dimanche 25 mars 2018

Rama, la septième incarnation de l'Adi Vishnou

« L’Homme Fort (Parashurama, littéralemennt Rama à la hache) est la sixième Forme de Vishnou. Il a mis en avant les pouvoirs que le contrôle de soi (Tapobala) permet d’obtenir. Une fois atteint le niveau d’évolution nécessaire, les êtres humains ont alors développé leur Moi et ont senti le besoin de rechercher l'inconnu en eux-mêmes. Ils ont commencé à penser à Dieu et ont pris conscience des pouvoirs de la vie spirituelle. La recherche d’une nouvelle vie intérieure a débuté. C’était une recherche individuelle où le chercheur devait absolument s’isoler du reste de la société. Beaucoup ont renoncé au monde pour se retirer totalement dans les forêts et les jungles en quête de la réalité ultime, poursuivant généralement leur recherche jour et nuit pendant des années, et souvent vies après vies. Parasurama a été le fondateur du Hatha Yoga et du Raja Yoga, qui se pratiquaient individuellement sous la direction d'un gourou.
Cet éveil spirituel est devenu très puissant chez l'homme mais a de nouveau été mis à l’épreuve par les forces du mal, qui se sont matérialisées pour perturber sa quête faite de discipline et de dévotion (Yagnya). À cette époque, bien avant la septième Incarnation de Vishnou en tant que Rama, la Mère Primordiale s’est incarnée sous la forme de la Déesse Durga, la Mère de l'Univers. Elle s'est incarnée à partir du centre du Cœur Primordial (l’Adi Anahata Chakra) appelé le Sacré-Cœur du Virata. Il y a eu cent huit Incarnations majeures de la Déesse Durga pour sauver les chercheurs du fléau des forces sataniques.
Mahesha (Shiva), Vishnou et Brahmadeva forment ensemble la Trinité qui s'incarne en un Dieu unique et précepteur, Dattatreya, le Maître Primordial. Il est venu sur terre pour enseigner aux gens les secrets du divin, pour leur révéler Dieu et les aider à traverser par eux-mêmes l'Océan d’Illusions qui est en chacun. L’évolution ne pouvait aller plus loin entre les mains des hommes, toujours esclaves de leur ignorance, alors l’incarnation du Maître Primordial (l’Adi Gourou) les a guidés de nombreuses fois dans ses différentes vies. Dattatreya est l'enfant à trois têtes, créé par l’Adi Shakti quand Elle est apparue sur terre durant le Treta Yuga, en tant que Sati Anusuya, l’épouse du Sage Atreya. Il est aussi Adi Nath, fondateur du jaïnisme, l’une des plus anciennes religions. Puis Il est né en tant que Raja Janaka, le père de Janaki, également appelée Sita, l'épouse de Rama, qui était une Incarnation de l'Adi Shakti.

Le Maître Primordial s’est aussi incarné en tant que Macchindra Nath, puis comme Zoroastre, vénéré par les anciens Perses, et encore aujourd'hui, par les Parsis. Auparavant, Il s’était incarné en Abraham et plus tard en Moïse, les Pères du judaïsme. En Chine, Il est apparu en tant que Lao-Tseu et Confucius, et en Grèce en tant que Socrate. L’une de ses Incarnations très importante est celle du Prophète Mohammed, le Messager (Paigamber) et fondateur de l'islam, dont la fille Fatima était une réincarnation de Sita, Elle-même incarnation de l’Adi Shakti. Fatima est à l'origine de la secte musulmane Shiya (en dialecte indien, Sita est appelée Shiya). Dattatreya s’est incarné de nouveau en tant que Gourou Nanak, fondateur de la religion sikh dont la sœur était Nanaki (ou Janaki, c'est-à-dire Sita). Plus récemment, Il est né en tant que Shri Sai Baba de Shirdi dans l'Etat indien du Maharashtra, où il est mort en 1918. Ensemble, Ils forment les dix Avatars majeurs de Dattatreya.

Il est très important de comprendre qu'au stade animal, il n’était pas besoin de répondre aux questions existentielles que pose la vie, car les animaux étaient sous la maîtrise totale de Dieu. Au stade humain cependant, comme nous l'apprend l'histoire d'Adam et Ève, le choix et la liberté ont été donnés afin de résoudre la problématique de la vie. C'est ainsi que l'évolution a dû faire un pas en avant. Sans une telle liberté, les êtres humains seraient inaptes à apprendre les secrets de la Puissance Divine.

L’Adi Vishnou s’est incarné pour la septième fois à l’ère de Treta Yuga, en tant que Rama, un être humain qui a traversé l'Océan d'Illusion et a touché une nouvelle dimension de la conscience. En tant que Rama, l’Adi Vishnou est venu pour éclairer la conscience sociale et politique de l'homme. C’est le véritable modèle de ce que Platon appellera, des milliers d'années plus tard, le roi philosophe. Il a établi les règles de l’action socio-politique juste (Samaj Tatha Rajkaran Dharma) pour les êtres humains. Il a aussi exprimé la majesté et l’autorité divines au sein de la royauté et des institutions, et a mené la vie du roi humain idéal (Maryada Purushottama) aux yeux des populations. Pour la première fois, cela a entraîné chez les êtres humains une conscience de masse. Rama a été le roi idéal pour tous les rois, et Ramrajya, son royaume, a été le royaume idéal.
Après avoir traversé le Vide, le long du canal central (l’Adi Sushumna Nadi), Il a atteint un point, dans le chakra du Cœur Primordial (l’Adi Anahata Chakra). Son épouse Sita était une Incarnation de l’Adi Shakti. Le Ramayana, l’épopée des exploits de Rama, a été écrite par Valmiki. Il y raconte comment Rama a été délibérément amené à oublier sa nature divine pendant une grande partie de sa vie, car il avait été décidé qu'Il devait agir tout comme un être humain, pour que les hommes puissent se sentir absolument libres à ses côtés. Il a été pour eux un dirigeant humain. Ce n’est que plus tard, lorsque Sita est retournée dans les entrailles de la Terre Mère, que Rama s’est souvenu qu’Il était une réincarnation de l’Adi Vishnou.
À l’époque de l’Incarnation de Rama, l’Adi Shakti s’est incarnée en trois personnes: 
-En tant que Mahalakshmi, sous la forme de Sita, sa femme.
-En tant que Mahasarasvati, sous la forme de Sati Anusuya, qui a donné naissance à Dattatreya, le Maître Primordial.
-En tant que Mahakali, sous la forme de Mandodari, l'épouse du démon (rakshasa) Ravana. »
Shri Mataji Nirmala Devi, chapitre 2 sur les Incarnations divines, Le Livre de l'Adi Shakti, écrit entre 1975 et 1977 (?), publié en anglais le 09/2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire