint: "Maintenant, je suis en nirananda!", ce n'est pas possible. Vous ne pouvez pas seulement être en niraranda! Rires
Vous devez savoir- Shri Mataji rit- qu’il vous faut vivre dans ce monde, et que vous devez connaître tous les problèmes de ce monde! Et réfléchir à ces problèmes pas seulement à vos problèmes personnels: "Mère comment vais-je pouvoir faire ceci et comment vais-je pouvoir faire cela?" Mais vous devez vous soucier du monde entier. Vous devez réfléchir à ce qui se passe dans le monde et quels sont les problèmes. C’est votre responsabilité.
Non seulement y réfléchir, mais vous devez prier. Dans vos prières vous devez dire: "Mère, résolvez ce problème." Collectivement, individuellement, vous devez extraire votre attention de vous-même, de votre petite vie, pour la poser sur une plus vaste chose- alors vous êtes un saint. Et vous devez penser qu’il est de votre devoir de convoquer l'aide du Divin, pour que tous ces problèmes soient résolus. C'est le travail pour lequel vous êtes sélectionné.
Vos requêtes vont maintenant réussir, car comme vous le savez Je suis sans désir, c’est à vous de désirer. Quel que soit votre désir, il fonctionnera, la protection, l’affection, la compassion de votre Mère est avec vous. Mais vous devez vous occuper de ce monde et montrer le souci que vous en avez, ne pas vivre à l’intérieur de zones très limitées et avec des manières très limitées.
Par exemple, les Britanniques pensent, les Britanniques sont là, très bien, "les problèmes des Britanniques sont nos problèmes". Non, vos problèmes s'étendent à tous les endroits où il y a Sahaja Yoga, et vous devez vous soucier de tous maintenant.
Maintenant il y a, disons, des problèmes en Australie. Et il y a quelqu'un qui est très gênant. Donc, vous devez veiller à shoebeater cette personne et remettre les choses en ordre. Votre leader doit vous parler de la personne à shoebeater. Et faites que cela fonctionne, que ce soit en Australie, en Amérique, que ce soit en Inde, partout où vous voyez qu'il y a un problème concernant Sahaja Yoga, qu'il y a une atteinte à Sahaja Yoga, vous tous devriez y poser l’attention et résoudre le problème.
Ensuite, il y a des problèmes généraux, comme vous pouvez le voir, par exemple, nous voyons que l'Amérique est en train de devenir stupide, ou quoi qu’on puisse dire, vous devez donc poser votre attention sur l'Amérique.
Vous devez étendre votre attention sur l'extérieur, pas vers l’intérieur, en étant juste inquiet pour vous-même ou pour votre famille, pour votre maison ou pour vos enfants. Dès que vous déploierez votre attention sur l'extérieur, vos problèmes ménagers seront résolus, dans les plus petits détails. Vous devez poser votre attention sur l'extérieur.
Or, de nos jours, il y a les écrans. D’abord, nous avions dit de ne pas regarder la télévision - car il n'était pas utile de regarder la télévision pour un Sahaja Yogi. Quand ils regardaient la télévision, cela ne faisait que les bloquer. Mais maintenant, il y a des choses importantes qui se produisent que vous pouvez voir par vous-même, vous pouvez scruter les problèmes du monde, et voir par vous-même où vous devez poser votre attention. Vous devriez prendre conscience de votre personnalité, ce n'est pas une personnalité qui peut se cantonner à un tout petit monde. Votre personnalité en tant que telle devrait s'impliquer dans tous les problèmes de l'univers, dans tous les problèmes qui existent. Et vous serez étonnés de constater que tout peut réussir d’une façon très collective. Et à ce stade, quand vous y êtes, vous pouvez voir les choses par vous-mêmes maintenant.

Tous les Sahaja Yogis ont des vibrations au-dessus de leur tête. Voulez-vous jeter un coup d’œil? Vous tous, regardez ! Vous tous, à Ganapatipule. »
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire à Shudy Camps, premier jour, Cambridge, Angleterre, 18/06/1988

Voici le sloka original en entier qui se trouve dans le Mahopanishad au chapitre 6, shloka 71:
"ayam bandhur-ayam neti ganana laghu-chetasam
udara-charitanam tu vasudhaiva ku Tumbakam"
"Ceci est le mien et cela m’est étranger" - voilà le calcul d’un esprit étroit
Pour les cœurs magnanimes cependant, la terre entière n'est qu'une seule famille".
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire