dimanche 5 novembre 2017

L'honnêteté, gardez-la pour vous-même

« Face à n’importe quelle musique que vous entendez, disons qu'il y ait un musicien de très haut niveau, il pourrait être d'un niveau très ordinaire, vous devriez être capable d’apprécier chaque chose, sinon vous n'êtes pas un Sahaja Yogi. Si vous vous apprêtez à critiquer un musicien: "Oh, mon Dieu, quel musicien. Il n'est pas bon, ceci, et cela" alors il ne va pas s'améliorer. Mais si vous encouragez le musicien: "Oh, vous êtes très bon. Vous êtes très bon", il jouera beaucoup mieux la fois suivante, vous verrez.
Il n’y a rien de faux là-dedans. Certaines personnes pensent que ce n'est pas honnête. Mais ce genre d'honnêteté inutile et absolument fatale n'est pas apprécié parmi Sahaja Yoga. Soyez honnêtes envers vous-mêmes. Et il n'est pas nécessaire de donner très honnêtement votre opinion à tout le monde. Gardez- pour vous-mêmes toutes ces opinions honnêtes et dirigez-les sur vous-même.
Par exemple, vous voyez quelqu'un, et honnêtement, vous voudriez lui dire qu'il porte un drôle de vêtement, honnêtement. Vous feriez mieux de vous regarder, voir quelle sorte de vêtement vous portez. Et de quoi vous mêlez-vous pour lui dire qu'il s’habille bizarrement?
Au contraire, dites: "C'est très bien. J'aime ça. C'est très agréable. C'est bien, agréable." Ils diront:" Non." Mais il dira que: "Non, ce n’est pas si bien. Le vôtre est agréable." "Oh, vous pouvez l’acheter très bon marché, vous voyez, très bon marché. Je vais vous dire où. Et vous pouvez l'avoir si vous le souhaitez. Je peux prendre le vôtre, vous prenez le mien." Donc le point subtil de base c’est qu’avec votre amour, vous encouragez tout le monde, vous aidez tout le monde, vous créez chez l’autre un sentiment de confiance, dans sa personnalité, et un type de relation qui est très subtil.

Donc, un lotus est né dans l'étang si sale, impropre, plein de vers, de tout, comme l’est le monde aujourd'hui. Mais le lotus recouvre tout de son parfum et recouvre complètement l’étang et vous oubliez ce qui se trouve en dessous. Il a de très grandes feuilles, très grandes, vous voyez, comme les oreilles d’un éléphant et elles recouvrent tout. Ainsi vous ne voyez aucune saleté ni impureté. Ce que vous voyez est beau, propre, ce sont de grandes feuilles, parfois, elles sont comme des "talis" (assiettes), comme de gros talis que nous utilisons pour manger. Et puis toutes ces choses sont recouvertes par vous. Il ne s’agit pas d'honnêteté à ce sujet. On pourrait dire: "Pourquoi devrions-nous être honnêtes? Disons que tous les vers et la saleté se développent là-dedans." Mais l'honnêteté consiste à comprendre avec honnêteté ce qu’est votre travail en tant que Sahaja Yogi. Vous n'êtes pas là pour pointer les défauts mais vous êtes là pour recouvrir de votre amour tous les mauvais aspects, toutes les failles. C'est votre travail et là vous devez être honnêtes.....

Alors, voilà comment l’on doit savoir que l'honnêteté est envers soi-même, pas vis-à-vis des autres. N'essayez pas d'être honnêtes avec les autres. Soyez honnêtes envers vous-mêmes. Gardez cette honnêteté pour vous, elle est peut-être rationnelle, peut-être qu’essayer de blesser les autres est juste une question d'habitude. Alors vérifiez d'abord ce que vous avez en tête, et voyez si vous essayez de blesser les autres ou si vous essayez de faire plaisir aux autres. Sinon, ne parlez pas, restez simplement en silence. Si vous vous apprêtez à dire quelque chose pour faire plaisir à autrui, parlez; sinon ne parlez pas. Et vous serez surpris de voir que lorsque vous dites des choses agréables aux autres, cette gentillesse revient vers vous.
Par exemple, disons que quelqu'un vienne et me dise: "Mère, il est très mauvais. Il m'a tellement dérangé, ceci, cela. Je ne l'aime pas." Alors Je lui dis: "Non, non, il fait tellement ton éloge." Ce n'est pas honnête, mais Je lui dis: "Il fais ton éloge. Il t'aime tellement. Il est si gentil avec toi. Il me disait à quel point il t'aimait." Il a dit: "Vraiment?" "Oui, c'est ce qu'il a dit." Le lendemain, vous les trouvez ensemble.
Alors, une fois que vous pratiquez Sahaja Yoga, il y a très peu d'éléments qui restent (à nettoyer), très peu ici et là. Et certains des Sahaja Yogis sont vraiment très superficiels mais la plupart d'entre vous ont très peu de choses qui restent ici et là. Et si seulement vous pouviez observer ces restes, vous pourriez les rejeter et vous pourriez vraiment devenir des gens très joyeux.

Or, il y a des gens qui ne sourient jamais, qui ne rient jamais. Alors vous avez le droit de les chatouiller. Rires.
C'est absurde. Il est dit que vous devriez être comme des enfants. Vous devez être comme des enfants qui jouent avec quelque chose, puis terminé, qui jouent avec autre chose, puis terminé. Vous ne vous impliquez dans rien. Vous ne vous attachez à rien. Tant que vous n’aurez pas ce cœur d'enfant, vous ne pourrez pas apprécier Sahaja Yoga. C'est inutile. Vous serez ici depuis de très longues années, vous serez inutile, absolument. Surtout si vous êtes allés voir des faux gourous, c'est très difficile. Parce que ce que Je sais des faux gourous, c’est qu’ils ne rient jamais, ne sourient jamais. Ils sont très sérieux. Ils se contentent de prendre votre argent, le gardent de côté. Il est donc important que nous soyons d’humeur très joyeuse, alerte, consciente, profitant du moindre aspect, c'est l'un des principes de Lakshmi. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali puja, Montecatini Terme, Italie, 29/10/1989
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire