samedi 26 novembre 2016

La culture sahaja c'est la culture de l'Esprit

« Quand vous établissez une religion comme celle-ci, Vishwa Dharma, ce n'est pas comme n'importe quelle autre religion. C'est la vraie religion intérieure, et cette réalité nous advient car maintenant nous sommes unis à l'Esprit. Donc, quand on parle de culture sahaj, on parle de la culture de l'Esprit.
Qu'est-ce qu'une culture? Tout d'abord, voyons ce qu'est une culture. La culture, c’est le modèle de comportement que nous avons envers autrui. C’est un modèle commun de comportement que nous sommes censés avoir envers les autres. Comme, par exemple, en anglais, on dira : "Merci". Même si quelqu'un tue quelqu’un d’autre, on peut dire: "Merci". Rires
Ou la personne qui tue peut dire, "Désolée". Rires
Au téléphone, il se peut qu’on dise, juste si on dit quelque chose que vous ne pouvez pas entendre, "Désolé?" Tout le temps, "Désolé". Comme si "désolé" était un mot très facile à utiliser. Je veux dire que si vous êtes désolés, pourquoi êtes-vous désolés pour cela? "Désolé." Au téléphone, on disait avant: "Je vous demande pardon", c’était sensé; Mais maintenant Je vois tout le monde, de A à Z, dire: "Désolé". Je veux dire, cela n'a pas de sens, parce que se quoi êtes-vous désolés? Dire "désolé" pour tout ils sont désolés. Ou on peut dire en anglais en parlant: "j'ai peur". Vous voyez, c'est très commun, "j'ai peur". De quoi avez-vous peur? Le monde entier a peur de vous.

Donc la culture, celle dont nous parlons, toute culture en tant que telle, qui devient artificielle, n'est pas spontanée, ne vient pas de la réalité. Elle n'a aucune signification.
Parfois il est vain, absolument vain de rester fidèle à certaines cultures.
La culture de l'Esprit ne change pas. Elle est universelle, et plus élevée que n’importe quelle autre culture. En plus de cela, elle intègre l’essence de toutes les cultures.

Ainsi elle émane de l'Esprit. Or, l'Esprit a deux faces, un côté que vous voyez, l'autre que vous ne voyez pas, comme pour la Lune. Le côté que vous voyez est externe, lié aux autres personnes, aux autres Sahaja Yogis, aux autres sociétés, qui ne sont pas du tout votre Soi. L'autre face que vous ne voyez pas, c'est la relation avec Dieu Tout-puissant, la relation avec votre Mère. Si ce côté n'est pas correct, le côté comportemental, à l'extérieur, pourrait devenir artificiel, pourrait devenir tortueux et non sahaj. C'est donc à l'inverse de toute autre culture. Pour connaître une autre culture, comment faisons-nous? Nous voyons comment les gens discutent, quelle est la langue, comment ils parlent, comment ils se comportent: toutes les choses extérieures que nous glanons.
Nous devons connaître "thank you" si nous voulons connaître l’anglais, devons connaître "thank you", "please", tout cela. Mais si vous voulez connaître la culture sahaj, vous devez connaître votre Mère, et vous devez connaître Dieu Tout-puissant. ..Vous ne pouvez pas avoir de culture sahaj artificielle, c'est sûr. Une culture sahaj artificielle n'est pas bien.
Je dirais que l'Inde possède, dans ses fondements, la culture de l'Esprit, l'Inde a cette culture; parce que, de traditions en traditions, en Inde, depuis des siècles, les gens ont recherché la vérité. Ils sont spirituellement compétents, grâce aux saints. Ils sont particulièrement bénis car ils ont été des chercheurs, non pas de choses matérielles, mais de l'Esprit. Surtout au Maharashtra, devrait-on dire, parce que la Kundalini a toujours été là-bas comme un aimant, les gens sont attirés, parce que Shri Ganesha étant l'aimant, ils sont attirés vers Dieu et vers l'Esprit.
Donc, ils forment un modèle, mais il y a aussi beaucoup d'artificialité qui s’est développée. Nous devons admettre qu'il y a beaucoup, beaucoup d'artificialité, de mensonge, de non-sens qui se sont développés dans ce modèle, parce que la religion est tombée entre les mains de- la religion spirituelle est tombée entre les mains d’horribles soi-disant brahmanes matérialistes qui n'étaient pas des âmes Réalisées. Ainsi, la culture entière est devenue si absurde parfois, que vous ne savez plus où poser les yeux.
Mais pour avoir cette culture (sahaj), cette culture se développe avant tout par la méditation, par l’introspection.»
Shri Mataji Nirmala Devi, discours aux Yogis, New jersey, USA, 26/10/1985
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire