mercredi 13 juillet 2016

Etre gourou, c'est trouver l'état de non effort


« Vous avez tous été créés à l'image de Shri Ganesha qui vénérait sa Mère, et qui est devenu ensuite l'Adi Gourou, le premier Gourou. Il est l'essence primordiale de la maîtrise. Seule la Mère peut faire de l'enfant un maître, et c’est cet sentiment maternel qui se trouve en chaque gourou, qu'il soit homme ou femme, qui peut faire du disciple un maître. Donc avant tout, vous devez devenir des prophètes et développer en vous cette maternité. Ensuite vous pouvez rendre les autres des prophètes.
Or, pour devenir un gourou, que faut-il faire après avoir reçu la Réalisation ?
Le mot "gourou" signifie "gravité". La gravité signifie quelqu'un qui est sérieux, profond et charismatique. Vous avez appris par Sahaja Yoga que la Réalisation se produit sans aucun effort. Donc, normalement, un gourou essaye d’amener ses disciples à ne pas faire d’efforts, ce qui s’appelle "prayatna shaithilya", c’est à dire un "relâchement des efforts". Sans avoir rien fait, vous avez obtenu ce "prayatna shaitilya", sinon la Kundalini ne se serait pas élevée.
Puis, la seconde étape est celle de "vichara shaithilya", la conscience sans pensée. Ceci aussi vous l'avez obtenu sans avoir rien fait.
Et la troisième étape est la totale disparition des pensées, "abhava", et la béatitude de la paix.

Donc, il vous faut comprendre que chacun doit passer par ces trois étapes. D’abord, quand vous recevez votre Réalisation du Soi, ces trois étapes vous viennent spontanément pour que ce moment se produise. Quand vous levez la Kundalini de quelqu’un d’autre, ces choses se produisent aussi spontanément chez eux. Vous aussi avez maintenant le pouvoir d'éveiller la Kundalini des gens et de l’établir en eux.
Mais nous devons comprendre pourquoi cela doit être fait de cette façon, pourquoi nous devons obtenir l’état de "vichara shaithilya". Parce que lorsque vous projetez n’importe quelle pensée, c’est artificiel, ce n'est pas la réalité. La pensée se tient toujours entre vous et la réalité. Lorsque vous faites un effort, vous vous opposez au devenir.
Par exemple, si Je dois vous soigner.. Je ne fais aucun effort, parce que c’est ma nature. Vous obtenez votre Réalisation parce que c’est ma nature. Je ne fais aucun effort, Je n’y pense pas, c’est ma nature.

Il suffit de regarder quelqu'un, cela peut être fait.
En mettant simplement l'attention sur quelqu'un, cela peut être fait.
Juste avec un simple désir, on peut le faire, parce que vous êtes cela. Vous pouvez le modeler de la façon dont vous le souhaitez. Prenez l'exemple de l'or : l'or est intarissable, il n'a pas besoin de penser pour l'être, il n'a pas besoin de faire un effort pour être intarissable. Il l'est. Ainsi, pour exister, pour être, vous n'avez pas à faire d'effort. Si vous devez faire un effort, cela signifie que vous n’êtes pas encore cela. »
Shri Mataji Nirmala Devi, Gourou puja, Leysin, Suisse, 14/07/1984

Photo de fleur: galerie photos de Bas Posé http://photosazur.wordpress.com/
Publié par dictionnaire sahaja yoga

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire