dimanche 13 mai 2018

Notre mère à tous

« Nous n'avons jamais compris la signification de la Terre Mère. Maintenant, regardez la Terre Mère, c’est elle qui produit toutes sortes de belles fleurs de différents parfums, de nature différente, de couleur, de hauteur. Les arbres sont différents. Les arbres, lorsqu'ils grandissent, poussent de telle sorte que chaque feuille, chaque feuille de l’arbre reçoit le soleil. Regardez le sens collectif qui nous est donné par cette Terre Mère.
Nous n'avons jamais réalisé que cette Terre Mère, qui nous donne tout ce que nous voulons et que le soleil aide la Terre Mère, coopère, coordonne avec elle. Pour aller plus loin, vous avez vu cette photo où une Kundalini sort de la Terre Mère, et on voit la moitié de celle-ci.
Alors qu'est-ce que cette Kundalini fait pour nous? Ou bien, qu’est-ce que la Terre-Mère fait pour nous? La Kundalini lègue la Terre Mère comme une réflexion (d'elle-même). Et que fait-elle en nous pour nous construire, de quelle manière le fait-elle? C'est la Puissance primordiale qui sort de la Terre Mère. La Terre Mère elle-même agit comme une Mère: elle s'occupe de vous, elle vous donne tout ce que vous voulez. Et une autre chose miraculeuse c’est que l'arbre le plus haut est un cocotier et aucune noix de coco ne tombera jamais sur une créature ou un être humain. Cela signifie qu’elle pense tout, comprend tout, est consciente de tout, perçoit tout, tout cela provient de la Terre Mère. Mais nous ne comprenons jamais, comme toujours, nous le prenons pour acquis.
Alors que fait-elle pour nous, pour nous les êtres humains? Elle est la Puissance primordiale. Ce qu'elle fait, c'est construire en nous ce que nous pouvons appeler - des restrictions primordiales ou des tabous primordiaux ou des dharmas primordiaux.

Par exemple, vous voyez cet acier, là, il a son propre dharma, il ne peut pas se comporter comme du bois. Le bois a son propre dharma, il ne peut pas se comporter comme l'argent. Ils ont tous leur propre dharma et ils sont liés à ce dharma. Tout ce qui est dans la nature a son propre dharma. Si vous voyez un tigre, ou le lion, si vous voyez une mangouste ou si vous voyez un serpent, ils ont tous leur dharma, leur style, leur tout. C'est très surprenant, la façon dont ils sont liés par ça.

Un jour, à Prathisthan, Je suis allée de l'autre côté de ma chambre et J'ai vu un très gros serpent sortir d'un trou. Bien sûr, J'étais assez loin de lui mais il a senti mes vibrations et a commencé à s'enfuir. Il est tombé dans la piscine et il n’en serait pas sorti. Alors quelqu'un est descendu et l'a tué et a ramené son corps là-haut. J'étais surprise: il était si grand, environ 1,90 mètre, mais il s'était enroulé selon un très beau schéma, étonnamment, une fois mort. Bien. Alors, ce qu'ils ont fait, ils ont dit: "Mère, si nous le laissons, il tombera dans l'eau, et il reviendra à la vie, alors que devons-nous faire? J'ai dit: "Bien qu’il en soit ainsi. Que faites-vous?" Ils ont dit: "Nous brûlons le serpent". Mais dix jours plus tard, la femelle du serpent est apparue. Ils avaient dit: "Il doit y avoir une femelle", et elle recherchait son mâle quand tout à coup quelqu'un l'a vue. Ils l'ont également tuée. Ils l'ont tuée et elle a aussi fait la même chose. J'ai été étonnée de voir ce très beau schéma de corps enroulé, comme ça, comme ça, comme ça - elle a fait exactement pareil.
Alors J'ai été surprise: comment est-ce que cette femelle savait copier son mari? Elle l'a fait, et quand nous l'avons brûlée, elle était morte, bien sûr, les deux ont été tués - mais ce que J'ai ressenti, c'est que les animaux, les plantes grimpantes, ceux qui rampent, les autres, tous les animaux - toute la biologie que J'ai étudiée – cela m’a étonné que chaque type d'animal ait exactement le même type de comportement.
Par exemple, vous pouvez mettre un chien à l'eau et il va nager, mais le chat peut-être pas. Voyez-vous, le dharma, c’est quelque chose qui est inné, ce que J'appelle les tabous primordiaux. De même, nous avons des tabous primordiaux intégrés, qui sont le dharma. Un être humain doit être comme ça. S'il essaie d'être autre chose d’autre, quelque chose ira mal dans sa vie. C'est comme, disons, si vous avez un verre, que vous le laissez tomber sur le sol, il va se briser - c'est le dharma. De la même manière, lorsque les êtres humains commencent à dévier de la ligne du dharma, ils ont des ennuis. Mais seuls les êtres humains peuvent le faire. Eux seuls peuvent franchir ces tabous, ces tabous primordiaux, et peuvent devenir horribles. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Ganesha puja, Cabella, 07/09/1997
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire