vendredi 12 mai 2017

L'élément lumière ou feu


« L'élément lumière ou feu est créé par l'essence causale de la vision de la Mère Primordiale. Donc, la vision de l’Adi Shakti est l'essence causale du feu. Soumis à l'humeur de désir qu'est Tamo Guna, le feu devient une énergie de combustion qui peut réduire le bois et le charbon en cendres. Le feu intérieur de la Terre est aussi sous l'influence du Tamo Guna, et provoque des tremblements de terre. Activé par Rajo Guna, le feu peut être utilisé pour les activités humaines comme faire la cuisine ou se chauffer.
Sous l'influence de l'humeur de révélation qu’est Sattva Guna, le feu se manifeste sous forme d’énergie dans le corps des êtres vivants, comme la température ou la fièvre.

Lorsque Pranava bénit l'élément feu, il devient sacré. Les cierges d'une église, l'encens d’une mosquée, le feu sacré adoré dans les Temples Parsis, la lumière et le feu d’un temple où les âmes Réalisées se rencontrent et méditent, tous ont de très fortes vibrations.
Ces feux et ces lumières émettent des vibrations divines. Jadis, c’était ce feu divin qui était utilisé pour tuer les démons, à l'aide de diverses armes (agnibana). La flamme qui brûle dans les salles de méditation ou même dans la cuisine des maisons des âmes Réalisées (Atmajas) est également un feu sacré, car tout type de vibration négative émise par ces Yogis est absorbé par ce feu qui a le potentiel de tuer les forces démoniaques. La cérémonie du feu des Hindous, appelée Yagna, peut absorber les vibrations des âmes Réalisées (Yogis) et leur accorder les bénédictions qu’ils ont sollicitées de leurs prières lors de ces Yagnas.
Il est nécessaire, cependant, d’avoir des brahmanes authentiques (ceux qui connaissent le Brahma) pour conduire ces Yagnas. Ils devraient être des deux fois nés (dwijas), c’est-à-dire des Yogis ou des âmes Réalisées. Seule une âme qui a réalisé le Soi est un vrai brahmane, un vrai chrétien, parsi, sikh ou musulman. Aucun autre n'est autorisé à professer quelque religion que ce soit tant qu'il n'est pas relié à la force vivante de Dieu. Donc, tout rituel effectué au nom de la religion, par une âme qui n’est pas Réalisée, sera artificiel et dépourvu de sens. Pour accomplir ces rituels, on doit en avoir reçu l’autorité, et cette autorité n’est attribuée que par Dieu et seulement aux âmes Réalisées.
Quand un chercheur obtient la Réalisation du Soi, Pranava manifeste l'existence des cinq éléments. Un Sahaja Yogi ressent une énergie comme de l'électricité qui s'échappe de ses extrémités (Chaitanya Lahiri). Ce sont les vibrations divines de Pranava qui expriment aussi l'aspect électrique de sa nature. Ces vibrations sont également magnétiques, et émettent un rayonnement ou une lumière. Lorsque cela se produit, on peut entendre les battements du cœur, et voir différentes formes de lumière et de couleurs.
Il y a deux chemins extrêmes pour un chercheur: sur le premier, il s’astreint obstinément à suivre une discipline stricte et sans amour. Le second, c'est lorsqu'il donne libre cours à ses passions et assouvit ses désirs. Selon la première voie, il fuit la sexualité et ses désirs ; selon la seconde, il s’y plonge. Ni l'une ni l'autre ne mèneront le chercheur au Royaume de Dieu. Un écart extrême par rapport à la voie centrale, que ce soit vers la droite (l'abstinence et la discipline) ou vers la gauche (l'intempérance), l'éloigne de la voie de la subsistance qu'est le Dharma et il développe une personnalité dépourvue de subsistance (adharma). Lorsque la matière perd sa subsistance, elle devient non–matière. De même, quand ils perdent leur subsistance, les êtres humains deviennent inhumains.

En brisant la subsistance de la molécule d'hydrogène, les êtres humains ont créé la bombe à hydrogène. De même, quand les êtres humains perdent leur subsistance, ils développent une personnalité toxique, agissant pour son propre compte, sans considération pour les autres. Une telle personne est totalement isolée de la source d'intégration, et s’incarne et se réincarne encore et encore, s'éloignant de plus en plus de la réalité même, de tout ce qui est collectif, et de la force universelle de l'Amour divin lui-même.
Une fois qu’un canal a été mis en place pour les forces sataniques, il suffit d'une seule personnalité démoniaque pour attirer et intoxiquer un grand nombre de personnes innocentes. C'est ce qui explique le comportement satanique de Hitler et de ses sbires. »
Shri Mataji Nirmala Devi, chapitre 14 sur les Puissances de l’Adi Shakti, Le Livre de l'Adi Shakti, écrit entre 1975 et 1977 (?), publié en anglais le 09/2013
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire