jeudi 22 septembre 2016

L'évolution de la conscience va de plus en plus vite


John: Eh bien, vous avez dit qu'une personne peut avoir l'expérience de ce pouvoir, de cette puissance transcendantale....
Shri Mataji: Oui, bien sûr, bien sûr, c’est là. Et non seulement cela, mais vous allez au-delà de votre mental, parce que vous atteignez un état qui s’appelle la conscience sans pensée, la conscience sans pensée. Vous êtes conscient, mais il n'y a pas de pensée. Par exemple, une pensée monte en nous et puis elle retombe, et une autre pensée monte puis redescend.
Nous vivons soit dans le passé soit dans l'avenir; nous dansons toujours à l’orée de ces pensées. Alors, quand la Kundalini s’élève ces pensées s’affaiblissent, et il y a un espace entre deux pensées : c’est le présent, qui en sanskrit s’appelle "vilamba."
Donc, quand la Kundalini s’élève vous n’avez pas de pensée. Si vous voulez penser, vous pouvez le faire, mais si vous ne voulez pas penser, vous êtes en conscience sans pensée. Voilà ce qu’est l'état de samadhi, c'est un état que vous appelez méditatif, où le premier état est la conscience sans pensée, en sanskrit cela s’appelle "nirvichara samadhi." Puis le second état qui est atteint, s’appelle " la conscience sans doute", "nirvikalpa"- c’est à dire, vous êtes si évolué que vous n’avez pas de doutes à ce sujet, vous y parvenez tout simplement.
John: Dans un sens, c’est au-delà, étant donné que c’est une expérience, c’est aussi au-delà de l'expérience. C’est comme une expérience au-delà de l'expérience, parce que c'est une expérience de quelque chose sur lequel toutes les autres expériences sont basées.
Shri Mataji: Oui, c’est au-delà de cela, bien sûr.
John: Donc, en un sens, c’est comme la fin de l'expérience.
Shri Mataji: Non, non, non, non! L'expérience porte sur la sensation de ce Pouvoir omniprésent, c’est précis, d’accord? Et puis l'expérience porte sur le ressenti de vos centres, sur le bout de vos doigts, pour être précis. Ensuite, l'expérience c’est de pouvoir devenir conscients sans avoir des pensées. Ensuite, l'expérience c’est que si vous voulez travailler vibratoirement sur d'autres personnes, vous découvrez que vous pouvez savoir comment sont leurs propres centres, que vous pouvez élever leur Kundalini et que vous pouvez leur donner la Réalisation. Alors vous commencez à faire l’expérience de votre propre être, comme si vous entriez dans un grand palais qui serait votre propre être. Alors d'abord vous entrez dans le hall d’entrée, puis vous voyez d'autres choses et puis d'autres choses encore, et vous êtes surpris par vous-mêmes. C'est comme ça. C’est une nouvelle dimension dans laquelle vous pénétrez.

Sahaja Yogi: Est-ce que les gens, à cause du processus d'évolution, sont dans une position où il y a des facteurs qui les prédisposent à devenir éclairés ? Ou y a-t-il certaines choses qui pourraient se produire dans leur vie? Comme vous utilisez l'exemple du Kali Yuga qui est si oppressif.
Shri Mataji: Oui. Absolument.
Sahaja Yogi: Donc soudain, vous réalisez que quelque chose a désespérément besoin d'être fait.
Shri Mataji: Mais je dois vous dire que le Divin est vraiment désireux de vous donner la Réalisation, il ne se soucie de rien d’autre.
Et nous pouvons comparer notre processus d'évolution à un vaisseau spatial. Dans un vaisseau spatial comme Spoutnik ou quoi que ce soit, il y a une capsule, une première capsule qui contient des capsules. Donc, la première capsule contenant toutes les autres, s’envole. Mais quand elle arrive à un certain point, elle a une certaine vitesse, puis comme vous le dites, elle se déclenche, c'est-à-dire qu’il y a une explosion, et la deuxième capsule est propulsé avec une vitesse bien supérieure. C’est comme cela que cela se passe.
Maintenant, nous en sommes à la dernière capsule, dirons-nous, et le déclenchement est si rapide que Je suis moi-même étonnée de la façon dont cela fonctionne.
Ce processus ne se préoccupe pas de ce que vous avez fait, des soi-disant péchés que vous avez commis - votre culpabilité est absurde maintenant, tout est totalement absurde. Cela agit simplement.
Vous n’avez pas à faire de purification, rien de la sorte, cela fonctionne tout simplement. C’est comme un pluie torrentielle, peut-on dire, une pluie de Grâce. C'est en train de se produire. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990 
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire