lundi 1 janvier 2018

Passez par sept états de conscience

« Donc, la troisième conscience se développe lorsque vous commencez à voir tout cela, à enregistrer les choses. C'est le troisième état. Puis vient le quatrième état. Dans le quatrième état, appelé le "turya dasha" (état), quatrième état-
Sahaja Yogi: Pouvez-vous répéter cela Mère?
Shri Mataji: Je vous demande pardon?
Sahaja Yogi: Qu'avez-vous dit?
Shri Mataji: Turya – c’est le quatrième état. Dans le quatrième état, vous dominez ces trois gunas. Vous contrôlez tous les éléments. A ce stade, vous dites simplement les choses et cela fonctionne. Vous avez vu hier ce qui est m’arrivé, cela fonctionne simplement. Vous devenez le maître de ces trois gunas.
Par exemple, J’ai souvent utilisé cette description: d'abord vous êtes assis dans la voiture et quelqu'un vous conduit. Il utilise votre côté gauche et droit, ou peut-on dire, le frein et l'accélérateur, et conduit la voiture. Puis il commence à vous apprendre à conduire. Ensuite, vous commencez à apprendre à conduire en utilisant vos côtés droit et gauche - l’accélérateur et le frein. Puis c’est la troisième étape, où vous devenez le conducteur, mais vous vous inquiétez toujours du maître qui est assis derrière vous,  des erreurs que vous faites encore, de ce que vous vous trompez.
Mais alors vient le quatrième stade: vous devenez le maître, vous conduisez les autres. Ici, vous commandez n'importe qui, vous commandez le Soleil, vous commande la Lune, vous commandez. Commander, cela signifie juste leur parler - Je veux dire qu’il n’est pas question de domination ici. Il suffit de désirer, de le dire, ça fonctionne.
Maintenant, ce quatrième niveau s'appelle l’état de turya (turya dasha).

Puis vient le cinquième stade dans lequel - Je ne veux pas vous donner de noms parce que vous allez vous y attacher. Ces stades ne sont pas si nets, ils s’entremêlent voyez-vous, ce sont des mixtures. Mais quand vous mûrissez correctement dans l'état de turya, alors vous plongez dans le cinquième état, dans lequel vous ne déterminez rien - vous faites des sankalpas (voeux)-  ou vous ne dites rien, tout sort tout seul de votre bouche. Cela peut même ne pas sortir de votre bouche. Cela fonctionne, c'est un état. Et là, vous gérez toute la situation, en restant assis. Assis ici, vous savez tout. Alors non seulement vous avez maîtrisé cet état mais vous pouvez y pénétrer. ….Quand vous l'avez maîtrisé complètement, alors vous y pénétrez. Quand vous êtes le maître, alors vous y entrez. Lorsque vous êtes le maître de cette maison, vous pouvez entrer dans n'importe quel endroit.
Puis vient le septième état et c'est l'état dans lequel vous existez tout simplement. Votre existence suffit, juste le fait d’être là. Rien n'existe sauf vous - pour vous-même.

Maintenant, vous pouvez atteindre ces sept états parce que Je suis au-delà d'eux. Je suis descendue au premier état et J'essaie de vous en sortir. Si vous ne me tirez pas vers le bas, Je peux vous en extraire très vite. Alors ma seule requête, c’est que vous ne me tiriez pas vers le bas.

Voilà le devenir. Maintenant, ce sont les bases, vous pouvez appeler cela la structure de base. Maintenant, vous remplissez toutes les belles choses entre ces états - comment le faire. Et toutes les choses peuvent être, encore une fois, bien arrangées et re-décorées et peuvent être faites correctement. Mais c'est la structure de base du devenir.
Cependant, n'essayez pas de vous fixer à tel stade ou tel autre, car c'est vraiment habituel avec les gens qui sont encore en train d’appréhender les choses en y pensant: "Mère, à quel stade je suis?" C'est, voyez-vous, très commun pour vous. Quand vous évoluerez, cela se produira pour vous. Vous n'avez rien à déterminer. Cela devrait vous arriver, c'est tout. Permettez à cela d’évoluer. Laisse-le grandir.

Mais, au moins, vous en êtes à un stade où vous avez la conscience sans doute, la plupart d'entre vous. Pourtant Je dirais que le désir fondamental n'est toujours pas aussi fort que ça. La force de Kundalini n'est pas si puissante, le désir fondamental n'est pas si fort. Il faut nettoyer cela.
Vous voyez, parfois il arrive que la maison soit démolie parce que les fondations ne sont pas correctes. Parfois, il y a des erreurs dans les bases. Alors plongez profondément en vous-même, plongez et découvrez ce qu’il en est: "Oh, ceci est toujours là." Vous devez arracher ces mauvaises herbes. Et ce désherbage exige une réelle application. Mais ne tombez pas dans l'auto apitoiement ou dans ce que vous appelez un processus de culpabilité. Mais ayez une attitude très positive envers vous-même: "D'accord, voici ma voiture, je dois la remettre en état".

Même si vous devenez le maître de la voiture mais que la voiture est inutile, à quoi cela sert-il? Le désir, c’est la voiture. C’est la Kundalini. La Kundalini est ce désir. Si votre Kundalini est faible, essayez de la nourrir, essayez de l'améliorer, essayez de l'élever. Nourrissez-la. Nourrissez votre Kundalini avec le désir de devenir. Vous neutraliserez tous les autres désirs avec un seul désir. »
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire de Old Arlesford, proche Winchester, Angleterre, 18/05/1980
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire