mardi 14 mars 2017

Gorbatchev à l'origine de la fraternité est-ouest

« Je dois mentionner que récemment, une quarantaine de Sahaja Yogis occidentaux s'est rendue en Russie. L'invitation est tombée du ciel. Nous avons eu un énorme succès et des milliers de personnes se sont empressés de venir et la plupart d'entre elles ont reçu la Réalisation du Soi. La Russie est le premier pays qui a reconnu la capacité unique de Sahaja Yoga en lui accordant le statut officiel d'organisation absolument indépendante. Peut-être qu'ils ont réalisé que c'est seulement après la Réalisation de soi que le processus de transformation interne se met en route, par lequel finalement vous obtenez votre illumination. C'est notre hypothèse.
Mais même sur le plan spirituel, en ce qui concerne les relations internationales, M. Gorbatchev, avec sa nouvelle politique, a eu pour résultat de diminuer la tension entre l'Est et l'Ouest. En fait, par une approche très sage, M. Gorbatchev a pris un certain nombre d'initiatives pour démontrer qu'il ne croit pas du tout au conflit Est-ouest, mais plutôt à une coopération entre l’Est et l’Ouest. Peut-être croit-il qu'en réduisant la pression du côté soviétique réformé, l'objectif d'établir une meilleure relation entre les peuples de différentes parties du monde serait facilement réalisé en créant ainsi, progressivement, un sentiment de sécurité plus profond, et que la paix mondiale pourrait enfin être établie.

Il a montré par son initiative, surtout en ce qui concerne le désarmement, qu'il ne veut plus prendre position sur la base d'une puissante force militaire qui a été perçue au fil des ans comme une menace à la liberté en Occident. Il a fait preuve d'un courage remarquable dans le domaine nucléaire et même dans le domaine des forces conventionnelles et a poursuivi des négociations zélées entre l'Est et l'Ouest pour un désarmement général.
Nous devrions maintenant pouvoir voir que les appréhensions de l'Ouest perdent leur substance. C'est tellement évident aujourd'hui, dans les vues exprimées par un certain nombre de pays de l'alliance occidentale. Par exemple, l'Allemagne de l'Ouest, autrefois l'ennemi acharné de l'Union soviétique, estime maintenant que les changements qui ont eu lieu en Russie ne sont pas simplement superficiels mais fondamentaux. La conclusion, c’est que l'Occident doit maintenant répondre de manière appropriée.
Bien que certains pays n'aient pas vraiment répondu, les résultats sont évidents. Ainsi, les conflits est-ouest ont cessé d'être le point de conflit le plus fondamental du monde. Quand il y a une meilleure compréhension entre les deux super puissances et leurs alliés, cela a naturellement aussi un effet sur la pensée dans l'alliance de l'OTAN. Non pas qu'on puisse dire que tous les problèmes sont résolus, mais ce n'est certainement plus le "problème numéro un".
Alors, quel est le problème?
Le monde doit décider qu'il a la capacité de soulager les souffrances de la mise bas d'une Russie démocratique et aussi de décider comment dire la vérité sur les problèmes du soi-disant monde libre sans manquer de considérations envers les autres. C'est un grand défi pour l'honnêteté et le dévouement du monde occidental envers la paix. C'est le moment pour l’Occident de formuler une politique claire sur la manière d'aider ce processus de naissance, ainsi que de travailler judicieusement, suite à une profonde introspection, sur la façon d’établir la sécurité et la paix dans ses propres pays et sur comment freiner les tentatives autodestructrices de ses populations.

Si cette politique est la bonne et que ce processus est soutenu d'une manière pragmatique et humaniste, alors ces changements insufflés par M. Gorbatchev seront très rapidement et miraculeusement consolidés et nous verrons une société plus libre et plus humaine dans le monde communiste.
Je sens que les Russes ont besoin d'une vraie liberté, alors que l'Occident a besoin d'une sage autodiscipline. Ainsi, ma vision est que ces actions justes et des réactions appropriées porteront les fruits d'un monde très beau de fraternité et de paix, qui sera digne de son illumination. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Russie (?), conférence (?), 01/09/1989

Lieu inconnu. Shri Mataji cependant semble s’adresser à une audience privilégiée et semble lire un texte,ce n’est pas de l’improvisation comme ses autres discours.
Gorbatchev est à l'initiative de la chute du mur de Berlin. il reçoit en 1990 le prix Nobel de la paix.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire