jeudi 15 décembre 2016

La spiritualité n'a pas besoin de confort




« Alors qu’en Inde, si un Saint dit quelque chose, il ne sera pas remis en question, jamais, mais les gens croiront en lui. Ils penseront: "comme c’est un Saint, c’est une personnalité bien supérieure à la notre." Bien qu’il y ait eu autour d’eux de personnes très mauvaises qui les ont torturés, en général, le peuple, les gens les ont respectés.
S’il y a des faux gourous, ils ne restent normalement pas dans ce pays, en Inde, car ils savent qu’ils seront démasqués. Ils sont aussi tellement avides d’argent qu’ils se rendent aux États-Unis ou à l’étranger pour s’y établir afin de gagner de l’argent. C’est un des signes que l’on peut constater.

C’est peut-être aussi l’une des raisons expliquant que le Christ est né dans une famille vraiment très ordinaire. Il ne possédait pas non plus, étant enfant, de berceau approprié pour dormir. Tout est décrit, là où il dormait, comment sa mère et son père vivaient dans un endroit où il y avait beaucoup de vaches. C’était pour montrer que la spiritualité n’a besoin d’aucun luxe, n’a pas besoin de grande pompe ni de prestige.
C’est un pouvoir intérieur, un rayonnement, une lumière intérieurs qui se montrent automatiquement. Vous n’avez rien à faire pour les montrer. Quelqu’un de tel n’a pas le sens de l’argent ni des autres choses comme les biens matériels.
Le Christ se souciait des gens qui souffraient physiquement, même des lépreux, et il a essayé de les guérir. Il a essayé d'aider tant de gens qui étaient malades physiquement, parce qu'à cette époque, il n'y avait pas d'hôpitaux, pas de médecins, donc son attention était attirée par les gens qui souffraient physiquement. De même, il a essayé de les préparer mentalement: il existe tant de beaux sermons sur la montagne.

D’une certaine façon, à cette époque, les gens n’étaient pas aussi matérialistes, de sorte qu'ils l’ont écouté, mais on ne peut pas dire combien l’ont compris. Il est très important de voir que si vous n’êtes pas une âme Réalisée, il est très difficile de saisir la spiritualité.
Celui qui parle de spiritualité et celui qui écoute, les deux doivent avoir, au minimum, la Réalisation
Shri Mataji Nirmala Devi, puja de Noël. Ganapatipule, Maharashtra, Inde, 24/12/1998
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire