mercredi 14 février 2018

Les Français ont le sens de l'esthétique


« Maintenant, Je vous demande que lorsque Je viendrai, bientôt, en France- Je vais venir cette fois encore- nous allons avoir de très bons programmes et vous, tous ensemble, qui avez vécu ensemble maintenant, vous allez donner une très belle image de la fraternité, de l'amour et de l'affection et du respect mutuels. Parce que cela va se développer, mais sans avoir de profondeur. Vous pouvez aller profondément, tenant le sari entier avec vous.
Et une fois que vous allez en profondeur, ils viendront tous avec vous. Bien sûr, J'espère que vous avez apprécié vos programmes ici. Avez-vous tous apprécié?
Alors, qui a déjà voyagé pour Tour entier?
Le Tour, qui l'a déjà fait?
Qui l'a déjà fait?
Sahaja Yogi (en français): Levez la main!
Là maintenant, Je peux voir. Un, deux, trois, quatre, cinq six, sept et huit. Maintenant, voyons. Que dites-vous du Tour en entier? Qu'est-ce qui vous est arrivé et qu’avez-vous ressenti auprès des Indiens que vous avez rencontrés?
Sahaja Yogi: Je pense que je dois prendre une bonne leçon des Sahaja Yogis.
Shri Mataji: Et tu es content?
Sahaja Yogi: Je suis très content.
Shri Mataji: Tu te sens vraiment changé aussi?
Sahaja Yogi: Oui, oui.
Shri Mataji: Bien.
Et qu’en est-il pour toi Robert?
Sahaja Yogi (Robert): "Les Indiens nous ont beaucoup donné et je pense que c’est assez difficile de le supporter."
Sahaja Yogi : Il n'y est pas vraiment habitué….
Shri Mataji rit
Shri Mataji: Donc, ta femme va aussi te donner beaucoup. D'accord?
Que Dieu vous bénisse pour cela ...

Maintenant, qui d'autre est ici? François?
Sahaja Yogi: Il a dit, "j'ai trouvé que les Indiens sont très simples, très purs, et qu’on ne peut pas les recevoir avec notre mental mais avec notre cœur."
Shri Mataji: Oui, parce que vous êtes un peu compliqués, na? …
Shri Mataji rit
Shri Mataji: Vous feriez mieux de casser ce crochet. Tout ça, c'est du passé maintenant, vous pouvez le faire très facilement parce que vous êtes maintenant des Yogis.
Maintenant, qui d'autre est là?
Sahaja Yogi: Martine. Elle espère rencontrer les autres femmes indiennes maintenant.
Shri Mataji: Shri Mataji parle en hindi. Alors qu'est-ce qu'elle a dit?
Sahaja Yogi: Elle a dit, qu'elle sera très heureuse de rencontrer les Indiennes qui viennent dans notre pays; elle est très contente.
Shri Mataji: Oh, Je vois. J’en suis très heureuse. Vous leur direz, parce qu'il y a beaucoup de choses que vous connaissez et qu’elles ne connaissent pas, vous voyez. Par exemple, votre esthétique est bien meilleure. Je veux dire, après tout, vous comprenez mieux l'art, vous avez le sens des couleurs, il y a beaucoup de choses (comme ça). Mais elles comprennent mieux la morale, Je pense.
Et vous avez une tradition de choses esthétiques et tout ça. Nous aussi, Je veux dire, nous sommes des gens très créatifs, sans aucun doute, mais nous n'avons pas le sens de l'esthétique. Vous êtes des connaisseurs et nous sommes des créatifs. Mais vous pouvez leur apprendre, vous pouvez leur en parler. Elles seront très heureuses de tout savoir sur ces choses et elles l’intègreront en un rien de temps parce que ce sont des personnes très humbles...

Maintenant, qui d'autre était là?
Sahaja Yogi: Je pense que nous avons beaucoup de choses à apprendre d'eux.
Shri Mataji: Mais avez-vous remarqué à quel point ils m'aiment vraiment? Parce qu'ils me connaissent. Et ils savent qu'ils ont une mère. Même sans rien leur dire, tout se passe en douceur, ils ne me posent jamais de questions.
Même quand Je romps leurs traditions, ils ne demandent jamais rien. Aujourd'hui, par exemple, j'ai dit: "Les mères des filles vont faire ça." Ils ont dit: "Mais c'est fait par les mères des garçons." J'ai dit: "Mais les mères des filles sont pour la plupart étrangères donc elles ne peuvent pas le faire." "Alors, c’est bien."
Je veux dire, c'est de l’obédience et c'est tout en douceur voyez-vous, comme si J’oeuvrais à travers eux. Je n'ai rien besoin de leur dire. Ils ont tout fait par eux-mêmes. Je ne leur ai jamais rien dit, parce que, comme vous le savez, J'étais moi-même très occupée. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conseils aux Français, Bordi, Inde,15/02/1984

Peinture: Antoine
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire