jeudi 26 janvier 2017

Journée de l'Indépendance, la spiritualité est l'avenir de l'Inde


« Aujourd’hui, nous sommes arrivés dans un endroit considéré comme le plus saint des villes saints Dans tous les Shastras (écritures), il est décrit comme quelque chose de vraiment céleste. Donc les gens qui sont nés ici doivent être des gens ayant réalisé de grands accomplissements et de grands pugnyas. Shri Mataji rit
Et pour ajouter à toute la gloire de ce lieu, aujourd'hui, c’est le jour de notre indépendance, le jour de la République de l'Inde…

C'est un pays profondément enraciné, profondément ancré dans ses traditions et sa façon de voir la vie. C'est l'un des plus anciens pays où les gens ont recherché la vérité depuis longtemps.
Les racines de toutes les philosophies sont nées dans ce pays. C'est pourquoi la plupart des incarnations ont pris naissance dans ce pays ou ont fini leur vie ici comme Moïse et le Christ.

En ce qui concerne la vie spirituelle, Je dirais que le temps a marqué la pierre, nous avons eu toutes sortes de souffrances et de dominations dues à notre compréhension spirituelle et à notre faculté à endurer les choses. C'est représentatif de la souffrance qu’ont endurée de nombreux saints qui ont souffert à cause de personnes agressives.
Malgré tout cela, ce pays a survécu à toutes ses exclusions. Et il y a quelque chose qui existe toujours au fond de chaque Indien, c’est que l'esprit de ce pays ne mourra jamais.

Avec toutes ces choses horribles que nous avons traversées et les vagues de calamités que nous avons connues, aujourd'hui, en cette conjoncture, nous devrions espérer que ce pays se tourne vers la vie spirituelle. Il devrait prospérer dans sa propre nature qui est la spiritualité. Il ne prospérera pas par l'économie ou la politique ou de telles choses qui sont extraverties mais il prospérera par sa spiritualité qui est sa propre nature.

Une fois que les Indiens auront réalisé que c'est la spiritualité de ce lieu qui nous a octroyé les bénédictions de Dieu pour survivre en toutes circonstances, que nous devrions vraiment accorder une pleine attention à la spiritualité, ils changeront leurs méthodes et leur façons de faire. Et nous ne suivrons plus les méthodes occidentales, mais nous suivrons les méthodes qui nous ont été enseignées par les saints il y a très longtemps.
En fait, c’est surprenant de voir que de nombreux saints et chercheurs naissent en plus grand nombre en occident qu'en ce pays. Et que, dans ce pays, nous avons des gens qui recherchent toujours de l'argent, qui recherchent toutes sortes d'autres choses qui ne devraient pas vraiment être désirées parce qu'elles n’ont aucune valeur.
Il est impossible de convaincre de nombreux dirigeants indiens qu'ils doivent se tourner vers la spiritualité s'ils veulent tirer pleinement parti de la substance de cette terre.

J'espère qu'un jour viendra où ils se rendront compte que toutes les autres activités doivent être orientées vers la manifestation spirituelle de nos talents, afin de recevoir les meilleurs résultats de cette humanité qui vit dans ce pays-ci et qui peut donner au monde quelque chose, ce que tout le monde veut, mais qu'il ne possède pas.

Comme vous le savez, J'ai participé au Mouvement de la liberté et, alors que J’étais une jeune-fille, J'ai moi-même traversé toutes sortes de tortures et de problèmes - Shri Mataji sourit - de cet esclavage pour comprendre ce qu'est l'esclavage.
Mais après avoir obtenu l'indépendance, si les gens ne comprennent pas la technique de l'Esprit, ils vont perdre tout ce qu'ils ont obtenu par l'indépendance. Tout pointe vers le déclin. Ils pensent simplement au développement physique et matériel, qui ne va pas les aider du tout et les mènera beaucoup plus près de la catastrophe, beaucoup plus rapidement que cela s’est produit pour l'Occident.
L’Occident peut dépendre de la spiritualité maintenant car ils ont pris conscience que la spiritualité est la chose à atteindre. »  
Shri Mataji Nirmala Devi, puja à la Devi le jour de l’Indépendance de l’Inde, Pune, Inde, 26/01/1985
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire