mercredi 14 mars 2018

La satisfaction comme seul baromêtre du dharma


« Une personne satisfaite est la plus efficace de toutes. Notre pays (l’Inde) souffre du chakra du Nabhi, c’est pourquoi nous sommes vraiment inefficaces. Nous avons des excuses pour tout. Par exemple ceci ne fonctionne pas à cause de cela. Notre incompétence provient d’un problème de Nabhi. Si vous êtes quelqu’un de satisfait, votre travail sera aussi très satisfaisant. Si une dame possède un bon Nabhi, si elle cuisine un repas, une petite portion vous rendra très satisfait, ce qu’elle fera sera excellent. Donc pour tous, il y a un seul mantra à connaître, c’est celui de la satisfaction.

Nous en arrivons maintenant au Vide. Bien que, parmi les sept states, il soit un peu mélangé au Nabhi, il nous faut aussi nous occuper du Vide. Du dharma, de la subsistance, nous en retirons du bonheur. Quand nous essayons d’être agréable envers autrui, nous en retirons du bonheur.
Mais certains, qui sont supposés être dharmiques, peuvent être horribles, si ennuyeux que vous avez envie de fuir ces gens toute votre vie. Ils sont supposés être très religieux. Ils se lèvent à quatre heures du matin, torturent tout les gens autour d’eux. Puis ils font l’aarti en frottant ce que vous appelez du bois de santal. Ensuite ils prennent un bain avec un grand bruit de canalisation. Personne ne peut plus dormir. Peut-être que la mère a très peu dormi- elle s’est occupée de ses enfants ou de quelque chose qui était en route. Il faut qu’ils dérangent tout le monde, en disant qu’ils sont dharmiques. Ce sont des gens très colériques et irritables.
Ce "dharma" peut être neutralisé d’une façon extrêmement simple, car le dharma, c’est votre propre concentration interne. Par exemple, vous désirez donner quelque chose à quelqu’un, c’est juste entre vous et Dieu, vous n’exprimez rien à l’extérieur.
Si vous êtes honnête - que Dieu me préserve de beaucoup de ces gens honnêtes, Je vous le dis; certains de ces gens soi-disant honnêtes peuvent être si obtus que vous ne pouvez pas vous approcher d’eux. Ils pensent que, s’ils sont honnêtes, ils ont le droit d’agresser tout le monde.

En marathi, vous voyez, nous avons de beaux noms pour de tels gens, vous voyez, ceux qui sont ‘karmathas’, et totalement ‘dandeshahi’, on les appelle des "dandadharis". Si un tel "pandit" (grand sage) passe par là, allez de l’autre côté de la route, sinon il pourrait tout simplement vous frapper. Si vous lui demandez: "Qu’y a-t-il? Pourquoi m’avez-vous frappé?" "Parce que vous n’êtes pas supposé faire la raie des cheveux si haut sur la tête. Mataji a dit: 'La raie des cheveux doit être au milieu.'"
Mais c’est pour vous que J’ai dit cela, pour personne d’autre! Vous devriez être concentré sur vous-mêmes, le dharma c’est pour nous-mêmes.
"Mataji a dit que": Je suis parfois surprise de ce que Je dis! Il y a tant de gens qui ont la mauvaise habitude de dire partout: "Mataji a dit que ceci devrait être fait. Mataji a dit que cela devrait être fait." Je ne sais pas si Je l’ai dit ou non, mais vous pourquoi parlez-vous ainsi? Vous devriez dire: "Moi je dis que." Pourquoi ne dites-vous pas: "Moi, en tant que Sahaja Yogi, je dis que?"

Mais tout cela vous appartient. C’est votre propre nettoiement qui est important pour le dharma et pas celui de quelqu’un d’autre. Il y a une relation entre vous et votre gourou: elle est directe...

Mais vous ne vous occupez pas de vous-même, vous vous occupez du dharma des autres. Alors, il se produira la même chose. On ne peut ressentir la joie du dharma que si l’on se limite à soi-même. Elle ne peut être partagée. Les vertus ne peuvent pas se partager. Puis-Je partager mes vertus avec vous? Non. Vous pouvez la soutenir. Si quelqu'un est vertueux, vous pouvez le soutenir. Mais la joie de ce dharma, cette "rasa" (sentiment positif) qui pénètre le cœur, personne d'autre ne peut s’en réjouir. Vous vous réjouissez de votre propre chasteté.
Bien sûr, il est écrit: "Tu ne feras pas ceci, tu ne feras pas cela" Ce sont les commandements mais ils ne peuvent venir que de Dieu et non de vous. Une fois que vous commencez à faire ça aux autres, vous êtes finis, vous avez perdu la joie de votre dharma. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils sur les chakras, Mumbai, Inde, 30/12/1979
 

Pourquoi l'expression "ce dharma"? Le dharma dont Shri Mataji est ici égal à la subsistance de la personne. Ce n'est pas le dharma total qui est la subsistance de Dieu mais celui qui est relatif à ce que la personne possède en elle-même. C'est la définition de la subsistance, une notion relative et non absolue, c'est à dire ce que quelqu'un a réussi à absorber du dharma.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire