mardi 3 janvier 2017

Rani Mayanalla ou Minal Devi

« Quand le roi Karna 1er mourut prématurément en 1094, la reine Mayanalla prit en main les rênes du royaume et éleva son jeune fils Jayasimha dans l’esprit d’un futur héro de la nation. C’était une reine bienveillante qui travaillait sans repos pour le bien-être de son peuple. Elle est célèbre pour avoir fait construire deux lacs très connus, celui de Munsar près de Viramgam et le lac de Malva à Ahmedabad.

Le roi Karna, de la dynastie des Chalukyas, régnait sur Anhilwad (1064-1094). Un jour, alors qu’un artiste peintre présentait au roi ses dernières œuvres, il lui montra, parmi d’autres, le portrait d’une jeune femme d’une incomparable beauté. Karna tomba tout de suite amoureux de cette belle jeune femme. C’était la fille du roi Jayakeshi de Chandrapura. Beaucoup de princes avaient déjà demandé la main de la princesse sans succès.
Or, de son côté, la jeune Mayanalla avait eu à choisir un mari parmi les portraits qu’on lui avait présentés et son choix s’était arrêté sur Karna. Quelle chance! Son père Jayakeshi, envoyait justement le peintre pour transmettre son message, accompagné d’un éléphant, véritable présent de roi. C’est ainsi que Karna accepta avec bonheur d’épouser Mayanalla.

La reine Mayanalla était une simple reine, à l’image de la déesse Rajalakshmi, qui est la déesse de la générosité, et qui représente l’aspect royal de la femme. Elle dirigeait sans exercer la moindre pression royale sur quiconque. Les légendes populaires du pays de Gujarat rendent un hommage brillant à son sens de la justice et de l’équité.

Une de ces légendes raconte qu’au moment de construire le fameux lac Malav, la maison d’une courtisane empêchait la symétrie de celui-ci et devait être démolie pour donner au lac une belle forme régulière. La reine offrit alors une importante somme d’argent pour acquérir la maison, mais la courtisane refusa en disant: "Je vais devenir célèbre avec votre lac!" Elle menaça aussi de sacrifier sa vie si sa maison était démolie.
La reine aurait pu facilement l’évincer grâce à son autorité royale, mais son sens de la justice aurait été bafoué. Elle préféra contourner la maison de la courtisane. Depuis, il y a un dicton populaire au Gujarat qui dit: "Si tu veux voir l’œuvre de la justice, va à Dholka voir le lac Malav." »

C’est le livre "Dvyasharaya" de Hemachandra qui nous apprend les circonstances de leur mariage. On retrouve ce passage dans "The Kadamba Kula: A History of Ancient and Mediaeval Karnataka” page 184
Plus sur le dicton gujarati:
https://m.facebook.com/411427575718745/photos/a.419627888232047.1073741829.411427575718745/460218300839672/?type=3
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire