vendredi 11 février 2011

Mana selon Sahaja Yoga


« Donc, vous voyez, voici le chakra du Mooladhara ici (au niveau du plexus pelvien). Et ceci est le Mooladhara (au niveau de l'os du sacrum), l'os triangulaire dans lequel est placé la Kundalini. Or, cette partie (de l'énergie divine), vous voyez, vient à l'intérieur du sacrum et s'y installe. Lorsque l'enfant en est au stade du foetus (âgé environ de 3 mois), c'est alors seulement que la Kundalini, ou vous pouvez dire cette force, entre en jeu. Maintenant, quelle est cette force? On la connait comme étant la force de Mahalakshmi qui vient à travers la Sushumna (ou canal central).

Or, c'est bien sûr, la force d'évolution. -Shri Mataji la montre sur le dessin- C'est la force de l'existence, et la force de la création. Voici ce que nous appelons le "mana" en Sanskrit. Il s'agit du "mana" et non pas du mental, il y a une confusion entre le style anglais et le Sanscrit. C'est le "mana" et celui-ci le "prana".
Vous voyez? Et le yoga signifie que lorsque le mana et le prana se rejoignent au centre, le yoga (l'union avec Dieu) peut être atteint.

Voici le "ha" et le "tha", cela donne le Hatha yoga. Ou bien l'on peut dire que "ha" signifie le Soleil, Surya, et "tha" signifie la Lune, et Hatha yoga que représente les lignes du Soleil et de la Lune. Quand on vous raconte des grandes histoires sur le Hatha yoga, il vaut mieux vous procurer un livre sur Patanjali lui-même et le lire, mais ne pas écouter ce qu'on dit.

Or, (avec) le Hatha yoga ... vous êtes dans l'ego parfois, dans le superego d'autres fois, et par hasard, ... votre attention, Je veux dire que c'est une chose très dangereuse, pénètre par ce biais dans le chakra de l'Agnya....Mais parfois, la grâce de la Mère tombe sur vous, puis vous pouvez obtenir votre Réalisation. »
Shri Mataji Nirmala Devi, l'esprit et la Kundalini, Londres, 24/11/ 1977

Remarques :
Le mot "hatha" est composé de deux parties : "ha" représente le canal droit ou Pingala nadi et "tha" le côté gauche ou Ida nadi. Le Hatha Yoga est donc le yoga qui réunit les deux canaux du système sympathique. Cependant, il ne donne pas directement accès au canal central, celui de l'évolution, qui permet d'accéder à la Réalisation. Il est une tentative de préparation des canaux pour essayer de les amener à l'équilibre.

Quand on n'est pas Réalisé, si l'on pratique le Hatha Yoga, on utilise tantôt le canal solaire Pingala nadi, tantôt le canal lunaire Ida nadi, on va d'un côté à l'autre, passant de l'ego au superego, selon un mouvement de balancier, et il est très difficile d'atteindre l'équilibre, le centre, seul moyen de pouvoir accéder su Sahasrara et d'obtenir sa Réalisation.
Il se peut aussi que l'on reste coincé au niveau du chakra de l'Agnya pendant un certain temps, (plusieurs vies ?), ce qui peut être dommageable pour ce chakra.
Par contre, une fois Réalisé, on peut utiliser la connaissance que nous a transmise Patanjali a bon escient, et utiliser les postures pour nettoyer un chakra en particulier. Mais le diagnostique pour décider quelle asana utiliser sera vibratoire.

Selon les Vedas, le yoga considère le corps subtil comme un système de canaux en interrelation ce sont les nadis, qui sont la réunion des canaux du corps physique avec les canaux du corps subtil.
Selon la tradition védique, Vayu, la force cosmique, crée tous ces canaux qui tiennent ensemble toutes les choses de l'univers comme le fil qui relie le collier de perles. La nature est aussi remplie de canaux divers et variés.
Le mental vient du chakra du coeur où réside la connexion avec le Créateur dont "chitta", le mental dans son sens le plus large ou "conscience", reçoit l'énergie. Le flux partant du cœur se déplace vers la gorge et ensuite vers la tête où il se connecte avec les sens et les objets extérieurs. Puis il revient à son point de départ. Le flux qui va vers l'extérieur développe le mental, l'ego, le côté droit ou le "prana". Les émotions et les réactions de survie appartiennent au côté gauche ou à "mana". Le flux tourné vers l'intérieur développe le mental introspectif, l'intuition, que l'on appelle "buddhi". Puis à un haut niveau d'évolution, la connexion avec le Soi.

"Mana" signifie la partie du mental dont le fonctionnement est purement instinctif. C'est la perception sensorielle, la conscience qui est présence au monde, plus proche du mot "awareness" en anglais que de "conscience" en Français. On le considère comme le mental primitif, alors que "buddhi" serait le mental plus évolué, car il correspond à la capacité d'abstraction, qualité plus subtile. On va dire que "mana" est le siège de la conscience instinctive, liée aux organes sensoriels et moteurs, ce qui s'extériorise par de forts désirs, des émotions fortes comme la peur. "Mana" exprime donc ici le côté gauche.
"Prana", dans ce contexte, signifie l’énergie vitale. On peut sentir ce "prana" car il s'extériorise par l‘inspiration, l’expiration, la rétention du souffle, la parole. "Prana" maintient la cohésion des énergies matérielles et subtiles dans le corps et entre en fonction lors de la mort physique. "Prana" exprime ici le côté droit.

Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire