mercredi 14 septembre 2016

Science et spiritualité sont les deux aspects du même arbre

Chercheuse: Mais ai-je raison de comprendre que vous parlez des enfants comme des âmes Réalisées?
Shri Mataji: Oui.
Chercheuse: Dans ce cas, est-ce que la Réalisation de soi est un cadeau ou est-ce le travail de maturation d'une personne sur une période de temps?
Shri Mataji: C’est un - vous voyez, ceux dont Je dis qu’ils sont des âmes Réalisées, ont reçu leur Réalisation dans des vies antérieures. Et maintenant, ce n'est pas un cadeau, c’est juste un processus évolutif.
Chercheuse: D’accord.
Shri Mataji: Cela fonctionne, tout simplement. C’est un processus vivant d'une énergie vivante.
Sahaja Yogi: Je me demande si vous pensez qu'il y a une différence entre la psyché occidentale et orientale; et si vous en faites une, quelles sont ces différences selon vous?
Shri Mataji: Oui. Le mouvement occidental a été tourné vers l'extérieur, toute la civilisation a grandi comme un arbre. Mais il doit rechercher ses racines. A mes yeux, il n’y a pas deux choses, l’Est et l’Ouest - les racines sont les mêmes que l'arbre; et si l'arbre ne trouve pas ses racines, il sera détruit. Les deux sont essentiels, complémentaires l’un par rapport à l’autre.
Mais, Je vous l'ai dit, comme le climat en Inde a été très doux, ils se sont plus tournés vers la recherche d'eux-mêmes: "Pourquoi sommes-nous ici?" au lieu de combattre la nature. Mais si vous voyez- Je veux dire qu’à Londres, si vous devez sortir, vous mettez au moins quinze minutes juste pour enfiler toutes vos armes pour combattre le climat.  
Shri Mataji rit.
Dans notre pays, il vous suffit de sortir, pas de problème. Donc, nous n’avons pas eu à lutter contre la nature, donc nous sommes passés à autre chose; et c’était un très beau pays, plein de fruits et de choses, ainsi ils pouvaient très bien vivre dans la jungle. Même maintenant, si vous allez au pied de l'Himalaya, vous trouverez toutes sortes de fleurs, de belles choses. Bien sûr, maintenant, c’est détruit à cause de la civilisation.
Ainsi les gens se sont plus impliqués à rechercher ce qui est en nous, et c'est comme cela qu’ils ont su. Donc, la recherche externe au moyen de la science doit être motivée et nourrie par la spiritualité – c’est très important. Les deux sont donc parties intégrantes de la même chose.
Dieu n’a fait qu'un seul monde, un seul monde. Il n'a pas crée de multiples nations, nous l'avons fait. Et parfois, Je pense que nous voyageons comme des criminels avec notre numéro de plaque, vous voyez, un numéro de passeport, ce numéro-ci, ce numéro-là. Dieu n'a pas fait les choses de cette façon, c’est de notre fait; car nous rions de la même façon, nous sourions de la même façon, nous aimons la même façon, tout est pareil. Mais il a dû créer une variété de visages, sinon nous serions ennuyés ferme!

Vous serez surpris, nous avons ces quarante nations dont J’ai parlées (où Sahaja Yoga se pratique). Surtout les Russes. Je dois dire un mot aux Russes en particulier vous voyez. Quelles qu'aient pu être les erreurs de leurs administrations et des choses dominantes, quoi qu’ils aient eu, il y a quelque chose de bon : comme ils ne se sont pas mêlés de politique et autres, vous voyez, ils ont utilisé leur mental pour chercher à l'intérieur d’eux-mêmes. Ce sont des gens très instruits, très bien éduqués, des scientifiques très profonds aussi, mais ils ont tous, dans leur tête, une place pour la science et une autre pour l'Esprit. 
Et J’ai été étonnée quand Je suis allée à Leningrad (Saint-Pétersbourg), et qu’ils n’avaient jamais entendu parler de moi - parce qu'il n'y a pas de livres sur Sahaja Yoga, et Je n'ai jamais écrit de livres jusqu'à présent - il y avait deux mille personnes assises à l'extérieur et deux mille à l'intérieur, dans le hall. Et après la conférence, J’y ai donné la Réalisation - bien sûr, cette Réalisation a fonctionné en masse (en français dans le texte) - et quand ils sont sortis, ils m’ont tous me demandé: "Mère, et nous? …et la salle est petite." "Si vous pouvez venir ici demain, Je serai là." Le lendemain matin, Je suis allée là-bas, les deux mille, ceux de l'extérieur et ceux de l'intérieur, tous étaient là pour me rencontrer. Et maintenant, c’est devenu une sorte de, vous pouvez dire, une sorte de grande vague de Sahaja Yoga.
Ils ont envoyé des gens pour un tournage en Inde, et ils nous ont accepté comme une organisation indépendante pour les traitements médicaux, pour l'éducation. Ils vont nous donner un grand bâtiment, tout, Je veux dire, le gouvernement, tout ce que nous voulons! Donc, en fait, ils étaient simplement en attente de cela, ils l’attendaient simplement. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire