jeudi 5 juillet 2018

Le gourou agit sur l'intérieur de lui-même et des autres


« Par exemple tous les gourous, disons le Prophète Mohamed- il a parlé de "Allah Hou Akbar" (Dieu est grand). Il a parlé du Saint-Esprit. Il a parlé de la Résurrection, parce que c’était un gourou. Et tout ce qu'il avait à dire, il l'a dit avec une confiance totale indiquant le point vers lequel il regarde, d’où il obtient sa direction (Dieu), tout comme Moïse, comme le Christ qui a joint ses deux doigts pour symboliser son Père.
Donc, tant que vous n’êtes pas votre propre maître, vous devez, au début, faire des efforts. Puis, graduellement, vous pouvez atteindre cet état "sans effort". Cet état "sans effort" n'a pas besoin d'être certifié, mais vous pouvez le vérifier par vous-mêmes. En présence d'une personne qui a du discernement, les autres développent du discernement. En présence d'une personne honnête, les autres deviennent honnêtes. Il est dit en sanscrit : "yatha Raja tatha": "tel roi, tels sujets" (tel père tel fils). Quand vous êtes un gourou, vous êtes un exemple. Vous devez être un exemple.

Or J'ai vu des gens qui sont des gourous, qui pensent, se disent être des gourous dans diverses variétés et types de vie: comme des professeurs, des maîtres, on peut dire, mais pas des maîtres spirituels. Eux aussi, lorsqu’ils essayent de mener un style de vie ordinaire, non pas exceptionnel, leurs disciples perdent foi en eux. Même les leaders politiques -supposons qu'un leader politique soit licencieux, aient des vices, alors les gens qui essayent de le suivre n'auront plus de respect pour lui. Eux aussi doivent avoir un caractère qui leur est propre, un système de valeurs personnel.
Et qu’en est-il des guides spirituels alors? Ils doivent être des gens excellents. Il ne devrait pas y avoir de double vie, l'une extérieure, l'autre intérieure. Quand le dehors et le dedans ne font plus qu'un, cela se fait "sans effort", et c’est ce qu’on doit faire: l’intérieur et l’extérieur doivent être travaillés de l'intérieur. Pour cela, vous ne pouvez pas importer l’extérieur en vous, mais c’est l’intérieur qui doit s’extérioriser. C’est le début de l'Antar Yoga, du Yoga interne.

À la deuxième étape, vous devez être en conscience sans pensée. C'est très important en Occident, car les gens vivent dans leurs pensées, ils n’ont pas d’autres problèmes de nature rudimentaire. Par exemple, ils sont éduqués de manière à craindre la loi. Ils sont élevés comme cela: ils préserveront la propreté de tous leurs tapis, tout sera propre, vous voyez, ils sont très à cheval sur la propreté des lieux. Ils garderont propre toutes les choses matérielles et donc, lorsqu’ils essayent de s’adapter, c’est à l’intérieur. À l'extérieur, ce sont des gentlemen, mais à l'intérieur, leurs pensées, leurs comportements ne sont pas purs. Ils n’ont pas un comportement pur, leurs yeux ne sont pas purs, c’est empoisonné au dedans. Et ils aiment que ce poison sorte, quelque fois sous forme de sarcasme, sous forme d’actes sinistres d'agression contre d'autres pays.
Il se peut qu’ils planifient la destruction totale du monde, et ils ne voient rien de mal à cela car c’est une idéologie, une idée pour laquelle ils se battent. Tant qu’il existe une idéologie, une idée, une sorte de discours sublime derrière, ils peuvent faire ce qu’ils veulent.
Cette impureté est très sophistiquée comme chez les gens qui ne prennent pas de bains et peuvent utiliser des choses artificielles pour obtenir un parfum. Il faut être propre intérieurement et c'est pourquoi les efforts doivent d'abord être faits pour avoir de bonnes pensées. Surveillez votre mental - que pense-t-il les autres? Je dirais que le racisme est l'une des maladies du même type. J'ai vu des gens très bien placés, sophistiqués, portant des robes impeccables, quand on en vient à des personnes venant d'un pays en voie de développement, ou d'une autre couleur de peau, ils feront une remarque. Même s'il s'agit de Sahaja Yogis, J’ai vu qu'ils le font. Je dis cela pour les Sahaja Yogis et pas pour les autres. C’est comme soudain ce truc mort, que nous appelons mort, redevient vivant. Donc le mental est sale, plein de convoitise, de cupidité et de colère, de jalousie - et c'est pourquoi nous devons être très, très prudents. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Leysin, Suisse, 14/07/1984
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Les deux doigts du Christ sont l’index et le majeur qui symbolisent respectivement Krishna le père de Jésus et Vishnou son grand-père.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire