vendredi 25 novembre 2016

Lettre à Raulbai, 1979


« 56 Ashley Gardens,
Ambrosden Avenue
Londres

Ici, trop de temps est consacré à écrire des livres, mais le travail à Londres se porte bien quand même. Il y a près d’une vingtaine de gens qui sont bien et prêts, mais qui ne sont pas à l’aise avec l’expression de leur dévotion (mantras). Tant que vous n’avez pas fait de puja, les attachements profonds, jada (stupides) ne peuvent pas s’enlever.
Pujya Maharaj (ou Gagangiri Maharaj) avait l’habitude de me dire:``Vous êtes une Déesse et une Déesse aime les louanges -Stutipriya. Car sans louer la Déesse, on ne peut rien réaliser."
Mais, Je vois que sans inviter correctement les divinités, les chakras ne peuvent fonctionner. Et alors ces Brahma, Vishnou et Mahesh (Shiva) n'écoutent pas.
Même, tant que vous tous, les êtres humains, ne m’accepteront pas, que ce soit Shri Ganesha, le Christ, Hanumana ou Bhairavnath, personne non plus ne s’éveillera.
Alors, à chaque fois, Je dois leur redemander à tous de s’éveiller. Et ici, ces immenses personnalités retirent leur attention. En plus, Shri Krishna joue de sa diplomatie tout le temps. Donc il n’est pas nécessaire de m’appeler Mahamaya. En réalité, tout le mérite vous revient, à vous tous, et à tous ces Rois. Je n’en suis que le témoin. Maintenant, Je ne sais pas comment expliquer tout cela aux Anglais.»
Shri Mataji Nirmala Devi, lettre à Raul bai, traduit du matathi, 1979 ou 1980

Dans cet extrait de lettre, il manque la première page et peut-être celles qui suivent s‘il y en a. La phrase « tout le mérite vous revient » est à lire comme « revient à vous tous » et non « à vous, Raul Bai ».
Le mot -तुम्ही –signifie “vous” (tumhi) pourrait se référer à la collectivité des Sahaja Yogis car il n’y a pas une mention particulière de Raul Bai.
Shri Gagangiri Maharaj est né sous le nom de Shripad Patankar dans le village de Manadure, district de Patan, dans le sud du Maharashtra. À l'âge de sept ans, il a quitté sa maison et est allé habiter au monastère (matha) de Nath Sampradaya, situé dans un lieu peu connu appelé Battees-Shirala. Il est devenu très tôt un sanyasa, une sorte de moine.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire