dimanche 18 septembre 2016

Etudes ou spriritualité: faut-il choisir?


Sahaja Yogini: Je suppose que vous avez beaucoup de communautés et de pratiquants à travers le monde.
Shri Mataji: Oui.
Sahaja Yogini: Je me demande si vous pourriez nous en dire un peu plus sur eux, combien en avez-vous? Quand ont-ils commencé, quand avez-vous- Rires
Shri Mataji: Je suis très mauvaise en comptabilité, c'est une chose que Je ne peux pas faire. Gros rires.
Je suis désespérante, Je vous le dis, vraiment Je ne comprends pas la comptabilité. Je ne comprends pas la banque, Je ne sais pas signer un chèque, Je ne suis vraiment pas douée pour cela et Je ne sais simplement pas comment on fait. Je ne connais pas ces choses, comment tenir une comptabilité.
Sahaja Yogini: Peut-être allez-vous nous raconter comment vous avez pris conscience que vous aviez quelque chose de très spécial à enseigner aux autres, et-
Shri Mataji: Je suis née comme ça, Rires. Juste née comme cela.
Sahaja Yogini: Et votre famille vous suit?
Shri Mataji: Je veux dire, mon père était une âme Réalisée, de sorte qu'il le comprenait. Et j'ai rencontré aussi quelques Saints. Mais personne n’était très pressé de s’y mettre, car ils avaient peur de la société. La plupart d'entre eux avait disparu dans l'Himalaya ou autres endroits, et ils ne voulaient pas en redescendre. Ils disaient : "C’est prendre un grand risque. Tentez votre chance!" Shri Mataji rit.
Sahaja Yogini: Si vous voyez, cette université est remplie de gens très engagés dans la connaissance livresque. Je veux dire, nous apprenons beaucoup, nous lisons beaucoup, et je pense que certains le font sans doute pour avoir un diplôme ou une situation. Mais je pense que beaucoup se consacrent vraiment intellectuellement à la lecture pour une meilleure compréhension. Or, quel rôle attribuez-vous à ce genre de recherche intellectuelle? Parce que si vous demandez aux gens s'ils veulent être Réalisés, ils vont peut-être dire: "Ah, pas vraiment," mais ils continueront de lire. Alors que voyez-vous, quel est le rôle de cette recherche livresque?
Shri Mataji: Vous voyez, si vous ne faites que lire des livres, alors vous vous perdez dans les mots, vous n’êtes pas dans la réalité. Et nous en avons eu tellement comme ça, voyez-vous, de grands savants, de première classe, et docteurs et des maîtres, toutes sortes de gens sont venus à Sahaja Yoga. Rires. Très cultivés.
Mais il y avait une chose commune à leur sujet: ils avaient cette sorte d'intelligence pour voir qu'il y a quelque chose au-delà de cela- voilà tout. Et cela a fait "tilt" pour eux, pour beaucoup d'entre eux.
Donc, ce n’est pas difficile. Vous n’avez pas du tout perdu votre énergie! Mais c’est comme si tout ce que vous aviez lu devait être relu à la lueur d’une torche.
Il y a un monsieur qui s’appelle Yogi Mahajan. Il est avocat, son père était juge en chef de la Cour suprême de l'Inde, une personne très savante, et il avait écrit beaucoup de livres aussi. Il est venu à Sahaja Yoga. Alors il a écrit un autre livre appelé "Gita Enlightened".
Maintenant, il y a un autre monsieur musulman à Paris, il s’appelle Djamel. Il est ingénieur en aéronautique. Il est en trin d’écrire le "Coran Enlightened". Il y a quelqu'un d'autre qui écrit la "Bible Enlightened". Leur éducation n’a pas été gaspillée. L'éducation est une technique, mais la créativité vient de votre Esprit. Ce serait comme si le verre était l'éducation, mais il lui faut contenir de l'eau pour qu’il soit complet.
....
Sahaja Yogi: En fait, je voudrais dire quelques mots à ceux qui étudient. J’étais en maîtrise de philosophie à l'Université de Bombay, et comme vous tous je suppose, j’avais l'habitude de lire. Après avoir lu, j’en suis arrivé à un point où, vous voyez, on est encore loin de la réalité, de la vérité. Je veux dire, vous prenez une théorie et vous pensez que c'est la meilleure. Vous en avez lisez une autre, vous pensez que c’est celle-là la meilleure. Mais les deux pourraient être tout à fait contradictoires. Alors, où est la vérité? Et en ne faisant que lire, j’ai personnellement pensé que ce n'était pas ce que je voulais vraiment des études universitaires. Et c’est à ce moment-là que je suis venu à Sahaja Yoga, et j’ai eu beaucoup d’expériences grâce aux bénédictions de Shri Mataji. Et je me réjouis, je veux dire que je souhaite que tous les chercheurs demandent à recevoir leur Réalisation, s’ils recherchent vraiment la connaissance. Je vous remercie.

Shri Mataji: Or, les théories qui semblent contradictoires, en fait, s’intègrent après Sahaja Yoga, s’intègrent totalement. Je vais vous donner un exemple. Maintenant, supposons que si J’ai tous les pouvoirs, Je suis la plus grande capitaliste. Mais Je ne peux pas vivre sans les distribuer, donc Je suis la plus grande communiste. Si vous n’avez pas de capital, comment pouvez-vous en distribuer? Mais c’est le capital de la spiritualité qui est important, pas ces choses ordinaires, elles sont transitoires.
Toutes les théories qui semblent contradictoires sont en fait intégrées. Toutes les religions qui semblent contradictoires, s’intègrent toutes. En fait, nous sommes intégrés en nous-mêmes, il se produit une totale intégration.
Donc, il n’est pas nécessaire de nier une quelconque religion, vous n’avez pas à argumenter, mais il faut voir la vérité par vous-même, qu’elles sont toutes une et même chose – qu’il n’y a pas de différences du tout. C’était le moment où il fallait le faire, c’était l’époque où il fallait le faire. Maintenant, c’est le moment pour l'éveil de la Kundalini, donc Je parle d'éveil de la Kundalini. Ce n'est pas l’époque où il ...faut sortir les Juifs de quelque part, ce que Moïse avait à faire. C’est donc un autre travail. Quelle que soit l’époque, la maturité de l'Arbre de vie, il faut le faire d’une certaine façon, c’est ainsi que cela fonctionne.
Donc, Je vous remercie beaucoup, c’est très gentil de m’avoir invitée. Je suis vraiment enchantée que des gens de cette intelligence aient accordé une certaine attention à Sahaja Yoga, qui est très humble. »
Shri Mataji Nirmala Devi, programme public pour les membres du Département d'études religieuses à l'Université de Sydney, Australie, 15/03/1990

Dan Costian a écrit Bible Enlightened et la lumière du Coran a été écrit par Flore Descieux et Djamel (voir Bibliographie). 

Image: Arbre de vie de Gustav Klimt (détail)
Publié par dictionnaire sahaja yoga

1 commentaire:

Funky Mir4cL3 a dit…

De très belles paroles, étant moi-même étudiant universitaire je reconnais qu'au delà du mental si le savoir est éclairé, toute l'énergie consacrée à l'université amène des choses merveilleuses à partager avec le monde. Ce qui peut être partagé est noble, si ce n'est que produire des idées planant sur un nuage intellectuel inacessible par son jargon, il n'y a pas réellement de sens au-delà des mots.

Enregistrer un commentaire