dimanche 10 juin 2018

Quel pouvoir soutient l'attention?


« Sahaja Yogi: ... Dès que je me mets à parler aux gens de Sahaja Yoga, je commence à sentir un énorme flux de vibrations venir de ma tête.
Shri Mataji: Oui, instantanément. Les vibrations vont commencer à s’écouler à travers vous dès ce moment. C'est un pouvoir énorme qui se répand partout et qui est actif tout le temps. Et il fait un si beau travail, il suffit de commencer à le mettre en mouvement.

Alors maintenant, votre chitta devient la vérité. C'est la première étape de Sahaja Yoga. Mais la joie doit encore venir. Comment cette étape vient-elle? Quand nous commençons à la rechercher. Nous ne recherchons pas la joie, nous recherchons la mélancolie. Par exemple, vous essayez de trouver ce qui ne va pas en vous, ce qui est bloqué. "Il n'y a rien de mal chez moi. Je vais parfaitement bien": essayez simplement de ressentir cela et de voir par vous-même. Votre moteur est déjà allumé. Alors, n'avez-vous pas besoin d’appuyer un peu sur l'accélérateur? Comment la voiture va-t-elle avancer sinon?
La joie se répand partout d’un bout à l’autre de votre attention. Mais vous ne pouvez pas l'expérimenter parce que votre attention n'est pas calme, elle bouge tout le temps. Vous dites: "Maintenant, nous avons ces blocages ici, nous sommes bloqués là." Comment est-ce possible? Impossible.
Sahaja Yogi: Le "shoebeating" est un très bon moyen.
Shri Mataji: Si vous pensez que ces blocages viennent de quelqu’un, shoebeattez son nom et le vôtre, et cela marchera. Oui, le shoebeatting.
Mais, finalement, vous vous rendrez compte que le shoebeating est aussi un tour qui est joué pour votre mental. Vous atteindrez une étape où aucune négativité ne vous bloquera. Au lieu de cela, ce sont les autres qui prendront de vous. Comme Je le fais. Shri Mataji rit.

Mais vous me quittez et continuez de fuir, de temps à autre. Dans ce cas, comment allez-vous avoir de la joie? Si vous continuez tout le temps de penser à ces choses négatives, comme: "Maintenant j'ai ce 'badha', ce 'badha' (négativité)", alors à coup sûr, vous les aurez.

Le truc, c’est qu’après Sahaja, votre cerveau devrait devenir très léger. Si vous prenez conscience que Dieu est présent en vous et qu'Il répand sa lumière sur vous, si vous pensez simplement à la façon dont cette lumière pourrait être, voilà, votre cerveau tout entier sera rempli de cette lumière.
Regardez les jeunes enfants par exemple. Ils sont tout le temps joyeux. Comment cela se fait-il? Parce qu'ils n'ont pas d'attachement aux choses. Ils joueront et une fois qu'ils auront fini, ils viendront chercher de l'eau. Après avoir bu, ils voudront faire autre chose.
Mais les adultes sont ainsi: "C'est mon frère, c'est mon père - guérissez-les." "D'accord." Puis: "Voici mon grand-père, guérissez-le." C’est fait! Maintenant: "Voici mon arrière-grand-père ..." Et la liste continue! Pourquoi avez-vous pris toutes ces choses sur vous au lieu de penser à votre joie? "Penser" ici signifie: "Mère nous a donné cet aspect de la joie, laissez-moi au moins voir ce que c'est." Mais il semble que vous ayez décidé de guérir tout le monde autour de vous.
Si vous connaissez quelqu'un qui ne va pas bien, vous m'appellerez pour me dire que Je dois les voir, que Je dois les guérir.
A tous ces gens, si vous voyez quelqu'un autour de vous qui a des problèmes, dites-leur de prendre ma photo et de méditer dessus. Si votre foi est véritable, cela fonctionnera. Vous n’avez rien d'autre à faire. Dites-leur simplement que vous m’en avez parlé. Cela fonctionnera même en pensant à moi et en mettant votre attention sur le problème. Mais quel est le besoin de m'appeler? Nous vous écoutons même lorsque nous ne sommes pas physiquement présents. Mais il doit y avoir de la foi, n'est-ce pas? Si vous possédez cette foi: "Je crois en ma Mère et quand je lui demande de résoudre des problèmes, elle le fait." Nous ferons tout ce que vous direz. Mais tout dépend de votre foi.
Je vous ai dit que tout irait bien. Nous vous avons pris sous nos ailes. Votre parole ne sera pas fausse. Demandez-moi simplement et voyez par vous-mêmes. Allez parler aux personnes qui ont suivi ce chemin : aucune d'entre elles ne m'appelle jamais au téléphone. Pourquoi auriez-vous besoin de téléphones? Vous en avez un au fond du coeur. Le seul besoin: demander; puis c'est fait. Mais encore une fois, il faut avoir la foi.
La foi ne s’est pas encore développée jusqu’à cette mesure. Ceux qui ont cette foi sont dans la joie tout le temps. Un ravissement de vibrations s’écoule de ces mains tout le temps; ces mains ont fait du bien à tant de gens. Dieu seul le sait. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours traduit du marathi, lieu inconnu, 18/12/1977

L’attention serait comme le volant qui contrôle la direction d’une voiture, la foi comme le carburant. Il faut que le volant soit ferme pour que les roues avancent dans le même sens. Mais il faut du carburant pour que la voiture avance. Une attention éclairée reste ferme si la personne ne perd pas son énergie à laisser son regard errer ici ou là ou à se perdre dans le doute. La foie permet d’harmoniser la volonté et l’action, elle coupe le flux des pensées négatives qui bloquent la personne.
C'est la suprémacie du coeur sur le mental.
Photo: Maya Plisetskaya
zap.aeiou.pt
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire