jeudi 10 mai 2018

Le rituel est lié à la superstition

« La bienveillance, c’est très important pour les Sahaja Yogis parce que tout ce qu'ils font devrait être propice. Vous ne devriez rien faire qui ne soit pas propice. Maintenant vous serez surpris, parfois, il se pourrait que vous pensiez, disons, qu’aller à un endroit particulier soit très important. Mais vous allez peut-être découvrir que vous avez perdu votre sac à main ou que vous ne pouvez pas vous y rendre ou peut-être que d'une manière ou d'une autre, la route est bloquée et que vous devez passer ailleurs. Acceptez-le, il se peut que ce soit propice. Peut-être devez-vous prendre ce chemin, peut-être y a-t-il quelqu'un qui vous y attend, que vous devez donner vos vibrations à cet endroit, que c’est nécessaire parce que vous êtes un instrument de la bienveillance.

Vous devez répandre la bienveillance. Et qu'est-ce que la bienveillance? Ce n'est rien d'autre que les bénédictions de Dieu, que ressentir les bénédictions de Dieu. Il vous bénit tout le temps. Sa main est toujours posée sur votre main, Il s'occupe de vous. Quand vous cherchez ce qui est propice, vous recherchez sa main. Vous êtes toujours sous sa main. Il est votre berger. Vous êtes tout le temps sous sa gouverne: voilà ce que est propice, dans le vrai sens du terme. Pour le sentir, tous les anges autour de vous, tout le monde est là pour vous aider. Tout le monde essaie de vous amener à la réalité: voilà la bienveillance. Une fois que vous commencez à le ressentir, graduellement, vous verrez que la joie de vivre se déversera en vous, la joie des bénédictions de Dieu se déversera en vous, quand vous sentirez ses mains (au-dessus de vous).
Il n'est pas important que vous deveniez une personne ayant du succès dans la vie. J'ai vu ces gens qui ont réussi dans la vie, qui ont soi-disant réussi, ils sont si malheureux, si tristes, si terribles et si ennuyeux et si désagréables. Ils ne sont bons à rien! Les gens disent: "Oh! Il est mort, c'est une bonne chose!" Ils n'ont fait de bien à personne, personne ne s'en soucie. Quand ils ont une position, les gens s'occupent d'eux, une fois qu'ils sont partis, personne ne se soucie plus d'eux.
La bienveillance vous donne une idée juste de l'importance du Divin, c’est à dire, là où la Divinité circule derrière vous, tourne autour de vous et vous entraîne et vous donne une joie totale: un mouvement de la pesanteur. C'est une chose magnifique que d’être faste. Cela vous éloigne de ce qui est néfaste quand vous demandez la bienveillance.
Mais n'en faites pas un rituel. Je veux vous dire des centaines et des centaines de fois de ne faire aucun rituel avec aucune chose, parce que vous l'anesthésiez, comme tous les autres l'ont fait. J'espère qu'après ma mort, vous ne ferez pas tout cela. Parce qu’alors, cela devient de la superstition.
Le bon augure ne devrait jamais être confondu avec la superstition. Comme les gens n'étaient pas aussi alertes, aussi subtils, ils ne pouvaient pas discerner ce qu'était la laideur, voilà la superstition, et ce qui était la beauté, voilà le propice. Ils ont fait toutes les erreurs et ils ont commis tous ces crimes.
Mais vous autres, soyez prudents, parce que vous êtes des gens subtils. N’en faites pas quelque chose de superstitieux, mais quelque chose de propice. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, Caxton Hall, Londres, Angleterre, 02/10/1978

Shri Mataji a créé en anglais le néologisme "auspiciousness" car le concept n’existait pas. Ce nom combine deux caractéristiques indépendantes que l’on retrouve dans l’adjectif anglais "auspicious". D’un côté l’idée d’être propice, bienveillant et de l’autre, celui d’avoir un bon augure, d’être faste, propitiatoire. C’est donc un mélange des qualités du cœur et de probabilités positives. 

En fait, selon Sahaja Yoga, la bienveillance que l’on ressent et que l’on partage porte en elle-même une probabilité de réussite. C'est-à-dire que se comporter avec bienveillance a des conséquences positives et provoque des situations fastes. De même que des conditions fastes et favorables créent de la bienveillance. C’est un cercle vertueux. 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire