lundi 3 octobre 2016

La discipline du cœur



« Aujourd'hui est un grand jour pour nous tous -pouvez-vous m’entendre de là-bas?- car nous célébrons le Navaratri aujourd'hui et nous nous retrouvons après une longue période liée au Tour.

Quand J’étais en Italie, J’ai dit que l'Angleterre était le cœur de l'univers. Ils n’ont pas pu l'accepter. Ils ont été très choqués de cette déclaration. Ils ne pouvaient pas croire que l'Angleterre pouvait être le cœur de l'univers. Une des raisons, c’est qu’ils ont eu l’impression - les Anglais ont été envahis un jour par les Romains, et les Romains de cette époque trouvaient aussi que les anglais étaient des gens très suffisants. Ils ne voulaient même pas accepter la défaite avec la grâce d'une personne qui a perdu. Même en ayant perdu, ils restaient toujours prétentieux - Donc, ils ne pouvaient pas croire comment il se faisait que les Anglais étaient le cœur de l'univers. Si tel est le cœur, quelle est la situation de l'univers? Et puis ils m’ont décri de long en large l'outrecuidance des Anglais, et puis J’ai senti que J’avais moi-même expérimenté quelque chose comme ça.
Maintenant, quand nous célébrons le plus grand des plus grands, ce Navaratri, il doit y avoir quelque chose de spécial à ce sujet, c’est que nous devons nettoyer complètement, entièrement ce cœur et le rendre si pur qu'il purifie tout le sang qui passe à travers l'ensemble du corps.
Ainsi, les cellules de ce cœur, qui ont fabriqué ce grand organe, doivent être les meilleurs, parce que les cellules du cœur dans un corps humain sont les meilleures cellules, de la plus grande qualité, les plus sensibles. Et c’est le cœur qui exprime Anahata, le son qui est sans percussion. Alors que nous constatons qu'il y a certains qui ont ce calibre, il y en a, mais il y en a d'autres qui parlent plus, se vantent plus, et qui n’ont pas ce calibre. Or, atteindre ce calibre devrait être possible parce que vous êtes nés sur cette terre spéciale qu’est l'Angleterre. Cette possibilité doit être construite en vous.
Mais alors qu'est-ce qui manque? Pourquoi est-ce que, avec tous les moyens, avec toute l’expérience, avec tous les avantages à être ici, pourquoi est-ce que nous voyons des Sahaja Yogis, qui depuis des années, ne transmettent Sahaja Yoga qu’à peu de gens ? Quelle en est la raison?
Le cœur, si vous voyez, a une fréquence cardiaque et il pulse avec un certain son. Et vous pouvez même le retrouver sur un graphique et il est donc systématique, régulier, il est tellement discipliné, que même un léger murmure, ou le moindre changement se voit sur le graphique. C’est une chose très sensible. Et voilà ce qui manque ici, c’est la discipline du cœur. C’est un cœur erratique, bizarre qui va, gonfle dans l'ego.
Et quoi qu’on en dise, voici une autre lecture que les gens ont: quoi que vous leur disiez, ils vont vous écouter sérieusement sur l’instant, et l’instant d’après, cela n'aura aucun effet sur eux.
C’est une autre chose que nous devrions voir, que en nous, comprenons que ce qu’il nous manque, c’est la discipline. Et nous devoir avoir de la discipline, sinon notre calibre ne peut s’améliorer. Mais pour tout cela, Je pense que nous devrions avoir une intelligence innée, pas de l'éducation, mais de l'intelligence innée, l’intelligence innée pour comprendre que notre calibre doit s’améliorer.
Or, ici palpite l'Esprit. L'Esprit et non la Puissance. Le témoin, celui qui regarde, qui est le reflet de Dieu, qui est le Spectateur de l’œuvre de la Devi. En fait, ce qui arrive c’est que, sans s’élever jusqu'à ce statut, dire aussi: "D'accord, nous sommes également témoins parce que nous sommes l'Esprit" ne nous permettra pas d'atteindre ce calibre. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Navaratri Puja, premier jour du festival, Londres, 23/09/1984


Pranava est la Puissance divine omniprésente de l’Adi Shakti, et le son créé sans aucune percussion par cette Puissance s’appelle Anahat. Il est perçu au niveau du cœur comme une pulsation. Anahat est un mélange de sept sons de base qui, lorsqu'ils sont entendus en même temps, créent le beau mot AUM.
Vidéo: You make me feel like a natural woman, de Aretha Franklin
Publié par dictionnaire sahaja yoga 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire