jeudi 26 octobre 2017

Sahaja Yoga n'est rien d'autre que de l'amour


« Ma Kundalini n'a besoin de rien, vous le savez, mais elle doit encore porter votre lourde kundalini et l'élever. C'est une chose très lourde. Seule une personne ayant un véritable amour peut le faire, c'est le seul critère. Celui qui n'a pas d'amour ne peut pas le faire. C'est une chose trop difficile à faire. Le corps entier vibre, chaque centre vibre, ce n'est pas facile. Mais ce n'est que l'amour, la compassion entre vous et moi qui m'apaise, qui recouvre toutes les tâches et le travail et la chose que Je dois faire. Et parfois, J’ai l’impression qu’avec certaines personnes c'est un tel gaspillage, c'est un tel gâchis avec eux! Mais pourtant l'amour qui nous a réunis, donne ce sentiment apaisant, et on se sent si joyeux. Chaque matin, on se lève avec un nouveau parfum intérieur qui vous réjouie tant.
Alors, faites attention lors de vos interactions avec les gens, vous devez vous y prendre avec amour, pas avec des critiques, ni, en aucune façon, en les rabaissant - quand vous n'êtes nullement supérieur aux autres, alors il n'y a aucune raison d’agir de la sorte.
Si vous vous élevez d’une quelconque façon, vous aidez l’Être collectif, mais en cela, si vous avez le sentiment d’être supérieur aux autres, cela vous fait de nouveau redescendre parce que vous tirer l’Être collectif vers le bas.
Si vous réprimez quelqu'un ou si vous le condamnez quelqu'un, alors vous le tirez vers le bas. Et, vous ne devriez pas non plus le corriger, parce que Je suis là pour corriger. Ce n'est pas facile de corriger les autres, vous pourriez les blesser. Vous ne connaissez même pas les moyens de corriger les gens. Tant que vous n’aurez pas ces vibrations puissantes d’amour qui émaneront de votre être, vous ne pourrez pas le faire.
Parce que la société est centrée sur l'ego, nous sommes très bons pour blesser les autres. Nous dominons les autres. Nous ne savons même pas que nous les dominons. Il y a tellement de façons- Je l’ai appris dans ce pays- par lesquelles nous dominons les autres d'une manière très subtile. Nous parlons aux gens d’une façon telle que nous les dominions. Est-ce que nous réfléchissons jamais, nous prenons le temps de nous asseoir, pour voir comment nous allons parler aux autres, comment nous allons leur suggérer notre amour?

Je vais vous dire encore et encore que Sahaja Yoga n'est rien d'autre que de l'amour, de l'amour, de l'amour. A quel point vous aimez les autres, c’est cela le sujet. Mépriser, critiquer, ce n'est pas bon. Hier, vous étiez exactement pareils, aujourd'hui vous êtes mieux lotis, et vous serez mieux encore. Bien sûr, certaines personnes qui sont très lourdes, qui sont très dérangeantes, vous devriez leur dire clairement: Désolé monsieur, vous êtes très négatif, nous ne pouvons pas vous supporter. Il y a aussi des gens rusés qui peuvent aussi venir pour essayer de vous importuner. C’est d’accord jusqu’à un certain point: Nous sommes désolés. Mais même pour juger si une personne est négative ou pour juger de ce qu'elle fait, vous y pensez, vous le rationalisez – ce n’est pas par la rationalité, mais par les vibrations (qu’il faut le faire). Parce que la rationnellement, une personne peut sembler être très gentille, peut-être, ou bien une femme qui entre, voyez, qui sera en fait terrible.

Alors à quel point vous méditez signifie à quel point vous aimez. Quand vous pensez aux autres, pensez à combien vous les aimez? Essayez simplement de penser à quel point c'est beau. Si ce n'est pas de l'amour, c'est de la haine. C'est comme une chaleur brûlante, vous voyez, qui va complètement enlever toute la beauté, la douceur, de votre cœur.

Ce n'est que par l'amour que Sahaja Yoga va se développer. Toutes ces années, vous avez vu les pouvoirs de la haine. Vous avez vu comment les gens se haïssent, comment ils parlent les uns des autres, comment ils se traitent. Il n'y a pas de tendresse chez eux, il n'y a pas de gentillesse chez eux, ils sont tellement durs les uns avec les autres.
Vous devez changer tout cela maintenant. Vous devez créer un monde où les gens s'aiment mutuellement, sans raison: pas pour l'argent, pas pour une position sociale, pas pour la beauté, pas pour la sexualité, seulement pour l'amour, pour la seule raison que vous avez été bénis par l'amour. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public à Caxton Hall, Angleterre, 15/10/1979


My Kundalini doesn’t need anything,you know that, but still She has to carry your heavy kundalini on Herself and, raise it. It’s a very heavy thing. Only a Person of real love can do that, that’s the only criteria. The one who does not have love, cannot do it. It is too much a thing to do. The whole body vibrating, every center vibrating, it’s not easy. But it’s just the love, the compassion between you and Me, which soothes Me, which covers all the tasks and the labour and the thing that I have to put in. And sometimes it’s such a wasteful thing I feel about some people. It is such a waste with them, but still the love, that has brought us together, gives that soothing feeling, and you feel so cheerful, every morning you get up with a new fragrance within yourself, feeling so happy about it.
So be careful in dealing with people, you have to deal with love, not with criticism or in any way showing them down in any- when you are not any way higher than anyone, then there is no reason it should be done like that. 

If you are getting any way higher, you are helping the Collective Being, but in that, if you are feeling that you are higher than others you are again coming down because you are pulling down the Collective Being. If you put down anyone, or condemn anyone like that, then you are putting down that person. And, you should not also correct, because I am there to correct. It’s not easy to correct others, you may hurt them. You don’t know even the ways of correcting people. Unless and until you have those powerful vibrations which are emitting from your being just love, then you can do it. Because of a ego-oriented society, we are very good at hurting others. We dominate others. We don’t even know that we are dominating others. There are so many ways, I’ve learned in this country we have, by which we dominate, in a very subtle way. We talk to people, in such a way that we are dominating them. Do we ever think, sit down, how are we going to talk to others, suggesting our love to them?
I’ll tell you again and again that Sahaja Yoga is nothing but love, love, love. How much you love others is the main point. Despising, criticizing, is not good. Yesterday, you were just the same, today you are better off, you are going to be better off still. Of course, some people who are very heavy, who very troublesome, you should tell them plainly that: “Sorry sir, you are very negative, we can’t bear you.” There are some cunning people also who may come in and try to trouble you. To a point is all right, then you have to tell them off that: “We are sorry.” But even to judge whether a person is negative or what sort of a thing he is doing, you are just thinking about it, you are rationalizing - not through rationality, but through vibrations. Because rationality, a person may appear to be a very nice person, may be, or a lady coming in, see, and the lady will be a terrible stuff.
So how much you meditate means how much you love. When you think of others, think how much you love them, just try to think how beautiful it is. If it is not love, it is hatred. It’s like a scorching heat you see, which will completely take away all the beauty, the smoothness, of your heart.
Only through love, Sahaja Yoga is going to spread. All these years you have seen the powers of hatred. You have seen how people hate, how they talk about each other, how they treat each other. There’s no tenderness about them, there’s no kindness about them, how sharp they are with each other. You have to change all that now. You have to create a world of people who love each other, for nothing: not for money, not for positions, not for beauty, not for sex, only for love’s sake, only because, you have been blessed by love.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire