jeudi 15 février 2018

Quand il y a trop d'organisation....

Shri Mataji: Maintenant, Je dois vous dire que Je n'aurai pas tellement de temps quand Je viendrai à Paris. Nous aurons certainement trois ou quatre programmes, mais Je ne serai pas capable de bouger trop ici et là. Mais pour Mulhouse, Je peux y aller de la Suisse.
Sahaja Yogi: Très bien.
Shri Mataji: Pour Mulhouse, J'irai de la Suisse. Et en tout cas, téléphonez-moi et nous le gérerons. Je serai là au mois d'avril. D'accord?
C'est tout. Alors que Dieu vous bénisse tous.
Profitez bien et essayez maintenant de vous aimer les uns les autres, de vous comprendre et de vous apprécier. Après la Réalisation, vous pouvez apprécier les autres.

Maintenant Grégoire, quoi?
Rien ne presse, tu vois! Tu es juste trop pressé. Ce n'est pas nécessaire.
Juste une minute.
Sahaja Yogi: Alors une question- Donc vous venez en février en France maintenant.
Shri Mataji: Les Italiens, appelez simplement les Italiens.
Je pense qu’il y a trop d'organisation! Et J'ai vraiment tout organisé.
Non, n'organisez rien! S'il vous plaît, arrêtez! Je peux voir les visages là-bas.
S'il vous plaît, arrêtez toute l'organisation et tout le travail d'écriture.
Arrêtez ça!
Qui a organisé vos bus?
Grégoire: Nous n'organisons rien Mataji, je pense que les Français ne savaient pas qu'ils viendraient ce soir avec nous.
Shri Mataji: "Baba", ils le savent très bien! Est-ce que tu veux dire que si tu le leur a dit, ils le sauraient? Maintenant, ne fais pas ça!
Grégoire: Brian m'a dit qu'ils ne savaient pas.
Shri Mataji: Maintenant, ne faites pas ça!
Sahaja Yogi: Est-ce bien si nous allons à l'hôtel, Mère ?
Shri Mataji: Mais pourquoi faites-vous tous cela?
Les Sahaja Yogis rient.
Shri Mataji: Maintenant, vous tous, voulez-vous s'il vous plaît-
Les Sahaja Yogis rient.
Shri Mataji: Parce que J’ai moi-même des ennuis. Vous voyez, vous faites partie intégrante de mon corps. Maintenant laissez cela! Vous tous partirez agréablement. Tout sera fait. Prenez les choses calmement. Asseyez-vous et profitez bien! Venez!
Les Sahaja Yogis rient.
Détendez-vous!
Alors maintenant, voilà ce que nous avons.
Applaudissements.
Détendez-vous! Détendez-vous!
Très bien. Alors maintenant tout a été fait pour vous. Je l'ai dit, arrangé et Je vais m’en occuper. Mais maintenant, vous devez aussi savoir que Je ferai tout pour vous. Mais vous devez faire quelque chose pour moi. Et, la seule chose que vous ayez à faire, c’est de vous aimer les uns les autres. Et d'autre part, de vous détendre.
Très bien.
Que Dieu vous bénisse.

Shri Mataji: Maintenant, devrais-je voir des Italiens? Les Italiens sautent déjà de joie.

Sahaja Yogi: S'il vous plaît, excusez-moi, puis-je vous poser une question?
Shri Mataji: D'accord.
Sahaja Yogi: Quelqu'un nous a dit que vous viendriez le 5 mai en France, parce que nous devions réserver un endroit. Est-ce confirmé ou nous devons-nous...

Shri Mataji: Le 5 mai? Vous voulez le faire en France? En Italie?
Sahaja Yogi: On nous a dit de le faire, Mère.
Sahaja Yogi: On nous a dit que ce serait mieux. C'est selon votre souhait ou votre désir.
Shri Mataji: Vous arranger un lieu, si vous le pouvez, Je veux dire, quel que soit le moment, J’y serai.
Sahaja Yogi: Très bien, Mère, merci.
Shri Mataji: D'accord. Que Dieu vous bénisse.
Mais qui vous a dit ça?
Sahaja Yogi: Quand nous avons acheté le sari pour les pays, ils ont demandé : Allez-vous acheter le sari pour Sahasrara Day?
Shri Mataji: Vous l'avez acheté?
Sahaja Yogi: Non -
Grégoire: Shri Mataji, il nous a été dit que vous aviez dit que le jour du Sahasrara serait en France. Sahaja Yogi: Ce n’est pas moi, je n'ai pas dit la mais ...
Shri Mataji: Ça?
Grégoire: On me l'a dit.
Shri Mataji: Oh, faisons-le en France. Tout est bien pour la France. Mais voyons ce que les Français nous donnent.
Sahaja Yogi: Merci, Mère.
Shri Mataji: Tout ce qu’il y a de mieux pour les Français, Je le ferai. Mais voyons ce qu'ils nous redonnent.
Sahaja Yogi: Mère, il y a une grande maison à Rouen, les gens peuvent y loger.
Shri Mataji: Très bien, alors vous le faites le 5 mai en France, Je suis d’accord. Mais la seule chose, c’est que c'est le meilleur jour et vous devrez être les meilleures personnes. Sinon, quand J'arriverai là-bas, Je trouverai des gens brandissant des bâtons et des fusils et Je m'enfuirai.
Shri Mataji rit.
Très bien. Que Dieu vous bénisse.
Tout le monde devrait s'entraider.
Que Dieu vous bénisse. Restez de bonne humeur. Ne faites jamais comme ça (froncer les sourcils), vous voyez, une fois que vous commencez à faire comme ça (se renfrogner), c'est parti.
Détendez-vous ! Détendez-vous!
De quoi vous inquiétez-vous?
D'accord.
Que Dieu vous bénisse. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Français, Bordi, Inde,15/02/1984
Publié par dictionnaire sahaja yoga


Now I have to tell you that I won’t have so much time when I’ll come to Paris. We’ll have three or four programs no doubt, but I won’t be able to move too much here and there. But Mulhouse I can go from Switzerland. 
Sahaja Yogi: All right.
Shri Mataji: Mulhouse I’ll go from Switzerland. And in any case, you telephone to Me and we’ll manage it. I’ll be there in the month of April. All right? That’s it. So may God bless you all. Enjoy yourself and now try to love each other and understand and appreciate. After Realization, you can enjoy others.
Now Gregoire, what?
No hurry, you see! Just too much hurrying you have been. No need.
Just a minute.
Sahaja Yogi: So one question Mo- so You’re coming to February on France now. 

Shri Mataji: Italians, just call Italians. I think too much organisation is going on and I really made the organisation for it. No don’t organise. Please, stop it! I can see the faces there. Please stop all organising and all the writing work. Stop it! Who organised your buses? 
Gregoire: We don’t organise anything Mataji, I think the French people didn’t know that they are coming this evening with us. 
Shri Mataji: Baba, they know it so well! Do you mean to say if you have told them they would know? Now, don’t! 
Gregoire: Brian told me they didn’t know. 
Shri Mataji: Now don’t! 
Sahaja Yogi: Is it good if we are going to the hotel Mother. 
Shri Mataji: But why are you all doing that! [Sahaja Yogis are laughing.] 
Shri Mataji: Now will you please all- [Sahaja Yogis are laughing.] 
Shri Mataji: Because I get into troubles Myself. You see, you are part and parcel of My body. Now leave it! All of you are going nicely. It will be all done. Take it easy! Sit down enjoy yourself! Come along! [Sahaja Yogis are laughing.] Relax. So now, this is what we have. [Applause.] Relax! Relax! All right. So now everything has been done for you, I’ve said it, arranged it and I’ll work it out. But now, you must also know I’ll do everything for you. But you have to do something for Me. And, the only thing you have to do is to love each other. And secondly to relax. All right. May God bless you. 

Shri Mataji: Now, should I see Italians? Italians are already jumping. 
Sahaja Yogi: Please, excuse me, can I ask You one question? Shri Mataji: All right. 
Sahaja Yogi: Somebody told us You will come for the 5th of May in France because we have to register some place. Is it confirmed or we have to, no to- 
Shri Mataji: 5th of May? You want to do it in France? Italy? 
Sahaja Yogi: We have been told, Mother. 
Sahaja Yogi: It has been told to us that it would be better. It’s according to Your wish or Your desire. 
Shri Mataji: You arrange, if you can, I mean whenever you arrange I’ll be there. 
Sahaja Yogi: All right, Mother, thank you. 
Shri Mataji: All right. May God bless you. But who told you that? 
Sahaja Yogi: When we bought the sari for nationals, they said: "Will you buy the sari for Sahasrara Day?" Shri Mataji: You bought it? 
Sahaja Yogi: No - Gregoire: Shri Mataji it was told that You said the Sahasrara day was in France. Sahaja Yogi: Not me, I didn’t tell but-
Shri Mataji: That?
Gregoire: That was told to me.
Shri Mataji: Oh, let’s have it in France. Every thing’s best for the France. But let’s see what French give us. Sahaja Yogi: Thank you, Mother. 

Shri Mataji: All the best for the French, I’ll do. But let’s see what they return. 
Sahaja Yogi: Mother, there is a big house in Rouen, people can accommodate there. 
Shri Mataji: All right, so you make it 5th of May in France, I’m willing. But only thing is that is the best day and you should be the best people. Otherwise, when I’ll reach there, I’ll find people standing with sticks and guns and so I’ll run away. [Shri Mataji laughs] All right. May God bless you. Everybody should help each other. May God bless you. Keep happy mood. Never do like this, you see, once you start doing like that [to frown, to scowl], it’s gone. Relax, relax! What are you worried? All right. May God bless you.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire