dimanche 27 novembre 2016

Une âme Réalisée en politique a un discours inspiré


« Une personne qui est imprégnée de la culture de l'Esprit, la culture Sahaj, impressionne les autres par son calme et son attitude détendue. La relaxation ne signifie jamais la léthargie. Cela ne signifie pas la léthargie. La léthargie va à l’encontre de la relaxation. Une personne qui est calme ne peut pas devenir léthargique. "Être en relaxation" signifie être alerte et calme. Ces deux choses, pour les êtres humains, sont impossibles! Parce que s'ils sont alertes, s'ils sont alertes alors ils ne sont pas calmes. S'ils sont malheureux, tristes, alors ils pensent être très, très calmes. C'est donc l'une des choses à retenir: vous devez être distanciés tout le temps par rapport à vous-mêmes. Ne pas vous condamner, mais être témoin de vous-mêmes. Maintenant, Je dis le mot "témoin", cela signifie "être détaché".
Ce qui se passe quand vous commencez à vous condamner, c’est que vous passez à côté de tous les bons points.
Par exemple, vous faites l’expérience d'atteindre tout à coup une certaine hauteur. D'accord? À ce moment-là, vous devez la saisir, la retenir, la prolonger, mais sans oublier que vous pouvez redescendre, non. Et puis, attendez de vivre un autre moment plus élevé, et accrochez-vous y. Voilà comment on grimpe à l'Himalaya. Mais (ne vous dites) pas: "Oh Ma. Maintenant tout va bien, mais qu'arrivera-t-il ensuite?" Car alors vous redescendez. Car vous devez faire face à vous-même de manière à connaître vos pouvoirs. Vous êtes l’Esprit maintenant, vous n'êtes plus un être humain ordinaire, alors vous n'avez pas à vous condamner, à vous déprécier ou à vous sentir malheureux. En aucune façon. Le passé est le passé. Ce qui s'est passé à un moment donné est terminé. "Maintenant, je vais m’élever. Maintenant, je vais m’élever. "

Ainsi, une personne qui a une culture sahaj n'est pas seulement spontanée mais elle est inspirée, c’est une personnalité inspirée. Quelqu’un de ce calibre, un visionnaire inspiré, les autres personnes sont impressionnées par ce genre de personne: "Voyez, il y a un homme qui est inspiré, qui parle d'une manière inspirée, d'une manière qui est très différente des autres. Il parle de choses nouvelles", diront-ils, "nouvelles et nourrissantes. C’est vraiment quelqu’un."

Par exemple, l'autre jour, vous voyez, nous avons entendu les conférences de beaucoup de gens, et quand le Premier ministre néo-zélandais est arrivé, C.P. m’a dit: "Rentrons maintenant, comme cela nous prendrons un peu de thé ou autre chose."
J'ai dit: "Non, écoute cet homme. C'est une âme Réalisée."
Il a dit, "Vraiment?"
J'ai dit: "Oui, écoute-le. " Au début, tout le monde s’est dit: "Il habite en Nouvelle-Zélande, un petit pays lourdaud, de quoi va-t-il parler?" Voyez-vous, ils se mettaient à bouger - en deux minutes, il a capté l'attention de tout le monde ! Il était pétillant sur tout, si admirablement, et il a parlé de sujets si différents, et tellement nouveaux et tellement mieux! C.P. était étonné. Il m’a dit: "Comment le savais-tu?"
J'ai dit: "Je le savais car quand Je suis allée en Nouvelle-Zélande, Je leur ai dit qu'il était une âme Réalisée."

Et notre Premier ministre est aussi une âme Réalisée. Vous serez surpris, notre Premier ministre devait partir après avoir terminé sa conférence et tout cela, après deux ou trois conférences. Puis il est revenu et est allé rencontrer ce Premier ministre Néo-zélandais, seulement lui, il est allé le féliciter et le féliciter. Il l’a félicité et lui a glissé quelque chose à l’oreille. Et cet homme a encore, voyez-vous, laissé éclater sa joie.
On le voit, tout est là. Et puis il est reparti.
Pourquoi? Parce qu'une âme Réalisée comprend une autre âme Réalisée. Et tout le monde était époustouflé, pourquoi était-il retourné voir cet homme seulement, et était allé le féliciter? Donc, un pays si vaste comme l'Inde, représenté par notre Premier ministre, était revenu pour un si petit pays comme la Nouvelle-Zélande, qui n'est rien comparé à l'Inde, et l’avait félicité. Et l’un est un pays développé, l’autre un pays en développement. C’est quelque chose que les gens ne comprenaient pas. Et une atmosphère joyeuse avait été créée par ces deux qui se serraient la main.
Voilà ce qu’est la culture sahaj: c’est reconnaître une âme Réalisée, la dignité d'une âme Réalisée.»
Shri Mataji Nirmala Devi, discours aux Yogis, New jersey, USA, 26/10/1985

Il s’agit peut-être de Rajiv Gandhi et de David Lange.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire