dimanche 23 avril 2017

Les hommes sont les mains de la femme

« Si vous avez comme idéal une femme qui se comporte comme un homme, ce n’est pas bon non plus, ou un homme qui se comporte comme une femme, ce n’est pas non plus un idéal. Ou l’inverse, une femme qui essaye de montrer que les femmes sont différentes des hommes et qu’elles doivent obtenir ceci - pour Sahaja Yoga, il n’existe pas de "femme" ou "d’homme", tels que les femmes doivent avoir ceci et les hommes cela, parce que vous êtes l’Esprit.
Mais votre corps, votre lumière, votre éclat, sont des choses différentes. Et pour conserver sa lumière, une femme doit être une femme et un homme doit être un homme. C’est comme hier, lorsque Je vous ai dit qu’une pomme ne doit pas essayer d’être une mangue et qu’une mangue ne devrait pas essayer d’être une pomme. Ça à l’air bien d’être la meilleure des pommes et ça a l’air agréable d’être la meilleure des mangues.

Donc, les solitaires, ceux qui disent que vous devez vire en reclus, ne se comportent pas vraiment comme des êtres humains, mais Je pense comme des- Je ne sais pas quel animal agit ainsi. Comme par exemple, quand on fait la manche, on ne peut devenir paresseux, non. Dans la mesure du possible, Je n'aime pas les gens qui vivent de la mendicité. Ce n’est pas le signe d’un bon Sahaja Yogi. Vous devriez tous être travailleurs, avoir des qualifications, vous devriez être de bonnes personnes toujours parmi les meilleurs, en tout. De bons étudiants, de bons cuisiniers, de bonnes mères, de bons pères, de bons administrateurs – à partir de quoi allons-nous recevoir ces gens ? Nous ne pouvons pas être des plongeurs (commis), n’est-ce pas?

Alors la compétition entre les femmes et les hommes doit cesser. Les femmes doivent avoir leur propre place, et les hommes la leur. Et les femmes doivent savoir que les hommes sont leurs mains. Si vous êtes la Shakti, (la puissance), ils sont les machines et ne tuez pas vos machines en les blâmant, en les invectivant et en les réprimant, créant en eux un manque d’assurance! Nous n’aurons plus notre place de femme,. Nous devons les encourager à faire le travail de Dieu. Vous devez les soutenir, car ils sont les machines, ils sont les mains et vous êtes la puissance. Bien sûr, si ces mains agissent contre la puissance, elles souffriront. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Birthday Puja, Australie, 21/03/1983
peinture Sylvia Bosh, Orianna
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire