vendredi 2 février 2018

L'ouverture du Sahasrara racontée aux Français

« Aujourd'hui, c'est un grand jour pour nous tous, les chercheurs, car le dernier travail du Divin, celui d'ouvrir le dernier centre dans le Grand Être Primordial, a été accompli le 5 mai 1970. C'est le plus grand événement de tous les événements spirituels de l'Univers. Cela a été fait avec beaucoup de soin et d’importants ajustements. Ce n'est pas dans les limites de l’entendement humain de comprendre comment les choses fonctionnent dans les cieux. C'est votre chance ainsi que l'amour de Dieu qui ont façonné cette merveille. Sans cet événement, il n'aurait pas été possible de donner la Réalisation en masse aux gens. On aurait pu le faire pour une ou deux personnes, ici et là, mais donner un tel éveil en masse n'aurait pas été possible.
Comme vous le savez, au Sahasrara se trouvent les sièges des sept chakras principaux. Il y a 1.000 nadis, ou, comme on dit, 1000 flammes, et chacune possède 16,000 pouvoirs. Chaque nadi gère un certain type de personne et, avec les permutations et combinaisons de tous ces nadis, les êtres humains sont préservés.

Dès que le Sahasrara a été ouvert, toute l'atmosphère s’est remplie d’énormes chaitanya, et il y a eu une lumière extraordinaire dans le ciel, et tout est descendu sur cette terre à la façon d’une pluie torrentielle ou d'une cascade, avec une force vraiment formidable, comme si J’étais devenue inconsciente et stupéfiée. L'événement était si inattendu et si énorme que J’en suis devenue stupéfaite et complètement silencieuse devant une telle grandeur.
J’ai vu la Kundalini primordiale s’élever comme une grande fournaise, et la fournaise était très silencieuse mais elle avait l'air d’être brûlante comme lorsqu’on chauffe du métal et qu’il en devient tout coloré. De même, la Kundalini s’est révélée être comme un énorme fourneau, qui serait comme un tunnel, où vous voyez ces plantes pour la combustion du charbon qui produisent de l'électricité; et elle s’est déployée comme un télescope, l’un après l'autre, ils sont sortis - Shut- Shut - Shut (onomatopées) - comme ça. Puis les Divinités sont venues et se sont assises sur leurs sièges, sur leur trônes dorés, et puis elles ont soulevé la tête toute entière, comme un grand dôme, et l'ont ouverte. Ensuite, cette pluie torrentielle m'a complètement trempée, et quand J’ai commencé à voir tout cela, J'ai été noyée dans la joie. Juste comme un artiste qui voit sa propre création accomplie, J’ai ressenti la joie d'un grand accomplissement.

En sortant de cette magnifique expérience, J'ai regardé autour de moi et J'ai vu des êtres humains si aveugles que J’en suis devenue absolument silencieuse. Ensuite, J’ai voulu prendre ces coupes pour les remplir de ce nectar. Mais Je n’ai vu que des pierres.

Le chakra du Sahasrara est la partie la plus belle de votre être. C'est un grand lotus, avec un millier de pétales de différentes couleurs, apparaissant comme de grosses flammes. C’est une chose que beaucoup ont vue, mais la voir déverser cette pluie torrentielle, c’était comme voir ces flammes se transformer en fontaine, en fontaine de couleur et de parfum. Pouvez-vous penser à une fleur qui répandrait sa couleur et son parfum alentour?
Les gens ont peu écrit sur le Sahasrara, car quoi qu’ils aient pu voir, c’était d’un point de vue extérieur, il ne leur était pas possible de le voir de l'intérieur. Même si on l’atteint par l’intérieur, si le Sahasrara tout entier n'est pas ouvert, vous ne pouvez voir sa beauté, car quand il est fermé, quand tout le Sahasrara est fermé, alors vous passez juste par une mince ouverture puis vous en ressortez.

Mais imaginez-vous seulement un immense lotus aux mille pétales, et vous seriez assis à l’intérieur, sur la corolle, et vous regarderiez tous ces pétales, magnifiquement colorés, parfumés et palpitant de félicité et de joie.
Rester au Sahasrara, dans cette position, c’est la situation idéale. Mais ensuite, après le silence, vous débordez d’une compassion et d’un amour immenses, et où vous êtes attiré vers ces personnes qui n’ont pas encore découvert ce qu’est voir réellement.
Et ainsi, vous essayez de porter votre attention sur le Sahasrara de millions de personnes et ensuite vous commencez à voir les problèmes qui existent au Sahasrara. Et même si vous désirez ouvrir le Sahasrara, c'est une chose très difficile parce que le passage du Divin vers l’être humain doit passer par des êtres humains. Le pouvoir pourrait être avec vous, mais il doit passer par l'élément humain. »
Shri Mataji Nirmala Devi, jour du Sahasrara, Le Raincy, France, 05/05/1982
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire