lundi 22 mai 2017

Les trois aspects de Dieu en tant que Parameshwara

« Le Zygote Primordial se développe tout comme un zygote humain. De même que le Zygote Primordial devient l’Être Primordial (Adi Purusha), le zygote humain devient pareillement un être humain complet. Il est donc absolument vrai de dire que Dieu a fait l'homme à son image. Par l’évolution, le Zygote Primordial se développe vers sa pleine maturité jusqu’à assumer sa forme la plus complète, en tant que Grand Être Primordial, le Virata.
Le Grand Être Primordial adopte trois aspects et se manifeste selon le champ (Kshetra) de sa perception, tout comme un homme peut avoir trois champs de perception – chez lui, au bureau, et en société – en tant que fils, mari ou père, tout en restant toujours la même personne. C’est la même chose pour Dieu dont le champ de perception est le jeu que crée sa Puissance, l’Adi Shakti.

Dieu Tout-puissant, en tant que Dieu Souverain ou Esprit Suprême, s’appelle Parameshwara et sa Puissance, Parameshwari. Il réside au sommet même de la tête de l'Être Primordial (Virata). Il est la source absolue, et ses trois aspects émanent de Lui. Il est comme la racine de l'Arbre de Vie, et ses trois aspects sont comme trois branches du même arbre. Il est l'Être Primordial témoin de tout, et se reflète dans le cœur du Grand Être Primordial Ishwara (le Dieu qui est Esprit). Sa Puissance s’appelle Ishwari, la Puissance détachée du Grand Témoin (Sarva Sakshi). Il existe dans tous les êtres animés et inanimés. Chez les êtres humains, Il est reflété en tant qu’Esprit (Atma) dans le cœur.

Comme nous l’avons vu précédemment, l’Adi Shakti passe par trois formes plus abstraites avant de commencer la création. Ces trois formes existent au stade d’Utpatti ou commencement de la création cosmique, et sont les suivantes : Valaya, Bindu, Ardhabindu.

L’Adi Shakti exprime les trois aspects de Dieu Tout-puissant dans le Grand Être Primordial. Ce sont les suivants:
-Sadashiva ou Ishwara
-Hiranya Garbha ou Prajapati
-Le Virata
Sadashiva:
L'identité immuable de Dieu est appelée Sadashiva et sa Puissance s’incarne en tant que Mahakali. La Puissance représente le désir de Dieu d’exprimer sa création par le biais de sa Shakti Mahakali, qui est en charge de l'existence. Elle détruit les démons et les diables qui perturbent le processus de l'évolution. Bien que l’existence de Dieu se fasse sentir dans le cœur du Virata en tant qu’Ishwara, c’est Sadashiva qui exprime son désir d'exister. C’est pourquoi on appelle Sadashiva le Dieu de l'Existence. L’opposé de l'existence étant la destruction, Il porte aussi le nom de Destructeur. Chez les êtres humains, Shiva réside dans le côté gauche du chakra du cœur avec sa Puissance Shivani ou Parvati. Elle enregistre tout ce qui est mort et tout ce qui conditionne le mental des humains. Tout comme dans une usine en activité où le processus de combustion produit des fumées, l'activité du Virata produit le Subconscient Collectif Primordial (Mahamanasa) par le processus de l'existence. Les fumées dues à l'activité de l'existence du Virata sont recueillies par le Subconscient Primordial, appelé aussi Superego Primordial.
Sadashiva crée un domaine contenant plusieurs strates d'esprits morts dans ce Superego Primordial. La couche la plus basse contient des esprits sataniques et extrêmement cruels. Ils pénètrent souvent le conscient des êtres humains vivants. C'est le rôle de Sadashiva de protéger les humains contre ces invasions du Subconscient Primordial, et aussi des manifestations cruelles d’esprits désincarnés. Chez l’être humain, le canal qui porte ce pouvoir s’appelle Ida Nadi (Psyché). Il convertit chaque expérience présente en une expérience passée qui s'accumule dans le subconscient de l'individu. Chez l’être humain, cela se manifeste physiquement par le système nerveux sympathique gauche.
Shiva représente l'existence et sa Puissance s’exprime en tant que vibrations électromagnétiques dans la matière morte (Jada), et chez les êtres vivants en tant que vie (Prana). Ces pouvoirs sont tous deux des formes de la Pranava Originelle ou Puissance Divine. Pranava est une puissance intégrée semblable à un souffle d'air unique, qui, dans une flûte, produit sept notes de musique différentes. De même, les vibrations électromagnétiques et Prana sont deux composantes, toutes deux dérivées de la Pranava Originelle, comme deux notes différentes issues de la même flûte.
Si, à un moment donné, Parameshwara (l’Esprit Suprême) n’apprécie pas le jeu de sa Puissance, Il disparaît du Cœur du Grand Être Primordial, et le jeu de la création cesse d'exister. Il provoque cela en retirant son reflet, en tant qu’Esprit, du cœur du Virata. D’une façon similaire, toutes les activités d’un organisme humain s'arrêtent quand le cœur cesse de fonctionner. Le résultat, c’est la mort physique de l'individu.
L'aspect de Sadashiva représente l'humeur du désir (Tamo Guna) de Dieu Tout-puissant, parce qu'Il a eu envie d’exister et a manifesté sa personnalité par l’existence. Sa Puissance de désir s’exprime par Mahakali, qui œuvre par le côté gauche du chakra du cœur de l'Être Primordial. Elle maintient la vie émotionnelle de la création. L'humeur de désir encercle le cœur de l’Être Primordial et agit sur lui, mais Ishwara (l'Esprit de Dieu), qui réside dans le cœur, n'est pas lié par le jeu du côté émotionnel de la création. Ce côté émotionnel exprime un désir qui est simplement une émotion et non la création elle-même. La création effective se produit grâce à l'aspect créatif de Dieu, la Puissance Mahasarasvati. Chez l’être humain, les battements du cœur sont l'expression de cette même Puissance d'Existence, qui est ressentie comme la vie (Prana) qui régit le moi émotionnel. Ishwara, qui réside dans le cœur, n'est en aucune façon relié, impressionné ou séduit par la Puissance d’Existence. Il est totalement détaché et se fond dans Parameshwara dès que Sadashiva arrête le jeu.

Hiranya Garbha ou Prajapati
Hiranya Garbha (Prajapati) est l'aspect créateur de Dieu Tout-puissant. Il agit dans le ventre de l'Être Primordial qui est le Vide, aussi appelé l'Océan d’Illusion ou Bhavasagara – la façon dont ce Vide a été créé sera définie ailleurs. La Puissance d’Hiranya Garbha s’incarne en tant que Mahasarasvati, et la création matérielle est entièrement le produit de son pouvoir et de son activité : Elle a créé toutes les galaxies, les étoiles et les planètes, y compris notre propre Soleil, la Lune et la Terre. Elle fonctionne aussi en tant que capacité de réflexion de l'Être Primordial, et ce processus génère l'Ego Cosmique (Adi Ahamkara). Le canal portant ce pouvoir est l'Adi Pingala Nadi, et il exprime le Préconscient Cosmique (l’Adi Chitta). Il agit comme un facteur qui transmet des messages à l'intelligence du Tout-puissant. C’est par ce pouvoir que les Cinq Éléments Primordiaux sont créés dans l'Être Primordial qui, finalement, engendre le corps physique des êtres humains sur terre.
Hiranya Garbha représente l'humeur créatrice (Rajoguna) de l'Être Primordial. Chez les êtres humains, ce Pouvoir s’exprime par la puissance créatrice de l'homme. Sous sa forme subtile, Il est porté par le canal Pingala Nadi dans la moelle épinière, et se manifeste physiquement par le système nerveux sympathique droit. Il crée l’ego avec lequel l'homme commence à penser au futur. Toutes les planifications et les réflexions humaines résultent de ce Pouvoir. Chez les êtres humains, cet aspect de Dieu Tout-puissant appelé Hiranya Garbha s'exprime par Brahmadeva, le Créateur. Brahmadeva ne joue aucun rôle dans le processus évolutionnaire, mais Il fournit à l'être humain un corps physique nécessaire à son évolution, ainsi qu’un ego qui pense (Ahamkara).

Le Virata
Lorsque le Zygote Primordial endosse sa pleine maturité en tant que Corps de l'Être Primordial, on l’appelle le Virata. Cela se produit lorsque son corps exprime pleinement tous ses aspects et ses contenus (tout comme le corps de l’être humain). Ces contenus sont la manifestation matérielle de tous les êtres animés, des êtres humains, des Dieux et des Déesses (Divinités) et de la Kundalini cosmique.
La Puissance de Dieu en tant que Virata est appelée Viratangana et se manifeste à travers le Cerveau Primordial (Adi Sahasrara) et le Cœur Primordial (Adi Anahata) de l'Être Primordial. Viratangana s’incarne en tant que Mahalakshmi et opère sur le canal central de l’Adi Sushumna Nadi.

Vishnou est créé au niveau du chakra du nombril (Adi Nabhi Chakra) du Virata, le nombril étant entouré par le Vide (Bhavasagara). Vishnou s’incarne depuis le Vide pour mener le processus d’évolution à différents moments clés, en se déplaçant sur le canal central. Le Grand Être Primordial (le Virata) s’incarne chez les êtres humains en tant que Seigneur Vishnou. Ce pouvoir s'exprime par le canal central subtil (Sushumna Nadi) à l’intérieur de la moelle épinière, et aussi, au niveau physique, par le système nerveux parasympathique.
Son canal est la voie de l'évolution. Les dix Incarnations du Virata ont aidé l'humanité à évoluer:
-Le poisson ou l’avatar Matsya
-La tortue ou l’avatar Kurma
-Le sanglier sauvage ou l’avatar Varaha
-L’homme-lion ou l’avatar Narasimha
-Le petit homme ou l’avatar Vamana
-L’homme fort ou l’avatar Parashurama
-L’avatar du parfait et bienveillant Roi Rama
-Le Témoin Enjoué ou l’avatar Krishna
-Jésus-Christ, le Fils du Virata, l’avatar Bouddha ou Mahavishnou
-Le Cavalier sur le Cheval Blanc ou Kalki, l'avatar de l'esprit (l'Être Collectif Unique)

Les trois aspects de Dieu sont exprimés par sa Puissance, l’Adi Shakti. Elle s’incarne en trois pouvoirs : Mahakali, Mahasarasvati et Mahalakshmi, qu'elle démultiplie en trois formes (Trigunatmika).
Mais la Mère Primordiale, ou le Saint-Esprit de la tradition chrétienne, a également reçu le pouvoir de s'incarner: elle peut prendre une forme humaine (Avatar Shakti) pour guider le processus d’évolution. Soit elle s’incarne elle-même grâce à son pouvoir d’incarnation, soit elle crée des Incarnations masculines et féminines à travers lesquelles elle opère. Si l'on comparaît Dieu à un objet, l’Adi Shakti, sa Puissance, serait une lumière dont l'existence est relative car dès qu’il arrête sa création, elle retourne se fondre en Lui. La création est comme un miroir ou un réflecteur : s'il retire sa lumière, la réflexion n'existe tout simplement plus. Le pouvoir de l’Adi Shakti de communiquer avec Dieu ou de Le distraire est également perdu.
L’Adi Shakti développe des formes dans le Corps de l'Être Primordial, alors que Dieu Tout-puissant réside au sommet de la tête de l’Être Primordial en tant que Parameshwara. Il regarde le champ de son corps comme un témoin, en se réfléchissant dans le cœur du Virata en tant qu’Ishwara. L'Être Primordial est ancré dans la forme intégrée de Parameshwara. Alors, quand le Virata s’incarne sur Terre en tant que Vishnou, c’est en tant que projection de l'Esprit Suprême (Purusha). De même, Brahmadeva (Prajapati) et Sadashiva ont aussi leur ancrage en Parameshwara.
Dieu Tout-puissant est l'incarnation de la beauté absolue, de la connaissance absolue (la Vérité) et de l'amour absolu. Il est Omniscient en son champ (Kshetragnya) et son champ se développe grâce à sa Puissance, la Mère Primordiale. Ses trois aspects sont reflétés par les pouvoirs de sa Puissance. Son identité n’augmente ni ne diminue, ne se dilate ni ne se contracte. Sa vision voit le champ qui augmente ou diminue. Sa Puissance, en tant qu’Adi Shakti (la Mère Primordiale) n'augmente ni ne diminue, mais Elle se dilate selon l'espace occupé. »
Shri Mataji Nirmala Devi, chapitre 13 sur le chakra du Swadisthan, Le Livre de l'Adi Shakti, écrit entre 1975 et 1977 (?), publié en anglais le 09/2013

Il y a quatre stade selon cette présentation: Utpatti ou Génèse qui est la phase abstraite. Vaikuntha, le deuxième stade où sont créées les Divinités dans le cerveau de l'Etre primordial, le troisième stade Kshirsagara où les Divinités prennent leur place dans le corps du Virata et le quatrième, Samsara ou Bhavasagara qui est le monde où les hommes existent et où les Divinités s'incarnent. ici, toutes les phases sont confondues pou expliquer le rôle global des divinités.
Ce qu'il faut retenir, c'est que Parameshwara a trois aspects tous autant importants les uns que les autres.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire