samedi 18 mars 2017

Comment devenir un enquiquineur?

« Nous sommes ici pour nous juger nous-mêmes et non pour juger les autres. Je sais que les Français sont très individualistes, mais… vous devez tous devenir une partie intégrante du Virata. Le microcosme doit devenir le macrocosme. Pour cela, vous devez abandonner vos petites personnalités limitées. Vous devez devenir très large, vaste, mais ce que vous devez abandonner, c’est votre ego.
C'est la chose stupide qui vous recouvre complètement la tête de ce côté-ci et qui ne vous permet pas de grandir. Donc, si vous combattez votre ego, cela vous épuisera. Par exemple votre ego est ici et vous êtes là, ainsi une fois qu’il y a de la lumière, vous combattez avec votre propre image ou votre propre ombre. Ensuite, vous êtes épuisés puis vous dites: "Mère, je me suis battu avec mon ego, mais l'ego n’est pas parti". C'est une illusion. Coupe dans l'audio . . . Ce qu’il faut s’est être sous la lumière - sous la lumière de l'illumination, donc sans ombre.

Ne combattez pas contre vous-même, donc ne combattez pas votre ego. Vous devez seulement savoir qu'il existe. Tenez-vous devant le miroir et dites-vous: "Maintenant, comment vas-tu M. Ego? " Si une idée stupide vient, vous vous dites: "Oh, monsieur Ego, maintenant ne me dit plus rien. Je sais que tout va bien, tout va bien. "
Ainsi, vous commencez à prendre du détachement, comme lorsqu’on se dit: D'accord, je pardonne, je pardonne, je pardonne. Je te pardonne, va-t’en, va-t’en."

La meilleure chose c’est de vous"shoebeater", ensuite cette affaire d'ego disparaîtra. Si une idée vous traverse l’esprit comme: "C'est très mal. Cela n'aurait pas dû se produire". C'est bon, oubliez-la.

Comme par exemple, vous voyez, si Je vois quelque chose de noir sur mon sari, Je ne le porterai pas. Ensuite, Je le laverai. Si Je pense de cette façon, que mon sari c’est moi-même, quelque soit la saleté qui sera sur lui, elle sera aussi (une partie de) moi. Alors Je ne laisserai pas mon sari.

Mais l'ego est encore pire que la saleté ou les taches, car il attaque les autres et aussi il vous attaque. Il provient d’une suractivité du cerveau. La première chose qui est attaquée c’est votre foie, à cause duquel vous devenez parfois irritables. Vous n'avez pas envie de prendre de la nourriture, vous la vomissez. Vous devenez vraiment un enquiquineur, vous n'aimez pas ceci, pas cela, "il ne faudrait pas garder ceci comme ça, on ne devrait par garder cela comme ça". Vous devenez - votre attention devient tout le temps folle. Surtout en ce qui concerne la nourriture.

Vous n'aimez pas la cuisine anglaise, vous ne voulez pas de cuisine indienne, vous n'aimez pas la cuisine russe, vous aimez la cuisine française, et puis vous n'avez même plus la nourriture française. Alors vous allez chez quelqu'un, vous pensez: "Oh, je n'ai pas aimé cela. Tout était très mauvais. Cela n'aurait pas dû être là. Ce tapis était vraiment laid, ce truc n'était pas bien, celui-là n'était pas bien". Et vous n'aimez plus rien. Vous voyez, vous n'avez pas de papilles gustatives dans votre mental, vous n'aimez plus rien, comment pourriez-vous apprécier quoi que ce soit? C'est comme une langue sans papilles gustatives, vous voyez, qui n'aime rien. Et c’est un tel gaspillage d'énergie !
Même pour les habits: "Je n'aime pas ceci, je n'aime pas cela." Vous ferez jusqu’à dix magasins. Vous n'aimerez pas ceci, vous n'aimerez pas cela. Puis vous serez épuisés et achèterez quelque chose de stupide, un truc de hippie, et vous sortirez avec vos cheveux dressés comme ça sur la tête! Shri Mataji rit. Tout comme un fantôme! J’ai vu cela aujourd'hui. Chez le coiffeur, vous irez dans un salon de coiffure et le coiffeur en aura marre, il finira par vous raser la tête.
Votre attention devient extrêmement perturbée. »
Shri Mataji Nirmala Devi, conversation avec les Français, Le Raincy, Paris, 17/08/1987
 

Un foie fatigué perturbe la qualité de l'attention. Une attention vacillante entraîne un sentiment d'insatisfaction. Le sentiment d'insatisfaction tout comme la critique, fait gonfler l'ego. Et l'ego empêche d'être satisfait. c'est ainsi que ce met en place un cercle vicieux. Une bonne réponse, c'est l'humour; une bonne attitude consiste à soulager son foie par un régime adapté.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire