vendredi 3 mars 2017

La couleur des canaux varie selon l'humeur


« La couleur du côté gauche est bleu et la couleur bleue se met à virer au noir. Alors que sur le côté droit, pour commencer, il est jaune, jaune clair ou vous pouvez dire que la couleur est d’or, puis jaune, puis orange et enfin rouge.
Donc, sur le côté droit, vous allez vers l'agressivité ; sur le côté gauche, vous allez vers un état de complète entropie, dira-t-on, ou un état où vous êtes séparé de vous-même, un état de gel total.  
Ainsi, d'un côté vous devenez complètement gelé, de l'autre vous devenez complètement surchauffé. Ces deux choses sont de nouveau des mouvements dans la mauvaise direction.
Même lorsque l'attention est conservée au centre, que vous gardez votre attention plus à l’équilibre, là non plus elle n’y reste pas car l’attention est un point "très" sensible.

Par exemple, quand nous utilisons, disons du feu, nous pouvons l'utiliser pour brûler la maison. De même, nous pouvons l'utiliser pour créer de la fumée. Mais nous pouvons aussi utiliser ce feu de manière appropriée, dans des proportions appropriées pour cuisiner, pour nous donner de la lumière. S’il est trop fort, il peut brûler comme un grand feu. S’il est trop faible, il peut brûler en ne faisant que de la fumée. Mais quand vous savez comment l'équilibrer, alors vous pouvez l'utiliser dans un but précis, pour cuisiner ou pour donner de la lumière, et puis pour un puja aussi.
Pareillement, lorsque nous équilibrons réellement correctement nos gunas, alors nous devenons graduellement le maître de la situation. L'attention ne se laisse plus entraîner par les choses que nous faisions, ou que nous comprenions au moyen de nos souvenirs, ou par nos expériences ou quoi que ce soit d’autre. Et elle n'est pas entraînée vers un côté droit trop fort, comme pour essayer de maîtriser, ou essayer de dominer quelqu'un. Parce que si vous allez trop de ce côté, vous avez compris, il prend la couleur du sang.

Il est difficile pour les gens de comprendre que, quand les gens deviennent focalisés sur le religieux, comme maintenant en Iran, le mouvement aille sur le côté droit; toutes ces austérités, tout cela, tout, et maintenant ce carnage. Les chrétiens ont fait de même. Les Brahmanes ont fait de même en Inde. Les bouddhistes ont fait de même, même s’ils ont parlé de non-violence, ils ont fait des carnages car le mouvement a commencé sur le côté droit.
 Un mouvement sur le côté gauche vous amènera à des méthodes très sournoises et sombres. Donc, les gens du côté droit, comme les grandes nations qui sont censées être des pays développés, justifient la guerre: "Nous devons avoir des armes pour faire face." Mais vous êtes, les uns et les autres, tous identiques du point de vue de Dieu! Pourquoi vous battez-vous? Je veux dire que Dieu vous demande: "Pourquoi vous vous battez, quel en est le besoin? Pourquoi ne pas s'asseoir correctement pour s'écouter les uns les autres? Pourquoi vous battez-vous ? Vous vous battez pour une terre, est-ce celle de votre père ? Elle appartient à Dieu, Dieu a créé cette terre, pourquoi vous battez-vous?"
Mais votre attention est telle que, immédiatement, vous vous dites: "Oh! C’est ma terre, c'est ma mère patrie, c'est la terre de mon père, de mon frère". Mais qu'en est-il de votre propre terre qui est en vous? N'est-elle pas à vous?
Donc, si vous continuez à dire à ces gens de ne pas faire la guerre, ils n'écouteront pas.
Le seul moyen, c'est la Réalisation. Avec la Réalisation, votre attention s’élève, et se sépare de ces strates où ces choses bouillonnent. Vous comprenez mon point de vue maintenant? Les strates s’élèvent, l’attention s’élève. »
Shri Mataji Nirmala Devi, discours sur l’attention à Dollis Hill, Londres, 26/05/1980
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire