mercredi 22 novembre 2017

Le catholicisme a cultivé la culpabilité

« J'ai rencontré des gens très bizarres ici, à cet égard, la façon dont ils ont montré un grand intérêt pour Blake disant: "Il a dit qu'une femme nue c’est ce qu’il y a de mieux." J'ai dit: "Où? Comment pourrait-il dire une telle pareille?" Il était l'innocence même! Or, nous ne comprenons pas son innocence. Tout comme celle de Markandeya qui décrivant sa mère, sa poitrine et tout, comme un petit enfant, un enfant ne voit pas le sexe dans un corps nu, il ne le voit pas. Et il décrit la beauté d'une femme. Cela signifie que toutes les femmes marchent nues partout, maintenant. Êtes-vous en train d’exciter l'innocence des gens, ou vous excitez le moi le plus bas des gens? Nous devons être naturels, êtes-vous naturels?

Toutes ces perversités et toutes ces diversifications sont advenues parce que l'homme n'a pas un esprit simple, il a un esprit tordu. Cette malhonnêteté doit quitter l'esprit. C'est important; mais si Je dis cela, là Je ne fais pas mon travail, Je le sais. Je suis sûre que ce n'est pas comme ça que ça va se passer. C'est pourquoi le Christ a dit: "Pardonnez, pardonnez-leur". Sinon, comment Dieu pourrait-il rencontrer l'homme, avec cette malhonnêteté, avec toute cette ruse, comment Dieu pourrait-il atteindre l'homme sans lui pardonner? Il ne peut pas atteindre l'homme qui ne fait qu’écouter Moïse, n’est-ce pas? Il ne le peut pas. S'il doit venir à l'homme, Il doit lui pardonner et c'est pourquoi, au début, pour Sahaja Yoga, on dit: "Vous devez pardonner à tout le monde, à vous-mêmes, ne vous sentez pas coupable."
Maintenant, dans le christianisme, c’est le contraire qui a été fait, affrontons cela et admettez par vous-même que vous devez aller vous confesser au prêtre. Le prêtre devient aussi fou à cause de votre confession, vous êtes déjà fou. Qu'y a-t-il à confesser dans l'océan du pardon qui dissolve?

Quel message nous a donné le Christ? Que la plus grande arme que nous ayons c’est pardonner aux autres et pardonner à soi-même parce que Dieu nous pardonne. Et ceci est le message qu’il faut savoir, que l’on doit pardonner à soi-même. Au lieu de cela, pour tout ce que nous faisons de mal, tout ce que nous essayons de faire contre notre Esprit, nous nous sentons coupables. Et de plus, si les enseignements sont tels qu’il faut mieux se sentir coupable, tout ce que nous faisons c'est de nous sentir coupable et de bloquer ce chakra sur le Vishuddhi gauche - à tel point qu'en Occident où que J'aille, Je leur dis: Tout d'abord, vous dites simplement un mantra: Mère, je ne suis pas coupable.
Débarrassez-vous de ça! Qui êtes-vous pour vous sentir coupables quand Dieu vous aime tant? Il a fait de vous la quintessence de l'évolution, vous êtes au plus haut point, pourquoi devriez-vous vous juger et vous sentir coupables? N'est-il pas capable de vous pardonner? N'avez-vous pas foi en son océan d'amour?
Mais c'est la base des erreurs commises au nom du Christ. Je dis aux prêtres, maintenant qui est prêtre ici ? Qui vient du collège de théologie ? Pouvez-vous en apprendre sur le Divin au collège théologique? Christ a-t-il fréquenté un collège de théologie? Comment l'a-t-il obtenu, comment a-t-il acquis la connaissance? Par l'illumination, il doit y avoir une illumination. La façon dont il a clairement tout affirmé, personne n'a aimé à cause de leur intérêt personnel. Tout le monde a un intérêt personnel, personne n'est sincère, honnête et ils veulent exploiter les autres pour gagner de l'argent. Vous ne pouvez pas faire de l'argent au nom de Dieu, c’est un péché! De telles personnes ne peuvent jamais entrer dans le royaume de Dieu. C'est pourquoi le Christ a dit: "Tu m'appelleras, Christ, Christ, Je ne te reconnaîtrai pas". C'est un fait. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public, anniversaire de William Blake, Hammersmith, Londres, 28/11/1985
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire