samedi 25 février 2017

Shiva, existence et non-existence

« Je vous ai d’abord parlé de la création parce qu’en ce jour du Shivaratri, alors que nous devons parler de Shiva, on doit parler des origines, car Shiva est le commencement. La première forme de Dieu Tout-puissant se manifeste avec la lumière de Brahma, on l’appelle alors Sadashiva. C’est pourquoi celui qui s’appelle Shiva est dit primordial (Adi).

Vous voyez, avant qu'un arbre ne se manifeste complètement, il faut le voir sous sa forme de graine. C’est pourquoi Shiva s’appelle "Beej swaroopa" (sous forme de graine). Après sa propre manifestation, sa Puissance, Shakti, prend forme et s’appelle l’Adi Shakti.
La même Adi Shakti illumine séparément les trois formes du Dieu Tout-puissant que vous connaissez. Ce sont Brahma, Vishnou et Mahesh, c'est-à-dire Shivashankar, qui sont les trois aspects d'un même diamant. C’est l’œuvre de l’Adi Shakti.
Et quand au jour funeste où tout l'univers créé, tout le monde manifesté, ce monde qui s’incarne sous la forme de Brahma se dissout, Sadashiva, lui, est non affecté et demeure.
Il reste connecté à l’aspect de Dieu Tout-puissant qui ne s'incarne jamais, qui est une non-existence. Tous les Puissances de Dieu qui s’incarnent viennent de son Être, celles qui ne s’incarnent pas proviennent de son non-Être et restent en Dieu. La position de Sadashiva reste la même que celle d'un diamant qui, même brisé en plusieurs petits morceaux, reste resplendissant. Son éclat ne diminue jamais. C'est cela l'état de Sadashiva.

L’existence (sthiti) vient de Sadashiva et tant que certaines conditions ne sont pas établies pour la création du monde, il ne peut y avoir de création.
Premièrement, la subsistance doit être développée. L'existence doit être renforcée. Tout existe grâce à la Shakti de Sadashiva. De ce fait, dans la création, sa contribution est comparable aux fondations d’un palais ou d’une grande maison qui ne peuvent être vues. Les fondations ne se montrent pas, mais sans elles, aucun édifice ne pourrait tenir debout. De la même manière, Sadashiva réside dans notre cœur sous la forme de l’Esprit. Tant qu’il demeure dans nos cœurs en tant qu’Esprit, nos vies continuent d’exister dans ce monde. Le jour où Sadashiva ferme les yeux, ce jour-là, nous cessons de vivre. Nous quittons ce monde-ci et passons dans l'autre monde (le Paraloka).

Comme vous le savez, Shiva réside dans notre canal lunaire, chandra nadi, (côté gauche) et, alors qu’il demeure sur ce canal, il accomplit tout le travail de l’existence et maintient aussi notre vie (prana). Notre vie ne peut pas continuer sans Shiva. Or J’ai décrit en détail ces passages dans mon livre (le Livre de l’Adi Shakti).

Sous la forme de Shiva, Dieu est un grand ascète (sanyasi). Comme il y a une forme de Dieu qui est un ascète de l'intérieur, sa création n'a aucune raison d'être, il n'a aucune raison pour créer, si ce n'est pour son propre plaisir, pour sa joie. S'il veut, il crée, sinon il détruit.

Il est le symbole de l’homme ascétique qui vit dans le monde. Vous savez tous que Je ne parle pas de l’ascétisme tel qu'on le conçoit dans le monde. Je parle de celui qui a atteint l’état de témoin (sakshi) en ayant atteint la Réalisation du Soi. Lui seul peut être appelé un ascète. Il est un ascète en son for intérieur. Extérieurement, il vit dans le monde, mais intérieurement, il peut être un plus grand ascète (sanyasi). Il n'a pas besoin de dire: "Je suis un ascète, un sanyasi, je m’astreins à une sanyasa". Celui qui est intérieurement un sanyasi est une manifestation de Shiva.
Le monde dans lequel nous vivons et travaillons, le monde que nous apprécions, cette jouissance vient de l’aspect du Dieu Tout-puissant qui est Vishnou. C'est pourquoi dans la forme de Vishnou, il est celui qui jouit du monde. Sous la forme de Shiva, il est l'ascétique, et sous la forme de Brahma, il est le créateur qui crée.

Lorsque l’on regarde cet ascète, on voit cette chose étrange qu’est la couleur bleue de son corps. C'est parce qu'il est assis sur le canal de Chandrama, le canal de la Lune. Il y a des serpents autour de son cou et de ses bras. Ils sont ses ornements.
Les serpents sont rafraîchissants et paisibles, ils absorbent toute chaleur. Shiva conserve sur son corps des serpents pour signifier que toutes les choses mauvaises, horribles, venimeuses et puissantes qui essaient de détruire ce monde, il les maintient toutes à l’intérieur de son corps.
Il a bu tout le poison du monde, vous savez tous qu'il a déjà bu tout le poison au commencement du monde. Il a bu tout le poison qui est dans le monde pour garder le monde frais et donner de la joie à la création.
Tout ce qui meurt, qui est détruit, s’en va pour s'installer dans son royaume. Et ceux qui sont les plus démoniaques sont enfermés en prison. Il referme leur prison de la poussière de ses pieds. Par la grâce de Shiva, ils sont emprisonnés. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahashivaratri puja, traduit de l’hindi, Utpatti, Inde, 29/02/1976

Shri Mataji fait référence aux deux premiers textes d'une trentaine de pages qui ont été écrits bien avant les autres et qui parlent de la création du monde, donc de Shiva. Ils sont rassemblés dans un livre ayant pour titre "Le Livre de l'Adi Shakti". Ce sont "la création", le chapitre 1, et le Mooladhara placé en position 12 dans l'édition de Nirmal Vidya. Shri Mataji fait référence à ces écrits une autre fois en 1977 au premier jour du séminaire de Bordi. Le contenu du chapitre 1 est aussi très proche de son discours sur "la création" en 1977. 

Cette traduction française est un mélange de deux traductions de l’hindi vers l’anglais.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire