mardi 1 novembre 2016

Bhau bij, le raksha bandhan du Diwali


« Puis le deuxième jour (de la nouvelle lune) est très important qui est ici le jour spécial des frères et soeurs, où la sœur invite le frère dans sa maison pour lui donner à manger. Et si c’est un petit garçon, elle lui donnera un bain ; même s'il est grand, il gardera tous ses vêtements et elle versera de l'eau sur lui et mettra des choses très parfumées sur son corps, lui donnera un bain et lui offrira sa protection. Il s'agit d'une relation de pureté entre un frère et une sœur.
Et ensuite, le frère lui donne quelque chose en cadeau. Il peut donner n’importe quoi, c'est juste symbolique. C'est l'amour et l'affection d'un frère et d’une sœur qui s’expriment à ce moment-là, c’est très important. Et puis, la sœur, voyez-vous, lui fait en fait un bandhan avec de la lumière réelle, que nous appelons "faire l’aarti". Et c'est comme ça qu'elles essaient de donner une grande protection à leur frère. Donc, c'est le jour qu’on appelle en marathi "Bhau bij", et "Bhaiya dwij" ou Dwitya, le deuxième jour de la nouvelle lune.
C’est très significatif car il est très important que notre relation "frère-soeur" soit renforcée, soit purifiée, soit entretenue. En Inde, même si quelqu'un vous appelle sa sœur ou son frère, alors c’est une sœur ou un frère. C'est une situation très difficile. Si quelqu'un vous appelle sa sœur, alors vous devez accepter cette situation. Et si vous acceptez cette situation, toute votre vie, vous devrez continuer cette relation de cette noblesse, qu'il soit (réellement) votre frère ou non n'a pas d'importance, qu’elle soit votre sœur ou non n'a pas d'importance. Mais une fois que vous avez dit que c'était votre sœur, alors il y a toute cette pureté, il faut protéger sa chasteté et il faut s’occuper de sa sœur.

Mais voilà ce qu’il en est, ce sont les cinq jours qu'ils célèbrent. Je vous ai parlé brièvement de la façon dont nous, les Sahaja Yogis, nous devrions les comprendre : ces cinq jours sont des jours de vraie fête pour nous, car nous avons vaincu la mort, nous avons surmonté cette dégradation qui aurait dû suivre après ça. Maintenant, nous sommes des gens victorieux, donc c’est la célébration de notre victoire sur le mal, notre victoire sur nos faiblesses et notre victoire menant au but de nos accomplissements, c'est-à-dire la pleine Réalisation du Soi. 
Et voilà pourquoi c'est un grand jour de fête, et que Dieu vous bénisse tous.
Et dans cette joie Je me joins à vous tous, et Je suis très heureuse que nous soyons si nombreux aujourd'hui dans ce pays. Et un jour viendra où notre droiture et notre grandeur éclaireront vraiment le chemin des ténèbres de leur lumière, et amélioreront la situation, à tel point que les gens ne pourront pas croire qu'ils vivaient dans ce misérable monde alors que ce jour-là, ils seront dans un monde tellement beau, ils ne le croiront pas.
Cela se produira, cela s’est produit en vous et cela se produira à l’extérieur de vous. Et voilà le jour que J’attends, lorsque de telles choses se produiront. Et tout ce que nous faisons ici, comme vivre une vie juste et bonne maintenant, une vie de pardon envers les autres et avec toute cette générosité, cela deviendra une chose universelle pour les gens. Et quand cela sera devenu un évènement universel, et quand les gens accepteront universellement Sahaja Yoga, ces jours seront alors les véritables jours de la fête du Diwali. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Diwali puja, Londres, 14/11/1982

Cette fête, le cinquième jour du Diwali, se célèbre surtout au Mahasrastra. On dit "Bhaiya (Bhai) duj" en hindi et "Bhau bij" en marathi.
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire