mardi 11 octobre 2016

Comment se détacher des critiques?

« Pour Sahaja Yoga, il n'y a pas de leader en tant que tel. Je veux dire, personne n’est nommé en tant que leader. Toute personne qui essaye de l’être régresse.
Mais il existe un leadership naturel, et une telle personne est extrêmement humble et agréable et attrayante et autoritaire aussi, elle doit être autoritaire. Et on ne devrait pas se sentir mal à ce moment-là. Mais si elle dit: "Va voler quelque chose ou va rejoindre l’une de ces choses absurdes", alors bien sûr, cette personne a tort. Mais si elle sent qu’il faut dire qu’avec Sahaja Yoga, on doit s’élever, même si elle dit cela d’une façon autoritaire (c’est positif)- Je veux dire que c’est une très bonne chose, dirais-Je.
Supposons qu’il y ait quelqu'un dans votre quartier qui soit toujours en train de critiquer. Dans un sens, c’est une bénédiction, parce qu'il y a quelqu'un qui nous critique pour essayer de nous perfectionner. Je veux dire que nous devrions décider de ne pas nous sentir mal à ce sujet. Disons que quelqu’un dise quelque chose sur vous: si ce n’est pas vrai, alors pourquoi se sentir mal? S'il dit des mensonges sur vous, il n'y a rien à craindre. S'il dit la vérité, alors vous devez lui en être reconnaissants, même si parfois la vérité peut être très désagréable. Ce pourrait être très, très mauvais, mais c’est une bonne chose (au final).
Il y a un dicton en marathi: "Gardez la maison de celui qui est un calomniateur, de celui qui médit, gardez la maison d'un homme qui médit sur vous très proche de la vôtre, tout à côté."
Le fait de connaître vos défauts, vous voyez, vous permet de les corriger. C’est l'attitude sage à avoir, parce que vous ne pouvez pas vous corriger vous-même. Alors ayez un miroir par lequel vous vous corrigez. Je veux dire que vous devriez remercier un tel homme qui vous critique. Voyez, en vous dorlotant, il va vous détruire complètement, à quoi bon? C’est ce que les (faux) gourous font: ils dorlotent tous votre ego et vous détruisent. Et, finalement, vous découvrez comment vous avez été bernés.
Donc, si vous acceptez la situation pour laquelle vous vous dites: "Très bien, si telle est la vérité, c’est bien mieux pour mon ego. Et si ce n’est pas la vérité, alors, quelle importance?", cette attitude est d’une grande aide pour la pratique de Sahaja Yoga, c’est une attitude très sage envers soi-même. Et vous serez surpris de constater que plus vous développerez cette attitude, moins vous serez facilement blessés par ce que les gens disent de vous. Vous ne serez pas perturbés.

Vous savez combien les gens me critiquent et disent toutes sortes de choses, argumentent contre moi. Et Je n’y attache aucune importance parce que Je sais qu'ils sont stupides. Qu'est-ce que cela fait? Ce sont des gens stupides. Qu'est-ce que cela peut faire? Même s'ils me louent, quelle importance? Après tout, ce qu'ils louent, c’est ma nature, il n’y a rien de si formidable. Voyez, cela ne fait aucune différence. Je regarde simplement mes chakras travailler. Ça ne me dérange pas. Cela vous arrivera pareillement. Vous ne serez pas dérangés, mais cela vous aidera à vous alléger. Cela vous aidera à vous alléger.
Et, concernant le côté malheureux, nous devrions nous préparer de manière à ce que: "rien ne peut me rendre malheureux. Qu’est-ce qui pourrait me rendre malheureux si je suis une âme Réalisée ?" »
Shri Mataji Nirmala Devi, séminaire à Old Arlesford, Angleterre, 17/05/1980
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire