mardi 1 mai 2018

Trois miracles à partager


« Mais la foi en Sahaja Yoga, comme vous le savez, doit être la foi de l'Esprit, de l'expérience, ce n'est pas une foi aveugle. Quand vos yeux sont ouverts, vous devez avoir foi en Dieu.
Pourtant après la Réalisation, on entend: "Alors quoi! Les vibrations sont là, et alors? Qu'y a-t-il de si génial? Oui, et alors?"Alors Dieu dit:" Très bien, allez-y!"
Vous obtenez quelque chose de tellement formidable, mais vous n'avez pas foi en vous-même, comment pourriez-vous avoir foi en Dieu? Vous ne vous respectez pas vous-mêmes, comment pourriez-vous respecter Dieu? Et c'est exactement ce qui arrive aux êtres humains quand ils nient Sahaja Yoga.

Comme vous le savez, il y a eu aussi des miracles en Angleterre, qui ont été stupéfiants, et les gens ont été surpris. Mais il n'y a absolument aucune raison d’être surpris, c'est tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Et J’aimerais que Gavin puisse vous parler de ces quelques miracles qu'il a vus, car il se peut que certains d'entre vous ne soient pas au courant. Donc Je lui demanderais de raconter tout ce qui s'est passé et ce qui s'est produit en Inde. Pour moi, ce n'est pas du tout miraculeux, ce n'est rien, c'est très simple. Et cela a été publié dans les journaux et tout ça.
Je pense qu'il vaut mieux que Gavin vous en parle.
Viens ici, parle fort!

Gavin Brown: Quand j'ai lu les journaux sur l’événement de Bedford, c'était il y a quelques mois, Shri Mataji donnait pour la première fois un programme à Bedford. Et le lendemain, nous avons appris qu'un jeune garçon rentrant chez lui à moto avait eu un accident. Il est tombé du bicycle et il a dit qu’une dame avait arrêté sa voiture et en était sortie et avait mis ses mains là où il avait mal, et il s'était senti mieux.
Ensuite, il est allé à l'hôpital parce qu'on le lui a demandé et ils ont dit: "Vous allez bien" et ils l'ont congédié. Et puis il a vu la photo de Mère dans le journal, et il a dit à sa mère: "C'est la dame qui a arrêté sa voiture". Un journaliste l'a entendu et a appelé ceux qui organisaient le programme à Bedford et il a demandé: "Est-il vrai que cette dame qui est venue à Bedford a arrêté sa voiture pour guérir le garçon?" On lui a dit: "Quelle heure était-il?" Il a dit: "Il était environ 9h30 ce soir-là." On lui a répondu: "C'est impossible, Shri Mataji donnait un programme public à Bedford au Guildhouse." Mais le garçon était convaincu que c'était Shri Mataji et d'une certaine manière, nous le savons aussi parce que nous avons entendu d'autres choses encore plus extraordinaires, par exemple en Inde.
Shri Mataji: Parle fort!
Gavin Brown: Il y a un avocat très haut placé à Bombay qui est un très grand fervent de Shri Mataji. Beaucoup d'entre nous l'ont rencontré, il est venu ici, c’est monsieur Pradhan. Et un jour, quand il était à un programme de Mère
Shri Mataji: Non, non, à la maison, avec d'autres personnes, il était assis et discutait.
Gavin Brown: Non, il était à un programme de méditation, simplement assis, et prenaient les vibrations. Il s'est rendu compte qu'il y avait un cas qu'il devait défendre, qui pourrait l’amener devant les tribunaux. Mais il était loin dans la liste (des plaidants) et il s'est dit: "Tout va bien, il y a beaucoup d'autres cas à plaider qui seront entendus aujourd'hui et le mien le sera lundi." Donc le jour suivant, il est allé à la cour juste pour vérifiez et on lui a dit: "Que voulez-vous dire? Vous étiez ici hier, c'est écrit dans les minutes du procès, vous avez défendu l'affaire avec brio, le juge a fait un commentaire sur l’excellente défense que vous avez faite, vous avez gagné le procès! De quoi parlez-vous?" Alors il a dit: "Oh, j’étais là?" Rires. Puis il a pensé : "Non, c’est Mère qui était là."
Shri Mataji: Ani Petkar tsa diste ahai. (Parle de Petkar)
Gavin Brown: Et Petkar en est un autre qui est à Puné. C'est un grand Sahaja Yogi nommé Petkar. Et il a rêvé une nuit que son frère était tombé dans un grand puits dans le village où ils vivent, qui est un peu loin de Puné et-
Shri Mataji: Le frère avait l'habitude de marcher la nuit.
Gavin Brown: Alors il était si stressé à cause de ce rêve qu'il s’est levé, a prié devant la photo de Shri Mataji pour que son frère aille bien et le lendemain matin il s’est rendu chez lui dans son village et il a rencontré son père qui lui a dit: "Oui, c'est vrai que ton frère est tombé dans le puits. Ils l'ont recherché avec des flambeaux et soudain ton frère est sorti de l'eau et il était juste assis sur le bord de la berge." Et le frère lui a dit ce qui s'était passé: il a vu une main avec des bracelets tendue vers lui et qui l'a sorti de l'eau. Et au début, il ne pouvait pas parler, il s'est évanoui, et il a pu raconter cela aux gens qui l’avaient recherché. Et le frère n'était pas un fidèle de Shri Mataji, mais Petkar avait fait quelque chose, et Mère était là.
Shri Mataji: C'est comme si un chameau passait à travers le ... Rires .
Très bien. Y a-t-il d'autres questions s'il vous plaît?
Merci beaucoup Gavin.
Beaucoup de Sahaja Yogis peuvent raconter mille et une histoires sur comment ils ont été aidés de toutes les manières. Dieu s'occupe de tout le monde, mais surtout de ceux qui cherchent et par-dessus tout, de ceux qui sont des âmes Réalisées. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Sahaja Yogis, Londres, 26/11/1982
 

Dessin: Kahlil Gibran
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire