mercredi 15 mars 2017

La vérité est au delà des conflits religieux

« Le problème crucial et dangereux que nous devons affronter, c’est certainement celui du fondamentalisme religieux et on ne pourrait pointer du doigt une religion en particulier. Partout où vous portez le regard, vous voyez que le concept de religion s'est éloigné des idées originales de son fondateur. Je l'ai déjà dit plusieurs fois et Je le répète aujourd’hui, sur l'arbre de la spiritualité, de nombreuses et belles fleurs sont apparues sous la forme de visionnaires, de saints, de prophètes et d’Incarnations divines, à différents moments. Ces fleurs ont été nourries par la même sève venant de la Divinité afin qu’elles révèlent au monde entier le parfum d'amour (de Dieu). Mais elles ont été arrachées à l'arbre de vie par les êtres humains et maintenant ces fleurs mortes sont devenues autant de religions mortes sans aucun parfum ni vitalité.

La religion a pour but de donner aux êtres humains une dignité, de les transformer en partant de leur état d'assujettissement à leurs instincts d'origine animale, pour ensuite les sevrer de leurs instincts tribaux basés sur l'insécurité, la peur et le conflit, et les équilibrer afin de les préparer à la transformation finale en êtres humains éclairés et complets, conscients des lois divines par leur lien avec Dieu, Dieu Tout-Puissant. Telle était l'intention initiale à l'éveil des diverses religions dans différentes parties du monde et tel était le message de Dieu pour amener les être humains à prendre conscience de leurs pouvoirs d’amour, de beauté et de félicité.

Malheureusement, au fil du temps, la religion est devenue le sujet du conflit le plus terrible. Elles prêchent l'amour et la foi aveugle, alors qu'elles sont eux-mêmes devenus avides d’argent ou de pouvoir et ceux qui sont dans la position la plus élevée de ces prétendues nouvelles religions et des religions ne connaissent pas Dieu. Ils n'ont aucune connaissance de la réalité.

Ainsi, ces religions faites par l’homme ont déformé ou rationalisé les paroles des Écritures pures. Car, dans leur forme pure, toutes les religions sont créées à partir d'un principe universel: cherchez d'abord le royaume des cieux, c'est-à-dire chercher l'éternel, qui est illimité et n'utilisez le transitoire qu'en ayant une compréhension claire de ses limites.
Mais, au contraire, dans la pratique, les religions faites par l’homme sont organisées pour le mépris et la haine des autres, et sont basées sur l’hypothèse que ses pratiquants sont les élus. Et pourtant, peu importe dans quel domaine ils professent, ces croyants fidèles sont capables de commettre n’importe quels péchés. C'est parce qu'ils n'ont pas conscience du principe directeur de l'Esprit qui agit spontanément dans notre attention, seulement après la Réalisation du Soi, et qui conduit finalement à l'illumination totale. Alors le soi positif ou le soi supérieur contrôle le soi inférieur ou basique. Ceci  se trouve à notre portée sur le chemin d'une vraie ascension dans ce Kali Yuga, ou âge sombre, dans lequel nous vivons.
Maintenant, ce que J'ai trouvé, c'est qu'au lieu d'unir les gens, au lieu de rendre les êtres humains bons et aimants, les religions transforment en fait les gens en acrobates mentaux obstinés, et en défenseurs redoutables de la foi. Bien sûr, la vérité défend tout le monde et n'a pas besoin d’être défendue. En fin de compte, tout ce que l'on peut dire sur les religions faites par l’homme, c'est que l'arbre est connu par le fruit qu'il porte.
Bien sûr, en conséquence, beaucoup de gens ne croient pas en Dieu. Ils ne croient plus du tout en Dieu...

C'est pourquoi nous réalisons que les êtres humains doivent être transformés et doivent pénétrer un état de conscience supérieur, par une transformation interne. Cela doit être la dernière percée de notre évolution, qui est un processus vivant. La question qui se pose à moi est la suivante: comment faire que les êtres humains recherchent la vérité et seulement la vérité en enlevant les effets déformants des conditionnements du passé et des religions? C'est une tâche très délicate, parce que l'ego humain est très facilement blessé. Comme Je l'ai découvert, aucune discussion ni aucun processus mental ne peut y arriver. Donc quelle est la réponse? C’est évident: la seule manière, c’est la transformation intérieure par le processus vivant de l'évolution chez chaque chercheur qui vient pour la Réalisation du Soi. Ce sera suffisant pour changer le monde. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Russie ?, conférence ? 01/09/1989
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire