vendredi 24 février 2017

Comment vénérer Shiva?

« Les poètes l'ont décrit d'une étrange façon et aussi merveilleusement disant que Shiva a pris en charge le Gange sur sa tête comme pour enlever l'orgueil de tous les êtres. Il a attaché même le fameux Ganga dans ses tresses (jatas). Ses tresses sont extraordinaires. Il y a aspiré tout l'ego des êtres humains, et c’est ainsi qu’il protège le monde des gens égotiques.
Il est incomparable, il ne peut être décrit en paroles, mais il a un pouvoir formidable qu'aucun autre dieu ne possède, c'est le pouvoir du pardon. Il peut pardonner même au plus mauvais.
Ceux qui ne peuvent pas être pardonnés par Shri Ganesha ou Yeshu (Jésus), Sada Shiva peut leur pardonner quand même. C'est pourquoi, quand on doit se faire pardonner, il faut l’invoquer car il y a certaines choses que Shri Ganesha ne peut pas du tout pardonner, comme le péché contre la Mère. Shri Ganesha ne peut jamais pardonner tous les péchés liés à la sexualité. Il est très difficile de le calmer. Jésus-Christ ne peut pas non plus pardonner ces péchés-là, jamais. Seul Mahadeva (Shiva) est capable de pardonner. Même ces deux personnes ne peuvent le comprendre. Il faut donc vénérer Shiva…

Aujourd'hui c’est son jour, son très, très grand jour. Promettez-moi aujourd’hui qu’au prochain Mahashivaratri, il y aura une grande célébration, qu’il sera loué.
Il n'aime pas les ornements comme Vishnou. Ses ornements sont d’une nature différente. Donnez-lui du "babhut" (cendres de bâton d'encens) vous pouvez offrir des cendres, il est d'accord pour tout cela, mais a-t-il jamais parlé de jeûne? Je ne pense pas.
Le sens du mot "vrat" a changé, c’est devenu maintenant jeûner. Vous devriez jeûner quand, par exemple, Shri Rama Chandra est allé en exil dans les forêts, quand il y a un repentir, c'est compréhensible dans ce cas. Mais pourquoi vous repentez-vous? Parce que Shiva a bu du poison? Réfléchissez: Shiva a consommé toutes les calamités du monde, toutes les mauvaises habitudes, tout le poison du monde en ce grand jour, c'est pourquoi on l’appelle le Maha (grand) Shiva ratri (nuit).
Il a absorbé la nuit noire en lui. Il a absorbé toutes les ténèbres du monde en lui.
Je ne peux pas vous forcer à changer, mais vous devriez essayer, vous devriez décider qu'au prochain Maha Shivaratri, nous ne serons jeûnerons pas et vous verrez à quel point les vibrations s’écouleront avec force. Et demandez pardon. »  
Shri Mataji Nirmala Devi, Mahashivaratri puja, traduit de l’hindi, Utpatti, Inde, 29/02/1976


Il faut peu de choses pour louer Shiva, à part un cœur pur mais certainement pas un jeûne. Traditionnellement, les feuilles que l’on offre à Shri Shiva sont des "bilva" (mot sanscrit ou bael en bengali, bel) et viennent d'un arbre appelé "aegle marmelos" (Coing du Bengale). 
Les feuilles de bilva sont trifoliées, c'est-à-dire qu’elles vont souvent par trois.
Elles symbolisent le trident de Shiva, les trois yeux de Shiva, les trois canaux, les trois lettres du AUM. Shri Ganesha aussi en est friand. Il s’appelle 'Durva-bilva priya'. Mais ils s'agit plutôt du fruit qui remplaçait auparavant les noix de coco.
C’est un arbre sacré en Inde aussi associé à Lakshmi.
Le Rig Veda déclare: "tava vrikshotha bilvah; tasya phalaani tapasaa nudantu maayaantraayaashcha baahyaa alakshmih."

"Et votre arbre est bilva; puissent ses fruits éliminer la pauvreté en moi, qu’elle soit spirituelle et matérielle, interne ou externe."

Cette traduction française est un mélange de deux traductions de l’hindi vers l’anglais.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire