jeudi 19 octobre 2017

Amavasya, Diwali, troisième jour du festival

« Puis au quinzième jour, c’est la nuit la plus sombre, c'est la nuit la plus sombre quand il n'y a pas de Lune. Absolument, c'est le jour où ils célèbrent le Diwali. Mais symboliquement, en Inde aussi, c’est ce jour-là que Shri Rama est retourné à Dwari- chez lui, et qu’il a été couronné, ce jour-là.
Donc, la signification du Diwali s'exprime ainsi: c'est le jour où, alors que Narakasura, avec le reste des autres ont été tués, sont tous allés à Narak, en enfer, les gens sont maintenant à l’abri et célèbrent leur joie. Et c'est le moment où le Christ est né. C'est pourquoi les lumières sont allumées dans la nuit, parce qu'il est né à minuit.
Donc, le lendemain de ce jour est seulement célébré, en Inde, dans le Maharashtra. Je ne sais pas si d’autres gens le célèbrent autrement. Je ne sais pas. Est-ce que vous le célébrez?
Sahaja Yogi: Je ne sais pas.
Shri Mataji: Ce n’est pas grave. (Le lendemain) c'est le premier jour de la lune. C'est-à-dire que les ancêtres de votre Mère, les Shalivahanas, ont commencé un calendrier à partir de cette date. Et donc en ce premier jour, cela signifie le premier jour de la lune, ils célèbrent le Nouvel An.
Alors voyez, symboliquement, le Christ est né et le lendemain, c’est le Nouvel An qui est célébré. Dès qu'il est né, le Nouvel An commence. Donc, l'année suivante commence, c’est le Nouvel An. C'est une nouvelle année dans de nombreuses régions de notre pays où a vécu Shalivahana. Ce Shalivahan était mon ancêtre. Je devrais plutôt dire qu'ils étaient juste une dynastie. Et cette dynastie a régné en Inde pendant très longtemps. Même dans les anciens Puranas, il est écrit qu'ils ont aidé Krishna à la guerre. Vous connaissez tous très bien l'histoire de Shalivahana. Et c’est ainsi que la nouvelle année commence. Donc, pour nous, c'est une nouvelle année, pour les Sahaja Yogis, c'est une nouvelle année, nous devons l'accepter. Et votre Mère est de cette dynastie. Je veux dire que Je ne vous force pas, mais si vous voulez, vous pourriez prendre fêter ce nouvel an. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali Puja, Hampstead, Londres, 09/11/1980

Amavyasa veut dire nouvelle lune. C’est en ce jour que le Diwali proprement dit se fête. Le jour suivant c’est le nouvel an selon le calendrier des Shalivahan, Shalivahan shaka smavat, et aussi pour les sikhs. Les autres Indiens, ainsi qu’au Népal, suivent le calendrier de Vikram samvat (calendrier) dont le nom vient du roi Vikramaditya.

Then the fifteenth is that darkest night, that’s the darkest night when there is no Moon. Absolutely that’s the day when they celebrate this Diwali. But symbolically, in India also, Shri Rama returned to Dwari- to his place on that day and was crowned on that day. So the significance of Diwali is expressed in this manner: that this is the day when Narakasura, with all of them are killed, they have all gone to Narak, they have gone to the hell, and the people now are safe from them and they are celebrating the joy. And that is the time when Christ was born. That’s why lights are lit just in the night, because He was born at twelve o’clock in the night. 
So the next day to that is the day is celebrated in India only in Maharashtra. I don’t know people celebrate otherwise I don’t know. Do you celebrate? 
Sahaja Yogi: I don’t know. 
Shri Mataji: Makes no difference. That’s the first day of the Moon. That is the forefathers of your Mother, Shalivahanas, they started a calendar, from that date. And so on the first, that means the first day of the Moon, the New Year is celebrated. Now see, symbolically if Christ is born and the New Year is celebrated, next day. As soon as He is born, New Year starts. So next year it starts: the New Year. That is a New Year in many parts of our country where Shalivahana lived. This Shalivahan was my forefather, I should say they were my- they were just a dynasty. And this dynasty ruled in India since very long. Even in the old puranas it is written that they helped Krishna in their war. You know all the story about Shalivahana quite a lot. And so the New Year started. So for us, that is the New Year, for Sahaj Yogis that is the New Year, we have to accept it. And your Mother is of that dynasty. I mean, no force on you, but if you like you could have it.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire