samedi 24 mars 2018

Comment maintenir la lumière de l'Agnya après la Réalisation?

« Ensuite, nous en arrivons au chakra de l’Agnya, qui est la lumière en elle-même, celle qui éclaire votre attention. Le chakra de l’Agnya, c'est la lumière par laquelle vous voyez tout, après la Réalisation. Et quand vous savez que vous êtes la lumière, que vous êtes la lumière éternelle (atma), que rien ne peut vous détruire : "Nainam chindanti shastrani, nainam dahati pavakah" (Extrait de la Bhagavad Gita, Chap. 2 verset 23, signifiant: "Il ne peut pas être percé par des armes, Il ne peut pas être brûlé par le feu. "), une fois que vous le savez au niveau de l’Agnya, alors toutes les peurs et dominations disparaissent juste comme ça. 
Parce que c'est la lumière de l'amour qui ne domine pas et qui n'a pas non plus peur, qui sait qu'elle est éternelle, qui n'a pas peur de la mort ni de la crucifixion ni de rien d’autre.
Alors permettre à la joie de l'Agnya de pénétrer en vous, c'est stabiliser votre lumière....

Maintenant, les Sahaja Yogis ont beaucoup de compréhension, se sont beaucoup développé. Mais au début, nous avions des Sahaja Yogis - vous ne savez pas à quel point ils ont été un casse-tête pour moi! Ils me disaient: "Mataji, nous sommes allés là-bas pour parler à cet homme et nous avons dû prendre du thé sur le chemin, allez-vous nous rembourser pour ça?"
Shri Mataji parle en Marathi.
"Combien Mataji va payer pour ceci et combien Mataji va payer pour cela et combien elle va s'occuper de nous et combien d'argent nous allons épargner par cet arrangement-ci ou cet arrangement-là" voilà ce qui est d'abord planifié. Et en venant à Sahaja Yoga, si vous pouvez devenir un leader, ou si vous pouvez être élu, toutes ces choses étaint calculées.
Mais vous devez devenir la lumière! La lumière qui ne meurt jamais, qui est au-delà de toutes les joies.

Le Fils qui s'est crucifié pour l'oeuvre de sa Mère, qui a porté la croix, en présence d'une Mère qui était si puissante, vous devez être de tels enfants pour porter la lumière. Le renoncement, la satisfaction du renoncement. Sinon- Shri Mataji parle en marathi - vous dérangez votre Mère pour la moindre chose.
Que pouvez-vous sacrifier au niveau de "tana, mana, dhana"? ("corps, esprit, richesse.") Shri Mataji parle en Marathi. Traduction: "Je ne veux pas de votre richesse. Mais parfois l'argent est nécessaire."
Le renoncement, pour votre émancipation, pour que votre lumière soit maintenue en vie. Tôt le matin, on doit se lever à quatre heures – mais c'est trop pour les Anglais! C'est le plus grand sacrifice. On peut tout leur dire ; si vous le leur demandez, ils vous donneront 10 £, mais ne les réveillez pas le matin, parce que s’ils doivent méditer (dhyana) le matin, c’est horrible! Alors si vous leur demandez de prendre un bain, c'est le pire de tout! Se lever le matin, prendre un bain et ensuite méditer, c'est trop.
Mais pour les Indiens...Shri Mataji parle en Marathi.
Rires.
Ici les Indiens se lèveront - si vous leur dites quatre heures - à trois heures, prendront leur bain, ils le prendront quatre fois, s'assoiront pour dhyana (la méditation), et ils feront tout cela.
Shri Mataji parle en Marathi.
Rires.

Un sacrifice, que sacrifions-nous tous? Ces pierres et cette poussière. Pour quoi? Pour la lumière éternelle. Shri Mataji parle en Marathi. "Tenchya peksha" ("Comparé à cela") c'est hors de proportion.
Ce que vous allez recevoir est hors de proportion. Ce n'est pas un sacrifice, ce n'est même pas la moindre fraction de la valeur de ce que vous allez recevoir. C’est hors de proportion. Je ne sais pas comment le dire, c'est au-delà de toutes comparaisons. Mais cette proportion, vous ne pouvez la voir que si vous avez la lumière. Quand la lumière commence, elle va à l'éternité. De même, cette vie éternelle englobe le monde entier, et vous connaissez le monde entier en vous-mêmes. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils sur les chakras, Mumbai, Inde, 30/12/1979
 

Le chakra de l'Agnya combine deux notions, celle de faire des efforts, de l'ascétisme "tapas"तपस्या et celle de la lumière du soleil "tapa"तप. La lumière de notre atma, quand il est éveillé, brille et illumine notre Agnya. Pour cela, il faut devenir conscients de cette lumière. 
Ensuite, pour maintenir cette lumière en éveil, il faut parfois et pour certains adopter une certaine discipline, une retenue dans les plaisirs matériels, afin de se libérer du poids de notre matérialisme et d'une sorte de léthargie.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire