dimanche 3 décembre 2017

Je ne fais rien

« La gravité agit par le biais du Nabhi, c’est certain. Mais par le biais du chakra du cœur, si vous gravitez autour des gens, ou en quelque sorte, autour de ce que vous appelez le charisme d'une personne ou autre sorte d’absurdité, ou après le charme d'une personne, cela signifie que vous êtes attiré par quelque chose d'extrêmement superficiel et non par quelque chose qui a de la gravité.
Ainsi, le discernement du cœur est d'avoir une relation si détachée que vous nourrissez tout, toutes les parties de votre famille. Or, quelqu'un sera attaché à son mari, quelqu'un sera attaché à ses enfants, quelqu'un s’attachera aux chiens, quelqu'un s’attachera seulement aux plantes. C'est un manque de discernement. Vous devriez être attachés à tout de la même façon. Je dirais que vous devriez être si détachés que vous êtes attachés à tout le monde de manière égale. Le détachement, cela ne signifie pas porter des vêtements ou très peu se couvrir, cela ne veut pas dire cela, c'est une idée fausse. Le détachement signifie que vous observez tout, et que vous ne vous impliquez avec personne. Vous êtes en dehors, et vous voyez tout, vous observez tout, vous en êtes le témoin.

Si vous avez ce genre d'amour pour tout le monde, vous serez bénis encore plus avec cette personnalité.
Ensuite le discernement venant du Vishuddhi est une autre chose très importante. L'autre jour, quelqu'un est venu et sa main droite était gelée. Je lui ai demandé: "Que faites-vous?"
Elle a dit: "Je travaille comme secrétaire." Cette dame.
Alors J'ai dit: "Que faites-vous?"
Elle a dit: "Je tape à la machine. Je tape beaucoup."
J'ai dit: "Mettez-vous à la pratique de Sahaja Yoga, et avant de taper à la machine, dites simplement 'namaskar' (je vous salue) à ce travail que vous devez faire, juste comme ça, et ensuite vous vous mettez à faire votre travail, comme si vous n’étiez pas en train de le faire.
Vous le faites tout simplement, vous tapez à la machine, c’est tout. Ce n’est pas vous qui le faites, vous ne faites rien.
Certaines personnes disent: "Mère, vous voyagez tellement." "Je ne voyage jamais. Je suis assise ou bien Je marche. En quoi est-ce que je voyage? C'est l'avion qui voyage, Je suis juste assise dans l'avion."
Je ne voyage jamais comme un surhomme. Je suis assise très confortablement En quoi est-ce que je voyage? Si Je commence à penser: "Je voyage beaucoup. Je fais ce travail-ci. Je fais ce travail-là."
Quelqu'un pourrait dire: "Mère, vous travaillez tellement." Je veux dire, Je ne fais rien. Je vous le dis, vraiment, Je ne fais rien. Maintenant Je suis en train de parler, d'accord. Donc, Je parle, c'est tout. Et ce discours, ce n’est pas non plus moi qui le fais, ça me vient, comme pour une radio. Diriez-vous qu’une radio fait du travail? C'est juste une radio.
En fait, Je ne fais rien du tout. Alors, si Je ne fais rien, pourquoi devrais-Je me sentir fatiguée? Pourquoi devrais-Je m'épuiser? Donc, ce sentiment: "c’est moi qui fais cela et qui fais ceci", est responsable de la création de vos problèmes d'ego.
Donc, pour utiliser un discernement au-delà de cet ego, pour le remettre à sa propre place, ces brins venant des canaux Ida et Pingala sont placés au-dessus de cet ego, pour le dégonfler. Et ils sont comme un frein et un accélérateur. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Hamsa Puja, NewYork, USA, 28/04/1991
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire