mardi 3 juillet 2018

Conscience, perception et Réalisation du Soi



« Après la Réalisation du Soi, que se passe-t-il? C'est très intéressant. Après la Réalisation du Soi, vous allez au-delà de ces deux choses, de la conscience (consciousness) et de la perception (awareness). Parce que vous allez au-delà de la pensée. Vous avez dépassé la pensée, qu'est-ce que cela signifie? La colère, toutes sortes d'idées, toutes sortes d'agressions, tout est manœuvré ou travaillé par votre mental. Donc, si votre mental est évanoui, qu’allez-vous faire? Il n'y a plus de mental. Vous existez dans la réalité. Donc, il n'y a pas de mental qui vous communique - nous appelons cela conscients sans pensée (thoughtlessly aware) - qu'est-ce que cela signifie? Nous avons conquis tous nos ennemis en abandonnant un seul ennemi qui est le mental. Il n'y a pas de mental qui nous suggère, qui nous dit (quoi faire ou penser).
Donc, une fois qu'il n'y a pas de mental, vous êtes égarés. Or, il a été dit de se poser une question à soi-même: "Qui suis-je?". Dès que vous vous posez cette question, vous devenez sans pensée, vous vous perdez, vous ne pouvez pas répondre à cette question. Sinon vous pourriez dire: "Je suis une femme, je suis ceci, je suis cela, je suis un évêque ou je suis un pape, je suis ceci, je suis cela." Mais une fois que vous êtes une âme Réalisée, qui vous dira qui vous êtes? Parce que celui qui vous dit cela, c’est le mental qui n'existe pas, il n’y a pas de pensée. Cela veut dire que vous vous évanouissez dans votre Soi. Voilà ce qu’est la réalité. Mais vous êtes conscients (aware) aussi. Maintenant, c'est un autre sujet.

Si vous vous posez une question, c’est que vous n'y êtes pas, mais vous êtes conscients (aware). Si votre Nabhi se bloque, vous savez immédiatement: "Mon Nabhi se bloque, j'ai un problème de foie." Vous n'avez pas à poser de questions. Ou si quelqu'un se tient près de vous: "Du Swadisthan gauche, oh mon Dieu, c'est celui-ci." Si quelqu'un est très en colère et très chaud, immédiatement vous sentirez beaucoup de chaleur venir de cette personne: "Oh baba, je vais fuir de cet homme." Donc, c’est un nouveau royaume, vous êtes entrés dans la réalité que vous n'aviez jamais perçue auparavant.

Supposons qu'il y ait un homme très mauvais à vos côtés. Il pourrait être un voleur, il pourrait être un meurtrier, n'importe quoi. Vous ne serez même pas conscient de cela, encore moins réceptifs (aware), normalement. Mais une fois que vous êtes une âme Réalisée, vous percevez le tout: c'est la réalité. Quels sont les problèmes dans le collectif ? Vous devenez conscients (percevez) du collectif. Vous devenez conscients des problèmes du monde entier. Or, cette perception (awareness) est très différente.
La première conscience, comme Je vous l'ai dit, est comme ceci: si quelqu'un vous dit que vous êtes ceci et cela, vous en prenez conscience. En cela, personne ne doit vous le dire. C'est juste là. Vous êtes là, vous savez ce qu’il en est. Et voilà ce que nous avons accompli en ces temps modernes, le fait se savoir maintenant qui nous sommes, c’est aussi la bénédiction de ces temps modernes.

Vous dites toujours: "Nous sommes le pur Esprit". Hier aussi, Je l'ai entendu. En êtes-vous sûrs? Qu'est-ce qui vous fait croire cela, que vous êtes le pur Esprit? Je veux dire, vous n’avez pas vu votre Esprit, n'est-ce pas? Vous n'avez pas vu votre Soi, ce que vous êtes. Alors, comment pouvez-vous dire que vous êtes le pur Esprit? C'est juste que vous le dites car moi Je le dis.
Vous êtes l'Esprit pur, parce que, quelle que soit la description du pur Esprit, c’est qu'il est conscient de la Puissance divine. Il est conscient de la Puissance divine et c'est ainsi que vous êtes l'Esprit pur. Parce que c'est seulement à travers l'Esprit pur telle qu’est votre personnalité que vous pouvez être conscients de ce Pouvoir omniprésent. C’est écrit dans tous les Shastras, vous savez, dans toutes les Écritures, partout. Et que savez-vous de votre Soi? Que vous êtes l'Esprit car vous connaissez vos propres chakras, vous connaissez vos propres nadis.
Alors ce qui s’est passé, c’est que vous vous êtes séparés de vous-mêmes et vous pouvez vous voir vous-mêmes. Vous vous voyez très clairement et vous commencez à vous voir au présent, au passé et au futur. Vous voyez ce que vous étiez dans le passé et vous êtes choqués: "Oh, mon Dieu, j'étais comme ça." Vous le voyez, à travers cet état présent, vous voyez en étant au présent. Ensuite, vous commencez à oublier: oubliez le passé, oubliez le passé.
Il y a toujours l'avenir, alors vous commencez à penser à l'avenir.
Le premier avenir auquel ils pensent, c’est celui de leurs propres enfants, de leur femme – les Sahaja Yogis également. Qu'arrivera-t-il à mes enfants ? Qu'arrivera-t-il à ma femme?
Puis, il se demandent: qu'arrivera-t-il à Sahaja Yoga?
Puis ils pensent qu'arrivera-t-il à Mataji? Ils pensent aussi, qu'arrivera-t-il à ce monde?
Parce que votre perception s'est étendue. Vous n'êtes plus dans une sphère limitée maintenant. Vous pouvez penser à vos enfants, vous pouvez penser à votre femme, vous pouvez aussi penser au monde entier et à tous les problèmes du monde. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri puja, Cabella, Italie, 20/10/1996
Publié par dictionnaire Sahaja Yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire