jeudi 13 octobre 2016

Dites-le à votre intelligence

« Supposons que vous vouliez épouser quelqu'un, prenons un cas concret, et vous découvrez que la personne s’est en quelque sorte, mal conduite ou a déclenché quelque chose, alors quoi? "Je suis ici, ma valeur, c’est moi-même, je le sais." Donc, votre valeur, votre estime de vous-même devrait être telle que rien ne devrait vous rendre malheureux. C’est une dramaturgie qui se joue. C’est une pièce de théâtre. Mais ces choses doivent être acceptées de votre grande intelligence, parce que ce que J’ai découvert ici de la difficulté de l'esprit occidental, c’est que le QI est trop important, vous voyez, sur-développé. C’est une surface polie sur laquelle rien ne reste, tout (glisse).
La toute première chose, le fait même que vous soyez une âme Réalisée, devrait, d’une certaine façon, s'installer dans votre tête. Dites à votre intelligence que vous êtes une âme Réalisée maintenant. Chacun d'entre vous croit au cœur, pas au cerveau.
Le fait que vous soyez une âme Réalisée, c’est la première chose que vous devez dire à votre intelligence. Et vous devez aussi dire à votre intelligence que: "Rien ne peut me rendre malheureux et rien ne peut me tromper."
Si ces trois points sont intégrés par votre intelligence, vous voyez, Je m’occuperai du reste. Vous fixez simplement ces trois points dans votre intelligence. Ensuite, vous serez surpris. Vous deviendrez une personne très aimante, très respectueuse des autres. Tout fonctionnera automatiquement parce que, vous voyez, quand votre intelligence est comme ça, rien- vous êtes tout le temps inquiets au sujet des autres, soit vous avez peur des autres soit vous êtes agressifs avec eux. Vous ne pouvez pas avancer tout droit, vous savez. Voici comment cela se passe. Si vous pouviez comprendre clairement ces trois points…Vous allez dans deux directions, jamais tout droit, là où vous devenez tout simplement compassion, amour, où vous comptez totalement sur vous-même, absolument, et puis vous m’avez moi avec vous. Et pensez à ces soldats qui n’avaient personne pour les guider, personne pour leur parler, personne à qui parler. Je brise tous vos "granthis" (nœuds) et tout ça. Vous n'êtes pas obligés de faire quoi que ce soit, mais la seule chose à faire, c’est de ne pas se créer ses propres "granthis", ses propres nœuds. Si vous n’en créez pas, cela fonctionnera. C’est une préparation très simple. Je n’ai donc pas à vous dire: "Aimez vos frères et sœurs," ou ceci et cela. C'est l'inverse. Mais dites simplement à votre intelligence: "c’est l'illumination de l'intelligence." Si vous possédez cette intelligence, alors c’est de la sagesse.

"Tout le monde rit de moi ou tout le monde se moque de moi ou quelqu'un essaie de me dominer," toutes ces peurs ou toute cette agressivité, tout cela disparaîtra comme ça.
Car vous êtes maintenant une fleur et vous dégagez du parfum et ce parfum est incandescent, et beaucoup d'abeilles vont venir à vous, voilà comment vous êtes!

Ceci est le début, continuez à vous dire des choses comme ça, car si vous pouviez le faire, si vous pouvez élever votre intelligence à ce niveau, ni trop haut, ni trop bas, mais à l’équilibre, tout pourrait être résolu en peu de temps. Et Je vis maintenant avec vous, et en passant par votre Kundalini et tout cela, J'ai découvert que c’est ce point, le fait de dire cela à votre intelligence (qui aidera) pour que vous commenciez à abandonner tout fanatisme, toutes peurs, toutes superstitions et toute absurdité, parce que rien ne peut vous nuire.
Aucune étoile ne peut vous faire de tord, pas plus que votre science astrologique suivant l’heure à laquelle vous êtes né. Rien ne peut vous nuire maintenant, vous êtes au-delà de cela. Donc, c’est fini l'astrologie, les horoscopes, tous les autres – quelles autres choses aviez-vous comme ça?
Sahaja Yogi: Le karma.
Shri Mataji: Les karmas sont finis.
Sahaja Yogini: La chiromancie.
Shri Mataji: Fini la chiromancie.
Sahaja Yogi: Le biorythme. Rires.
Shri Mataji: Le biorythme, c’est fini, fini le biorythme. Tout ça. Je veux dire, vous êtes au-delà de tout cela maintenant, de toutes ces choses. Ensuite, pour l'autre côté (le côté gauche) les romances, la peur des romances, c’est fini, tout cela, ces bêtises sont finies. Il ne reste que l'amour. Maintenant, quiconque sera votre conjoint(e), vous aimerez cette personne, cette personne vous aimera. Si elle ne se soucie pas de vous ou ne vous aime pas, cela n'a pas d'importance, tant que vous vous aimez, c’est tout. Plus d’attentes…. coupe dans la bande audio ... le bonheur. La joie est au singulier, est absolue. Lorsque vous éprouvez de la joie, vous êtes dans un état sans fluctuation, vous êtes juste là. »
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire à Old Arlesford, Angleterre, 17/05/1980
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire