jeudi 1 juin 2017

La femme est l'énergie potentielle

« Il y a longtemps, longtemps, longtemps, il était écrit: "Yatra naryastu pujyante" (en sanscrit): "Là où les femmes sont respectables et respectées, les dieux résident". Je pense donc que c'est le début de la fin. Et alors, si vous dites quelque chose, ils répondent: "Et alors!"
Je pense qu'en Amérique, les femmes doivent comprendre leur rôle en tant que femmes de bien, en tant que femmes morales, ce qui est très important. Parce qu'elles deviennent comme les hommes maintenant, elles ne sont plus des femmes, on les dit féminines, Je vous le dis, elles n'ont rien d’une femme à l’intérieur. ….

La femme est l'énergie potentielle. Elle est la shakti. Et l'homme est l'énergie cinétique. Lorsque cette énergie cinétique n'occupe sa juste place, alors tout est faux. Parce que, disons, qu’il y ait deux roues à un char, l'une est sur la gauche, l’autre sur la droite. Elles se font donc face comme ça. Maintenant, on ne peut pas les mettre comme ça. (Pas de vidéo)
Tout va à l’envers. Personne n'est supérieur ni inférieur, mais personne n’est identique, ce sont deux choses différentes, d’auteur égale, de même poids, égal pour tout, mais les attitudes et la position, l’un est tourné vers l'intérieur, l’autre est tourné vers l'extérieur, dira-t-on. Donc, la droite ne peut pas aller à gauche, et la gauche ne peut pas aller à droite. C'est le début de la fin, Je vous le dis.
Une fois que le rôle de la shakti change, il est très difficile à gérer. Aucune incarnation masculine n’est venue sans une incarnation féminine. Le Christ est venu sur terre, il a eu sa mère avec lui. Quand Shri Krishna est venu, il lui fallait avoir Radha. Quand Rama est venu, Sita était là. Quand Nanaka est venu, il fallait Nanaki. Quand Janaka est venu, il lui fallait Janaki comme fille. Quand Mohammad Sahib est venu, il lui fallait avoir sa Fille, Fatima. Ils ne pouvaient pas se passer de leur Puissance parce qu'ils ne sont que l'énergie cinétique.
Mais quand la Déesse est venue, elle est venue seule. Parce qu'elle a le pouvoir de contenir en elle-même tous les pouvoirs, mais doit être la Puissance potentielle. Alors que, lorsque nous commençons à échanger nos rôles, nous créons un très, très gros problème.
Il n'est pas facile pour un esprit occidental de le voir. Cela a pu se produire parce qu' autrefois, les hommes ont essayé de trop diriger les femmes. Il est tout à fait possible que les femmes se comportent ainsi en réaction à cela. Dans le nord de l'Inde, nous avons ce problème, nous avons eu ce problème. Mais la chose la plus surprenante, c’est que les gens m'ont interrogée lors d’entretiens, me demandant: "Est-ce que le gens vous croient en tant que femme?" J'ai dit: "Pourquoi?" "Est-ce qu'ils pensent que vous êtes aussi fiable qu'un homme?"
Je veux dire, Je suis surprise Shri Mataji se met à rire car ici, les femmes dominent.
"Est-ce qu'ils ont le même respect pour vous qu’ils auraient pour un homme?" Pouvez-vous imaginer? En Inde, c’est juste l'inverse. Ils respecteront toujours une femme. Si une femme dit quelque chose, on la croit. Elle est considérée comme beaucoup plus sage que son mari. Le mari prendra toujours le conseil de sa femme. Alors toutes ces questions m'ont vraiment soufflée. Et Je n’ai pas su quoi répondre. J'étais vraiment ébahie. Shri Mataji se met à rire Parce que la culture dans laquelle J’ai été élevée est très différente de cette culture où (on dit): "Vont-ils vous croire si vous êtes une femme?" »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours à Englewood, New Jersey, 01/06/1985
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire