lundi 11 juin 2018

Ayez l'attention sur la joie intérieure


« Il y a une telle joie, ne voyez-vous pas? Vous êtes tous ensemble, des gens saints réunis. Vous n'avez aucune idée de la façon dont les saints vivaient autrefois, tout le monde était seul, isolé. Tukaram était seul et il y avait des centaines de gens pour le déranger. Dyaneshwar a souffert de la même manière. Ils n’ont laissé en paix aucun d’eux. Les gens les ont trouvés et ont détruit leur vie. Maintenant vous êtes tellement nombreux! Pourtant, vous vous disputez entre vous.
Prenez plaisir l’un à l'autre, profitez des vibrations de l'autre, voyez la joie que c'est. Chacun meilleur que l’autre, comme un collier de perles qui possède beaucoup de belles perles. Il faut de remplir le collier de ces perles …. mais il y a de la friction entre les perles, elles se sont érodées et ont ensuite disparu. Alors que faire?
Pour expérimenter l'état de joie, il suffit de se poser un peu. La source de la joie a besoin d’un esprit calme. Alors, quand de telles pensées "sales" (tristes) commencent à entrer dans notre mental - et Je me référerai à ces pensées négatives comme à des pensées sales parce que tout ce qui ne nourrit pas votre joie est sale - alors demandez-leur pourquoi elles viennent en vous. Pourquoi laissez-vous entrer de telles pensées sales? Vous êtes des Sahaja Yogis. C'est vous qui êtes ce lot inestimable que J'ai découvert dans ce Kali Yuga. Vous vous êtes élevés à un tel niveau. Et vous allez vous morfondre maintenant?
"Je ne vais pas renier ma joie ni passer à côté": voilà l’attitude à avoir. Vous devez garder cet élément de joie en vous tout le temps. Il est comme les rayons de lumière venant d’une "diva" (lampe à huile sur l'autel). Les rayons révèlent la vérité. Grâce à eux, vous saurez ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Mais de tout cela, ce qui brûle, l'huile, c’est l'amour, l'amour du Tout-Puissant. Il a brûlé jour et nuit. Tout cela mis ensemble, la mèche, l'huile, la lumière, tout cela c’est l’amour.
Si vous éprouvez de l'amour pour quelqu'un, que ce soit pour un homme, une femme, un enfant, pour qui que ce soit, vous en arrivez à tout savoir sur eux. Vous en arrivez à connaître toute la vérité à leur sujet. Vous éprouvez de la joie dans cet amour, et toute votre attention est entraînée vers cette personne.
Mais c'est de l'amour pour Dieu dont nous parlons. Il n'y a qu'une seule différence qui sépare les deux mais c'est une très grande différence. C'est dans l'amour pour Dieu que vous rencontrez votre atma. L'autre type d'amour a deux nuances: la joie et le chagrin. Dans l'amour de Dieu, seule la joie existe, il n'y a pas deux aspects. Donc quand vous aimez quelqu'un, vous ne pensez pas à la façon dont vous l’aimez, vous l’aimez simplement. C'est ainsi que votre amour pour Dieu devrait être: du fond du cœur. Aucune pensée n’est impliquée. Quand les pensées entrent en jeu, tout revêt un éclat artificiel.
Mais quand cela vient du fond du cœur, vous expérimentez quelque chose de si beau qu'aucun mot ne peut le décrire. Ce travail que vous faites est la bénédiction de cet atma. Ce mental, cet ego et super-ego, l'atma est bien au-delà de tous…Mais sans la Réalisation, tous ces concepts n'ont aucun sens. La Réalisation doit se produire. Sans elle, il n'y a aucun intérêt à quoi que ce soit, les gens ne font que perdre leur temps à discuter de telles choses.

Alors tournez votre attention un peu vers la joie. Maintenant, nous devons être capables de trouver cette joie intérieure. Et, à chaque fois que vous commencez à avoir des pensées négatives, vous devriez leur dire: "Non". On doit abandonner ces mauvaises habitudes. C'est en vous que les vagues de joie s’élèvent. Mais le problème, c’est que votre attention n’est pas sur cela.

Il y a cette jeune femme à Londres. Environ huit jours avant de venir à mon programme, elle a commencé à se sentir extrêmement joyeuse et elle ne comprenait pas pourquoi, d'autant qu'elle était vraiment triste car son mari la maltraitait. Et elle a semblé joyeuse tout au long du programme. Et plus tard, elle est venue me dire comment elle se sentait. Elle avait compris pourquoi elle éprouvait cette joie, elle avait trouvé la source de cette joie. Et elle a dit que dès qu'elle avait avancé ses mains vers moi, les vibrations avaient augmenté encore davantage. Elle a reçu sa Réalisation très facilement et cela s'était passé 8 jours avant, automatiquement. Je n'ai même jamais eu à poser ma main sur elle. Elle a dit qu'elle avait vu ma photo. Elle savait que cela se passerait à ce programme, qu'elle arriverait à savoir comment elle avait trouvé cette joie. Elle doit avoir été une grande âme, cherchant dans ses vies passées.
Donc, au lieu de penser à votre mère, votre sœur, votre père, votre frère, etc ... vous devriez commencer à penser à vous-même, penser à devoir atteindre cette joie. Vous devriez abandonner ces vieilles façons de penser. Ce que vous faites dehors, combien vous bougez vos mains, il n'y a pas de grandeur dans toutes ces choses. La grandeur réside dans ce que vous devenez, à quel point vous évoluez. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours en marathi, lieu inconnu, 18/12/1977

Tukaram et Dnyaneshwar étaient tous deux des Saints du Maharashtra en Inde.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire