dimanche 12 août 2018

Du kumkum pour détendre le chakra de l'Agnya


« Mais vous devez comprendre pourquoi Je vous dis (de mettre du kumkum). Je n'ai rien à gagner de vous. Aussi, on ne devrait pas penser que J'essaie de faire de vous des Indiens, mais si vous portez ici un costume trois pièces et une cravate, que va-t-il se passer pour vous? Je veux dire, vous allez tous chauffer sur tout le corps. Vous devez changer en fonction du climat et vous apprécierez beaucoup ce vêtement car il est très confortable. Vous apprécierez les bains dans la rivière, c'est très agréable. Dans ce pays, c’est ce qui vous conviendra le mieux.

Donc, de la même manière que nous entrons dans cette nouvelle vie, nous devons comprendre que l'extérieur n'est pas important, c’est l'intérieur qui est important. Et pour cela, tout ce qu’on doit faire à l'extérieur, nous devons le faire, il faut le faire. Nous devons l'apprendre, nous devons comprendre ce que ceci ou cela est.
Maintenant, comme vous êtes des scientifiques, vous êtes des Occidentaux, vous avez un avantage sur les Indiens, devrais-Je dire, ou bien sur le plan scientifique, c’est vrai. Mais pour cette science (interne), ils ont un avantage sur vous. Peu importe, c’est égal. Ils ont choisi cet endroit-ci pour s’incarner, vous avez choisi cet endroit-là, parce que Je pense que vous êtes en premier lieu des gens courageux et deuxièmement que vous voulez faire du bien là-bas, peut-être. Mais pour cela, vous devez apprendre.
Par exemple, nous disons que nos scientifiques ici sont des gens courageux pour essayer d’apprendre les sciences: ils veulent aller à l’étranger pour apprendre et nous rapporter la science. De même, maintenant, vous êtes les ambassadeurs de la Divinité, pour tous ces pays, les ambassadeurs de la Divinité.
Vous devez apporter la Divinité, car cela a été géré dans ce pays (en Inde). Comme vous pouvez le voir clairement, c’est ainsi, il faut l’accepter! Il n'y a aucune raison de se sentir mal à ce sujet. Parce que vous êtes attachés à une certaine nationalité et à tout ce que vous pensez, il n'y a aucune raison de se sentir mal. En Inde, les gens se sentent très fiers de devoir aller à l'étranger pour apprendre les sciences. Même s'ils sont végétariens, cela ne les dérange pas de faire des dissections en biologie ou quoi que ce soit, parce que c'est pour la science, c'est pour la connaissance. C’est donc pour l’amour de la connaissance que vous devez faire toutes ces choses. Et une fois que vous réaliserez que c’est pour l’amour de la connaissance que vous travaillez, cela vous aidera beaucoup.

Celui-ci, ce puja d'aujourd'hui, a une signification particulière parce qu'hier, c’était Datta Jayanti, ce qui signifie la naissance de Dattatreya. Et vous connaissez l'histoire de Dattatreya, la plupart d'entre vous connaît l'histoire de Dattatreya, celle où Brahma, Vishnou, Mahesha ont essayé de tester l’Adi Shakti appelée Anasuya.
Ils sont venus chez elle et lui ont demandé l'aumône. Et c'est censé être un grand privilège en Inde de faire l'aumône à des tiers. Je veux dire, c'est un grand privilège de s’occuper de ses invités. C'est un grand privilège d'être généreux. C'est un grand privilège de distribuer des choses aux autres. C'est un grand privilège.

Comme hier, vous voyez, mon sari pour ce puja a été laissé quelque part. Donc, J'avais acheté un sari pour une dame ici. Alors elle a dit: "J’aimerais que ce sari soit présenté au puja."
Mais J'ai dit: "Je vous le rendrai."
Elle a dit: "C'est aussi un plus grand privilège."

Ils n’étaient pas préoccupés du fait que le sari ait été laissé de côté, ils ont dit que c'était un plus grand privilège - voilà l'attitude.
Il faut donc changer d’attitude, car jusqu’à présent, nous sommes allés vers le bas, maintenant l’attitude devrait être d’aller vers le haut. Et pour cela, nous devons comprendre la méthode par laquelle nous allons grimper. Par exemple, si vous devez aller en montagne, il faut savoir faire de l’escalade. Vous ne pouvez pas simplement affirmer: "Maintenant, je vais faire l’Himalaya". Personne ne vous le permettra. Il faut donc être qualifié et en vous qualifiant, vous devez avoir cette humilité, sinon ça ne marchera pas.
Je dois ainsi faire une déclaration très claire, que vous changiez votre nationalité, de la nationalité concrète à la nationalité céleste. Et là, tout ce qui est nécessaire, nous le ferons, nous l'accepterons, nous le gérerons. Pour cela, vous n'avez rien à changer, mais vous devez vous transformer en une nouvelle personnalité, une nouvelle personnalité, où vous êtes en sécurité.
Maintenant, voyez, simplement en mettant cela (du kumkum), combien l'Agnya est retombé. Vous verrez. Mon pied était paralysé, absolument paralysé quand Je suis entrée. Je ne pouvais pas marcher! Je ne savais pas comment J'allais faire pour prendre un bain. J’ai du le masser, puis (la pression) est redescendue. Alors, voyez, mettez ça, voyez juste comme c'est puissant.
Vous voyez? Les vibrations ont commencé à circuler. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Devi Puja, India Tour, Brahmapuri, Inde, 27/12/1985

L'histoire de la famille d'Anusuya est mentionnée dans Bhagavata Purana Skanda III.
Voici l’épisode où la Trinité divine teste Sati Anasuya:
Le sage Narada ne cessait de louer les vertus de Sati Anusuya dans ses hymnes et ses vers, ce qui rendit jaloux les dieux Brahma, Vishnu et Shiva. Ils décidèrent de la mettre à l’épreuve alors que son mari Atri n'était pas à la maison. Ils se présentèrent en tant que moines errants et lui demandèrent d'être ses invités. Ils lui imposèrent de les servir tout en restant nue. Devant ce dilemme, servir ses hôtes, ce qui était un devoir sacré et rester chaste, ce qui était un devoir tout aussi important, elle choisit de les asperger d'une eau enchantée, les transformant ainsi en petits enfants qui ne seraient pas troublés par sa nudité. Devant tant de subtilité et de dévotion, les dieux fusionnèrent pour devenir le fils à trois têtes d’Anasuya, Dattatreya.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire