mardi 4 juin 2013

Les qualités féminines de puissance ne sont pas dans l'ego


« En Allemagne, nous avons eu des événements vraiment très agressifs et qui ont partout produit un effet dévastateur sur la vie occidentale. Les systèmes de valeurs ont été brisés, l'idée de dharma a été ébranlée, les femmes ont commencé à se comporter comme des hommes et tant de gens sont morts. De très jeunes gens sont morts, très, très jeunes. Leurs désirs n’ont pas été exhaussés et leur vie ne leur a donné rien d’autre que la guerre. Cela a été comme une sorte de vague de chaleur qui est venue détruire toutes les choses subtiles.
Quand la nature prend un sursis ou est en colère, elle ne détruit que des seules choses matérielles, mais quand les êtres humains se mettent à détruire, ils détruisent même les choses plus subtiles comme votre système de valeurs, votre caractère, votre chasteté, votre innocence, votre patience.
Donc maintenant, la guerre se joue sur un niveau plus subtil. Nous devons comprendre que toutes ces choses ont entraîné un véritable effet dévastateur en Occident, sur la personnalité occidentale. Donc, le premier effort a à faire, c’est de la restaurer, de la remettre en état, de la faire tenir debout. Parce que les gens ont perdu leur personnalité, leur tradition, ils n'ont plus eu d’ancrage, aucunes racines. Et ils ont commencé à aller vers une chose qui a été présentée comme une sorte d'expérience intellectuelle.
Les femmes sont devenues très indépendantes car elles ont pensé qu'elles pouvaient résoudre leurs propres problèmes, elles ont pensé qu’elles pouvaient devenir comme des hommes. A ce moment-là, le problème a commencé à empirer, parce que la femme est une femme - et elle a un très petit aspect masculin en elle, et quand elle essaie d'éviter ce qu'elle a pour développer ce petit quelque chose de masculin, elle devient alors bizarre ....

Dans l'histoire de l’Inde, nous avons eu beaucoup de femmes. En Inde, les femmes sont très bien armées : nous avons eu des femmes, comme la reine (Laxmi Bai) de Jhansi, qui se sont battues contre les Britanniques. C’était une veuve, elle attachait son enfant dans le dos et combattait à cheval les Britanniques. On a dit que son cheval a bondi de 60 mètres de la tourelle d'un fort. Les Britanniques ont écrit que : bien que nous ayons obtenu le fort de Jhansi, la victoire nous revient mais la gloire va à la Reine Jhansi Ki.
Nous avons eu de grandes figures féminines en Inde, comme (l’impératrice) Nur Jahan, qui était une autre grande dame. Nous avons eu Chand bibi (Chand Sultana), Ahalyabai. Mais elles étaient toutes des femmes et n'avaient pas l'ego des hommes. Quand il le faut, les femmes peuvent travailler, travailler dans les bureaux avec les hommes, mais elles n’ont pas besoin de devenir des hommes. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Kartikeya Puja, Munich, Allemagne, 13/07/1986

Les femmes indiennes ont toujours eu une place importante dans l’histoire. Les reines étaient des poètes, des philosophes, mais aussi des guerrières qui se sont battues contre les envahisseurs mogols.
Pour plus de renseignements:

https://dictionnairesahajayoga.blogspot.com/2017/01/jhansi-ki-rani-ou-lakshmibai.html
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire