lundi 26 mars 2018

Kalki sous la forme de Mahamaya

« Ainsi, le dernier chakra est celui du Sahasrara, qui est très important car il est au centre même de votre cœur. Il entoure votre coeur, et les sept chakras y ont leur siège. Ce sont les sièges qui reçoivent la joie et la communiquent au coeur.

Au Sahasrara, si vous y êtes, vous avez déjà tant de choses. Vous avez vos vibrations, vous avez vos pouvoirs. Mais c'est le centre le plus trompeur, c'est une Mahamaya. Kalki sous la forme de Mahamaya. C’est une totale illusion.
Au Sahasrara, la joie du Sahasrara est la joie de la chose entière, parce que les sept sièges sont tous là. Si vous pouvez capter votre Sahasrara en pleine reconnaissance de cette Mahamaya, une reconnaissance complète - ce qui est une chose très difficile parce qu’il y a toujours une illusion (maya), alors, il n'y a rien à en dire.

Ensuite, voyez comment votre coeur s'agrandit, voyez maintenant. Ayez simplement cette reconnaissance. Voyez l'expansion de votre coeur, il couvrira tout votre être entier, Ayez simplement cette reconnaissance. C'est pourquoi nous faisons un puja ici. Je vous ai permis de faire mon puja pour une simple raison, en voyant les vibrations, en voyant les chakras, en les ressentant, en ayant plus de vibrations, en vous corrigeant vous-même, c'est la seule façon de me reconnaître. C'est pourquoi J'ai accepté d'avoir ces pujas. Mais si vous n’avez pas cette reconnaissance et que vous faites un puja, cela ne vous sert à rien, c'est très mauvais. Ayez simplement cette reconnaissance.»
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils sur les chakras, Mumbai, Inde, 30/12/1979 

Ce discours de 1979 nous donne les moyens d’agir sur la négativité attaquant nos centres énergétiques, en adoptant un comportement qui manifeste des qualités. 
En résumé:
1)Pour le Mooladhara, c’est l’innocence qui nous permet de dépasser les joies primitives liées à ce centre.
2) Pour le Swadisthan, c’est la conscience sans pensée qui permet de dépasser des joies parfois obsédantes qui viennent de la créativité et des pensées.
3)Pour le Nabhi, comme il n’y a pas de fin à nos désirs, c’est le sentiment de satisfaction que l’on doit développer. Cependant, la satisfaction sans la Réalisation est pratiquement impossible.
Pour le Vide, c’est le respect des autres. Le respect reste la meilleure façon d’être satisfait en religion et de ne pas tomber dans le fanatisme.
4)Au niveau de Anahat, c’est la foi en soi-même et en ses pouvoirs, en sa connexion avec Dieu qui va installer en nous un sentiment de sécurité, qualité essentielle pour le chakra du cœur.
5) Pour le Vishudhi, c’est la douceur dans le langage surtout et dans le comportement, qualité impossible sans avoir de respect des autres.
6) Pour l’Agnya, il faut entretenir la lumière de notre atma qui vient du cœur mais qui brille dans ce centre. Avoir une certaine discipline aide à mieux méditer pour maintenir cette lumière.
7) Au Sahsrara, c’est la reconnaissance de Mahamaya.
Ainsi donc, avec la Réalisation, on peut débloquer chaque chakra par la méditation, les techniques vibratoires, mais aussi par des sentiments positifs et concrets qui neutralisent les défauts pouvant se développer en associaiton avec un chakra.
Publié par dictionnaire sahaja yoga sah

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire