mercredi 19 octobre 2016

Bhajan "Ai, Ai, Ai, Aaj Diwali"



« Marcher dans les rues de Hong Kong avec Shri Mataji était incroyable parce que Hong Kong est tellement bondé que vous ne pouvez pas marcher de front. Donc je marchais derrière Shri Mataji et je regardais le visage de tous ceux qui la croisaient et je voyais le regard émerveillé sur leur visage et je voyais, pas au sens littéral, mais je sentais leur Kundalini s’élever alors qu’ils se concentraient sur le visage de cette femme indienne étonnante qui marchait comme un éléphant à travers cette foule de Chinois, dans les rues bondées de Hong Kong.
Et c'est là que nous sommes allés dans ce centre commercial chinois et que nous avons vu toutes ces belles représentations de Kuan Yin. Et Shri Mataji a acheté toutes ces belles tasses à thé et différents services à thé pour ses filles et du maquillage et une liste de courses pour ceci et cela. Nous avons acheté des jouets pour en faire des cadeaux et plein d’autres choses. Et, à la fin, Shri Mataji a dit, vous savez, "Combien est-ce que je leur dois?" Je me suis dit: "Comment vais-je savoir combien tout cela fait?" Et le vendeur chinois qui avait tout calculé, lui a annoncé une somme mais Shri Mataji a dit: "Non, non." Elle savait exactement combien tout cela coûtait.

Et alors à ce moment-là Shri Mataji a dit : "Oh, j'ai besoin de monnaie, de la monnaie de Hong Kong." Et je lui en ai prêté. Elle a dit : "Maintenant, tu dois te rappeler combien je te dois pour me dire de te rembourser quand nous serons à Londres, parce que je ne peux pas devoir de l'argent à quelqu’un dans cette vie-ci, sinon je devrai revenir et pour te rembourser dans une vie suivante."
Et j'ai répondu: " Cela me va bien aussi, Mère." Et Shri Mataji a rit. »
D'après le témoignage de Kay
“Memories of our Divine Mother, an Oral History of Sahaja Yoga”page 172
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire